Oméga 6 Le dîner

il y a
9 min
101
lectures
19

Soyez les bienvenus dans mon multivers! Si le hasard vous guide jusqu'ici, peut-être trouveriez-vous quelque chose qui ne vous soit pas indifférent  [+]

Le dîner est bientôt prêt. Oméga finit de lire l'histoire à Lisa, qui continue de jouer la patronne, interrompant son nouveau dessin toujours autour du thème des fleurs et du soleil. Elle aime tellement dessiner des fleurs qu'elle les étale n'importe où, sur son dessin.

£- C'est bien, Jouet, tu me liras d'autres histoires plus tard. Allez, maintenant donne-moi une suggestion pour mon dessin ! J'hésite entre une orchidée rose et jaune. Tu en penses quoi, toi ?
+ Il y a déjà trop de fleurs. S'il y a trop de couleurs, parfois ça gâche un peu la beauté du dessin. Moi, je finirai juste en ajoutant quelques mauvaises herbes.
£- Des mauvaises herbes ? J'aime pas. Ne me donne plus de mauvaises idées comme ça, sinon tu es viré!
+ Viré?! s'étonne Oméga, cherchant le véritable sens du mot.
£- Oui, viré. C'est moi la patronne, ne l'oublie pas. Je te vire si je veux. Mais là, je vais juste te donner un avertissement, pour cette histoires de mauvaises herbes. Elles sont moches, encombrantes, et surtout agressives!! Je veux plus que tu me parles des mauvaises herbes, tu m'entends!
+ Les mauvaises herbes sont les plus résistantes. Si elles ne sont pas là, on ne verrait sûrement pas les mêmes paysages aussi beaux.
£- Arrête de dire des conneries, Jouet ! On dirait moi. Les paysages ne sont beaux que si on s'y habitue. Désormais seule la patronne peut décider ce qui est beau et ce qui est moche, sinon il y aurait trop de critères insensés. Les mauvaises herbes, c'est moche! C'est la patronne qui décide, tu m'entends?
+ ???... s'étonne Oméga sans vraiment comprendre cette réaction bizarre.

Il retient tout simplement qu'il faut désormais éviter de parler de mauvaises herbes, voire de tout ce qui peut enlaidir un paysage. Hum, vraiment étrange, ces humains, pense-t-il tout bas!
Lorsqu'il s'apprête à lui suggérer une autre idée, Hélène vient les chercher pour dîner.

@ Le dîner est prêt, Lisa! interpelle Hélène.

Quand il s'agit de manger, Lisa sait que sa maman ne rigole pas: on oublie tout le reste, et on mange... en savourant au mieux bien évidemment. Elle arrête de dessiner et ordonne à Oméga de la suivre pour le dîner. Une odeur savoureuse comme elle n'a jamais sentie auparavant la rend un peu jalouse de Oméga. Elle l'exprime aussitôt, sans aucune ambiguïté.

