Un mois avec la fibromyalgie

il y a
3 min
39
lectures
0
Je vous remercie du plus profond de mon cœur de prendre le temps de lire ceci.

Je m'appelle Myriam Turcotte et j'ai 18 ans.
Je souffre de fibromyalgie et d'un trouble anxieux généralisé qui sont entre autres dû à un traumatisme psychologique subit quand j'avais 11 ans.

Mes douleurs chroniques me causent beaucoup de dysfonctionnements et de douleurs invalidantes. Il est donc difficile pour moi de travailler suffisamment pour me faire un revenu quelconque.

Malgré tout, je reste super positive et optimiste:) J'ai donc décidé de créer ce GOFUNDME, parce que que j'ai besoin de votre aide!

N'ayant pas nécessairement eu un logement fixe, les derniers mois furent très difficiles. J'ai dû vivre sans pouvoir travailler à cause de mes symptômes physiques et psychologiques qui étaient hors de contrôle. Il y a des jours, voir des semaines où je ne pouvais plus marcher ou rester longtemps debout en raison de l'inflammation constante des muscles de mes jambes et de mes hanches, rendant ceux-ci tendus et faibles. Parfois, les muscles de mes bras lâchaient complètement. Je ne pouvais plus les contracter ne serait-ce que pour prendre mon cellulaire. il y a des moments où ma vision est devenue floue, où les odeurs et les bruits devenaient si irritant pour moi que je devais m’asseoir pour calmer mon anxiété et ma frustration. D'autres où je perdais la mémoire, devenait terriblement confuse et cherchait sans cesse mes mots. Des faiblesses sorties de nul part, qui créait des chaleurs extrême et pourtant mon corps avait la chair de poule. Un imprévu pour moi c'est sortir du métro et ne pas être capable de monter les marches, d'entrer dans l'autobus et devoir demander un banc pour m'asseoir ou encore finir l'épicerie, mais ne plus être capable de porter mes sacs. C'est aussi me réveiller un matin avec mes ligaments plus lousse que normal et donc devoir porter une ceinture de soutien au niveau de mes hanches, pour pouvoir tenir debout, au niveau de mes poignets, pour diminuer les douleurs aiguës et un collet cervical pour supporter le poids de ma tête. Avoir des douleurs chroniques c'est extrêmement difficile, mais aussi très frustrant. Je n'ai aucun contrôle et ça me terrifie. Pour être honnête c'est très épuisant et j'aimerais tant pouvoir vous faire comprendre ce que je vis. Malheureusement, mes problèmes de santé sont invisibles et discrets. Mais vous pouvez m'aider.

Comme vous avez pu remarquer, ce paragraphe où je décris mes derniers mois est au passé. Il est est écrit au passé car j'ai espoir et aurai toujours espoir pour un lendemain meilleur.

Depuis que mon état de santé s'est aggravé, je dois chaque semaine consulter un chiropraticien et une massothérapeute pour entre autres, replacer mes vertèbres, mon bassin et détendre mes muscles. Puisque ma condition est très instable, je dois passer du temps à l’hôpital et arrêter mes études pour le moment. Malheureusement, cela implique que je n'aurai plus accès aux assurances de mes parents et devrai donc payer ma médication et mes traitements au plein prix.

Pour vous donner une idée, j'ai environ 4 à 6 médicaments à acheter par mois pour un grand total de 260$. Si j'ai un traitement de chiropractie et un traitement de massothérapie par semaine, cela me revient à plus où moins 500$ de plus.

Aussi, il y a maintenant un peu plus que 2 ans, j'ai appris que j'avais 30 intolérances alimentaires sévères causées par la somatisation* de mon anxiété, qui était à ce moment de ma vie, non géré. Ce qui veut dire que mon anxiété me crée des symptômes physiques, de n'importe quel ordre, comme celui-ci.

«La somatisation s'exprime généralement à la suite d'un traumatisme psychique qui engendre une grande souffrance», dictionnaire Larousse.

C'est vraiment un poids de plus pour moi. D'abord, je dois souvent payer ma nourriture plus chère, mais aussi faire très attention pour ne pas manger quelque chose que je ne peux pas. Par exemple, je ne peux pas consommer de blé, d'orge, de soya, de produit laitier d'aucun animal, d'amande, de graine de tournesol, etc. Je ne peux même pas manger de viande si les animaux ont été nourrit avec un de ces aliments. C'est donc pour ces raisons que j'aimerais refaire la prise de sang pour savoir si quelques-une sont parties! Ce test coûte 450$.

Si je consomme un des aliments auxquels je suis intolérante, cela engendre des douleurs dans mes muscles pouvant être si fortes qu'elles m'empêchent de bouger. Quand je fais une réaction, mes muscles se tendent. Si mes muscles se tendent, mes vertèbres se déplacent. Pas si grave, ça ce replace non? Oui, sauf que les replacer augmente les tensions et devinez quoi? Tout ce déplace à nouveau et ainsi de suite. C'est un cercle vicieux. J'en est peur sincèrement.

J'ai peur quand mes muscles serrent ma tête si fort que les os de mon crâne se désaxent. J'ai peur quand je dois peser en arrière de mes yeux ou même frapper mes jambes pour pouvoir diminuer la douleur profonde que je ressens. J'ai peur quand mon corps flanche pour aucune raison. J'ai aussi peur de dépenser quelque soit la raison, de craintes de vivre un autre "imprévu" avec ma santé et manquer d'argent. J'ai 18 ans.

Voilà mon cri du cœur! Je vous demande 1200$, car c'est le prix que me coûte UN MOIS si je fais ma prise de sang.
Je suis extrêmement reconnaissante pour ceux qui voudront me soutenir soit par des ENCOURAGEMENTS, des PARTAGES ou par des DONS! Vous n'imaginez pas comment cela pourra m'aider. Je vous remercie sincèrement d'avoir pris le temps de lire une partie de mon histoire, de ma vie.


Myriam Turcotte
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !