Rêverie

il y a
1 min
440
lectures
20
Finaliste
Jury
Jean était, comme à l’accoutumée, installé à la terrasse du bistrot. Fébrile à l’approche de l’heure fatidique. 8h45. Claquement reconnaissable entre tous de ses talons sur les pavés. Une allure vive, légère, enlevée. Il la reconnaîtrait entre mille. Sa démarche chaloupée provoquait invariablement une érection chez le quinquagénaire.
Elle arriva à sa hauteur, le dépassa, laissant dans son sillage l’effluve d’un parfum ambré. Les sens exacerbés, rompu à cet exercice quasi quotidien, il se laissa aller à sa douce rêverie.
Il s’accroupit, ses mains se saisissent de la cheville délicate, suivent la courbe d’un mollet bien dessiné, puis effleurent le bas de la jupe qui n’offre qu’une résistance ténue. Elles poursuivent leur progression en aveugle, jusqu’à la lisière des bas, découvrent la peau douce, parfumée d’une odeur capiteuse. Les doigts experts s’aventurent jusqu’au sexe nu. Ils effleurent, s’écartent, reviennent à la charge. Elle saisit la main et l’invite à pénétrer son antre humide et gonflée. Il obtempère, relève la jupe et glisse deux doigts dans le vagin lubrifié alors que ses lèvres et sa langue honorent le clitoris tendu. Il le suce, le happe telle une délicieuse sucrerie. Alors qu’il pénètre la cavité au plus profond, son autre main malaxe les fesses bien rebondies et se glisse dans la fente jusqu’à l’anus. Divine sensation, elle saisit l’homme par les cheveux et ondule son bassin au rythme des doigts qui la pénètrent. La vulve juteuse l’excite au plus haut point, son sexe bandé trop à l’étroit dans le caleçon est délicieusement douloureux. Il abandonne la croupe à regret et libère le phallus de son étau. Le liquide séminal inonde le gland. A la vue de la hampe fièrement dressée, elle ondule toujours plus. Il se masturbe vigoureusement, les bourses durcies, il sait qu’il jouira sans tarder. Il suce le clitoris avec encore plus d’ardeur. Paroxysme de l’excitation au spasme accompagné du cri rauque de la jeune femme, il décharge de longues salves de sperme. Sonné par cet orgasme puissant.
Jean, lunettes noires, affichait un sourire un peu étrange. Combien de scénarii avait-il imaginés ? Le sexe encore bandé, il savait que de longues minutes seraient nécessaires pour que son excitation redescende. Il interrogea le serveur : « Comment était-elle habillée ? ». Ce dernier, complice, la décrivit avec minutie. Il se figura la scène. Il saisit sa canne, se leva et quitta sa table avec assurance malgré sa cécité.

20
20

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sebseb
Sebseb · il y a
bravo ! ça fonctionne :-)
Image de Léa Hernandez
Léa Hernandez · il y a
Très joliment écrit, bravo!!!!
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
voté, c'est bien "vu" ! (et vous invite sur Revolver en TTC...) +
Image de Ambre Defilippi
Ambre Defilippi · il y a
Merci merci !! :-)

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]


Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]