1
min
Image de Alain Derenne

Alain Derenne

13 lectures

3

Elle m'attend certainement assise à la terrasse du grand café des Boulevards,
lieu choisi par moi quelques jours auparavant.
Nous nous sommes donné rendez-vous pour 19 heures, il est déjà 19h10.
Dix, c'est peu et c'est beaucoup.
J'ai un trac fou, elle est si magnifique, je sens en moi comme une étrange
impression, pourtant je sais que lorsque je serai en face d'elle, je perdrai mon
audace.
Saurai-je lui parler? pourrai-je seulement trouver les mots à dire?
Une question me taraude à l'instant l'esprit: pourquoi une si jolie fille aurait-elle
envie de retrouver un type comme moi!
Elle s'appelle Emilie, vit seule. Enfin elle l'affirme et elle partage son existence
entre son travail de vendeuse dans une parfumerie près de la République.
Ses parents qui habitent à la campagne en Creuse, un petit village où elle va les
rejoindrent tous le Week-End, et son petit appartement en banlieue de Paris à
Vincennes, juste derrière le château à côté du Zoo.
Le temps, la panique, mon esprit évoque alors l'image décevante que me renvoie
chaque matin mon miroir, j'avais oublié cette image un peu médiocre, d'un garçon
qui n'est pas un play-boy, et là je me dégonfle, je file comme un voleur en
direction de la bouche de métro la plus proche.
Et c'est au moment de mettre le pied sur la première marche que je sens dans mon
dos un souffle, quelqu'un, une main...
Elle a courru jusqu'à moi et essoufflée, me demande avec un sourire le pourquoi de
ma fuite...
Comme une apparition, elle est là, un petit maquillage discret est frais, une jupe
longue beige, un petit haut rouge à volants, je suis un peu ému, si belle avec sa
chevelure rousse, je voudrais le lui dire simplement, mais les mots sont là, coincés
dans ma gorge, c'est comme dans un film, je suis là sans l'être, elle s'excuse de sa
téméritée, je ne l'entends pas, je la regarde.
Elle comprend ce que je n'exprime pas et me tire d'embarras.
_ Où soupons-nous?
_ Mais, il n'était au départ question que d'un apéritif...
Elle prend alors un air mutin.
_Je suis certaine qu'après l'apéritif vous alliez me proposer de souper dans un petit
restaurant de votre connaissance...non ?
À partir de cet instant, la suite se passe entre nous deux.
Donc, pour vous comme pour nous.
Bonne soirée !
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
J'ai adoré ce texte tout en fraîcheur, bravo pour cette façon de nous envoyer sur les roses en dernier lieu.
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
L'imagination qui prend le pas pendant l'interminable attente et l'arrivée de cette jeune fille pas timide et pétillante... Un récit avec beaucoup de charme.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci de tes mots Geny, pour nous la soirée après le repas fut sympa, mais c'était hier....
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
C'est trop mignon !!!
Le trac et la malice et cette jolie fille et hop, c'est partie et tu as raison, on ne veut pas savoir la suite...
Bravo encore une fois, Alain !
Merci

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Là, c'est moi qui te dis merci Sylvie.
·