4
min

Révolte enchaînée

Image de Adélie

Adélie

35 lectures

2

Le temps est rythmé à une mélodie fracassante. Et il n'attend pas. La preuve : quand tu regardes devant, il est encore derrière toi, et quand tu tournes la tête il est déjà parti, alors tu cours pour le rattraper mais il est déjà trop loin cet enculé, il s'est barré avec tes rêves sous le bras, ils te les as volés en même temps que ton portefeuille. Il t'as dépouillée. Ce salopard est content, il va pouvoir les revendre, parce que t'as été trop gentille pour le faire toi-même.Et t'es comme un conne, tu cours après, mais il va trop vite, comment tu veux rattraper un truc qui file plus vite que la lumière ? Faut la saisir quand tu l'as à portée de main, gamin, t'as encore pas mal de choses à apprendre, la lumière est capricieuse, et n'est jamais très clémente. Et en plus t'es en décalage, t'as pas compris que c'est trop tard pour rentrer dans les cases, non désolé on a pas ce format, mais essayez de vous tasser un peu, histoire de voir si ça rentre... au pire, vous n'avez qu'à remplir ce papier, là, en 30 exemplaires, et peut-être qu'on pourra vous creuser un petit trou pour vous, mais rêvez pas, c'est super rare qu'ils acceptent, mais non j'y peux rien c'est pas moi qui décide, mais lâchez moi putain je vous ai rien fait adressez vous à l'autre, il sera plus qualifié pour vous aider, faut comprendre il a fait plus d'études que moi, je n'ai pas assez de compétences, vous n'avez qu'à voir mon salaire, je bosse comme une folle pour me prendre des torgnoles par des gens comme vous tandis qu'il s'en fiche, il est tranquille dans son bureau à vider des bières. Et non je ne fais rien pour vous je sais que je suis pas suffisamment grande, les minorités tout le monde s'en tape, t'as bien vu t'es en plein dedans alors va pas me faire croire que je vais changer le monde tu sais que c'est pas vrai. Et non je ne suis pas égoïste sous prétexte que je ne t'aide pas putain moi personne ne pense à moi alors si vous voulez régler vos problèmes débrouillez vous, vous ne vous êtes pas occupé de savoir si les autres aussi se sentaient mal, et on s'en tape des circonstances. Allez vous faire foutre ou alors allez faire chier le monde autre part !
Ah merde le temps s'est encore barré quand on a encore tenté de se creuser son trou. Eh bien c'est pas grave copain, je vais dormir roulé en boule sous un banc devant le bureau, vu que c'est là qu'est ma place. Et tant pis si les gosses me jettent des cailloux et que je me fais virer à deux heures du matin par des flics qui flippent et qui m'insultent à distance parce qu'ils on peur de moi/pensent que je suis drogué/que j'ai la rage à force de traîner par terre, vaudrait mieux pas trop s’approcher si ça se trouve ça mord. La rage de toute façon il l'a plus, t'a vu comme il est maigre et sale, il s'est roulé dans une poubelle pour bouffer des restes ou quoi ? Et vas-y rigole, c’est drôle, et mon poing dans la gueule ça va l'être aussi je crois. Et tant pis, à la limite, si je crève à force de me niquer le foie avec de l'alcool/ dans une bagarre/à avoir essayé d'être comme tout le monde mais que ça m'use à force, alors je vais faire une connerie pour changer, eh oui tout le monde fait de erreurs mais fallait pas faire celle-là, on te l'avait pas dit ? Oh mince... Après tout t'as plus de famille, pas d'amis, c'est le merdier et tout le monde s'en tape, des morts yen a d'autres, t'es pas le seul, pousse-toi un peu pour laisser de la place à la jeunesse/à la vieillesse/au pauvre mec là bas/ au haut fonctionnaire d'état, attention ne fait pas de vague, il n'aime pas beaucoup être confronté au peuple, attention à pas salir son costume immaculé à trois cent dollars. T'es super sympa, comment je pourrai t'aider en incluant que je ne t'aiderais pas de toute façon puisque je fais que des promesses en l'air ?Ah, comme ça ? Désolé, je peux pas, c'est au dessus de mes forces, bon ben on se revoit une autre fois, et c'est pas grave si ça veut dire jamais vu que de toute façon je m’en tape de toi tant que t'es comme ça.
Bon ben on se revoit plus tard, quand je serais rentré chez moi, que j'aurais embrassé mes gosses et ma femme, que je les aurais ensuite délaissés au profit d'un PC, tellement plus intelligent hein, j'aurais soupiré en ouvrant mes mails vu que le papier c'est dépassé et constaté avec effroi le nombre de factures qui m'attendaient sagement avec un air mesquin, genre, t'as vu on est là, t'as pas oublié ? Puis ma femme aurait hurlé de sa voix cassée et fatiguée par la vie qu'on bouffait, j'aurais avalé sans répondre, ingurgitant les bouchées toujours plus vite pour en finir, puis je serais sorti faire un tour. Quitter la tension électrique qui régnait, transmise par les gosses insupportables et incontrôlés qui se balançaient de la bouffe et des piques de manière cruelle. Où va le monde, parfois on se croirait dans 1984 avec les autres qui se plaignent, toujours, qui se font plaindre, qui crient et rejettent la faute sur les autres, comme ça c'est plus leur problème, tu comprends il en ont plein n'est-ce pas, et puis il y a ce cadeau du temps en plus, t'as vu il est sympa,ça s'appelle les rides, c'est un truc qu'on acquière au fil des ans, et pourtant je vais essayer de le cacher, c'est pas classe, t'imagine si quelqu'un me voyait avec ? Ce serait la honte hein, dis le moi, mais dis-le putain arrête de faire ton blasé tu m'aimes plus c'est ça ?Ah c'est moi qui t'es dit d'arrêter de critiquer, merde, j'aimais bien en fait, c'est comme avec le chat, je le maudissais quand il était là parce-que il salopait et rayait tout, mais maintenant qu'il est plus là ben je me relève toute seule au milieu de la nuit et je constate avec tristesse que personne n'es venu me ronronner dans le cou et c'est bien dommage hein... Mais tu t'en remettras tu verras, on s'habitue à tout, même aux trucs les plus horribles. A la fin quand il n'y aura plus rien pour s'adapter on finira tous blasés de la vie et on se fera bien chier, hein ?
Bon ben on continuera cette conversation après,les gosses attendent, tu sais ceux qu'on a fait ensemble, un petit bisou et c'est pas grave si au final ça finit par briser notre couple. On s'en remettra, hein ?
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Kiki
Kiki · il y a
je vous découvre en feuilletant tous les textes de SE et je ne suis pas déçue de vous lire. Un joli texte empreint d'émotions comme je les aime. Bravo. j'ai aimé et vous le fait savoir
A l'occasion si vous avez un moment pouvez vous aller découvrir le poème sur les cuves de Sassenage. Je suis là pour vous accueillir et vous guider dans la visite de cette cavité magique et enchanteresse. MERCI d'avance
J'ai vu que vous aviez un autre texte, j'irais également le lire. Bonne soirée

·
Image de Cyril Roudot
Cyril Roudot · il y a
Tres pimenté, merci pour cet interview du temps. Dis lui que s'il veut, il peut repasser, je ne suis pas pressé ;)
·
Image de Adélie
Adélie · il y a
xD tu es venu le lire, ce texte-là ? il est vieux pourtant :) je transmettrai au temps ton message, mais je doute qu'il te réponde, il est très occupé xD
·
Image de Ombline
Ombline · il y a
Un texte très oral et plein d'émotion, bravo Adélie !!
·