Qui ne sait pas voler, ben il reste chez lui.

il y a
2 min
14
lectures
0

Une face Asiatique et un coté Gaulois, donnent Zénitude et patience, mêlés de chauvinisme et d'humour un peu noir. Le malvenu introverti, est de ma création  [+]

Michel Wine
Publié le 08/02/2020 16:20 - Mis à jour le 08/02/2020 22:56
4 mins de lecture

Jour 1
J'ai dû me faire piquer, ça me gratte derrière, et toujours un endroit que je ne peux atteindre, il me faut une fourchette, quelque chose de long, en plus à deux endroits, elle avait faim la bête, je dois refaire le lit si elle est encore là.
Jour2
On dirait des furoncles, juste sur les omoplates, ça a dû s'infecter, saloperie de bestiole, je vais aller fouiller si j'ai pas quelque chose, de l'ether ou alcool, ou du mercurochrome, je vais mettre un coton au bout d'une baguette.
Jour3
Ça a vachement poussé, c'est long comme la main, merde il faut que j’appelle je ne peux plus travailler, et ce con de toubib, pas avant plusieurs jours, épidémie de grippe, pas une priorité mon bobo dans le dos, quand je vais lui montrer.
Jour4
Merde, ce n'est pas possible, c'est long comme le bras, je ne peux plus dormir, ou alors sur le ventre,je regarde dans la glace on dirait des moignons, j'ai des bras dans le dos, je ne peux plus m'habiller, je ne peux plus rien faire.
Jour5
Ça va de part et d'autre, je peux les faire bouger tous les deux en même temps, je n'ose plus appeler pour raconter des bras qui poussent par derrière, il va falloir couper, ou me mettre dans un zoo, je mange deux fois plus, je me sens épuisé.
Jour6
C'est devenu très long, du salon au couloir, j'ai dû les faire bouger pour prendre dans le frigo, je ne peux plus y aller, je stocke tout à manger juste à coté de moi, si je vais dans la chambre, je ne peux plus tourner, je reste dans le salon.
Jour7
J'ai pu les mesurer, ça fait trois mètres de long, et si je les étale, je ne tiens pas la pièce, je trouve ma position assis sur mon fauteuil, ces bras de chaque coté jusqu'au fond du couloir, j'ai amené un seau pour mes petits besoins.
Jour8
Les bras n'ont plus bougé, toujours la même longueur, par contre j'ai remarqué que ça prend du volume, de l'épaisseur d'une main c'est large comme mon corps, j'ai toujours encore faim, j'ai ouvert la terrasse a cause des odeurs.
Jour9
Je sens ces bouts de bras, ou de je ne sais quoi, qui démangent tout le long, je vois des craquelures jusqu'au bout du couloir, la peau est attaquée, on dirait qu'elle éclate, je vais enfin savoir, ce qu'il y a dedans.
Jour 10
Je gigote ces bras, ça me gratte de partout, on dirait des nervures, la peau qui recouvrait s'arrache par lambeaux, j'ai une vague idée de ce qu'il y a dans mon dos, si j’appelle des secours on me découpe en tranches.
Jour11
Tout ça est terminé, il n'y a plus de peau, ce sont de grandes ailes qui se sont découvertes, mais pourquoi sur mon dos, il y a des dos ailleurs, je suis dans un cauchemar, je vais me réveiller, j'ai pu pincer une aile, ça fait mal, mais je dors.
Jour12
Je suis plein dans mon rêve, quitte a avoir des ailes, j'ai la terrasse ouverte, j'ai peur quand je me penche, la tour est un peu haute, mais maintenant j'ai de quoi, j'arrive à les bouger, d'ailleurs je casse mes meubles au moindre battement.
Jour13
Je suis devenu ange, possible aussi démon, toute façon je m'en fous, je m'en vais pour voler, je m'approche du bord, et je tente le grand saut, je n'ai jamais appris, mais ça doit être facile, de planer dans les airs.

INSOLITE, La Dépêche du Midi, édition du matin.
Voir les photos ci-jointes.
Très tôt ce matin les secours ont été appelés dans le quartier des minimes aux pieds d'un grand ensemble. Une sorte de créature mi-homme mi-oiseau à été découverte écrasée sur le sol. Mutation, génétique, expérience d'un apprenti sorcier, visiteur d'un autre monde ? Toujours est il que la créature a été transportée dans un lieu tenu secret par les autorités sanitaires de l'armée. Nous vous tiendrons informé des suites de cette incroyable affaire.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michel Wine
Michel Wine · il y a
Je sais ^^ je rêve trop, et pas toujours normal, voilà le résultat de mon esprit tordu. Je volais doucement vers le pays des songes, et je me suis levé pour décrire mes pensées ^^
Y'a du Baudelaire dedans, cherchez bien, vous trouverez ^^

Vous aimerez aussi !