1
min
Image de Motdoux

Motdoux

12 lectures

1

C’est une Mamy maintenant...mais... toute petite, quand elle désobéissait,
pour la punir, on l’enfermait ... dans la cave !

Une de ces caves, telle une grotte, silencieuse, sombre, où il faisait très noir. Si noir, que les souris si trouvaient si bien, à l’abri des méchants hommes.

Elles pouvaient grignoter, à leurs aises, le gros tas de pommes entreposé à même le sol, en réserve, pour l’hiver.

Et, quand la toute petite fille qui était Mamy, venait les importuner, elles se sauvaient, se faufilaient, couraient partout.
Elles avaient si peur.

Mamy, toute recroquevillée, percevait à la lueur du soupirail, ce fourmillement tout grisonnant. Oh ! Comme elle avait tellement peur.
Ces petites bêtes vivaces allaient-elles venir ronger le bout du chausson de Mamy ? Ou, dans leur affolement, se glisser sous sa jambe de pantalon et grimper tout le long de son mollet !!!
Rien que d’y penser, elle grelottait, Mamy. Tremblotait, pleurait si fort et hurlait « maman !!!» afin que celle-ci lui ouvre cette porte maudite qui la retenait prisonnière.
Elle jurait d’être toujours gentille à l’avenir... alors elle entendait les pas de sa maman se rapprocher, le cliquetis du verrou. La porte à peine entre-ouverte, Mamy se jetait à toute vitesse dans les bras chéris de sa maman

Mais, depuis ce temps là, dès qu’elle apercevait une petite souris, Mamy !
Oh ! Comme elle avait encore très peur !

Jusqu’à ce jour enchanteur...
Chez Léane.
A la bonne heure,
II est quatre heures !!!
Goûtons,
Gloutons !!!
Youpi !!! Des crêpes.

Sucrées pour Timothée,
A la banane pour Léane
A la confiture pour Arthur,
Au Nutella pour Léa,
A la noix de coco pour Théo.
A la pomme pour Tom
Miam... Miam... Quel régal !!! Des crêpes.

Et de Un, et de Deux et de Trois,
Tous à la cuisine.
Avec Mamilyne.
Eh Hop, un saladier, le fouet...
Deux œufs, du sucre, la brique de lait...

Whouhaou ! Paquet de farine déchiquetée !!!
Ho ! Pomme reinette grignotée !

Ca alors ! Alors là !
Une souricette se cache par là ?

Sniff !!! Plus de farine : plus de crêpe.

Tant pis, empiffrons-nous de Nutella !
Hourra !!! Buvons notre première gorgée de Coca Cola.

Léane songeuse,
Léane ingénieuse,

« Y-a une souris dans la cuisine, Papyno !
Confectionne-moi une cage pour attrape-souris,
Une mangeoire à souris.

Je déposerai à l’intérieur une pomme reinette
Un peu de farine, et même des galettes »
De nouveau, j’inviterai mes amis et je sortirai la crêpière.
Notre souris, à sa guise, grignotera dans sa volière.

Tous réunis
Amis gloutons
Souris gloutonne.

Et, de ce jour là, ni Mamilyne, ni la petite souris grise, n’eurent plus peur l’une de l’autre.
Il suffisait de connaître les besoins de chacune !
Notre petite souris gloutonne, est toujours bien repue, elle ne chaparde plus,
Pourquoi donc se cacher et déguerpir ?
Mamilyne ne déteste plus la petite souris voleuse, fuyante.

Oups !.... Bravo à Léane !!!

(A faire partager pour que dans toutes les maisons, « des souris et des hommes » puissent vivre en bonne harmonie) –

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,