Souvenirs 2

il y a
3 min
54
lectures
10

Un texte c'est comme une vie, il naît, il grandit mot après maux, il vit à travers ses lecteurs et il s'achève brutalement par un point final. Mais un bon texte c'est comme une bonne personne, il  [+]

J'avais 20 ans et je t'aimais. Oh ça oui je t'aimais. Je comprends maintenant que ça aurait dû suffire, tu aurais été mon avenir, mon roc. Tu étais assez fort pour m'aider, mais ça, je ne l'avais pas compris, je ne voulais pas t'infliger ça, mais surtout je ne voulais pas que tu saches, pas que ton regard change. Tu sais, je crois que l'autre est une part de notre identité. Qui aurais-je été alors, si même toi tu te mettais à me regarder différemment ? Tu me regardais toujours avec amour et tendresse, il n'y avait aucune pitié, aucun dégoût. Tu me faisais me sentir belle, me sentir bien, avec toi c'était naturel, c'était vrai. Comme un nouveau départ, un jour qui se lève balayant la nuit froide et triste. Mais inlassablement la nuit revenait, les souvenirs me hantaient, me rongeaient. Je me sentais à nouveau laide et sale alors j'ai voulu oublier. Mais je ne voulais pas t'oublier. Pas toi. Seulement les mauvais souvenirs. Si j'avais su que je te perdrais, jamais au grand jamais je n'aurais tenté l'expérience. De ça, je t'en prie ne doute jamais.

« Doutez qu'au firmament l'étoile soit de flamme
Doutez que dans les cieux marche l'astre du jour
La sainte vérité doutez-en dans votre âme
Doutez de tout enfin, mais non de mon amour »

Je veux que tu te souviennes de ces mots de Shakespeare. Je t'aimais plus que ma propre vie et tu étais bien la dernière chose au monde que je voulais perdre.
Ce mois de juin m'a paru insupportable, déjà un an. J'avais parfois l'impression que c'était arrivé hier et à d'autres moments qu'un siècle s'était écoulé. Mais rien n'y faisait, ça continuait de m'obséder. J'avais cette affreuse sensation qu'il n'y avait rien d'autre que ça. C'est ridicule n'est-ce pas ? J'avais ma famille et des amis. Et je t'avais toi. J'ai conscience de ma stupidité, de ma lâcheté, de mon égoïsme aujourd'hui et je comprendrais que tu m'en veuilles. Me pardonner à moi-même c'est déjà dur alors comment le pourrais-tu, toi ? Mais laisse-moi t'expliquer combien la situation était compliquée. Laisse-moi t'expliquer ce qu'il s'est vraiment passé. Depuis le début.

Ma vie venait de partir en fumée quand je t'ai rencontrée. Tu n'imagines pas combien un sourire peut être lourd à porter surtout quand il est aussi faux que les « ça va » que l'on balance à longueur de journée. Ce soir là, je suis rentrée chez mes parents, un sourire sur le visage pour qu'il ne se doute de rien. Puis je suis allée en boîte de nuit avec des amis. La soirée battait son plein, il y avait foule et j'ai commencé à paniquer, je me suis revue, à la plage, quelques semaines plus tôt. Il y avait du monde là-bas aussi, beaucoup de monde et pourtant... Je filais aux toilettes, pour que mes amis ne voient pas le sourire qui disparaissait laissant place à un torrent de larmes, quand un homme m'a attrapé par la main.

-Une jolie fille ne devrait pas se retrouver seule en boîte, encore moins quand elle pleure.

-Désolée, je dois aller aux toilettes.

-Bien sûr, je t'attends là, à tout de suite, me dit-il avec un sourire.

Je ne sais pas pourquoi, mais ça m'a apaisé de savoir que quelqu'un était là, à m'attendre. Je l'ai donc rejoint après avoir passé de l'eau sur mon visage.

-Tu viens, on s'en va ?

-Et où ça ? Répondis-je méfiante tout à coup.

-Là où la nuit nous guidera.

-Pourquoi je te suivrais ?

-Parce que de toute évidence tu ne te sens pas très bien ici. Je connais une épicerie ouverte la nuit et je meurs de faim. J'ai pas l'intention de te tuer, préviens tes amis et on décolle.

-Ok.
Ma réponse me surpris, comme si je n'avais pas appris de mes erreurs. Décidément quelque chose ne tournait pas rond chez moi. Je suivais un inconnu en pleine nuit.

-Ma voiture est quelque part par là.

-Tu ne sais pas où tu l'as garé ? Dis-je moqueuse.

-Non, j'oublie souvent où je la laisse. Ah la voilà.

