Sous les traits d'une femme

il y a
1 min
154
lectures
21

" Je doute de tout, de moi-même le premier. Il est des journées où je me crois sans intelligence, où je me demande ce que je vaux pour avoir fait des rêves si orgueilleux. Je n'ai même pas ... [+]

La mort, ma compagne. Je n'ai jamais pu la toucher, jamais pu la voir mais à plusieurs reprises, nous nous sommes frôlés. Il en résulte que nous nous tutoyons. Elle est très présente dans mes rêves et m'attire comme un « aimant ». Parfois, je lui parle, je suis en entretien avec elle, il m'arrive d'en apprendre un peu plus... Insondable, inconnaissable, mystérieuse, elle a le caractère propre à la personnalité d'une femme. Ressemble-t-elle à ce squelette drapé avec une faux ? Ressemble-t-elle à une porte dérobée apportant une paix solitaire et perpétuelle ?
Ce ne devrait pas être difficile de la concevoir et l' incorporer dans mon esprit. Je suis à ses côtés jour et nuit. Je l'imagine près de moi comme une épousée de village en bas de soie.
Immobile, éteinte, ma douce sibylle se laisse caresser, se consume et s'enferme à tout jamais. Avec elle, toute courbe disparaît. Adieu, la valse du souffle. Ne reste que l'ossature. J'essaie de lui donner des formes, d'imaginer ses jolis contours. Légère, elle se meut dans l'air et sème à tout vent. Je l'incarne sous les traits d'une femme pour qu'elle me soit douce et aimante. Chaque jour, le délire de mes nuits s'avance un peu plus et je m'entends dire, viens te blottir en moi et me mordre, abrège mes souffrances. Je rêve de nous, ivresse sublime qui s'accorde.
Belle mystérieuse, sais-tu que tu es ma passion, mon incompris ? Pourquoi es-tu si évidente ? Pourquoi te donnes-tu à n'importe qui ? J'insiste. Veux-tu bien, dans ta quête incessante de chair vivante, te nourrir de mes lambeaux ? Veux-tu nous rendre la vie et bannir ce cercle sans fin. Tiens le toi pour dit, j'aime ton appétit et n'ai de cesse de te connaître un peu plus. Je t'autorise à puiser en mon être toutes les forces que j'ai acquise avec le temps. Belle inconnue, viens te glisser entre les draps t'allonger près de moi.
21

Un petit mot pour l'auteur ? 37 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Choubi Doux
Choubi Doux · il y a
Personnellement je préfère m'inscrire sur un site de rencontre pour échapper à cette belle inconnue :)
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
😂🤣 Merci Choubi Doux !
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
C'est un texte très personnel pour un destin commun. Un texte fort.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci Pierre-Yves;-)
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
En bas de soie ? Vraiment ?
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, blanc ! Merci Paul ;-)
Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
Etrange. Bien sûr, la mort est notre compagne de tous les jours mais j'espère qu'elle viendra le plus tard possible.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, le plus tard possible Mireille, merci !
Image de Margue xx
Margue xx · il y a
une ode à la mort ... Je lui parle aussi , la mort fait partie de la vie.
Image de Françoise Desvigne
Image de Brigitte G.
Brigitte G. · il y a
La mort viendra me chercher quand elle le décidera mais je ne l’appelle pas de mes vœux. Pourtant je comprends que la vie est parfois si dure que la mort peut sembler une délivrance.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci Brigitte pour ce touchant commentaire.
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
Ah ! La mort cette chose vivante !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
En effet , merci Philippe !
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
La mort peut être une compagne rebelle.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Exactement, merci Daniel !
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
Apprivoiser la mort, l'attendre voire l'espérer est-ce signe de délivrance de douleurs ou d'un fardeau de vie trop lourd? La phrase "Quête incessante de chair vivante, vient te nourrir de mes lambeaux" est d'une intensité telle que j'ai dû prendre un temps de pause pour en digérer sa portée émotionnelle.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Apprivoiser la mort pour éviter d'en avoir une peur irraisonnée mais aussi l'appeler quand on est dans la souffrance. Merci Mijo et bon dimanche ;-)
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
Apprivoiser la mort, l'attendre voire l'espérer est-ce un profond lâcher prise ou une envie d'être libérer de douleur ou d'un trop lourd fardeau de vie?
Image de Frédéric A.
Frédéric A. · il y a
L'habit ne fait pas la mort ! Au-delà des représentations qui en sont faites, peut-être est-elle tout simplement une amie qui nous accompagne, nous tient la main sur le chemin du grand Inconnu...
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Une amie invisible faite d'infimes particules, j'aime beaucoup cette représentation Frédéric, merci :-)
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est pourrir beaucoup. Et la mort, alitée, prête à se relever, nous dis: "sûr, je viendrai, alors en attendant, ne m'oublie pas, mais vis!. Ne m'attends pas, car c'est moi qui t'attends. Tu peux donc prendre ton temps. Festina lente, carpe diem, et vidrere pulchra! "
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Sans nul doute, c'est elle qui triomphera Phil. Merci pour votre précieux commentaire !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
La mort pour abréger ses souffrances...
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Pour apporter une paix intérieure et extérieure . Merci Dolotorasse ;-)
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Bizarrement,je me suis reconnu dans ce texte.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Comme c'est étrange... Merci Georges !
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Apprivoiser la mort à ce point c'est de la vraie philosophie. Presqu'au point de l'aimer.
D'ailleurs j'ai lu...elle m'attire comme un « amant »...au lieu d'amant...:-)

Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, elle avance vers nous mais pas toujours à la même vitesse. Nous allons tout faire pour la repousser ;-) Merci Pierre-Hervé !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
La vie , la mort , deux pôles qui s'attirent .
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, deux pôles qui n'ont pas les mêmes centres d'intêrets. Quoique🤔 Merci beaucoup Ginette
Image de Hélène CUINIER
Hélène CUINIER · il y a
une réflexion très personnelle sur la mort et un essai de perception sensible partagée, c'est intéressant
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci beaucoup Hélène ;-)
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un texte contemplatif, une forme de soliloque que chacun à sa manière se devrait de mener, afin d'apaiser la peur de la mort comme celle de vivre.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, il faut essayer de la voir de différentes manières afin qu'elle soit moins redoutable. Merci Randolph.
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
« Que philosopher, c’est apprendre à mourir »
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très beau, merci Jean Paul !