Pippy est un aigle !

il y a
4 min
1 197
lectures
395
Lauréat
Public
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Pippy est un aigle ! Sauf que non, et ce décalage tout simple entre la réalité et ce qui est énoncé donne le ton de la narration ! Une histoire

Lire la suite

"Il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse." Nietzsche

Image de Grand Prix - Automne 2021
Image de Très très courts

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

J'ai rencontré Pippy à Budapest, au Csináld Magad Bolt, un grand magasin de bricolage commodément situé en centre-ville.
Je venais d'emménager dans l'appartement mis à ma disposition par mon nouvel employeur. La boîte était prestigieuse, ce job était le Saint Graal pour un jeune diplômé, et le loyer était considéré comme « avantage en nature ». Trois bonnes raisons qui expliquaient que je me sois abstenu de me plaindre en découvrant les portes des placards à l'alignement fantaisiste, le lit défoncé et une table basse qui ressemblait à un toboggan dessiné par un chimpanzé.
Quelques jours après mon arrivée, j'établis donc une liste succincte : marteau, clous, équerres ; et me dirigeai vers le Csináld Magad Bolt.
En poussant la porte, je découvris le plus étonnant des spectacles. Par-dessus les rayons remplis de vis, de rouleaux de corde et d'échantillons de carrelage, par-dessus les employés lassés et les clients angoissés, volait un magnifique perroquet or et bleu.
— C'est un ara bleu, m'expliqua Eszter, à l'accueil. Elle ne semblait pas spécialement apprécier le volatile. Il est ici depuis des années, bien avant moi, en fait.
À intervalles réguliers, l'oiseau piaillait, une courte phrase étrangement modulée.
— Qu'est-ce qu'il dit ?
— Il dit : « Pippy egy sas. » Ça veut dire : « Pippy est un aigle. »
— Et qui est Pippy ?
Elle me jeta un regard torve.
— Ben, c'est lui, naturellement ! Qui d'autre ?
Sur ce, elle me tourna le dos et se remit à tapoter sur son ordinateur.
J'étais fasciné. Pendant que je déambulais à la recherche de mes modestes matériaux, je ne parvenais pas à quitter des yeux le majestueux perroquet, qui voletait avec grâce entre le haut des rayonnages et le plafond, lançant régulièrement et fièrement son cri de guerre : Pippy est un aigle !
À la caisse, je ne pus m'empêcher de relancer le sujet avec l'employé.
— Il est incroyable, cet oiseau !
— Si on veut, grommela le gamin. Il nous fait surtout des saletés partout.
— Mais pourquoi dit-il qu'il est un aigle ?
— Oh, ça... On suppose que quelqu'un lui a appris ça, un jour. Il fait fameusement le malin, en tout cas, cette saloperie. Ça vous fera quinze mille trois cents forints.
En sortant, je ne pus m'empêcher de lancer un dernier regard à Pippy. Il se lissait les plumes, posé sur le portillon d'entrée. En guise d'au revoir, il interrompit un instant sa toilette et me lança : Pippy est un aigle ! J'eus la sensation puérile de m'être fait un ami.

Je retournai souvent au Csináld Magad Bolt. Les premiers temps dans une ville inconnue sont toujours un peu difficiles. Mes collègues m'avaient accueilli gentiment, mais ils étaient surchargés de travail et, en fin de journée, se dépêchaient de filer retrouver femme et enfants. Mes voisins se contentaient de me saluer dans l'escalier. Je passais mes soirées au téléphone avec mes anciens potes, et mes week-ends à arpenter la ville, désœuvré. Et je passais voir Pippy. Je l'écoutais me rappeler qu'il était un aigle. J'avais l'impression qu'il me reconnaissait, et sa belle confiance en lui me réconfortait. Rentré chez moi, seul dans mon appartement minable, il m'arrivait d'ouvrir grand les bras et de m'écrier : « Jonathan est un aigle ! » C'était complètement idiot. Cela me faisait du bien.