Sa voiture, si on pouvait appeler ça une voiture, tombait littéralement en ruine. Je l'ai tout de suite aimé cette voiture. Elle était comme moi, elle tombait en morceaux, mais elle continuait pourtant d'avancer. Quelques minutes plus tard on était dans cette épicerie ouverte la nuit, assis sur une table de jardin en train de manger un sandwich jambon beurre. Le vendeur était un ami à lui et il s'assit un instant avec nous avant de retourner travailler. Qui eut cru qu'il y ait autant de monde qui vienne faire des courses la nuit ?

-Au fait moi c'est Nathan.

-Sally.

Ce jour là tu m'as sauvé, mais je ne l'avais pas encore compris.
10
10

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Ton écriture ma fait penser à celle d'Oliver Adam j'ai enfin trouvé !
Oui, c'est un compliment pour moi, parce son écriture pénètre nos sens, notre âme, a un goût, une texture...
Johanna, j'adore ta plume, vraiment. Dès que je peux j'irai lire d'autres souvenirs.

Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est super gentil merci infiniment Sylvie !
J'adore découvrir tes commentaires toujours plus que sympathique.

Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
C'est très beau Johanna. Là je ressens bien chacune des émotions, ce mal de vivre et ce goût aussi pour l'aventure... J'ai vraiment envie d'en lire plus, d'avoir la suite. La promesse d'un beau roman ....
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci beaucoup, c'est encourageant ! Je travaille dessus depuis un moment et c'est un projet qui me tiens à cœur et me prend beaucoup de temps. Il est loin d'être fini mais je suis contente des réactions.
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
je ne commente plus: les éloges vont te donner la grosse tête!
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Tu as raison, je vais tenter de rester modeste !
Image de Christophe P.
Christophe P. · il y a
Très belle écriture, j'ai épousé chacun de vos mots ou de vos maux... Vous savez les maux sont un mal singulier.
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture et pour ce commentaire. Tout à fait vrai !
Image de Allie
Allie · il y a
J'ai trouvé cette histoire très originale entre ces deux personnages. On ne sait pas trop au début si on doit faire confiance ou non à ce garçon. Sans s'en rendre compte, on s'attache très vite au personnage. J'adorerai savoir ce que vont devenir les personnages, mais ça n'oblige en rien à une suite ;) Bravo pour ce texte !
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Il y aura une suite ! J'ai déjà écrit un chapitre de cette histoire, celui-ci est le deuxième. C'est un peu long à chaque fois parce que je les retravaille entièrement, ce texte n'a plus rien avoir avec la première version. Mais je suis contente que ça t'ai plu et que tu apprécie les personnages :)
Image de Allie
Allie · il y a
Je vais de ce pas aller lire le premier chapitre, n'hésite pas à me prévenir lorsque le suivant sortira, pour je ne rate pas le coche ! ;)
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Pas de souci, j'essaierai de pas trop tarder pour le publier alors ;)
Image de Mick
Mick · il y a
Jolie suite. J'aime bien et je t'envie vraiment d'écrire de façon si naturelle, si spontanée. Tes dialogues en deviennent très réels, j'ai pu largement m'imaginer la scène de cette rencontre particulière. Le déroulement est original, j'ai été surpris de partir d'une boite de nuit pour finir dans une épicerie au beau milieu de la nuit. C'était déroutant mais pas désagréable, l'alchimie devait être particulière pour qu'elle se laisse embarquer. J'ai aimé cette comparaison avec la voiture qui tombe en morceaux, très bien vu. Et enfin cette conclusion qui laisse présager que la suite devrais être positive !
C'était très agréable de lire la suite de ce texte après ma longue et éprouvante journée de marche ^^ Donc merci du partage ! ;)

Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci beaucoup de prendre le temps de me lire malgré tout ;)
Et merci pour ton commentaire, j'ai retravaillé cette suite qui était totalement différente avant ce qui fait que je dois retravailler chaque chapitre sinon ça n'a plus aucun sens, c'est pour ça que je met du temps à publier la suite mais je suis vraiment ravi que tu l'ai aimé. Pour ce changement de lui, je voulais que ce soit une nouvelle ambiance, loin de celle électrique des boîtes de nuits. Et pour la voiture, elle m'est venue il y a un moment déjà en voyant une vraie voiture qui roulait encore malgré son état. Je me souviens que ça m'avais marqué ^^

Image de Mick
Mick · il y a
On sent ici que, malgré que tu ai su préservé ce coté très naturel et spontané, tout est bien travaillé. Je ne vois pas vraiment quelque chose à redire ici, après je pense qu'on adhère plus ou moins à la situation, aux idées etc mais moi j'ai bien aimé et c'est appréciable de découvrir peu à peu cette histoire ! Prend ton temps pour la suite, je la lirai en tout cas avec plaisir ;)
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Je ne sais plus quoi dire, merci beaucoup :) J'espère que tu adhèreras à la suite également !