1 - Rahan ne se sent pas bien

il y a
3 min
12
lectures
1

40 ans dans l'industrie, les machines et la robotique ça laisse des traces... et des interrogations ! Heureusement la découverte tardive de l'écriture me permet d'aller au delà d'une rude  [+]

Rahan sortit de la grotte car il ne se sentait pas bien. Il avait un mauvais goût dans la bouche, des nausées et mal au ventre. Il avait déjà été sujet à de tel symptômes mais d’habitude il savait pourquoi. A manger des baies inconnues, de la viande plus très fraîche, on avait vite fait d’avoir la gerbe. Mais là...
Accroupi dans la grotte, alors qu’il dessinait sur la paroi à l’aide d’un morceau de bois brûlé une tête de bison, il avait eu des sensations bizarres. Sous la lueur de la torche la tête avait semblé se mettre en mouvement. De légères déformations comme si l’animal ruminait en lui jetant des coups d’œil. Il s’était dit qu’à force de rester trop longtemps sous l’éclairage tremblotant de la flamme il avait fini par ne plus voir les choses comme elles devaient être. Et puis les malaises étaient arrivés. Il pensa qu’il avait offensé un dieu en traçant ces images et qu’il le punissait pour son acte irrévérencieux. Ces pensées aussi étaient étranges. Il se souvint des paroles de son père : « Ne te compare pas aux dieux, soit humble. Demande leur de l’aide mais ne cherche pas à les imiter.» Même si les enseignements de Craô le sage étaient toujours bénéfiques, sur ce point Rahan avait eu parfois de sérieux doutes quant à sa santé mentale. Mais bon, aujourd’hui il se passait des trucs pas nets dans sa tête et dans son ventre et il y avait forcément une explication moins farfelue.
Devant la paroi, la position accroupie étant peu recommandée avec son malaise, il était sorti de la grotte car mieux valait éviter d’y laisser des déjections. Ca empesterait des jours entiers et Zolena, à son retour, ne serait pas contente du tout.
Il se précipita au pied du premier arbre et eut juste le temps d’ôter son pagne en peau de lynx qu’il venait de se confectionner - une fierté car ce n’était pas donné à tout le monde de s’afficher avec un tel apparat - qu’il aspergea copieusement les racines. Aussitôt il fut assailli de mouches. Il les trouva plus grosses que d’habitudes. Une nouvelle espèce ? Les effluves corsées de sa production avaient l’odeur caractéristique de la viande fumée, franchement peu en adéquation avec la matière expulsée. Il arracha quelques feuilles de l’arbre. Elles étaient jaunes, couleur d’automne alors qu’hier elles étaient vertes couleur de renouveau. De plus en plus bizarre !
Décidément mère nature lui jouait de drôles de tours. Il fallait qu’il arrête de rester confiné dans la grotte en pleine journée, ce n’était pas bon pour son humeur. Il se dit que les dessins de bisons ça suffisait pour aujourd’hui, d’ailleurs son inspiration le lâchait.
Soudain il perçu un bruit étrange, une sorte de sifflement mais pas celui d’un oiseau, plus long et plus perçant. Il tourna la tête et aperçut sur sa droite au pied de la falaise, un homme barbu et chevelu aussi blond que lui, vêtu de peaux étranges toutes en couleur, des peaux qu’il n’avait jamais vu. D’où venait-il ? Pourquoi ne l’avait-il pas entendu arriver ? Bien qu’il soit à bonne distance, Rahan, dans une position peu avantageuse, prit peur. Il se redressa et se saisit de son coutelas en ivoire qu’il pointa vers l’inconnu. Ce dernier lui sourit et levant la main en signe d’apaisement, parla dans un langage que Rahan ne comprit pas avant de se délester d’une besace qu’il portait sur son dos. L’inconnu fouilla dedans et en sortit un objet en bois qu’il ouvrit. Rahan intrigué l’observait avec méfiance et curiosité. L’homme saisit un petit bâton avec des poils au bout et un objet dont il tira une couleur rouge sang puis une autre verte comme l’herbe puis d’autres aux couleurs de fleurs. Il se mit à tracer avec sur la paroi de la falaise. Rahan cessa de respirer. Ce qu’il vit lui parut incroyable. L’inconnu dessinait un homme et une femme, et des arbres, et un ciel, et des nuages, et des animaux et d’autres formes que Rahan ne compris pas. Tout ça avec dextérité, rapidité et plein de couleurs. Au fur et à mesure sous ses yeux apparaissait un paysage aussi réel que la nature.
Il se sentit ridicule avec ses gribouillis de bois brûlé. Ce qu’il voyait se réaliser l’était à coup sûr par un messager des dieux. Il n’y avait pas d’autre explication. A cette pensée il se dit qu’il devenait aussi dérangé que Craô.
Le messager sortit de sa besace un objet tout noir qu’il plaça devant ses yeux. Il y eu ce long sifflement et un flash de lumière comme lorsque qu’on est surpris par le reflet du soleil dans l’eau. Aveuglé Rahan perdit l’équilibre et tomba sur le cul au pied de l’arbre, là où.... Il se redressa vivement le coutelas toujours en main. Mais le messager avait disparu aussi vite qu’il était apparu. La fresque sur le rocher également. Il prit peur. Cette disparition soudaine lui parut toute aussi inquiétante que l’apparition. Il tourna sur lui-même, jetant des regards partout, fendant l’air en tous sens avec son coutelas.
C’est alors qu’apparut Zolena, toute fraîche de ses ablutions à la rivière, les bras chargés d’herbes et de baies. Étonnée, elle le regarda faire quelques instants puis dépitée, secoua la tête :
« Mon pauvre Rahan qu’est-ce que tu fous avec ton porte-couille sur la tête et de la merde plein les jambes ? Franchement pour le fils des âges farouches c’est peu glorieux. Et puis arrête de donner des coups de coutelas à ce tronc d’arbre, il ne t’as rien fait ! »
Elle déposa sa récolte à l’entrée de la grotte et ajouta d’un ton enjoué:
« Ah, au fait ! Tu vas être content, je t’ai rapporté des champignons, tu sais les rouges à points blancs que tu as bien aimé manger ce matin ! »
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Wahw, Mitch, merci de remettre en selle le vieux fils de Crao ! Je le croyais au royaume des ombres... Mais toi, tu l'as plutôt remis en selles. Ça m'a bien fait marrer 😋 !
Image de Mitch31
Mitch31 · il y a
Merci Nicolas. J'ai entendu dire qu'il s'était fait une nouvelle vie qu'on pourra lire bientôt...
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
A bientôt pour de nouvelles aventures alors. Vivement !

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Vent de panique à l'étage

Mitch31

Aujourd’hui, j’ai tué le chat de ma voisine. Bien fait pour lui. Je ne supportais plus qu’il vienne se frotter contre mes jambes dès que je sortais de chez moi. Sans parler des fois où il... [+]


Nouvelles

Salim et moi

Nicolas Brns

Toute histoire commence un jour, quelque part. Situation initiale, passion guimauve, trahisons tordues, nœud de problèmes comme on aimerait pas en vivre ; des hauts et des bas, des déclarations... [+]