Ténacité désordonnée commence par soi-même

il y a
2 min
21
lectures
0

Court, vous avez dit "court"? Femme, amoureuse, maman, enseignante, névrosée comme tout le monde, en mode SEP depuis 2003, on ne se refait pas... J'écris, je lis, je suis, m'enfuis, poursuivie ... [+]

J’y arriverai, foi de moi, j’y arriverai ! J’irai au bout, jusque là-bas.
J’suis cap’ vous savez ! Vous n’me croyez pas ? Allez, qui fait une partie avec moi ? Quelqu’un m’répond ?... Petit moment de solitude là quand même. Pas grave, j’vais juste définir une stratégie pour gagner, même si j’suis seule à jouer, l’important c’est pas de participer, c’est des conneries ça ! L’important c’est d’mettre un point final en beauté.

Évidemment, il faut que j’évite de m’arrêter à chaque coin de rue, sinon j’vais perdre du temps, sûr, même si c’est tentant.
Mais j’y arriverai, vous verrez ! Si vous vous décidez à jouer, les gens, on s’retrouve à l’arrivée, go !
Bon allez, la route est longue, j’arrête les blablas et j’me lance. On s’rejoint au bout ? Toujours personne pour m’répondre ? Ok donc on la joue vraiment comme ça, chacun pour soi.

Quelques mètres plus loin...
Quelques pavés plus tard...

Eh ben voilà, on y est. En tout cas moi j’y suis.
Ils sont où ?? Ils ont entamé la partie, j’en suis certaine, pas possible de résister longtemps à l’appât du gain. J’suis sûre que certains se sont perdus. Ou bien ils se sont essoufflés. Forcément, ils voulaient tous aller trop vite !
Résultat ? J’suis là, pas eux. Ah si tiens, en voilà un.

— « Quand même, enfin un participant ! T’as mis l’temps dis donc !
— Je sais, mais j’avais décidé de profiter du soleil. L’important c’est d’arriver, non ?
— Entièrement d’accord! D’ailleurs, ils sont où les autres ??
—...
— Quoi ? Planqués dans un coin à l’ombre j’parie !
— Bien à l’ombre en effet...
— P’tits joueurs ! Constat indéniable : on a gagné alors, enfin surtout moi ! Allez, rigole, c’est qu’un jeu !
— Un jeu ?!
— Oui, t’avances ou tu stagnes, t’as l’choix. Tu y vas à ton allure, l’important c’est d’arriver au bout du chemin sans s’laisser distraire par les tentantes perpendiculaires !
— Tu te crois vraiment plus forte que chacun d’entre-nous, hein ? !
— Non mais...
— T’es arrivée, c’est bien. T’es restée concentrée pour atteindre l’issue, c’est bien.
—  ???
— T’as marché dans l’ombre, sous le soleil. T’as marché à petits, puis à grands pas. T’as alterné, c’est bien.
—...
— Moi aussi, j’ai fait à peu près ça.
— C’est bien !
— Non
— Tu l’dis toi-même !
— T’as vraiment rien compris...
—  ???
— Si je le pouvais, je ferais demi-tour. Je jouerais une seconde partie...Mais on ne peut pas, c’est pas dans les règles.
— Oui mais...
— Laisse-moi finir. Pourquoi je voudrais faire ça ? Parce que j’ai avancé droit devant, oui. Jamais lâché de vue la ligne d’arrivée, non. Et après ?...
— Ben...
— Après, rien. Pas de torticolis pour avoir voulu regarder à droite et à gauche. Pas de visions multiples. Pas de densité, aucune intensité. Voilà le portrait du « jeu », comme tu dis !
— Mais...
— Mais, mais... Si la vie est un jeu alors on est K.O, pauvre idiote ! Tu pensais gagner quoi ? Le droit de ne pas partir trop vite ?? Moi aussi j’ai voulu y croire, jadis...
- Je refuse la fatalité !
- Vraiment ? Et pourtant...sous de faux airs nonchalants, c’est toi que tu as trompée. Regarde autour de nous : il est trop tard, le sablier est vide, le temps s’est écoulé. Les rues sont désertes et nos rêves semblables à des oasis... »
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,