1
min

Ulysse et Nausicaa

Image de HaïkUlysse

HaïkUlysse

56 lectures

5

Du soleil vert par brouetté
Du spleen face à la brièveté de la vie...
Et cette poignée de mots, incertains et concis, pour dénouer toute la textualité de l’intrigue qui allait s’ébaucher entre les deux personnages.
J’aimais la regarder dormir, j’aimais entendre
Malgré le bruit sourd de la vie nocturne, sa longue et puissante respiration, la délicatesse de son corps cotonneux enveloppé sous le sac de couchage à l’heure du crépuscule.
Désormais, loin du chaos des villes et même de toute civilisation, où le silence peine à trouver sa place, j’ai laissé Nausicaa agripper ma main alors qu’un vent glacial soufflait en rafales.
J’étais devenu le corps embryonnaire de cette jeune fille, d’une hypnotique étrangeté comme les sentiments que nous partagions. D’ailleurs, avons-nous encore besoin de sentiments ?
Depuis notre première halte jusqu’à cet univers que je croyais factice, toutes les énigmes que les Hommes avaient tenté de percer à jour pendant des millénaires semblaient à présent résolues.
Nous avions acquis au cours de notre périple un certain savoir, non pas une science infuse, comme on peut l’imaginer, mais une connaissance intuitive par les sens, ou plutôt par le Non-Sens du Pare-Brise qui se charge pour nous de laisser filer à travers la steppe notre Miraculeux Vagabondage.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maud
Maud · il y a
J'aime ton Miraculeux Vagabondage !... ♥
·