2
min

MON ETHIQUE.

Image de Denis Wickert

Denis Wickert

13 lectures

0

MON ETHIQUE.



Chaque être humain est le forgeron de son éthique.







AVERTISSEMENT AU LECTEUR.



D'une part, je suis quelqu'un à tendance Asperger, c'est-à-dire sans filtre, je peux donc dire les choses brutalement ;
et d'autre part, ma pensée actuelle est entre deux mondes : elle évolue du monde universitaire d'où je suis issu, vers le monde réel de la Vérité vers lequel, grâce à ma femme et aux Esprits, je tends.

Il est donc possible que, parfois sur le chemin de ma pensée à objectif réel, quelques faits historiques trop anciens pour y avoir assisté, ou quelques réflexions philosophiques en usage dans mon ancien monde universitaire puisse m'échapper, et que je ne puisse m'empêcher de citer quelques faits ou réflexions d'auteurs, sans que, pour autant, je ne m'écarte du chemin que je trace avec ma propre pensée, mes ressentis.

Par exemple, pour justifier le but de mon essai en me rapprocher de ce qui est à notre disposition, je dirai que :

1 ) le « ça » freudien est surdimensionné dans notre monde.

Comme l'illustre la couverture, le « ça » de Freud n'est pas contrebalancé par le « surmoi » civilisationnel.


Et...

2 ) ce que je constate, à savoir la misère éthique de l'humanité, plusieurs philosophes s'en sont déjà plaints, sans pouvoir résoudre le problème.
Par exemple, Kant écrit, en 1784 :

« Nous sommes hautement cultivés par l'art et la science. Nous sommes civilisés, jusqu'à en être accablés, pour ce qui est de l'urbanité et des bienséances sociales de tous ordres.
Mais il s'en faut encore de beaucoup que nous puissions déjà nous tenir pour moralisés. »





MAIS....


Il est important que chacun, au delà de sa formation universitaire, arrive à extraire son ressenti personnel, pour en dégager sa propre pensée, sa propre réflexion, et creuse son ruisseau propre, indépendants du fleuve civilisationnel qui l'emporte dans l'univers formaté des jugements appris.










INTRODUCTION.





Le paradoxe humain est pour moi, celui-ci : l'Homme est soi-disant ( je n'en suis pas sûr ) l'animal le plus intelligent. Ok.... Donc... Comment ça se fait qu'en 2 millénaires ou plus, nous n'avons pas été foutus de nous entendre ????

On peut dire que c'est la faute du poids du “ça” freudien, concept illustré sur la couverture...
Mais l'éthique peut apporter une réponse à cette drôle de question !

Qu'est ce que l'éthique ?
Au delà des réflexions personnelles et des analyses que je ferai dans cet essai, je pense que l'éthique est d'abord un Respect, et en tout premier un Respect de la vie de tout un chacun.
Chacun a le droit de vivre.
A quel titre aurait-on le droit d'écraser l'autre comme un cafard, que ce soit de notre propre initiative, ou d'un ordre supérieur ?

Je précise d'abord que ce livre n'est ni un livre d'histoire, ni un livre de philosophie. C'est un livre de ressentis personnels.

Je suis né au siècle dernier. Retraité de l’Éducation Nationale, j'ai le temps de penser, de réfléchir.
Je trouve que les valeurs qui régissent ce monde ne sont pas correctes.
La justice humaine ne correspond pas toujours avec mon éthique.
L'objet de cet essai est donc de montrer ce qui, à mon avis, ne va pas, puis d'exposer mes valeurs, ce que j'appelle mon éthique.

Ce livre est une réaction de colère, un coup de gueule contre tout ce qui me bouleverse depuis un moment.
Pourquoi les puissants favorisent-ils l'arrivée de migrants, alors que nos SDF n'ont pas de toit ?
Je ne trouve pas cela éthique.

Un événement a déclenché cette envie de développer mes idées :
pourquoi ai-je été poussé vers la retraite, alors que j'essayais de me faire respecter par des élèves qui n'en avaient rien à faire ?
Les parents ont trop de pouvoir : des parents n'élèvent pas leurs enfants correctement, ils font le bazar en classe, je demande à des camarades de me les ramener à la raison, car ils me provoquent et font le comme si je n'existais pas, et les parents trouvent le moyen de faire des certificats médicaux de complaisance pour que le rectorat puisse m'attaquer.

J'en ai gros sur la patate.

Et d'ailleurs, j'ai entendu mon père me dire : «  Denis, écris un livre sur l'éthique ! »
Donc, le voilà !

Comment va t-il s'articuler ?
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,