£- Je ne sais pas quel service tu lui as rendu à ma mère pour qu'elle prenne soin de toi comme ça, mais je trouve qu'elle te gâte un peu trop! À ses yeux, je suis tout pour elle, sa princesse adorée et tout, mais jamais elle ne m'a préparé une soupe qui sente aussi bon.
+ Est-ce que c'est de la jalousie ça, par hasard? Lui demande Oméga, pas très sûr de cet étrange information floue envoyée subitement par l'un de ses multiples générateurs de sentiments, une information qui brouille son cerveau.
£- Bravo! Monsieur sait ce qu'est une jalousie! Tu me surprends, pour un garçon. En général, vous comprenez rien aux sentiments. Je l'avoue, je suis peut-être un peu jalouse, juste un peu. Mais je vais la quitter cette jalousie, pour éviter qu'elle me pousse à te virer, parce que j'ai encore besoin de toi pour me faire mes devoirs, Hi hi hi!
@ Je t'ai déjà dit que Oméga ne doit pas faire tes devoirs à ta place! Il peut juste t'aider, et seulement s'il le veut bien, rappelle Hélène après avoir entendu la fin de la phrase de Lisa.
+ Mais je le veux bien, Madame, confirme Oméga. Je voudrais bien lui lire tous ces livres, si vous êtes d'accord, ça lui permettra de progresser dans ses dessins...
£- Et à lui, ça lui permettra de connaître le maximum de livres, et donc le maximum de mots hi hi hi! Plus tard, il deviendra subtile et comprendra peut-être plus les femmes, hi hi hi!
@ Lisa! Tu le taquines un peu trop, je veux que tu mesures tes petites subtilités.
£- De toute façon, il les comprend pas, c'est qu'un garçon. En plus c'est un jouet, hi hi hi!
@ Lisa, ça suffit! Tu vas finir par vexer Oméga.
+ Elle ne me vexera jamais Madame, au contraire, j'apprends beaucoup avec elle. Je tiens à l'aider, vraiment, car je sens que je suis en train de progresser. En plus, elle est vraiment douée pour dessiner, tente Oméga de retrouver une ambiance plus calme.
£- Tu vois, même Jouet a remarqué que je suis douée pour le dessin. Je veux plus aller à l'école, je veux juste dessiner et gagner ma vie comme ça. Jouer, dessiner, et gagner plein d'argent pour m'acheter plein de livres et plein de jouets, hi hi hi! L'école, c'est pourri, je suis tout le temps punie! Je veux plus aller à l'école!
@ Lisa, assez! On a déjà discuté de ça, tu es trop jeune pour quitter l'école. Tu as encore le temps pour choisir ce que tu feras plus tard ou changer d'avis. Pour l'instant, je veux que tu étudies...
£- Jusqu'à mes dix-huit ans? riposte Lisa pour taquiner sa mère.
@ Oui, au moins, et peut-être même plus tard encore, répond Hélène à son jeu sournois.
£- Qu'est-ce que je t'ai dit Jouet ! Tu vois, elle n'est vraiment pas marrante du tout. Moi, je veux juste jouer et dessiner, durant toute ma vie. Et elle, elle veut me l'interdire! Et après, tout le monde dit que je suis pas normale et que je parle trop. Je ne vais quand même pas m'enfermer dans mes silences solitaires, à accepter toutes les injustices du monde!
@ Assez Lisa, Oméga doit avoir faim. Mettons-nous à table, la soupe va être froide! clôture Hélène cette discussion avec autorité, sachant que cela risque encore de durer.
£- Oui, maman. Laisse-moi servir Jouet... Tiens, je te donne un grand bol, comme ça tu grandiras aussi vite que moi, hi hi hi. Et t'as intérêt à le finir! tente Lisa de changer de sujet, pour faire oublier cette discussion tendue sur l'école.
+ Merci, mais pourquoi veux-tu que je grandisse, et pourquoi aussi vite que toi?
£- Eh ben parce que, à notre âge, nous les filles, on grandit plus vite que vous.
Et je ne veux pas être obligée de me courber le dos pour te parler ou te faire la bise. Tu comprends ?
+ Tu sais, ça fait longtemps que je n'ai plus grandi. Et la bise, personne ne me l'a jamais fait, alors je ne sais plus trop à quoi ça ressemble.
£- Qu'est-ce que tu me racontes là !?? Tout le monde grandit, et t'as intérêt à le faire à mon rythme, sinon t'es viré, et pas de bise, hi hi hi! Tiens, avec deux gros bols, tu as toutes les chances, hi hi hi. Tu auras ta bise quand tu auras mangé tout ce que je t'aurai servi!
@ Non, Lisa, attends qu'il ait d'abord fini le premier bol, sinon ça va se refroidir! Il n'a même pas encore pris la première cuillerée. Une bonne soupe, ça se mange chaud.
£- D'aaaaccccoord!... Bon, Jouet, qu'est-ce que t'attends!?

Oméga renifle cette odeur insolite comme un animal le fait pour dénicher sa nourriture. Il mobilise toutes ses multiples connaissances pour cela. Dès qu'il s'agit de tout ce qui concerne proprement les êtres humains, c'est toujours un peu flou pour lui. Alors ses algorithmes lui donnent la meilleure approximation, pour réagir comme un humain autant que possible. Il est aussi conscient qu'il fait de plus en plus des progrès.
Hélène n'a évidemment pas le temps de remarquer cette infime fraction de seconde d'hésitation, mais elle voit que Oméga n'a pas l'air emballé pas sa superbe soupe de légumes qu'elle a concocté avec autant d'amour.

