4
min

Un choix

Image de Laura

Laura

30 lectures

5

Marc était posté devant la fenêtre de son bureau qui surplombait la ville. Il regardait les lumières de l’activité de la ville plongée dans la nuit. Il était tard. Il tenait dans ses mains la lettre qu’il attendait depuis de nombreuses années. Cette lettre contenait le fruit de tant d’années de labeur, d’effort, de sacrifices, de nuits écourtées. Dans quelques jours, il serait nommé PDG. Ce titre il l’avait tant espéré. Il en rêvé depuis qu’il était jeune, lui le gamin qui n’avait pas pu faire d’études faute de moyens, lui qui avait commencé comme technicien avant de gravir les échelons un par un, surmontant les obstacles, apprenant encore et toujours la tête plongée dans les bouquins d’économie, de management, de finance, lui l’homme à tout faire était désormais à la tête d’un empire. Son père serait tellement fier de lui. La lettre précisait qu’il avait 48h pour donner sa réponse. Mais sa réponse n’aurait pas à attendre tout ce temps. Cela faisait très longtemps que la réponse était prête. Demain, il enverrait un mail pour accepter l’offre. Il pensa aussi à sa femme qui avait préparé ses valises, « si tu acceptes le poste, je pars », l’avait-elle prévenu. Ne pouvait-elle pas comprendre que c’était important pour lui et qu’il faisait ça pour elle aussi. Il pensa également à ses enfants pour qui il avait fait tant de sacrifices pour leur offrir une vie meilleure, pour qu’ils ne manquent de rien mais qui s’en moquaient, préférant le bonheur de l’immatériel au matériel. Et bah, tant pis pour eux !

Il s’apprêtait à quitter son bureau pour rentrer chez lui, quand soudain une lumière aveuglante lui fit mal aux yeux et le stoppa dans son action. Il se cacha les yeux. La lumière se fit plus douce. Il vit alors une femme entourée d’une auréole de lumière. Celle-ci s’approcha de lui. Marc, lui dit-elle, je suis venue te parler, je ne suis pas là pour influencer ta décision mais je me dois de te prévenir.

« Réfléchis à ce que tu as construit, ta famille, tes amis, tes proches, à tes loisirs, à ce que tu aimais faire avant, est-ce que cette promotion en vaut la peine ? Est-ce que tu seras plus heureux avec ? Oui tu seras comblé professionnellement, mais à quel prix ? Ce rêve, ce succès auquel tu as donné tellement de temps, de sueur, de sacrifices, possède-t-il une valeur si importante pour que tu détruises ton couple, que tu t’éloignes de tes enfants, que tu perdes tes amis ? Cette bulle remplie d’amour, de rires, de bonheur partagé, es-tu prêt à la voir exploser ? Es-tu sur d’être vraiment heureux en comblant ton ego ?

Souviens-toi des moments partagés avec ta famille, de ta rencontre avec la femme qui partage ta vie depuis 20 ans, de ton mariage, de la naissance de tes enfants, des matchs de foot avec ton fils, des séances de cinéma avec ta fille, des soirées d’hiver passées à construire une ville lego, des longues ballades les dimanches d’automne avant de se lover près de la cheminée, des préparatifs de Noël, des cadeaux choisis, du sapin décoré en famille, des illuminations de la maison. Depuis combien de temps, as-tu arrêté de partager tous ces moments de bonheur ? Pourquoi t’es-tu éloigné de ceux que tu aimes ? A quel prix ? Pour un poste de PDG ? Pour être enfin reconnu ? Pour te prouver que tu peux y arriver ? Pour prouver au monde entier que tu es le meilleur ? On s’en moque, ce n’est pas ça le plus important. Ce qui est important c’est d’aimer et d’être aimé. Ce qui est important c’est d’être entouré. Ce qui est important c’est le vrai bonheur, le bonheur des choses simples, le bonheur des petits moments de la vie de tous les jours.
A quoi cela sert d’avoir des milliards, des belles voitures, une grande maison, le pouvoir si c’est pour finir seul ? Est-ce que tu as pensé un seul instant à ta famille avant de te lancer dans cette course au pouvoir ? As-tu demandé l’avis de ta femme ? Avant vous en auriez discuté, vous auriez posé le pour et le contre. Tu aurais écouté son opinion, pris en compte ses idées, entendu ses peurs et ses doutes. C’est ensemble que vous auriez eu ce succès et non pas seul. Un succès a plus de valeur et plus de beauté quand il est collectif. C’est toujours main dans la main que vous avez avancé dans les beaux moments comme dans les plus tristes. C’est ensemble que tu as repris tes études. C’est ensemble qu’elle a réussi son concours. C’est ensemble que vous avez construit votre famille. A vous deux, vous avez posé pierre par pierre en n’oubliant pas le ciment pour ancrer votre amour. Vous avez connu des pierres qui se sont fissurées mais vous avez su les réparer. Vous avez fait pousser des fleurs au milieu de votre amour. Vous avez su le distribuer. Avec un rien, vous étiez heureux tout simplement.

