9
min

Quand les chemins se croisent

Image de ImeNe BeLalem

ImeNe BeLalem

114 lectures

28

Toute histoire commence un jour, quelque part, à l’emporte-pièce on se retrouve perdu dans un ouragan inexplicable d'événements. Alors que jadis on noyait dans une conviction inébranlable de gérer parfaitement son quotidien, la vie vient nous gifler droite et gauche pour nous rappeler nos faiblesses.
(Il est là, je le vois derrière cet arbre, vêtu d’un imperméable noir, il me fixe avec des yeux de corbeau, mon cœur bat plus fort, ma gorge est sèche, ça fait quelques jours que je le vois errer dans les parages. Qui peut-il bien être ? A peine 10 secondes s’écroulèrent qu’il n’est plus là)
- Grouille-toi Samy ! qu’est-ce que tu regardes comme ça ? on va être en retard il est bientôt 10h.
- J’arrive Sophia, pas la peine d’en crier autant.
Lui c’est Samy, il travaille chez Luna-Edition, elle c’est Sophia, sa partenaire de bande dessinée, il écrit et elle dessine, ils ont toujours formé un bon duo, d’ailleurs surnommés par la presse le Ying et le Yang.
Ils remontèrent le Quartier Latin qui s’étend sur le 5ème et le 6ème arrondissement à pas vif, le quartier est toujours bondé de jeunes étudiants qui viennent des quatre coins du monde pour la science, l'art, la passion, PARIS !
Le duo a rendez-vous avec Lakli Akcel, le producteur qui va adapter leur bd « Snowman» en long métrage. Ils arrivèrent au restaurant Lecerf pas loin du Jardin de Luxembourg. Monsieur Lakli était déjà là à les attendre, ils entamèrent immédiatement.
Une fois l’entretien terminé, ils sortirent du restaurant, il était midi passé.
- Et si on allait prendre un café quelque part, dit Sophia.
- Avec plaisir.
A peine ces deux mots prononcés que Samy sentit une présence, comme s'il était observé par des yeux perçants qui pesaient sur son dos, il se retourna pour vérifier.
(Il était de retour, l’homme à l’imperméable noir était sur le trottoir d’en face, toujours à me fixer, quand il s’est rendu compte que je me suis aperçu de sa présence, il prit fuite vers une ruelle. Cette fois-ci j’étais bien décidé à lui mettre la main dessus)
- Désolé Sophia, je dois filer, dis Samy.
La ruelle était vide, il longea le passage en courant, il fut mené vers un vieux jardin à l’anglaise recouvert d’un feuillage orangé, l’homme à l’imperméable noir l’attendait devant sapin.
- Qui êtes-vous et pourquoi vous me coller depuis une bonne semaine ? Cria Samy.
- Je ne vous veux rien, la personne que je suivais n’est pas vous mais Sophia Martinez.
- Sophia ! Qui vous a demandé de la surveiller ?
- Je ne suis pas chargé de la surveiller mais de la ramener.
- La ramener où ?
- Là-haut me répondit-il tout en désignant le ciel avec son doigt.
Samy leva la tête pour regarder le ciel, au moment où il la rebaissa pour l’accuser de se foutre de sa gueule, le mystérieux homme avait disparu.
- Quel drôle de bonhomme réclama Samy.
- A qui parlez-vous à l’instant jeune homme ? lui demanda une vieille dame qui nourrissait les pigeons.
- A une de mes connaissances, se contenta-t-il de répondre,étonné par la curiosité de cette dame.
- Vous allez bien ? le questionna-t-elle avec un regard inquiet en rajoutant, je suis peut-être vieille mon fils mais j’ai une très bonne vue, à l’instant personne n’était en votre compagnie.
Samy rentra chez lui exténué. Il se jeta immédiatement sur le canapé du salon et se mit à réfléchir à sa conversation de tout à l’heure.
Quand soudain, il entendit un miaulement (ça devrait être un des chats de la voisine)
Il se précipita pour ouvrir la porte, il y’avait bel et bien un chat mais un chat noir ! (Bizarre, ma voisine n’adopte que les Siamois). Il le prit entre ses mains et se mit à le contempler ; le chat était hétérochrome son œil gauche était vert et le droit était bleu, un nom était gravé sur son collier « Azra ».
Alors qu’il allait préparer à manger pour le chat, quelqu’un frappa à la porte, c’était Sophia ;
- Tu ne devineras jamais ce que je viens de trouver, un prodige!
- De quoi tu parles ?
- Du générique de notre film, on en avait parlé avec Mr Lakli ce matin. En surfant sur Youtube je suis tombée sur une vidéo d’une certaine Hana4869 qui écrit et chante ses propres chansons. Ecoute !
Ébloui par la perfection de la performance, Samy resta sans voix puis dit ;
- Il nous la faut ! comment pourrait-on la contacter ?
- Je lui ai envoyé un message sur son compte mais apparemment elle n’est plus active depuis deux mois. Tiens, depuis quand tu aimes les chats toi ! dit Sophia en caressant Azra.
- Depuis aujourd’hui, et si tu restais dîner ? je sors acheter des boissons.
Samy est sorti surtout pour s’éclaircir les idées, il passa donc après l’achat au parc du quartier. Alors qu’il était tranquillement plongé dans ses pensées, une main se posa délicatement sur son dos et une voix l’interpella :
- Pourquoi Snowman ne révèle pas ses supers pouvoirs à ses amis ?
Il ouvrit les yeux pour voir à qui appartenait cette douce voix, il vit la silhouette d’une adorable rousse, ses pieds étaient nus, elle portait une robe blanche en dentelle, elle le fixait d’un regard interrogeant comme pour l’inciter à répondre.
