6
min

Un goût de carpaccio

Image de Moeun Touch

Moeun Touch

84 lectures

3

Trois étudiantes se reposent devant leur feu du soir, improvisé lors d'une extrême fatigue, avant de continuer leur long périple.
Comme toutes les femmes entre elles, elles parlent des hommes, à la recherche de détails croustillants.

- Et toi Sofia, ton homme tu l'as violé et obligé à se marier avec toi?
+ Non mais comment tu sais ça?
- Sans déconner c'est vrai?
+ C'est presque ça oui.
- Allez raconte nous. On veut connaître tous les détails. Vu ton caractère, je suis sûre que tu as été très vilaine avant ton mariage.
× Te connaissant, tu l'as violé de force, pas vrai?
+ Pour les détails croustillants, désolée mes chipies, vous allez devoir juste goûter aux débuts du viol car le reste risque de vous traumatiser.
- Allez commence par le début. Pour le reste on prendra tout notre temps pour imaginer.
+ Vous êtes curieuses hein?
× Allez, raconte!
+ Ok, mais je vous préviens, la jalousie vous tuera...Lors d'une soirée entre amis, j'avais remarqué qu'il était trop pensif et ne disait que le minimum vital et le minimum poli du genre "oui, non, merci". Et moi, ça, ça m'énerve. Donc j'ai décidé de le faire payer, car pour un homme de son âge c'est pas normal. Physiquement il ne me plaisait pas du tout et en plus il y avait des tas d'autres étalons dans la soirée. Je voulais juste lui donner une gentille leçon de politesse.
- Menteuse, tu ne lâches jamais tes proies depuis le premier regard. Et on te connaît. Tu es une mangeuse de viande et pas de cerveau. Alors épargne nous cette leçon de politesse! Ce n'était qu'un prétexte.
+ Ok, il était un plutôt beau garçon et surtout, très mystérieux.
× Et un beau morceau de viande, en plus mystérieux, il faut foncer!
- Mystérieux, voilà le mot qu'on voulait entendre.
+ Donc je m'approche de lui, esseulé au bar et lui balance un premier reproche:"Si tu veux rester seul et muet toute la soirée il ne fallait pas venir!"
× Un vrai direct? Tu n'as pas peur, toi?
- Elle a raison, les mecs préfèrent qu'on les abordent comme ça, de plein fouet. Un uppercut, ça les réveille.
+ Il prenait son temps et me répond "bonsoir", avec un regard plein d'assurance.
- C'est tout? Aucune autre réponse après une telle attaque?
+ Non, juste un sourire plutôt sincère, me donnant raison.
- Histoire de montrer qu'il a le sens de l'humour quoi?
+ Oui, voilà.
- Allez il a dû dire quelque chose pour se défendre?
+ Oh oui, il m'a même énervée en me vouvoyant. "Vous avez raison. J'allais justement partir mais pour récompenser votre courage de venir m'approcher je vais discuter un peu avec vous." Puis, la discussion se résume en deux phrases:"Alors marié?"
× Qu'est ce qu'il a répondu?
+ "Avec toi chérie, pas encore. Peut être la semaine prochaine, le temps de réserver."
- Il est comme toi, provocateur et droit au but! Un coup de foudre immédiat, c'est ça?
+ Après, notre discussion est devenue purement charnelle et très dégueulasse, peut être même trop pour vous.
- Allez raconte nous ce viol consentant. J'adore quand c'est un peu crade et visqueux. Je suis sûre que tu ne l'as même pas laissé finir sa phrase pour imposer tes gestes dégueulasses.
+ Oui, je lui ai enlevé quelques mots de la bouche mais il semblait immédiatement préférer ma salive. Je lui ai mordu les lèvres pour apposer ma signature, et notre débat esquisse ses premiers arguments. Très sauvages et très primitifs je dois dire. La théorie et sa logique se laisse dominer par des exercices de pratiques, comme au laboratoire.
- Tu sais que tu es une vraie cochonne?!
+ Merci pour ce compliment fait avec autant de jalousie!
- Il faut absolument qu'on le retrouve. Moi aussi je veux lui enlever quelques mots de sa bouche! Hi hi hi!
+ Non, pas touche! Cest mon morceau!
× Pour l'instant ce sont ces garces du Nord qui sont entrain de lui enlever les mots de la bouche. Elles doivent être en train de le bouffer tout cru, ton carpaccio!
+ Merci de me le rappeler, Nadia!
× Oh, excuse moi ma chérie. Je ne voulais pas...
+ Si elles sont vraiment entrain de lui enlever les mots de la bouche, il va m'entendre!
- Le pauvre, il va finir muet avant qu'on ne le retrouve!
+ Ou mort! Si je le retrouve dans les bras d'une de ces blondasses!
× Mort de fatigue, c'est sûr, car ces pétasses ont la réputation de massacrer les morceaux de viandes après consommation.
+ Vous voulez vraiment que je m'énerve, les filles?!
× Comme ça tu seras tout de suite prête pour monter sur le ring, trésor. Hi hi hi!
- Partons sans attendre alors, pendant que tu as la pêche.
+ Nous devons planifier avant si on ne veut pas avoir des mauvaises surprises. Je ne tiens pas à ce qu'on me l'abîme.
- Moi, je ne peux pas te promettre de ne pas l'abîmer. Tu sais que mes ongles traînent toujours partout?
+ S'il faut lui régler son compte, je lui insoufflerai moi même quelques mots, de bouche à bouche, histoire de lui faire retrouver la parole.
× Je le ferai mieux que toi, j'ai suivi un cours de secourisme.
+ Vous êtes trop excitées les filles! La prochaine fois je ne vous raconterai plus de détails!
×- Ça va, on te taquine! Hi hi hi!
- Ouais, tu nous connais! Quand la jalousie nous contrôle, on perd le sens de l'orientation.
+ Au Nord, ces blondasses sont au Nord. Voilà, j'ai réglé votre boussole.
+×- Ha ha ha!