@ L'odeur ne te donne pas envie, Oméga ? lui demande-t-elle pour pouvoir lui suggérer autre chose.
+ Si, ça sent très bon, au contraire. Merci beaucoup Madame, pour n'avoir fait tout ça rien que pour moi. C'est la première fois qu'on me prête autant d'attention.
@ Alors, bon appétit! Tu l'as largement mérité.
£- Bon appétit! Insiste Lisa, pour voir Oméga goûter sa première gorgée...

Voyant que son Jouet traîne, elle essaie de l'inciter.

£- HUUUUMMM, c'est trop bon maman! Va-s-y Jouet, goûte, tu verras, c'est trop bon! Hhhuuuummm!
@ Peut-être que tu n'aimes pas certains légumes que j'ai mis dedans ?! Ils sont frais tu sais, et de très bonne qualité!
+ Je sais Madame, je vous ai observée les choisir pour cela, au supermarché. J'hésite parce que je ne sais pas si j'ai le droit de manger ça.
£- Tu as un régime spécial? Demande Lisa avec autorité, comme si elle voulait l'obliger à manger, et à lui expliquer cette histoire d'avoir le droit de manger.
+ Non, mais...
£- Alors, mange, sinon je te vire, sur le champ! Désormais, je décrète que tu as le droit de manger tout ce que tu as envie...et bien sûr, le devoir de faire tout ce que je te dis, hi hi hi! Allez, mange, ou tu es viré!
@ Lisa!!! On n'oblige pas les gens à faire ce qu'ils n'ont pas envie, et encore moins ses invités.
£- C'est mon Jouet, à moi, je fais ce que je veux! Et je veux qu'il grandisse, et aussi vite que moi! Alors, il faut qu'il mange!
@ Non, Li...
+ Laissez Madame, je vais essayer de manger, sinon elle va me virer, c'est elle la patronne. En plus, elle m'a promis une bise si je finis tout.

Hélène est bouche bée, ne comprenant pas grand-chose à ce qui se passe. Pourquoi ne semble-t-il pas apprécier cette odeur très savoureuse dont elle est si fière et si sûre qu'elle plairait à n'importe quel petit garçon de son âge ? Pourquoi est-il si imprévisible mais si gentil et compréhensif à la fois ? Et surtout, pourquoi ne semble-t-il pas avoir faim du tout, comme s'il n'avait besoin de rien pour s'alimenter ? Ce petit garçon est de plus en plus mystérieux. Elle retient par dessus tout qu'il prend souvent la défense de sa fille Lisa. Il doit beaucoup l'aimer, et rien que pour ça, elle est prête à lui épargner toutes ces questions qu'elle voudrait bien lui poser.

Pendant qu'ils se mettent à table, de l'autre côté, Diwan et ses collègues s'arrachent les cheveux. Le signal n'arrête pas de disparaître et réapparaître un peu partout. Il est impossible de le localiser d'une manière stable. Diwan avance quelques hypothèses.

- Un tel signal ne peut être qu'une erreur. Des jeunes geeks en robotique qui s'amusent avec l'un de leurs nouveaux concepts probablement. On faisait ça aussi avant, pour se rassurer qu'on arrivera à se faire une place plus tard en cybernétique dans les meilleures instituts de recherche ou dans les plus grandes entreprises prometteuses.
# Il y a une autre hypothèse plus alarmante: un de vos vieux robots a dû trouver le moyen de se doter de nos nouvelles technologies et s' armer de vos récents algorithmes, s'inquiète Shadtown. Je pense notamment à quelques uns de vos premiers prototypes testés et abandonnés il y a une décennie. Mais ça, c'est facile à vérifier: il suffit de fouiller vos vieilles poubelles dans vos tas de ferrailles abandonnées.
* Malheureusement, professeur Shadtown, tous ces prototypes ont été démontés et réutilisés. Et le professeur Diwan vient de les déprogrammer tous, confirme le supérieur de Diwan. Il faut penser à une autre hypothèse.
- Je propose d'envoyer une équipe vérifier cette histoire de nouveaux génies qui s'amusent aux apprentis sorciers, insiste Diwan. Un tel signal inquiétant mérite qu'on l'étudie en profondeur et sans interférences.
# Bien, envoyons une équipe.
* Ce sera fait. Pour l'instant, concentrez vos efforts sur la réoptimisation de vos algorithmes, Diwan, c'est plus urgent. Révisez vos brouillons et tentez de savoir ce qui pourrait causer une telle fuite.
- Bien. Je suppose que le professeur Shadtown sera de la partie ?
* Et toute son équipe, précise son supérieur.

