3
min

25 lectures

0

C,était une belle matinée, un temps à aller faire un joli tour au bois.Alors les deux époux se décidèrent pour une belle randonnée, Aline prépara un bon sandwich,pour Thierry, une salade ,pour elle ,disposa dans le panier des boissons rafraîchissantes,un plaid,un bon livre,et Après avoir vérifié deux fois son contenu ,appela son chien,un superbe labrador,noir aux yeux vifs,et museau pointé vers le porte manteau où attendait sa laisse de cuir.Aline appela son mari tout était prêt, il sortit le 4×4 du garage et Aline ravie ,de profiter enfin d 'un week-end de liberté, s'installa côté passager ,un large sourire aux lèvres .
La destination était prévue de longue date ,Thierry emmenait aussi sa canne à pêche ,pendant qu Aline dévorerait un thriller déniché à la brocante du coin.Une heure plus tard ,ils sortirent le panier ,le plaid,la canne à pêche ,et Tobby le labrador alla vite se soulager et repérer les environs.
Après quelque centaines de mètres parcourus en pleine nature ,le couple arriva à hauteur ,de ce superbe étang, où les libellules,voisinaient avec des hirondelles venant se désaltérer ,sur le plan d'eau.Ils s'installèrent et ,constatèrent avec bonheur ,qu 'ils étaient enfin seuls au monde .Aline retira son sweat ,pour profiter des rayons du soleil encore pâles en ce mois de mai.Thierry lui portait un short, un tee shirt, et, s approchant de la berge installa son matériel, pour attraper autant de truites qu 'il le pouvait.
Puis vers midi Aline proposa à Thierry ,de s 'assoir à ses côtés, de laisser les truites vagabonder ,pendant ,qu'ils dégusteraient leur repas champêtre. Thierry ,fièrement montra ses premières prises à son épouse ,qui le complimenta ,car la pêche n'était pas son point fort,lui cadre supérieur dans une banque ,il avait étudié un manuel pour les nuls ce qui fît bien rire sa compagne. Installés côte à côte Aline vît son mari ,heureux ,détendu,ce week-end était pour eux un moment magique,arraché à la vie trépidante de la capitale.Le chien joyeux allait et venait ,tout en remuant la queue cherchant dans les fourrés quelques pistes à renifler.
En dessert ,Aline trancha un gâteau ,que sa mère lui avait confectionné pour l occasion, elle était restée dans leur maison ,auprès de leur deux enfants ,deux adorables bambins de deux et quatre ans ,un garçon et une fille.
Allongés l 'un à côté de l 'autre Thierry et Aline ,discutaient de leur prochaine destination pour les vacances d 'été. Thierry proposa ,un village corse ,Aline souhaitait la Bretagne ,qui ?l emporterait ,la discussion était animée ,Thierry adorait sa femme ,et aimait à la taquiner ,elle avait toujours raison ,ils iraient en Bretagne ,se promettant, de découvrir la corse l 'été prochain.
Puis Thierry se rapprocha du bord de l 'eau pour vérifier sa ligne ,tandis qu' Aline se replongeait avec délectation dans cette fameuse série noire ,dont les deux premiers tomes furent avalés en quelques nuits .Thierry revînt et dit à Aline,
"Où est Tobby?"
"Tobby ???", répondit elle
" ho,Tobby !!!Tobby!!!"
Thierry appelait son chien ,qui semblait s'être volatilisé.
Aline se leva et se mit elle aussi à appeler Tobby, mais pas de réponse.
Interloqués ils se mirent à marcher vers le sentier ,qui menait sur la partie arborée de l étang, ils laissèrent derrière eux ,toutes leurs affaires ,Tobby ne devait pas être loin après tout .Au bout de cinq minutes de marche ,pas de Tobby en vue ,aucun bruit ,rien, où ,se chien est il passé ?, pensèrent les deux époux.
Après avoir enjambé un pont ,la clairière était loin derrière ,eux,et tendant l 'oreille Thierry dit alors
"Je l entends ,il est par là !"
Dirigeant son index ,vers un épais fourré, le sentier bien tracé ,était alors devenu sinueux et tournait vers la gauche,alors Thierry allongea le pas ,persuadé d 'entendre son chien japper.
Aline lui emboîta le pas ,et,tout deux arrivèrent à l 'endroit où les branches s 'entremêlaient entr'elles il fallait entrer dans un sous bois ,plus dense encore.
Griffée au visage ,Aline ,n'alla pas plus loin et sortît son mouchoir, pour essuyer un peu de sang qui perlait sur sa joue.
"Je t'attends ici Thierry, j'ai une ronce accrochée à mon tee shirt !".
" j'arrive!"
Lui cria Thierry.
Puis un grand silence,se fît, suivi des jappements de Tobby ,qui se firent plus intenses .
Soudain, Aline ,qui tentait désespérément de se sortir du piège épineux dans lequel elle se trouvait ,vît arriver son mari l air épouvanté, blanc comme un linge décomposé, prêt à s 'évanouir .
Aline ,bouche bée, se précipita vers son mari ,arrachant au passage un lambeau de tissu .
"Thierry que se passe t'il, où est Tobby ?
" Vite !!!le portable vite!!!appelle la police!!!vite!!!!".
Tremblante comme une feuille Aline ne réalisait pas ce qui mettait son mari dans un tel état.
Elle réussit non sans mal à composer le n°du central et passa le téléphone à son mari.
Vingt minutes plus tard ,une ambulance ,des voitures de police arrivèrent sur place.
Alors Thierry et Aline fûrent interrogés, et déposèrent leur témoignage sur leur macabre découverte .
Le lendemain les journaux affichaient en première page le visage poupin ,d'une joggeuse,retrouvée morte,assassinée, au bois de Saint -André-le-pieux.

Thèmes

Image de Nouvelles
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,