Panneaux dans la ville

il y a
2 min
21
lectures
1

L'amour des mots depuis toujours, les rassembler, les disséquer, juxtaposer les sons, les écouter résonner dans l'espace. Un roman qui sort le 17 août 2022 en librairie : Retour à Constance ! Une ... [+]

Julie avait passé une journée particulièrement pénible et se hâtait de rentrer chez elle, où Arthur l'attendait probablement.

Depuis quelques semaines il rentrait toujours le premier, et lui faisait des reproches sur ses horaires extensibles. Comment lui expliquer que le docteur Tanner terminait tard ses visites, et lui avait proposé de l'accompagner auprès des malades. Quand les familles étaient présentes, elle aimait assister à l'entretien et comprendre dans quel contexte la maladie s'était déclarée, petit à petit ou parfois de façon soudaine, brutale. Un malade, c'est aussi une histoire, une enfance, des parents, des lieux, des souvenirs. Elle aimait en capturer quelques morceaux épars.
Le vent soufflait sur le boulevard, elle longeait les murs.

Century 21
à vendre
01 48 57 32 25

Tiens, qu'est-ce qui est à vendre ? L'agence ou des appartements ?

Disponible : un très beau cinq pièces – 192 m2
Kaufman et Broad

Mais qui peut encore se payer un tel appartement ? 192 m2 dans Paris ? Y- en - a vraiment qui ont les moyens....
Si elle devait un jour acheter, c'est un studio qu'elle irait visiter, et encore, tout dépend dans quel quartier.

Tiens, AU CHIEN QUI FUME , elle devrait y emmener Arthur un de ces jours, ou celui-ci : LES ZAZOUS. Qu'est- ce qu'on y mange AUX ZAZOUS ?

Des graffitis recouvraient tous les murs de l'école primaire. Elle lut à haute voix, question de voir son haleine sortir de sa bouche et aussi se donner du courage.

Muraille de Sade
.... Good luck...
.... Fuck shoes...
Kévin aime Fanny...

N'importe quoi, il ne me viendrait pas à l'idée de mettre au mur
Julie aime Arthur

D'ailleurs, est-ce que je l'aime ?
Il faudrait déjà être certaine avant d'écrire. Lui, Kévin, il doit vraiment l'aimer Fanny.

Elle traversa la rue devant un échafaudage :

PERMIS DE DEMOLIR PERMIS DE CONSTRUIRE

On casse toujours à Paris, ça n'arrête jamais.


Elle leva les yeux sur l'affiche de cinéma :
Orgueil et Préjugés
Tiens, un film que j'irais bien voir. C'est un titre pour Arthur. Elle sourit à cette pensée.


www.canapeconvertible.fr , elle devrait noter cette adresse, Arthur lui a bien dit dernièrement « on devrait avoir un convertible pour ton frère, quand il vient de Bordeaux et veut rester le week-end. »
C'était gentil, il l'aime bien, Steve, il s'amuse de son côté bohème, mais bon, ils s'apprécient.


LaFayette Gourmet
Miam Miam
J'espère qu'il a fait les courses, j'ai une de ces faims.


Elle s'engouffra dans la station de métro en sentant l'air chaud qui montait vers la rue. Trois arrêts et elle serait chez elle. Heureusement, l'hôpital n'est pas loin, et au printemps elle aimait faire le chemin à pied et regarder les passants.


DEFENSE D'AFFICHER - Ils sont pourtant tristes, ces couloirs, heureusement plus personne n'obéit.


Massage traditionnel de relaxation – Tél.............
A domicile seulement – par Marie
J'en aurais bien besoin, à force de soigner les autres, j'ai le dos en compote.


Elle s'assit enfin dans un compartiment et appuya sa joue contre la vitre quand la rame démarra.
Ne mets pas les mains sur les portes,
Tu risques de te faire pincer très fort.

Elle sourit et serra son col de manteau entre ses doigts.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
On ne peut jamais être tranquille!. C'est pour cela que, quand je marche dans la rue, je ne lève pas les yeux du bout de mes chaussures. Bon, mon assureur a augmenté ma prime de responsabilité civile. Il a dû payer tous les réverbères de mon itinéraire que j'ai bousillés, certains même plusieurs fois. Et donc ces tout neuf . Pas solide ces trucs là...
Tiens, ils collent des pubs sur le trottoir maintenant! M...!

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Dans l’ombre de la 414

Élodie Torrente

La première fois qu'ils se sont vus ? C'était au niveau de la porte tambour, côté mer. Une scène digne d'un Lelouch. Moi qui fredonne chabadabada à chaque fois que je rentre dans notre che ... [+]