Chez Hélène, Oméga réussit néanmoins à finir le premier bol de soupe, après une première bouchée très difficile. Son organisme et ses multiples sens, dont le goût et l'odorat, semblent s'adapter au repas concocté par Hélène avec tant d'attention. Ainsi pense-t-il qu'en reprenant un deuxième bol, il fera plaisir à sa cuisinière. Mais immédiatement, Lisa ne laisse échapper aucune occasion pour le taquiner.

£- Si tu crois que t'auras plus qu'une bise parce que tu prends plusieurs bols, tu rêves! Je disais ça juste pour te motiver. Finalement, j'ai changé d'avis, je te ferai pas de bise, hi hi hi!

Après une telle réflexion, Oméga semble totalement perdu. Il n'a pas du tout compris ce que Lisa voulait dire. Son cerveau bloque, mais cela est aussi instantané qu'invisible à l'échelle humaine, que ni Hélène ni Lisa n'ont remarqué cela. Il répond à Lisa dans une continuité naturelle.

+ Tu me feras la bise plus tard, quand tu me supplieras de jouer avec toi, dit-il en souriant un peu.
£- Hein, monsieur devient subtile maintenant!? En plus il sait faire du chantage!
+ Du chantage? Non, pas du tout. Pas besoin, je sais que tu meurs d'envie de me faire une bise, sinon tu ne te serais pas jetée sur moi la première seconde où tu m'as vu, pas vrai?
£- Hi hi hi, c'est vrai, j'avoue que t'es mignon. Mais descends de ton nuage, car je fais ce que je veux, c'est moi la patronne. Et maintenant que tu me parles comme ça, tu peux dire adieu à ta bise.
+ Je sais que tôt ou tard, tu me la feras, tu meurs d'envie, hi hi hi! essaie-t-il d'imiter le rire de Lisa pour finir de la taquiner, pour éviter d'en faire trop.

Ce changement soudain de registre n'a pas du tout déplu à Hélène, qui a souvent du mal à se faire écouter par sa fille Lisa. Peut-être qu'un peu de caractère de la part de Oméga fera descendre sa princesse chérie de son trône de patronne.
En tout cas ce n'est pas ce qui préoccupe Oméga, qui tente encore de trouver des réponses à de multiples questions nouvelles qui viennent de surgir dans son cerveau.
Comment se fait-il qu'il ait réussi à manger? Quels sont ces nouveaux sens qui sont en train de se développer en lui? Le professeur Diwan lui aurait-il donné un estomac et d'autres organes qui pourraient le faire grandir comme un humain?
Non, arrête de rêver, idiot, un robot ça peut pas grandir! se dit-il en silence, avec un léger sourire qui n'échappe pas à Lisa.

£- Pourquoi souris-tu comme un âne?
@ Lisa, surveille tes mots!
+ C'est rien Madame, exprime-t-il sa tolérance. Je souris parce que des idées bizarres traversent ma tête.
£- Lesquelles? Je veux savoir! Je suis ta patronne!
@ Ça suffit Lisa, maintenant tu laisses un peu Oméga respirer, tu m'entends! Tu l'as assez embêté depuis qu'il est là.
£- D'accooord, mais dans cinq minutes, je veux tout sav...

GGGHHRRRR!!!! GGHHHHRIIGHR!!!

Avant que Lisa ne finisse de parler, un drôle de bruit surgit de l'estomac de Oméga. Elle part immédiatement dans un fou rire, embarquant Oméga avec elle.

£- HA HA HA HA ! HA HA HA HA HA ! Hi hi hi hi hi hi hi !
+ HA HA HA HA ! HA HA HA HA HA ! Hi hi hi hi hi hi hi !

