2
min

Pourquoi j'ai tué mon père africain ?

Image de Obed Mwilambwe

Obed Mwilambwe

830 lectures

158

Toute histoire commence un jour, quelque part. Rendons nous dans le berceau de l’humanité ,précisément dans sa partie orientale ,au bord de l’océan Indien ,pour faire connaissance d’un état regorgeant plusieurs richesses naturelles, en minerais et en relief ,pour ne pas oublier son majestueux fleuve IZIDI ,nous sommes en république démocratique du TAMARA. Contrairement à sa situation naturelle qualifiée de scandale géologique, la pauvre nation est plongée dans une dictature sans mesure au sens pure. Plus rien n’y fonctionne, la corruption y règne, les antis valeurs y sont substituées aux valeurs morales de base, le niveau de vie est précaire, la reconnaissance et le respect des droits et du mérite de chacun n’est couché que dans les textes constitutionnels dont la mise en application date de plusieurs lustres... « L’injustice, ce n’est pas l’inégalité c’est le non partage »disait le célèbre abbé Pierre. Atmosphère pluvieuse, en ce dernier mois de l’année, le diocèse de KAMAKA est prêt pour le rendez-vous spécial dominical, Il y aura manifestation pacifique de la part des chrétiens de cette circonscription ecclésiastique, dans le but de contester contre l’illégalité du mandat du président SALAMA, dictateur au pouvoir depuis 35 ans. Les aiguilles de l’horloge indiquent sept heure et demi du matin, M. MWAMBA s’en va pour la messe...Directeur de l’école publique de KAMAKA, cette institution éducative est en fermeture depuis six mois, à cause de l’irrégularité de la rémunération de ces cadres ,nième œuvre démocratique du régime en place .Le cher directeur est père de famille, composée de quatre enfants dont deux filles et deux garçons ! Enfin une égalité au TAMARA .Il a fallu un bon quart d’heure pour parvenir à la cathédrale notre dame du désarmement de KAMAKA érigée en l’honneur de la Vierge MARIE depuis l’époque coloniale ,actuellement dans un état crasseux ! Toute vérité n’est pas bonne à dire dit-on, mais une est préférable avant une sainte messe comme celle-ci, le bon chrétien directeur est un des ténors de l’opposition du pays, qui agit en toute discrétion par peur du régime en place. « Auguste assemblée eucharistique, le vaillant chrétien est vainqueur du bien par le mal » disait le père curé pour paraphraser son sermon. Deux bonnes heures suffisaient pour mettre un terme à la partie ordinaire de ce jour. L’usage des armes pour la manifestation pacifique du côté chrétien n’a pas infirmer sa raison d’être ( chapelets,crucifix,Bibles....) , hymnes à la justice pour accompagner le cortège qui parcourait déjà une demie douzaine des avenues de la capitale tamaraise ,dans un état extrêmement piteux. Dommage ! Plus un geste, c’est la démocratie africaine qui règne en ce lieu, les hommes en uniformes sont arrivés pour s’associer aux pacifistes chrétiens manifestants pour harmoniser le spectacle. Tirs à balle réelles, tortures, poursuites çà et là, arrestations, jet des gaz lacrymogènes, ouf !c’est enfin consommé. Peu à peu, tout est revenus au calme, dans le brouillard obscur crée par le gaz démocratique, l’on aperçoit à peine un corps couvert de sang gisant sur le sol boueux de l’avenue du sacrifice ! Simple coïncidence....La mort c’est juste un examen où tout le monde est reçu disait Grégoire la croix. Posons-nous la question de savoir qui en est réellement l’auteur ! C’est MAMADOU , l’instrument démocratique du régime, ancien élève de l’école publique de KAMAKA , qui vient d’expédier son ex directeur d’école dans l’au-delà par une simple mise en application des notions de l’école nationale de police à BUZURI .Respectivement, après l’enlèvement de l’activiste BOMADI ,l’arrestation du journaliste KILALO ,c’est au tour du directeur MWAMBA de payer le prix du pot cassé, ce combat pour la justice ! Avoir crié justice en nom du CHRIST pour sa nation est un péché impardonnable pour les tamarais .Dans l’antiquité de l’histoire de l’humanité, un philosophe grec disait : « Qu’il vaut mieux vivre une injuste que de la commettre »,il y’a plus d’un demi-siècle qu’ici en Afrique ,continent sombre à la démocratie qu’un certain pan- africaniste disait : « Nous allons montrer au monde ce que peut faire l’homme noir lorsqu’il travaille dans la liberté ».Bien dit M. LUMUMBA ,le noir MAMADOU dans la liberté, il tue son père africain!

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Nouvelles
158

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mariejeanne Munga
Mariejeanne Munga · il y a
Très belle littérature !! Félicitations! !
·
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Merci infiniment chèr canoniste 🙏🙏🇨🇩🇨🇩🇨🇩
·
Image de Osée Kusis
Osée Kusis · il y a
bel exercice d'esprit. Tous mes encouragements dans cette œuvre combien séduisante dans sa lecture, surtout je sens ici peint sous une forme poétique la réalité quotidienne de la forme démocratique calquée dans ma nation. Encore plus loin dans la réflexion cher ami.
·
Image de Osée Kusis
Osée Kusis · il y a
bel exercice d'esprit. Tous mes encouragements dans cette œuvre combien séduisante dans sa lecture, surtout je sens ici peint sous une forme poétique la réalité quotidienne de la forme démocratique calquée dans ma nation. Encore plus loin dans la réflexion cher ami.
·
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Mille excuses dimaria 🙏🙏🙏🙏❤🇨🇩
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Vous avez mal écrit mon nom. ***
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien touchant. Mes voix. Je vous invite à lire mes textes dont celui-ci en finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Merci Karim! Mulomba ' ça me va droit au coeur 🙏😇
·
Image de Karim Mulomba
Karim Mulomba · il y a
Courage bro
·