Notre ami comédien,

il y a
2 min
433
lectures
82

Peintre du dimanche, scribouillard de petits textes 1,2 maxi 4 pages, drôle en société, ai beaucoup aimé R.Lamoureux puis le grand Coluche, aime la lecture SF, Thriller ainsi que des plus anciens  [+]

C'était un dimanche en matinée, nous l'avons admiré durant les trois actes d'une pièce au contenu plutôt larmoyant, et lui, rugissant son texte dans une tenue vert pré, des collants violets qui lui faisant des jambes plus que fine et aux pieds de drôles de chaussures, il avait les cheveux mi-longs sous un couvre-chef vert avec une plume, un véritable gentilhomme de conte de fées (ne lui manquait pour faire bonne mesure qu'une paire d'oreilles taillées en pointe, mais ne nous égarons pas, ce ne sera jamais monsieur Spock) il était là audacieux et bourré de sentiments, arrivant toujours sur la scène au bon moment pour faire déjouer les actes perfides d'un shérif où d'un Prince Jean aussi noir et hargneux que notre héros était virevoltant et joyeux, un véritable Robin des bois quoi...
Appuyés à la balustrade du balcon, Daisy, Margaux et Blandine, trois mignonnes en corsages blancs avec des cheveux d'or, penchaient leurs têtes fines au-dessus de l'immense salle où sur la scène les personnages aux déguisements enchanteurs déclamaient , là où des femmes couvertes de bijoux de pacotille se désespéraient en phrases harmonieuses...mais il est à dire que nos trois blondinettes aux cheveux d'or n'avaient d'yeux que pour notre ami à la taille fine et aux collants violets, et ce n'était pas sa tenue extravagante qui attirait leur regard...
Elles en eurent pour leur argent et la semaine qui suivit servi à se réchauffer l'une, l'autre de ce souvenir enchanteur, avec la fervente pensée de retourner au théâtre applaudir notre ami au plastron et au couvre-chef vert à plume...
Ce théâtre, lieu où l'on respire l'odeur des décors, de l'encens et du vieux bois, de ce gouffre qu'est la scène, l'on ressent les vagues montantes de chaleurs qui accompagnent les trémolos des phrases d'amour, le crépitement des tirades enflammées, les cris et les jurons pour enfin se terminer par des embrassades et des rires.
Comme nous les aimions ces comédiens pour la plupart d'entre eux inconnus du public des beaux quartiers, ces comédiens qui inlassablement jouaient pour notre plaisir et le leur et restaient de pièces en opéras-bouffes accrochés à ces planches comme des arapèdes à leur rocher, dans ce petit théâtre de quartier, ces comédiens que nous apprenions même à appeler par leur prénom, eux qui n'étaient pas issus de la comédie Française, comme ils jouaient bien avec leur cœur et avaient un talent qui nous faisait vivre avec le vieux noble à la barbe blanche, la mère tragique à tête de sorcière, l'ingénue bêlante, une osmose entre tous ces comédiens et le public venue les applaudir pour quelques argents, mais parmi eux aucun artiste n'était plus en faveur que notre ami et jeune premier, nos trois blondinettes ne si étaient pas trompés, il faisait monter d'un cran l'ambiance de la salle avec sa voix douce et chaude, la claque et le balcon lui étaient entièrement acquis...
Sur ces épaules une bonne où une mauvaise saison voyait le jour.
82
82

Un petit mot pour l'auteur ? 185 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Charmante compagnie !
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
N'est-il pas ?
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
C'est toujours sympa le théâtre :)
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Il y a par-ci par-là des petits théâtres qui valent le détour et c'est bon d'en parler. Merci, Alain !
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci Jean d'être venu voir ma pièce.
Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Très beau texte qui me rappelle le jour ou je suis allée à la comédie Française! Bravo! Si vous avez un court instant pour lire ma TTC en concoure. Merci d'avance:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci Anonyme; j'ai été j'ai lu et j'ai voté en + je me suis abonné, bonne soirée et à +
Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Merci beaucoup!!! Bonne journée et à bientôt!
Image de Dranem
Dranem · il y a
J'ai relu ce texte avec plaisir ! sous les feux de la rampe...
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merciiii
Image de Michaël Artvic
Michaël Artvic · il y a
Cette pièce se déroule à huit clos mais c'est du théâtre !! merci à vous ! mon vote
Puis vous inviter à lire et soutenir mon poème en fnale https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lempreinte-des-souvenirs

Image de Pilatom Remicasse
Pilatom Remicasse · il y a
Superbe théâtre; Mon vote
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci pour ton vote, bonne fin de journée.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Alain Derenne, pour ce rappel du théâtre que l'on aime je vote
Je vous invite à goûter mon hamburger de Noel en finale pour le GP Hiver 2019
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1

Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci et je retourne voter.
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Très beau récit sur le théâtre bravo Alain c’est toujours un régal de vous lire, puis je vous inviter à soutenir Frénésie 2.0 ?
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
J'ai voté aussi pour Frénésie. Bonne soirée Teddy
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Mince, mais j'ai déjà posté un +5 et ne peux en remettre.
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci du passage et oui pour vous soutenir
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Merci beaucoup Alain.

Vous aimerez aussi !