- Tu devrais être patiente répondit-il en souriant, ça viendra dans les prochains tomes.
- Je ne pense pas que j’ai assez de temps, car voyez-vous le temps est une épée si vous ne la tranchez pas, elle vous tranchera.
- Que veux-tu dire par cela ?
- Je n’en sais rien, après tout ce n’est qu’une phrase que j’ai lue sur un mur, je devrais rentrer, bonne soirée monsieur.
(Ses cheveux qui flottaient dans l’air, ses pas qui fondaient dans le crépuscule, une impression de surnaturelle)
En rentrant chez lui, il trouva un message de la part de Sophia, elle disait qu’elle devait rentrer et qu’elle a emporté Azra avec elle pour lui dessiner un portrait.
De bonheur, Samy passa très tôt au bureau pour travailler sur ses écrits. Sophia le rejoint une demi-heure après.
- Bonjour Samy, plongé dans le travail de bon matin ?
- Il le faut ! et sinon Où est Azra ?
- Je l’ai laissé dans la voiture avec les vitres ouvertes bien sûr, je sais qu’il t’a manqué, dit-elle avec un air ironique en lui balançant les clés de la voiture.
Il descendit au parking chercher le chat, à sa grande surprise l’homme à l’imperméable noir l'attendait, dos appuyé sur la Polo de Sophia, il s'approcha de cet homme et c’est là qu'il remarqua qu’il était hétérochrome tout comme Azra, Samy n’a pu cacher sa surprise, le mystérieux homme finit par dire :
- C’est bien ce que tu penses, le chat noir c’était moi en forme animale.
- Mais comment est-ce possible ?
- Je suis l'ange de la mort et je peux prendre n’importe qu’elle forme.
(J’ai toujours eu recours à la raison pour expliquer les phénomènes du quotidien mais là j’étais incapable de faire face au surnaturel)
- Donc ce que tu disais est vrai t’es venu la chercher, murmura le jeune écrivain.
- Tous les humains finissent par mourir.
- Mais pas maintenant ! elle est encore jeune, s’il vous plait !
- Elle doit partir Samy ! lui dit une voix qui provenait de derrière, elle doit partir à l’au-delà.
(C’était la petite rousse que j’ai rencontrée hier soir, mais que fait-elle là ?)
Seuls les miroirs reflètent la vérité, dit la fille en indiquant les vitres de la voiture avec son doigt.
Samy resta bouche bée, seul son reflet était sur les vitres.
- Tu vois, continua la rousse, les êtres de l’au-delà n’ont pas de reflets !
Il le savait, il l’avait compris en la rencontrant dans le parc mais il refusait de le croire, la petite fille était une âme errante qui est venue de l’autre côté de la porte, de l’au-delà !
Laissant Samy sans voix, ils disparurent subitement. Ne sachant pas quoi faire, il sorti son téléphone et appela Sophia pour lui dire qu’il allait emprunter sa voiture.
Il s’installa au volant de la Polo et indiqua au GPS l’adresse d’une consultante et psychothérapeute. Après tout ce qu’il vient de voir et entendre il senti le besoin d’en parler. Après un quart d’heure de route il reçut un message de la part de Sophia. Elle lui a envoyé la photo de Hana4869 avec ses cordonnées.
Alors que Samy contemplait la photo sur son smartphone, une rousse surgit subitement sur la route, elle se précipita sans voir les voitures qui roulaient à grande vitesse, Samy ne pouvait croire ses yeux c’était elle ! La fille sur son téléphone et celle qui courrait sur la route étaient la même personne... leurs chemins s’étaient enfin croisés mais pour tracer leurs fins. Samy appuya de toute ses forces sur les freins mais il savait que c’était en vain, que le crache aurait lieu, c’est à ce moment-là qu’il le vit, un homme à l’imperméable noir était assis sur le siège d’arrière, c’était l’ange de la mort qui est venu récolter des âmes.
(J’entends les sirènes)
- Encore une fois, chargez.
(A qui appartient cette voix ?)
- Il revient à nous, prévenez l’hôpital qu’on arrive
La foule offrait à voir des visages stupéfiés, une femme en blouse blanche s'activait sur le thorax de Samy...Le temps s'arrêta quelques instants.
(Je me trouvais dans un tunnel noir mais bizarrement cette obscurité ne me faisait pas peur, pas aujourd'hui, pas dans ce tunnel.
Je m'approchais de la sortie à petit pas, à peine sortit du tunnel que je vis une rousse vêtu d'une robe blanche m'attendre, elle prit ma main et me dit : bas-toi, tu dois te battre. Devant moi, un homme se tenait de dos, son allure m'était familière; sa coiffure, ses habits,...Je le connais. La rousse lâcha ma main pour prendre la sienne, elle me lança un regard sincère et profond.
Le sol commença à s'effondre, l'homme se retourna vers moi, j'avais raison cet homme je le connaissais bel est bien, cet homme c’était moi, l'effondrement s'accentua, je tombai.
Samy se réveilla dans une chambre peinte en blanc, il avait de terribles maux de tête, il voyait son image, la petite rousse qui a sauté sur l'autoroute (La fille que je tenais tant à rencontrer, la youtubeuse Hana4869, une seconde aurait tout changé). On frappa à la porte, c'était la femme qui l'a sauvé, un badge était aggravé à sa blouse Dr Dumas Eve.
- Bonjour, comment vous sentez-vous aujourd’hui ?
