Première et dernière

il y a
1 min
107
lectures
2
Finaliste
Jury
Entre mon vélo et moi, il y a toujours eu une histoire d’amour née de la passion de Papa pour la petite reine.
Je me souviens encore du jour historique où il a enlevé les petites roues et m’a poussée, tout fier, sur le chemin bitumé de la vie. Et de ma joie de découvrir simultanément l’équilibre et la liberté. Mon premier vélo était bleu.

Le deuxième, était blanc et pliant, le même que Mamie. Pliant, parce que c’était la mode et aussi qu’il pouvait facilement voyager dans la caravane.
Je n’ai pas vraiment le souvenir de m’être attachée à ce vélo, peut-être parce qu’il a été responsable de ma première grande déception. Je l’ai, en effet, aperçu au travers de la nuit froide du soir de Noël, dans la fourgonnette de chantier de Papa et non dans le traîneau du Père Noël. Un drame, jusqu’ici inavoué. Mais la bascule brutale dans le monde des grands.

Puis, il y a eu le marron métallisé, mon premier Gitane, fabricant du vélo de Jacques Anquetil. Maman a eu le même, et ça a titillé Oedipe. Et c’est avec celui-là que j’entreprenais gaiement de participer avec mes copines à la première journée de la fête du vélo. J’avais, pour l’occasion, mis mon pantalon tout neuf en velours à patte d’eph, un beau débardeur écossais sur mon sous-pull. Une belle boucle devait nous amener vers le village d’à coté qui organisait un course de cyclisme.

Tout allait bien, du soleil, le nez au vent, jusqu’à la fameuse descente à 90 % (ressenti) qui se terminait par un virage en épingle à cheveux, que je ratais pour aller me décalquer dans la butte de terre en face.

J’ y ai perdu mes lunettes (cassées), mon pantalon (déchiré), la fourche (vrillée) et ma dignité car mes copines sont parties (physiquement aussi) dans un fou rire qui a gagné les organisateurs de la course installés en dessous du virage. La première et dernière fête de la journée du vélo. Je suis rentrée à pieds, en poussant mon vélo avec mes copines et, vexée, je les ai menacées de tomber dans le coma.

Aujourd’hui, j’ai plusieurs vélo, un vert, un rouge, un bleu, un gris, qui sont là pour tenter de combler l’absence de Papa et je pense avec émotion au prochain....

2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beau texte bien écrit, Solea ! Mon vote ! Mon “Soleil automnal” est en Finale d’Automne 2017. Puis-je vous inviter à venir le lire et le soutenir si le cœur vous en dit ? Merci d’avance et bon week-end !