2
min

Pas ingrate

7 lectures

1

Pas ingrate !
« Bonjour !
Aujourd’hui, dans On peut dire que j’ai vécu ! nous accueillons nos invités, mère et fille, ou fils, père et fils, ou fille qui ont vécu – car On peut dire que j’ai vécu ! –...

RIEZ ! APPLAUDISSEZ ! clignotent sur le plateau où s’enregistre la nouvelle émission de Frédéric Lopez, On peut dire que j’ai vécu !...

... « des parents et des enfants qui ont vécu d’intenses moments de complicité.
Marguerite, vous êtes la mère d’Iris, et vous avez vécu d’intenses moments de complicité avec elle ?
- Je confirme, Frédéric !
- Gardez les mains sur le buzzer, Marguerite !
- Oui, Frédéric, je garde les mains sur le buzzer.
- Iris, vous avez vécu d’intenses moments de complicité avec Marguerite, votre mère ?
- Je confirme, Frédéric !
- Gardez les mains sur le buzzer, Iris !
- Oui, Frédéric, je garde les mains sur le buzzer.
- Eh bien, On peut dire...
... QUE J’AI VECU ! hurle la foule qui suit scrupuleusement les indications du panneau lumineux où clignote : que j’ai vécu !
- Eh bien, Iris, vous allez nous raconter ce que vous avez vécu. Marguerite, les mains sur le buzzer ! Dès que vous appuyez, Marguerite, c’est à vous de parler. On est prêts ?
Iris, la trentaine, adresse un sourire complice à Marguerite et commence...
- Je quittais maman dans trois mois, et ça me faisait mal au cœur de la laisser toute seule, sans véritables amis dans cette banlieue merdique qu’est Montreuil-sous-bois, il lui faudrait un chouette copain, la quarantaine environ pour la sortir, lui parler et l’emmener en voyages éventuellement... Un joyeux amoureux da la nature serait le bienvenu ! Elle sourit à mon initiative...
Marguerite appuie des deux mains sur le buzzer.
- Oui, Marguerite, s’enquiert Frédéric ?
- Je confirme, Frédéric !
- Bieeeen ! Continuez, Iris, l’encourage l’animateur.
- Je passai cette annonce car j’avais peur pour elle. Elle ne méritait pas la vie qu’elle menait là !
Frédéric Lopez sourit, circonspect.
- Et ?... ajoute-t-il, en se caressant la barbe.
Marguerite sourit.
Iris sourit.
La tension monte dans le public. Le préposé aux tableaux lumineux hésite entre RIEZ !
APPLAUDISSEZ !
QUE J’AI VECU !
SORTEZ VOS MOUCHOIRS !
- Et ?... reprend Frédéric Lopez en consultant les fiches que Marlène lui a glissées avant d’entrer sur le plateau et qui contiennent les quelques informations qu’elle a recueillies après la sélection des candidats.
Bon, l’émission est enregistrée dans les conditions du direct, mais elle est enregistrée ! Les temps morts seront coupés au montage.
- Il me semble que vous l’avez rencontré, votre joyeux amoureux de la nature, Marguerite, la taquine-t-il en secouant sa fiche ?
Marlène soupire d’aise.
- Je confirme, Frédéric, rosit Marguerite.
- Et vous, Iris, vous avez fait le bonheur de votre maman ?
Le préposé aux panneaux lumineux, soulagé, appuie alors sur :
SORTEZ VOS MOUCHOIRS !
Quelques gros plans sur le public larmoyant.
- Je confirme, Frédéric, sourit Iris.
- Et... il est là, le joyeux amoureux de la nature ?
Marlène a tout prévu ! Narcisse est au premier rang, équipé d’un micro HF et il lève la main. Frédéric Lopez a, maintenant, bien mémorisé sa fiche et peut appeler :
- Narcisse ! Sous vos applaudissements.
Le préposé aux injonctions lumineuses appuie quand même sur :
APPLAUDISSEZ !
Narcisse a rejoint Marguerite sous les projecteurs. Il l’embrasse. Marguerite rosit.
- Marguerite et Narcisse, reprend Frédéric, réunis grâce à la complicité d’Iris. On peut dire...
QUE J’AI VECU hurle le public ravi.
Le réalisateur, goguenard, en cabine, note sur son déroulé : "Coupure publicitaire. Jardiland ou Gamme vert, avant d’annoncer dans l’oreillette" :
- Pour moi, c’est bon, Fred.

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,