- Je vais bien mais j'ai toujours le vertige.
- C'est tout à fait normal, vous avez passé 48h chez nous dans ce lit !
Le Dr Dumas se pencha sur Samy et vérifia le pansement qu’il avait sur son œil
- Il vous fait mal ? continua-elle.
- ça me pique surtout.
- Vous aviez eu un traumatisme cornéen à l’œil gauche, je ne veux pas vous mentir, les dégâts sont bien graves, on a fait de notre mieux pour sauver votre œil mais le débris de pare-brise l’avait bien transpercé. On aura besoin de votre consentement pour discuter une possibilité de greffe de cornée. Vous devriez vous réjouir nous avons reçu un donateur hier soir et vous êtes le seul sur la liste.
(Je ne savais pas si je devais me réjouir comme elle le dit ou bien pleurer sur mon sort et celui de la petite fille)
-Comment va la fille que j’ai heurtée ?
-Je ne sais pas de quoi vous parlez. Votre voiture a dévié, vous n’avez heurter personne, j’étais moi-même présente sur le terrain.
(Mais que se passe-t-il ? Je suis sûr que j’ai heurté une fille)
-Je ne veux pas paraître impertinente mais j'ai une faveur à vous demander, dit le docteur en lui tendant un carnet et un stylo.
-Vous voulez un autographe je suppose.
-Oui, ma fille est une grande fan de vous, à vrai dire sa deuxième passion après la musique ce sont les bandes dessinées. Votre bd Snowman l’a beaucoup aidé dans son combat contre la maladie.
- Que voulez-vous dire ?
- Ma fille est atteinte de la mucoviscidose, c’est une maladie génétique rare caractérisée par l’épaississement des sécrétions de plusieurs organes, principalement les poumons. Ces deux derniers mois les symptômes se sont accentuées jusqu’à ce qu’elle devienne dépendante de l’oxygénothérapie, mais votre bd l’aidait à sourire et à se battre.
- Je suis vraiment désolé ça n’a pas été facile pour vous aussi, je serais ravie de lui signer ses tomes.
- Avec joie ! c’est son double jour de chance, elle va rencontrer son héros et en même temps bénéficier d’une transplantation bi pulmonaire. Ça fait un moment qu’on attend avec impatience ce jour. Hier on a reçu une patiente atteinte du syndrome de Brugada qui a eu subitement des salves de fibrillations ventriculaires malheureusement on ne pouvait rien faire pour elle s’était écrit sur son dossier ordre NPR.
- Qu’est-ce que cela insinue ?
- Ne pas réanimer, continua le Docteur,elle était également porteuse d’un passeport de vie c’est-à-dire d’une carte de don d’organes. Cette femme n’a pas fait un don d’organe à ma fille mais un don de vie jamais je ne pourrais la remercier assez. Même vous d’ailleurs, poursuivit-elle, la greffe de cornée dont je vous ai parlé tout à l’heure provient de cette brave.
(Les mots du Dr Dumas me mirent hors de moi, jusqu’à aujourd’hui je n’avais jamais vu les choses de cette façon, le don d’organe, cet acte de générosité qui donne espoir à plusieurs vies)
- Docteur, je voudrais voir votre fille, si ma présence la confortera comme vous le dites je souhaite lui apporter ne serait-ce qu’un petit bout d’espoir.
- Ne vous sentez pas obligé, vous venez de vous réveiller.
- S’il vous plait respectez mon vœu.
- Suivez-moi alors, elle est dans le même étage que vous.
Arrivés à sa porte, le Dr Dumas entra en premier et fit signe de sa main à Samy de la suivre :
- Elle s’appelle Hana, mon petit poil de carotte
Samy avança vers Hana, cette dernière était intubée et inconsciente, il lui caressa la main ensuite se rapprocha de son visage et murmura dans son oreille :
- Bas-toi, tu dois te battre ! On était destiné à se rencontrer dès le début, je te promets que tu reviendras parmi nous et je te spoilerai toute l’histoire de Snowman si tu veux.
Alors qu’il s’apprêtait à retourner dans sa chambre, Samy vit de l’autre côté du couloir une salle bondée de personnel médical à l’extérieur, il se précipita pour voir comme si son intestin le poussa à le faire mais il fut vite rattrapé par une infermière avant qu’il ne puisse faire le pas dedans :
- Monsieur, l’accès est interdit, je vous prie de retourner dans votre chambre.
Samy a eu quand même le temps de jeter un coup d’œil dans la chambre et fut pris par un vent de stupeur ensuite jeta un coup d’œil à droite et à gauche en recherchant l’homme à l’imperméable noir comme pour confirmer ce qu’il vient de voir.
Sophia allongée sur un lit entouré d’un drap blanc, elle était morte et Azra est venu chercher son âme. A l’instant même où il l’a vu il avait tout compris. L’ange de la mort, l’âme errante, et surtout pourquoi lui il pouvait les voir, Samy était un revenant du tunnel de la mort. Sa mort était planifiée lui aussi mais à la dernière minute Dieu décida de se contenter d’une seule âme. La donation d’organe c’était donc elle, Sophia lui en a déjà parlé mais à l’époque il ne l’avait pas prise au sérieux. Aujourd’hui si Hana peut respirer et si lui peut retrouver sa vision c’est grâce à elle. Pris d’un sanglot de larmes Samy s’effondra dans le couloir pleurant la mort de Sophia, il l’avait enfin compris, une fois les dés du destin jetés le sort ne peut être annulé.