Depuis combien de temps n’as-tu pas partagé un repas avec tes enfants ? Depuis quand ne connais-tu plus le prénom de leurs amis, petit-amis, professeurs ? Depuis quand n’as-tu pas assisté à un match de foot? Depuis quand n’as-tu pas eu une vraie discussion avec ceux pour qui tu sacrifierais tout ? Tu le dis toi-même, ils sont ce que tu as de plus chers au monde, ils sont ta fierté, ta raison de te lever chaque matin. Sans eux, tu es comme amputé d’un membre. Tu ris quand ils rient, tu pleures quand ils pleurent, tu souris quand ils sourissent, tu souffres quand ils souffrent. Mais là tu as loupé de nombreux épisodes de leur vie, tu t’en veux et tu n’as pas réussi à rattraper ton retard.

Tu as le choix Marc, car dans la vie on a toujours le choix. On passe beaucoup de temps dans notre vie à faire des choix. On ne fait pas toujours les bons choix mais on est libre de les faire. Tu es libre Marc. Libre de choisir entre le succès, le pouvoir, la reconnaissance de tes efforts d’un côté, et ta famille, tes amis, ta vie plus posée de l’autre. La balle est dans ton camp, à toi de faire ton choix. »

Et, elle s’évanouit. Marc cligna des yeux, il se demanda s’il avait rêvé ou si cette vision avait bien existé. Fatigué et perdu dans ses pensées, les révélations de cette inconnue l’ont secoué, il quitta son bureau, laissant la lettre posée sur la table.

Il passa la nuit à se ressasser les paroles de cette femme. Son discours faisait écho avec ce qu’il ressentait au fond de lui. Mais ce poste était un rêve qu’il attendait depuis si longtemps. Le lendemain matin, après avoir passé une nuit difficile, il se leva plus tard qu’à l’accoutume et quand il entra dans la cuisine, il trouva sa femme et ses enfants assis à prendre le petit-déjeuner. Il s’assit à son tour pour le prendre avec eux. Depuis combien de temps, n’avait-il pas partagé un repas en famille ? Il les écouta bavarder joyeusement sur la journée à venir, rire du film d’hier soir, faire des projets pour le weekend à venir. Il les écouta sans prononcer un mot et déjà son cœur se réchauffait, ses lèvres se retroussaient en un sourire, il était heureux tout simplement. Il s’entendit dire tout haut : « Et si on allait à la mer ce weekend ? ». Le silence se fit et trois paires d’yeux se tournèrent vers lui. « Tu ne travailles pas ? », lui lança son fils. « Non », lui répondit-il, c’est le weekend. « Avant tu travaillais le weekend, insista-sa fille. Ça va changer, lui dit-il en souriant.

En arrivant, ce matin-là à son bureau, il prit la lettre qui était restée sur la table et la mit dans la corbeille à papier. Il s’assit et sourit en repassant à la femme de cette nuit. Elle lui avait ouvert les yeux. Il avait tout pour être heureux.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une belle morale. Succès et réussite ne sont pas toujours là où on les attend ...
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Savoir ne pas sacrifier l'essentiel au superflus. La vie est si courte, chaque moment d'échange et de partage est un joyaux. Qui restera dans le coeur des enfants tout au long de leur vie.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Très joli commentaire, merci beaucoup!
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Avoir le choix est une illusion
·
Image de Sandrine Ratieuville
Sandrine Ratieuville · il y a
Gros bisous d une lectrice toujours admirative de tes textes.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup! :) Gros bisous
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Je suis fier d'être le premier â vous dire que J'ai apprécié ce texte tant pour l'histoire que l'écriture.
Le désir de découvrir la suite suscite à la lecture, bravo Laura .

·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup pour votre message!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur