1
min

tellement marre

Image de Torpeur

Torpeur

15 lectures

2

Dans le sac : une pomme, un livre, un vieux calepin, un crayon.
Dans la tête : des idées noires, une envie d'être n'importe où mais pas ici
Stressé tendu, ce trajet en tram est interminable, les gens, tous les yeux rivés sur leur petit écran, les annonces vocales des différents arrêts, le siège trop dur, la tête qui chauffe : tout ça va finir par le rendre dingue.
L'heure de pointe, le stress, l'envie d'arriver plus vite, et d'enlever ces vêtements de déguisement pour faire comme si on appartenait à la société. Jamais pouvoir être soi même pour se fondre dans la société.
Et c'est tous les jours
Il pense, qu'il est toujours seul en vacances. Il ne la connait plus, la réussite, c'est du dégout que ça suscite.
Les ongles un peu rongés, le pied qui bouge sans arrêt, l'envie de s'ouvrir le front, pour que ça se voit qu'il saigne de partout.
Les décisions qui font avancer sont reléguées très loin, il se sent emprisonné, les forces l'ont quittées.
Il est sorti de la course à la gagne, alors que non, il n'est pas plus bête qu'un autre, peut être même bien au contraire. Toute la journée dans un environnement délétère, à esquiver les sales coups. Intérêt de se montrer fort et en parfaite santé, pour pouvoir.. continuer à vivre, même de cette manière.
Mais là, en ce début de soirée, il fera un saut au carrefour city, achètera deux boissons fortes, un paquet de gateaux apéritifs qu'il n'ouvrira pas, mais juste pour faire croire à la caissière qu'il passera un moment convivial avec tous ses amis.
Et puis cette ombre partira, épaules basses, trébuchant ci et là. Les yeux fatigués et peut être les traits tirés.
Parce que la vie, le moment ne s'y prête pas, il n'a pas la goût à la fête. Chaque poteau chaque mur chaque crépit, il a envie de s'envoyer le front dedans. Qu'on le frappe pour qu'il réagisse. Qu'ils arrêtent de le traiter comme un zombie. Les efforts sont trop durs à satisfaire, tous les deux ou trois mois, la machine s’essouffle, il en ressort plus fatigué qu'avant.
Mais comment s'en sortir...
Il devrait être au top de sa vie, dans la force de l'âge, voire même mieux. Alors il se hait d'autant plus. Quelle possibilité sera la bonne et pour quoi faire.

Thèmes

Image de Nouvelles
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Tu vois, Torpeur, je vois ce texte comme le début d'un récit formidable où - enfin - au bout du tunnel, il y a de l'optimisme...
·
Image de Torpeur
Torpeur · il y a
pardon, je n'avais pas vu ton message

j'espere qu'il y a de l'optimisme, mais n'en suis pas sûr...
avec un tel postulat de départ, je ne vois pas comment y arriver, pour retourner la situation et tout améliorer...

·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
On dit couramment "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir"... peut-être s'agit-il de le vouloir et de se bouger un peu le Q... excuse ma franchise...
·