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Nouvelles
28

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Je vote ! Très beau travail
·
Image de AKM
AKM · il y a
Mes 3 voix d'encouragement !
Je vous invite à lire ma nouvelle et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1
Merci

·
Image de ImeNe BeLalem
ImeNe BeLalem · il y a
Merci beaucoup et avec plaisir !
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
très belle histoire. j'adore.Très émotionnelle.
mes 3 voix. puis je vous inviter à lire et soutenir ma nouvelle ?(https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-impossible-12)

·
Image de ImeNe BeLalem
ImeNe BeLalem · il y a
Merci beaucoup pour vos mots !
·
Image de IslamBenabid
IslamBenabid · il y a
Tout simplement génial, réussir à véhiculé ces émotions et nous faire vivre cette histoire de cette façon en si peu de lignes... vraiment un grand chapeau bas à vous, en espérant vous recroiser à nouveau PROCHAINEMENT.
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Je suis heureux d'être le premier à découvrir votre texte et votre talent ! Le don d'organes est un sujet difficile et vus l'avez bien traité ! Je vote 3 voix pour vous et je vous invite à voter pour mes trois textes en concours !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/apparition-disparition
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-braquage-poetique

·
Image de ImeNe BeLalem
ImeNe BeLalem · il y a
Ravie que ça vous plaise et merci beaucoup pour votre boosting !
Je serais honorée de vous lire (et voter)

·