5
min

Notre Histoire

Image de Lucile Djr

Lucile Djr

2 lectures

0

Cher Aaron,

Je ne sais pas pourquoi j'écris, mais je sais que ça me fais du bien. Je ne pense pas t'envoyer cette lettre, je pense la brûler, la déchirer, la jeter mais je doute d'avoir la force que tu la lise.

Je me suis forcée a me remémorer toute notre histoire, du début, 13 Septembre 2015 à la fin, Novembre 2016.

Donc, commençons par le début.


13 Septembre 2015 : Le premier message.

Je m'en souviens comme si c'était hier, j'étais assise à mon bureau, et c'est a ce moment que j'ai reçu un petit « Salut, ça va » de ta part, je t'ai répondu dans la seconde. Puis le feeling et bien passé, on s'entendait vraiment bien, resté a voir le lendemain au lycée. Puis arrivée au lycée c'était une joie de rire et discuter avec toi en face, on commencé a ce mettre a coter, et surtout à ce rapprocher.
Puis, les surnoms on suivis, « papayou ».
Ce même 13 Septembre il y a eu ma rupture avec Paul, ce qui a engendré quelques jours après notre plus gros rapprochement en tant qu'amis. Le premier câlin, tu dois sans doute t'en souvenirs aussi, c'était ma petite ruse pour me venger et me rapprocher de toi, mais Paul n'est jamais venu.
Il y a quand même eu cette phrase que tu m'as dite « je peu quand même te faire un câlin » et tu m'as pris dans tes bras, je me suis jamais senti aussi bien et autant en sécurité que dans tes bras.


23 Septembre 2015 : Le premier bisous.

C'était un Mercredi, à la pause du matin, on étais au chaises ou on allé tout le temps, tout le monde était là, Megann, Léa, Stan, Kilian, Kevin..
Tu t'es approché de moi et tu m'as embrassé, j'ai étais tellement déboussolée que je t'ai répondu « ah bah ok » et tu m'as embrassé de nouveau.
Je me souviens quand ta maman a appelé le midi, tu lui as dis que tu avais une copine, elle 'a demandé « Brune ou blonde » et tout en riant tu as dis « rouge ».
Puis des centaine, ou même des milliers de bisous on suivis pendant plus d'un an.
Suite à ça on a étais un vrai couple, on s’aimait tellement que ça nous tué.


10 Octobre 2015 : Ton anniversaire.

C'était la première fois que je dormais chez toi. Et, aussi notre première photo de couple, devant ton gâteau d'anniversaire, avec Léo dans sa chaise haute juste à coté de toi. Julie prenait la photo, quelle magnifique photo, on peut voir notre amour et notre timidité, c'est tellement ironique quand on vois ce qu'on est devenue.


28 Octobre 2015 : Notre première fois.

Je pense que tu te souviens très bien de cette soirée la, on venait de fumer notre premier joint ensemble.
J'étais apeurée, timide, et pas du tout sur de moi, j'ai coupé cour à tes envies et je m'en suis voulu. Tu as étais vexé et tu regardais Walking Dead, si je me souviens bien la suite c'est passé devant l'épisode 11 de la saison 3.
Je pense ne pas développer sur ce sujet, il n'est pas utile d'écrire plus.

Je vais me passer de raconter toute les disputes violentes que nous avons eu. Désormais faisons un énormément plongeons dans le temps.


Juin 2016 : Ma tentative.

Je t'aimais tellement, mais je ne pouvais pas rester en vie pour toi, voilà pourquoi j'ai fais ce que j'ai fais. Quand j'ai étais a Pont Audemer pour être hospitalisé tu a accouru à mes coté. Tu étais effrayé, je ne m'excuserai jamais assez pour la vue que tu as eu de moi sous perfusion.
Puis l’hôpital de Lisieux c'est mis entre nous, on pouvais communiquer seulement grâce au téléphone de mon père, on m'a empêche de te voir pendant 1 semaine, la semaine la plus longue de ma vie.
Cette tentative a engendré mon déménagement, sujet sensible, j'en suis consciente. Mais parlons en, je m'en veux d'être partie, de t'avoir abandonné. Mais ce fus une bonne chose pour mon bien être.Ce qui nous amène au chapitre suivant.


Juillet 2016 : Le déménagement.

Je suis partie pour le sud, pour ma mère, pour moi, pour ma santé mentale.
Je suis partie en te laissant avec ton surplus d'amour a mon égare. Je suis partie en montant dans un simple bus à 2€. Te laissant avec tes émotions, et te laissant avec l'image de moi en larme, dégoulinant d'amour.
Ce sujet et bien trop triste pour que je continue d'en parler sans verser une larme, je m’arrête ici.