Hélène se retient et s'en tient à de légers sourires, voyant que les deux enfants s'amusent bien, une ambiance si rare pour sa petite Lisa.
Elle regrette presque de devoir ramener Oméga à son père spirituel, aussi bizarre soit-il, ou à son tuteur, s'il en a un.
Elle attend que les fous rires s'atténuent pour ramener Oméga aux autorités, sachant qu'elle n'a pas le droit de le garder.

Le fou rire finit par s'interrompre progressivement, accompagné de communication par regards. Après le dessert, Hélène prend un ton sérieux.

@ Dis-moi Oméga, tu te souviens où habite ton père spirituel ou ton tuteur ?

Lisa, anticipant ce qui risque d'arriver, intervient comme une vraie patronne.

£- Ah, non, maman ! Personne ne va me l'enlever! Il est à moi, c'est mon Jouet et j'ai pas fini avec lui, tu m'entends ?! Je vais peut-être même garder pour la vie, s'il devient encore plus beau hi hi hi!
@ Lisa ma chérie, tu sais qu'on ne peut pas le garder avec nous, trésor! On va me punir pour kidnapping et qui s'occupera de vous?
£- Même si Jouet veut rester avec nous?
@ Malheureusement oui.
£- Même pour un soir?
@ Pour un soir, il a le droit, mais seulement s'il a envie.
£- Dans ce cas, c'est bon, je décide qu'il reste ce soir avec nous, il dormira dans ma chambre, hein Jouet ?
+ Heu...
£- Dis oui, ou je te vire!
+ Oui, d'accord.
£- Ouais, super! Mmmmmmmm! Là tu mérites bien un bisou. Mmmmmm, mmmmmm, mmmmmm!

Complètement dépassée par ce qui vient de se passer, Hélène baisse les bras et laisse le contrôle à sa fille Lisa, qui sait pertinemment que le lendemain, son Jouet doit retrouver sa famille.
En attendant, elle profite de sa compagnie au maximum en continuant leurs activités précédant le repas du soir.
19

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
jeviens detomber sur votre texte ! et j'ai passé un très bon moment à vous lire !! j'ai adoré !! votre façon d'écrire est unique continuez !
Image de Mame Soda MALE
Mame Soda MALE · il y a
Une histoire fascinante et construite de la plus belle manière. Mais j'ai particulièrement apprécié la richesse du fond qui montre une évolution assez intéressante d'Oméga.
J'aime bien et je m'abonne avec plaisir.
Une petite invitation à soutenir mon oeuvre en compétition : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
bravo.Beau travail.un plaisir de vous lire.venez découvrir ma nouvelle (https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-impossible-12)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Vous lire est un véritable bonheur, merci et bravo!
Je vous invite également à me lire d'une certaine manière puisque je peint: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
ce sont vos petites subtilités d'écriture qui changent tout, même les mauvaises herbes ont l'air savoureux!
Image de Thomas d'Arcadie
Thomas d'Arcadie · il y a
C'est très bien, continuez de méfaire prendre du plaisir dans la lecture !
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
J'avais oublié ce charmant petit Oméga ! Bravo à son concepteur !
Image de Moeun Touch
Moeun Touch · il y a
Merci Geny, pour cette virée nocturne sur mes pages, avec vos belles empreintes.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
ça me touche. Merci à vous Moeun Touch.
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
L'histoire d'Omega a quelque chose de fascinant. Je vous ai découvert cette nuit, et je ressens comme une addiction. Bravo. A l'occasion, si le cœur vous en dit, mon "Gamin" est en finale et mon univers vous est grand ouvert Amicalement http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gamin-le-pont
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une histoire originale et poignante, Moeun ! Bravo ! Mon vote ! Je vous invite à venir lire et soutenir ( si vous l’aimez) “Soleil automnal” qui est en Finale pour le Grand Prix Automne 2017. Merci d’avance et bonne soirée !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Intéressante l'évolution d'Oméga, on ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour son avenir !
Image de Moeun Touch
Moeun Touch · il y a
Merci beaucoup Patricia pour votre intérêt si fidèle. J'espère la suite vous plaira :) ....
À bientôt

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

L'or et la suie

Fury Baud

La tragédie commune à la plupart des couples, sans distinction de classe ni d’âge, est évidement la monotonie qui mène à l’ennui. Peu importe la quantité d’amour et de tendresse que... [+]