Un samedi soir, je poussai la porte du Csináld Magad Bolt, impatient de voir Pippy, et je m'arrêtai, stupéfait.
Quand une situation que nous n'avons jamais vécue ni envisagée, se présente à nous, notre cerveau met un certain temps à réagir. Le temps que le mien établisse les connexions nécessaires, je me retrouvai les mains en l'air tandis que des braqueurs tout droit sortis d'un film des années quarante obligeaient un des vendeurs à remplir un sac avec le contenu de la caisse. Les rares clients de ce début de soirée et les autres employés, regroupés en troupeau tremblant, assistaient à la scène sans piper mot.
C'est alors que Pippy intervint. Il vint se poser non loin de moi, sur la barre du premier caddy de la file. Il se rengorgea, toisa les bandits de toute sa superbe et lança : Pippy est un aigle !
Le braqueur qui me tenait en joue pivota légèrement et tira. Un amas de plumes jaunes et bleues s'écroula sur le sol.
Je ne sais pas ce qui m'a pris à ce moment-là. Chaque fois que je le raconte, j'ai l'impression d'exagérer. Et pourtant... j'ai ramassé le corps de Pippy, je l'ai fourré sous mon bras, et je suis sorti du magasin, indigné et sûr de moi à la fois, comme un client mécontent à qui on vient de refuser un remboursement.
Je n'ai jamais couru aussi vite de ma vie. Arrivé dans mon immeuble, la porte claquée derrière moi, je me suis écroulé sur les premières marches de l'escalier, à bout de souffle, serrant le perroquet dans mes bras. Au bout de quelques minutes, la bestiole s'est mise à remuer et j'ai entendu sa petite voix moqueuse me rappeler : « Pippy est un aigle ! » Il n'avait pas la moindre égratignure.

Pippy s'est très bien adapté à mon appartement. Je lui ai acheté un perchoir, et il a vite compris à quoi servait le coin du salon recouvert de papier journal. Nous avons de longues discussions ensemble, qui tournent autour de mon travail et de son ego surdimensionné. Le Csináld Magad Bolt et ses employés grognons ne semblent pas lui manquer.
Ses cris ont attisé la curiosité de ma voisine de palier, qui est venue un matin frapper timidement à la porte. Je lui ai présenté Pippy.
— Oh, il est magnifique, ce perroquet, s'est-elle écriée.
Pippy l'a regardée, sidéré par tant de naïveté.
— Pippy est un aigle, lui a-t-il fait remarquer.
Elle a éclaté d'un adorable rire en cascade. Je lui ai proposé du café. Quand elle est repartie, une heure plus tard, j'avais osé l'inviter à un concert dans un bar, le samedi suivant. Elle avait accepté avec un sourire à faire fondre ce qui reste de la calotte glaciaire.
- Tu as vu ça, mon petit gars ? ai-je dit à Pippy. Jonathan est un aigle, ouais !
Il a levé une aile et s'est gratté vigoureusement, puis il s'est ébroué et a rétabli la vérité : « Pippy est un aigle ! »
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Pippy est un aigle ! Sauf que non, et ce décalage tout simple entre la réalité et ce qui est énoncé donne le ton de la narration ! Une histoire

Lire la suite
395

Un petit mot pour l'auteur ? 244 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave-  Commentaire de l'auteur · il y a
Un immense merci à vous tous pour ce Prix du Public, qui me touche particulièrement ! Commençons l'année 2022 en criant que nous sommes des aigles !
Image de Pat Vermelho
Pat Vermelho · il y a
Si Annabel est un Aigle, il est forcément Royal. A l'époque, j'aurais aussi voté pour vous. Là, je me contenterai d'ajouter un 394ème vote.
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci de votre gentillesse, Pat ! Et merci pour ce 394 eme vote 🗳🤗🍾
Image de Chat De Gouttière
Chat De Gouttière · il y a
Pippy est un aigle des rails ! 😎
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Oui, je l’aime bien aussi ce volatile !
Image de JH C
JH C · il y a
Félicitations Annabel et Bonne Année :)
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci 😊 et belle année à vous aussi ! 💐
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Bravo pour ce texte très joyeux! et félicitations !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci de l'avoir lu Farida !
Image de Sylvain Dauvissat
Sylvain Dauvissat · il y a
Félicitations ! Encore une fois, vos textes méritent les honneurs !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Vous êtes trop gentil !
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Pippy est un aigle Royal ! Félicitations Annabel !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci Bruno, c'est sympa !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Je me souviens très bien de ton texte Annabel, et vaguement de mon commentaire, dont je réitère l'esprit...bref, un grand bravo !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci Randolph ! Belle et harmonieuse année à vous !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci ! Mes vœux de joie et créativité.... une année lumineuse pour vous et vos proches !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
bravo Annabel ! Bel envol pour la fin de l'année et le début de l'autre ! de jolis voeux pour vous !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
À vous aussi Viviane, une merveilleuse année 2022 🎈
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Toutes mes félicitations, Annabel. À Pippy aussi, bien sûr.
Et bonne fin d'année (plus que quelques heures).

Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Tous mes vœux à vous aussi ma chère Mireille ! 💕
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Pas étonné de vous retrouver là où est votre place. Bravo !
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Merci beaucoup Patrick 😊

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Foie gras

Arnaud Desanglades

— Et avec ça ? 
— Deux tranches de jambon cru. 
Bruit de la disqueuse qui coupe le jambon.
— Et avec ça ? 
— Une tranche de fritons de porc. 
— Comme ça ? 
— Non ... [+]