5
min

Pierrot 2

Image de Moeun Touch

Moeun Touch

12 lectures

1

*** les hakays

Je suis toujours inconsolable et du coup, toujours infréquentable, après la rupture avec Bordeaux. Il n'y a pas qu'elle qui s'est brisée contre ce mur, mon coeur l'avait suivie sans me le dire. Il est en mille morceaux le pauvre. Alors je lui dis.

+ Tu sais, une de perdue, dix de retrouvées! C'est pas comme ça que les gens disaient autrefois?
@ Arrête! C'est à cause de toi qu'elle s'est brisée! Pourquoi tu n'as pas empêchée ce geste irréversible? Tu n'es qu'un salaud!
+ Je sais, mon coeur. Allez reviens, pardonne moi. Tu sais que sans toi, je risque de mourir?! T'en es conscient au moins?!
@ De toute façon, tu es mort depuis longtemps! Depuis que tu n'as pas voulu prendre soin de moi! Tu n'es qu'un sale égoïste!
+ Je sais. Pardon. Allez, reviens dans mon corps, trésor. Je te promets qu'à partir de maintenant, je vais prendre soin de toi. Reviens je te dis! Qui va battre si tu n'es plus là? Tes cousins de poumons sont déjà trop abîmés et asphyxiés comme des toxicos, tu le sais ça! Je te promets que tout ira mieux.
@ Tu ne fais que des promesses mais tu ne les tiens jamais! Comme Hollande ou Sarkozy! Je vous hais tous!
+ Alors là, tu abuses! Tu peux me cracher au visage, me détester, m'insulter, tu peux me faire ce que tu veux, mais sûrement pas me comparer à eux! Je ne suis pas un manipulateur. Moi, je fais des conneries, Ok, mais je fais ce que je peux, sans mépriser et manipuler les gens pour leurs intérêts personnels.
@ Alors dis moi pourquoi Bordeaux t'a quitté!?
+ Elle n'a pas apprécié que je l'ai trompée avec l'eau de fontaine, voilà. C'est clair comme de l'eau de roche.
@ Tu vois, tu trompes tout le monde! C'est normal que personne ne veut s'approcher de toi!
+ Ah non! Ne me parle plus de cette distance de sécurité! S'il te plaît! Elle m'a fait assez souffrir. D'ailleurs, je vais essayer de la réduire petit à petit, comme ça, peut être que toi aussi, tu battras autrement, avec un autre rythme, quand tu sentiras qu'il y aura plus de chaleur. Mais pour ça, il faut que tu me reviennes. Allez, lâche cette douleur avec Bordeaux. Pourquoi t'agrippes tu à cet amour que j'ai volé à un supermarché par inadvertance?
@ Par inadvertance? Qu'est ce que ça veut dire? Je croyais que c'était un vrai coup de foudre!?
+ Moi aussi, mais finalement, non. Bordeaux n'était qu'un amour comme les autres que j'ai volés à gauche à droite depuis que j'ai ce pouvoir de faire s'éloigner les gens de nous.
@ Tu appelles ça un pouvoir?! Eh ben, bravo! Tout le monde veut se rapprocher, pour plus de chaleur et vivre en paix, et toi, tu t'amuses à t'éloigner et éloigner les autres pour savourer ce pouvoir! Tu as tout compris, bravo! Mais qu'ai je fait pour mériter un corps pareil!
+ Bon ça suffit, reviens maintenant, tout de suite, ou quitte moi pour touj...
@ Tu vois? Qu'est-ce que je disais! Tu parles comme Sarkozy! Mon corps, tu l'aimes, ou tu le quittes! Tu fais pitié. Je m'en vais.


Je n'ai pas eu le temps de finir ma phrase que mon coeur me quitte définitivement, pour toujours. Je suis devenu l'infréquentable sans coeur. Quoique je fasse et quoique je dise, chacun de mes attributs et de mes organes finissent par me quitter, chacun son tour.

Mon cerveau lui, ça fait longtemps qu'il est parti. C'était le premier, le chef de la bande, le révolutionnaire, le rebelle. Il a comploté tout le monde contre moi. C'est lui qui est responsable de toutes mes mésaventures, et sûrement de cette distance de sécurité qui ne m'a jamais mis à l'abri des autres. Ils restent tous loin de moi, Ok, mais avec des rires moqueurs! J'en ai marre! Je ne sais plus qui je suis. Ma tête est vide mais j'ai le mal d'elle. C'est insupportable cette sensation, de ne plus avoir de tête! Je me demande comment faisait le cavalier sans tête, vous savez, ce cavalier légendaire que les gens racontaient autrefois.
Sauf que moi, je suis là, en vrai. C'est peut être parce que je n'ai plus de tête que je ne suis plus fréquentable et que les gens ont peur de moi? Moi aussi, si j'en vois un sans tête, je crois que je partir en courant.