Après ces taquineries, les trois copines s'allongent dans leur tente pour se reposer. La pleine lune fait hulluler les coyotes et les loups. Des cris sauvages dont on devine difficilement la provenance.

Au Nord, d'autres étudiantes, aux cheveux d'or, prennent des cours de langues étrangères. Elles aussi, veulent voler quelques mots de la bouche des jeunes étalons qu'elles ont kidnappés, lors de ce jeu interuniversitaire qui promet plein de surprises et d'émotions, une sorte de partie de guerre des boutons pour étudiants.
L'une d'elles semble plus douée que les autres.

@ Merci pour ce cours de langue, les garçons! Vous voulez savoir comment on apprend les mots de politesse aux étrangers ici?
* Non, mais...MMMMMMMMM! MMMMMMMMM!
@ Alors, on apprend pas plus vite comme ça? Avec la langue, c'est encore mieux. Tu retiendras plus vite et pendant très très longtemps! Ici, on privilégie les mémoires gustatives, tactiles et olfactives aux visuelles et sonores. Tu n'aimes pas???
* Si...Si, mais...
@ Mais quoi?!
* Je suis marié.
@ Tu es notre prisonnier! On fait de toi ce qu'on veut, n'est ce pas?
£ Moi aussi, faites de moi ce que vous voulez les filles!
@ Allez y les filles, moi, je m'occupe du marié!
*£ MMMMMMMMM! MMMMMMMMM!
£ Seigneur, faites que ce jeu ne finisse jam...MMMMMMMMM!

Pendant que des cours de langues s'enseignent au Nord avec la pédagogie locale, avec des goûts de carpaccio, un bruit réveille les trois copines, qui sursautent de leur sommeil déjà très profond.

× Sofia, Tina! Réveillez vous!
+ C'est quoi ce bruit, Nadia?
× Je n'en sais rien.
- Shuuut! Quelqu'un est dehors, entrain de nous surveiller.
× J'ai peur.
- Shuuut! Taisez vous. Parlez à voix basse. Je vais sortir par derrière, et vous par devant, d'accord? Allez...un, deux, trois!

Simultanément, elles se précipitent à l'extérieur de leur tente pour surprendre cette présence mystérieuse, ces bruits de pas suspects qui les ont effrayées. Mais malheureusement, il n'y a personne.

- Allumez vos lampes de poche! Il s'est caché, j'en suis sûre.
× Et s'ils étaient plusieurs?
+ Dans ce cas, ils se montreraient.
- Tiens tiens! Qui je vois là!? William!
₩ Éteignez moi ces lampes de poches les filles, ce n'est que moi!
+ Tu t'es perdu? Où sont les autres?
₩ Donnez moi à manger d'abord! Je crève de faim...Merci, Nadia.
× Allez, mange et raconte nous ce qui t'est arrivé.
₩ HMMM! Que c'est bon de manger quand on a faim. La nature est si bonne, surtout sous un ciel noir de pleine lune si étoilé!
+ Will!!! Tu ne vas pas nous saouler avec ta poésie?! Où sont les autres garçons? Qu'ont elles fait à Jacques?
- Calme toi, Sofia! Laisse le respirer, il a besoin de souffler. Et puis c'est beau ce qu'il dit, le ciel étoilé tout ça!
-× Hi hi hi!
₩ Ah ouais, ça vous plaît les filles?
+ Non, ta gueule! Maintenant que tu t'es goinfré, raconte, on t'écoute!
₩ Le chemin fut long avant d'arriver à notre destination...
+ Willy!! Arrête, résume! Ou je t'étrangle!
₩ Oh, toi, ton chéri te manque! Il vaut mieux que je me taise, sinon tu vas tous nous étrangler.
× Raconte s'il te plaît, Will, sinon elle va vraiment le faire, tu la connais!
- Et ne cherche pas à la rassurer, dis lui la vérité, sans rimes et poésie de préférence.
₩ Ok. Depuis que les jolies blondes nous ont capturés, j'ai prévu de m'enfuir. Mais Jacques ne veut pas laisser Gilles seul, avec toutes ces blondes sauvages. Mignonnes mais trop sauvages pour nous. Elles n'arrêtent pas de nous faire boire. Comme je ne supporte pas l'alcool, me voilà.
+ C'est tout?
₩ Oui.
+ Il a posé des regards sur ces blondasses?
₩ Oui, forcément, elles sont mignonnes, c'est normal!
+ GGRRRRH! Je savais, il va m'entendre le salaud!
- Calme toi Sofia! On va le récupérer ton chéri.
₩ Ah non, je ne viens pas avec vous! Elles vont encore me faire picoler!
+ Et ben pour te venger, tu n'as qu'à leur réciter des poèmes pour les saouler!
₩ Mais tu as raison! Pourquoi n'y avais je pas pensé? Dans ce cas je viens avec vous.
+ Je te préviens, tu vas porter nos sacs. Il faut que tu te prépares, avec un peu de musculation.
- Ouais, le temps d'arriver, tu seras prêt pour combattre ces garces.
+ Assez parlé! Magnez vous, on y va!
- Oui, patronne.

Au Nord, le goût de carpaccio se transmet de bouche à bouche, sous un feu nocturne prolongé. Les cris des loups et des coyotes ne suffisent pas pour faire taire les cris d'accouplement des grenouilles qui semblent participer au jeu par solidarité.

À suivre...?

Thèmes

Image de Nouvelles
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,