Septembre 2016 :

1 an avec toi, je n'avais jamais passer autant de temps avec un homme. Tu es venue fêter ça avec moi, à Font Romeu. 1 semaine avec toi, seule chez moi, ce fut le rêve. Tu as rencontré mes amis, et tu as accepté d'être a 1 000 km de chez toi pour moi.
En 1 an il c'est passé tellement de chose, je ne peux même pas toute les citer mais il y a un petit dialogue qui me fais toujours rire qand j'y pense, ça c'est passé dans ma cuisine à Font Romeu :
- On fais quoi ce soir ?
Hum.. L'amour
- Oui mais à manger ?
Des nuggets
C'est idiot de rire de ça, c'est même immature, mais ça ne peux m’empêcher de me faire penser à notre complicité.


Octobre 2016 : Ton anniversaire.

Quel périple pour venir te voir. Voiture, train, bus et encore voiture. Pour traverser la France. On avais eu du mal à se retrouver, c'était dans Rouen, « Rive droite » ou « Rive gauche » je ne peux pas m'en souvenirs, mais je sais que j'ai étais la plus heureuse a venir te voir.
Le week-end arrive et nous fêtons ton anniversaire avec tout tes amis, cette soirée fut génial malgré que tu étais un peu trop saoul à mon goût.
Puis dans la semaine tu as passé ton bsr, j'ai passé la journée à t'attendre c’était très long.
Ensuite les jours sont passé et j'ai eu le regret de te laisser et de repartir chez moi.

Novembre 2016 : La rupture.


Je t'ai quitté sur un coup de tête, je n'ai aucune explication pour justifier mon acte. Tu m'avais simplement demander si on pouvais faire des snaps ce soir là et j'ai mis un termes à notre histoire. Ce chapitre est le plus dur que j'ai a écrire car il n'y a rien de joyeux.
Je suis désolée, et je ne le serais jamais assez, je t'ai fais endurer des souffrances horrible. J'avais juste réussi a bloquer et a refouler mes sentiments. J'ai étais idiote de faire tout ça.
J'ai appris il y a quelque jours que tu as fais une tentative de suicide, que tu as fais une dépression et que tu as du voir un médecin. Je ne pensais pas que l'on pouvais m'aimer autant.
C'est difficile d'imaginer que tu ai pus m'aimer autant. Car, quand on se déteste sois même comment imaginer que quelqu'un peut nous aimer ?
Je fini ce chapitre en espérant que tu me pardonne.

J'en arrive au dernier chapitre..


7 Juillet 2017 : Les retrouvailles.

C'était il y a 1 mois, après des mois sans se voir, nous nous sommes revue. La première fois depuis notre rupture.
Je ne m'attendais pas à qu'il se passe ça pendant cette journée. Dans un premier temps tu m'as repoussé quand j'ai voulu te prendre dans mes bras, puis nous sommes allé chez moi et tu me taquinais avec tes petits « un câlinou doudou » et tes papouilles.
Puis tu as du rentrer chez toi, et c'est à ce moment là que nous nous sommes embrassé.
Nous nous sommes revue le lendemain, il n'y a rien eu de plus qu'une atmosphère lourde et gênante.
C'est pour ça que je suis venue un soir te voir suite à se Samedi éprouvant.
Je ne regrette pas d'être venu car c’était comme si rien n'avais changé. On c'est promené puis on c'est posé, on c'est embrassés et câlinés.
J'ai du partir, et c'est au feu rouge que nous nous sommes dis adieu. Je suis rentré chez moi avec le cœur lourd, des rêves plein la tête et le ventre papillonnant.

Aaron, tu as étais la personne la plus importante dans ma vie, tu as étais mon premier et je te voyais être mon dernier, mais tu me connais et j'ai pas réfléchis a l'avenir après les actes et es choix que j'ai fais pour nous.
Je veux que tu sois heureux mais je ne peux m’empêcher de penser a toi.
Je pensais que te revoir m'aiderais à t’effacer de ma vie mais ce ne fus pas le cas.
Désormais je suis avec Marc, et toi avec Justine. Je sais que tu l'aime plus que tu m'as aimé mais moi je ne peux pas en dire autant d'Marc.
J'ai essayé, mais tu es toujours là, dans un coin de ma tête. Tout me fais penser à toi, même mon lycée.
On c'était juré de tenir 2 ans et j'ai rompu cette promesse, je le regrette car j'entame ma dernière année de lycée et on aurais pus y arriver.
Je t'aime toujours autant qu'il y a 2 ans si ce n'est plus.

Mais les choses on changé, tu t'es construit un avenir, et je me suis construite sur des mensonges.

Marc m'a demandé ma main, je suis fiancée.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,