Tout le monde a peur de moi, sauf les racailles, quand ils sont en bande. À partir de trois, ces hakays comme je les appelle, n'ont plus peur de rien. Mais quand ils ne sont que deux, leurs couilles disparaissent. Mais les hakays traînent toujours à plusieurs, pour avoir plus de couilles. Ils ne roulent que grâce à leurs boules, qui leur servent de roues, comme dans une locomotive. C'est pour ça qu'il faut qu'ils soient très nombreux, sinon ils n'osent pas avancer.
Mais moi, les locomotives ne me font pas peur, car mes couilles sont beaucoup plus grosses que les leurs réunies. Je suis comme un tracteur qui roule partout, sur toutes sortes de terrains, même minés. Un char d'assaut qui avance doucement, mais ne recule jamais pour faire demi-tour, sauf si je me trompe de chemin.

Les hakays, j'adore faire des battles avec eux. Grâce à eux, j'ai appris ce nouveau mot: battle.
L'autre jour cinq hakays osent s'approcher de moi, sans respecter la distance de sécurité.

+ Nia dnistanche nieu sechzurrité, niez hakays!!
× Quoi, qu'est ce que tu dis? Hak quoi?
+ Hakays!
# Putain le con, il nous traite de racailles!
×#-*= Ha ha ha!
* Il est pas gonflé le gars! Mdr!
= Écoute moi, clochard, tu devrais te regarder dans une glace. Tu ne marches même pas droit et tu nous traites de racailles?
+ Gnlochiard ntoi miême!
= Ha ha ha! C'est moi le clochard? C'est la meilleure celle là!
× Tu vois, même lui le dit! Ha ha ha!
= Ta gueule!
+ Ntu vieux faire un bhattle? Jhieu vais nte niikkhé!
= Quoi?!
# Il veut faire un battle avec toi et il dit qu'il va te niquer!
#×-* Ha ha ha!
= Ça va je suis pas con, j'ai compris.
+ Schi, tuuu es ncooon!
= Attends, je vais te...
# Arrête! Qu'est ce que tu fais? Si tu le touches, tu vas choper des maladies!
= Mais il m'a insulté!?
× Laisse le faire. Tiens, regarde, à force de te prendre la tête avec lui, tu pues déjà comme lui! Arrête!
- Laisse le, c'est qu'un pauvre clochard. Moi, j'arrête de traîner avec vous si vous passez votre temps à mépriser de pauvres gens.
= Allez, dégage, clochard va!
- Je ne sais pas lequel de lui ou de toi est le clochard. Lui au moins, il n'embête personne, contrairement à toi. Vous savez quoi, je vais passer plus de temps à étudier et lire. Parce que traîner à plusieurs entre couilles, il n'y a pas mieux pour s'abrutir!
# Tu as raison, moi aussi je vais faire mes devoirs.
= Oh les mecs, revenez! Qu'est ce qui vous arrivent?
× Ils ont raison. On s'acharne trop sur lui. Le pauvre, il n'a même plus toute sa tête, et toi, tu le méprises, jusqu'à vouloir le frapper! Viens, on ferait d'aller faire un peu de sport.
= Je voulais juste lui faire peur.
* Alors excuse toi!
= Ok, Pierrot, excuse moi, s'il te plaît! Tiens regarde, je vais même t'acheter un sandwich et une bonne bouteille de vin. Tu veux du Bordeaux?
+ Nieu jte pardhonne, Ok. Mé pha dhieu Bordeaux.
= Ok, merci. Je t'acheterai un autre vin, un bon.
+ Merchhi.
* Eh ben, tu me surprends là! Oser gaspiller une vingtaine d'euros pour un clochard, jamais je n'ai cru ça d'un vrai radin comme toi!
= Au fond de moi, je sais que c'est mal ce qu'on fait. L'argent ne nous suivra pas dans nos tombes. Fini les radineries. Tôt ou tard, il fallait qu'on change tous de comportement, qu'on évolue, pas vrai?
* Tu as raison. Pour nos enfants, c'est important.
= Allez, venez, on va rattraper les autres. Je vais aussi m'excuser auprès d'eux.
Ah, les hakays, c'est bien la première fois que je vois l'un d'eux changer comme ça. Comme quoi, c'est jamais trop tard pour rattraper ses conneries et ses erreurs, ni trop tard pour s'excuser. Du coup moi aussi, je veux changer. Je veux faire comme ce hakay. L'autre jour un des adolescents m'avait dit qu'il y a des associations qui s'occupent des gens comme moi. Alors, demain, je vais y aller, et à la première heure . C'est comme ça qu'on reconnaît les gens motivés, si mes souvenirs sont bons.

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,