Que serait une vie sans le A ? Pas d'amour, pas d'amis, pas d'argent ? Ouf c'est juste un exercice d'écriture !

il y a
3 min
215
lectures
24

Plus envie de lire et encore moins d'écrire... Merci à ceux qui passent encore sur ma page et pardon si je ne vous réponds pas. Prenez soin de vous ! J'apprends la cyberattaque, quelle ... [+]

On me souffle que c'est trop loin (le lieu de vote ? )
Bon j'me jette, c'est décidé, ce doit être sûrement plus simple tout de même que d'éviter le E. Osons, tenter c'est toujours possible, nous verrons bien !
Le plus difficile est peut-être de choisir un thème qui peut vous intéresser, de quoi pouvons-nous discuter ? Tiens le droit de voter, puisque ce n'est point encore un devoir. Je pense que quelques personnes voteront seulement le jour où de simples clics leur permettront de donner leur opinion. Pourquoi quitter quelques minutes leur confort, dehors c'est décidément trop loin ! Si, si c'est toujours trop loin pour eux ! C'est du temps perdu, c'est inutile et puis voter pour qui, pourquoi ? Questions entendues si souvent, quelles réponses leur fournir ?

1) Pour qui, tellement de doutes que je réfléchis encore intensément, peur de me tromper, les politiciens sont si sûrs d'eux-mêmes qu'ils en deviennent très peu crédibles. Je lis et décortique tout ce qui nous est proposé pour, le temps venu, décider quel bulletin choisir derrière l'isoloir et puis un vote c'est tout de même très personnel. Je repousse l'envie de plus en plus forte de me désister, ne plus voter c'est une insulte envers ceux qui ont lutté pour ce droit, ou sinon une révolution s'impose, en sommes-nous seulement conscients ? Que puis-je moi-même proposer ? Comme je l'ignore, je choisis le vote, ils semblent être si nombreux emplis de bonnes idées et comme je suis bien moins inspirée qu'eux, je décide encore une fois d'y croire. Ils ne peuvent éternellement tous nous mentir, si ?
C'est une lutte perpétuelle pour une vie meilleure et les urnes sont un moyen de nous exprimer et communiquer, utilisons les, qui ne tente rien...

2) Pourquoi, c'est une évidence, qui ose encore se poser cette question ?
Tout nous convient ? Une vie digne pour nous et nos héritiers nous est-elle offerte ? Le futur pourquoi s'en soucier?
Terre non polluée, liberté, ég...non zut interdit d'écrire ce mot...Et puis vu les infos, tous des frères, c'est une utopie qui s'éloigne de plus en plus, c'est fou depuis que les frontières et les murs ont été supprimés comme on se sent de plus en plus enfermé. Solitude, égoïsme, indifférence, guerres, comme c'est triste ces mots sont, eux, tous permis.
Donnez nous seulement notre quotidien et nous nous débrouillerons, des promesses c'est bien joli, du boulot pour tous c'est mieux !
Boulot, métro,dodo...ouf, je peux encore écrire ces trois mots ? Plus de voiture, plus de boulot et chez moi point de métro, et si tout d'un coup plus de boulot signifie plus de dodo ? Impossible chez nous, nous sommes si politiquement corrects, personne ne reste sur le trottoir ! Et puis les Restos du Coeur, les Enfoirés fredonnent toujours pour que plus personne ne soit oubliée. Comment ce n'est plus une solution ? Les politiciens vont donc enfin y remédier ?
Violence, tristesse, misère, ok je triche et peux plutôt choisir : entente, joie, bonheur. Le choix reste entre nos mots, il nous file juste entre les doigts !
Je suis pessimiste? Peut-être bien que oui, peut-être juste un brin, mon devoir ou plutôt mon droit me dicte que je dois un peu me bouger, promis je vote pour encore un peu d'espoir.
Voter et surtout montrer que même une goutte de notre sueur n'est une perte de temps que si tous les jours on oublie que vivre c'est se soucier de notre voisin, de notre Terre. Un simple sourire, un petit tri écologique peuvent sembler futiles, ces gestes seront toujours mieux que rien ! C'est l'histoire du colibri qui tente d'éteindre le feu tout seul et qui dit qu'il y contribue, lui, une goutte c'est une goutte !
Notre monde ne tourne plus rond ? Comme je donne zéro solution et puisque tellement veulent diriger, je cède volontiers mon siège et cesse de critiquer, je préfère voter !
Soyons citoyens ! Tous unis derrière nos convictions pour choisir et élire le meilleur des pires...

------------------------------------------------------
Trop simple cet exercice ? Que nenni, foi de Comtoise ! Plusieurs fois obligée de recommencer, mes doigts ont cherché longtemps pour ne point fourcher sur un mot, une expression. C'est dingue comme tout peut sembler dépeuplé dès qu'une lettre nous est enlevée. Surtout pour évoquer le futur, d'où l'intérêt du nous et non du je, vous suivez ? Depuis toujours, l'union est une des solutions, rester ensemble évite bien des pièges!
Pensez donc un livre entier où le E est perdu ? Je ne peux que féliciter cette prouesse de style, vu les efforts fournis pour seulement écrire ici quelques lignes exemptées du numéro un de ces cinq voyelles toutes utilisées si souvent. Vous pouvez tenter, en omettre une de notre plein gré devient un réel exercice d'écriture! Tout effort mérite réconfort, me souffle mon poste de télé, j'peux me détendre et même m'étendre sur mon lit, bon j'triche encore un petit peu, c'est encore trop tôt pour me coucher, c'est juste pour me reposer, puis-je donc dire sur mon cAnApé ? Vous voyez, en mode détente, me suis fourvoyée deux fois en un seul petit mot.
Moi j'dis un livre où tous les E ont été expressément omis  : quelle énergie de Georges Perec, quelle prouesse inouïe !
24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !