3
min

Pandore

Image de Cha Gilb

Cha Gilb

11 lectures

0

Le vendredi elle se disait qu'elle avait de la chance d'avoir un couple stable, quelque chose de sérieux.

Elle se disait qu'elle se sentait être quelqu'un de fidèle. Ayant souffert de l’infidélité dans sa famille, pas une petite tromperie, non un adultère fatal ayant mené à la mort d'un proche, elle est sûre que jamais elle ne pourra être infidèle.
Elle s'est donc construit une éthique amoureuse hyper stricte, à partir du moment où elle est bien, amoureuse, elle-même intégralement, elle ne se pose pas de questions. La routine au bout d'un moment c'est normal, ça la rassure. Elle essaye de ne pas tomber dans l'incommunicabilité, chose ultime qui lui fait peur. Mais sinon, elle se plait à se sentir en sécurité, aimée, et elle aime très franchement comme ça. Elle ne recherche pas la fusion, la passion destructrice, elle veut juste être bien et se projeter.
C'est d'ailleurs hyper paradoxal et incompatible avec sa nature qui tourne en partie autour de questionnements en tout genre. Mais avec son vécu, elle ne se donne pas le droit de devenir comme était son père, elle ne veut pas être cette éternelle insatisfaite en recherche de passion permanente, perpétuellement torturée. Cela n'a engendré que souffrance et impossibilité à être heureux... Non merci.

Cependant, depuis l'autre week-end elle voit les choses autrement, en effet, elle ne se sent pas si sereine dans ses pensées. Jamais elle ne sera infidèle en actes, enfin bien-sûr il ne faut jamais dire jamais. Comment peut-elle affirmer cela ? Qu'en sera-t-il dans 20 ans ? En tout cas, aujourd'hui elle peut l'affirmer. Mais qu'en-est-t-il des pensées divergentes ? Qui donnent mal au ventre, qui serrent la gorge et accélèrent le pouls ? Elle se repasse des instants précis dans sa tête et le vit comme une infidélité. Car elle se connait, elle sait qu'elle ne ressentirait pas ça pour rien. Elle a une telle exigence envers elle-même, elle se blinde au moindre petit coup de cœur, elle ne s'accorde pas une pensée divergente, rien. C'est aussi pour cela qu'elle est très froide dans ses premiers rapports aux autres, elle ne veut pas se laisser aller dans une nouvelle relation dangereuse pour sa conscience. Mais là elle était submergée, et ça elle ne l'avait pas senti venir ! Submergée par une rencontre tout à fait hasardeuse, inattendue qui la brassait maintenant beaucoup trop. Elle avait envie à la fois d'oublier tout ça et en même temps d'entretenir un petit quelque chose. Elle se sentait galvanisée par toutes ces pensées. Nocives pourtant... Mais ce qui la rongeait le plus, c'était de savoir s'il n'y avait qu'elle qui avait ressenti ce quelque chose ou si c'était partagé ? Horrible pour elle de se rendre compte qu'elle était obnubilée par ce sentiment et non par la culpabilité... Elle qui faisait tout pour maîtriser ses émotions et les moindres surprises, elle était subjuguée par ce qui arrivait. Elle se disait que si c'était arrivé malgré tous les obstacles qu'elle se fixe, malgré toutes ces barrières, cette maîtrise de soi, c'est que ce n'était pas un hasard. Et là, la romantique profondément enfouie refait surface en moins de deux. La boite de Pandore est réouverte les gars, on est pas dans la merde.
Pourquoi rencontre inattendue ? Parce qu'elle n'aurait jamais pu faire cette rencontre dans un cadre habituel justement, tout a été très inhabituel. Et cela l'a profondément bouleversé à tous points de vue. Cela remet en cause des choses très profondes en elle. Sur la façon dont elle mène sa vie, sur ses projets, sur ses capacités aussi. Elle a envie, grâce à cette rencontre, de se pousser à faire plus. Elle s'est peut-être enfermée dans un certain confort. Elle a eu des compliments ce week-end là, des compliments venant de personnes qu'elle ne connait pas. Elle a eu l'impression que c'était sincère et cela lui a redonné confiance en elle, sur son « charme », son intelligence, sur ses atouts finalement. Elle n'est plus que la copine de... depuis un certain temps, c'était agréable pour elle d'être autre chose, d'être quelqu'un que l'on trouve intéressant pour son intelligence, son charme et sa culture. C'était agréable pour elle de parler musique, littérature, écriture et théâtre. Elle a senti qu'elle pouvait être elle-même, avec des inconnus, paradoxe ultime pour elle !

Cette rencontre est un peu l’élixir de ce sentiment plus large. Cette personne qu'elle a rencontré l'a bouleversé parce qu'elle regroupe des choses qui la touchent infiniment. Son fonctionnement même l'intrigue incroyablement. Elle a senti cette hypersensibilité qui l'anime elle aussi. Elle a senti des choses communes très intenses, une espèce de connexion totalement inexplicable qui la dépasse totalement. Cette rencontre, elle ne peut rien en faire concrètement, mais cela l'a ranimé, l'a réveillé sur de multiples points. Déjà dans le fait de pouvoir aller plus loin, de relire, de réécrire, de cultiver son intelligence, sa voix, et pas seulement faire ce qu'elle sait faire.

Renouer avec cette hypersensibilité qui l'a rongé très longtemps et qu'elle avait enfouie très loin. C'est aussi pour cela qu'elle est avec un hyper pragmatique. Cela lui fait du bien, cela rééquilibre l'affaire. Elle est tellement sensible et en questionnement permanent, comment survivre avec quelqu'un de semblable ? A ce moment là, on appelle ça la passion, la fusion et c'est totalement enivrant, certes, mais surtout hyper destructeur. Elle le sait. Maintenant de là à contrôler tout ce qui se passe en elle, c'est beaucoup trop complexe. Ces émotions sont néfastes à long terme, en espérant qu'elle s'en débarrasse avec le temps. Cependant elles ont aussi un puissant pouvoir pour l'inspiration. Elle se sent en phase avec elle-même, elle adore rêver et penser à plein de choses irréalisables, elle entretient son imaginaire et son côté idéaliste. Là, elle est servie, il y a de quoi faire ! Tout est une histoire de nuance et de distinction, entre le rêve et le réel. De toute façon, ce ressenti est peut-être totalement à sens unique, totalement illusoire et ce serait alors assez destructeur d'en prendre conscience. En attendant, elle essaye de se servir de toutes ces émotions, plus ou moins nouvelles, plus ou moins éphémères pour écrire, encore et toujours...

Thèmes

Image de Nouvelles
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,