Message adressé aux mamans de petites filles aspies ...

il y a
1 min
5
lectures
0

Femme autiste asperger, diagnostiquée en 2018, souhaite sensibiliser le public aux spécificités invisibles de l´autisme féminin  [+]

Ce texte à été écrit spontanément dans un forum pour des Aspies...

Message adressé aux mamans de petites fille aspies

Bonjour,

Aux mamans qui ont des petites filles aspies, svp, expliquez - leur bien la notion de consentement.
Expliquez - leur bien que leur naïveté sociale va potentiellement en faire des cibles à pervers narcissiques, à prédateurs sexuels, à subir des abus sexuels, à subir de la violence conjugale.
Protégez - les sans les étouffer.
Informez - les sur ce qu'est un prédateur sexuel, un p.n., un manipulateur.
Ne faites pas comme moi.
Je ne savais pas que ce genre de personnes pouvait exister à l'époque et je me suis faite avoir.
Je le regrette bien.
Apprenez - les aussi à se respecter, à s'aimer telles qu'elles sont, à ne pas avoir honte de qui elles sont.
Apprenez - les à ne pas accepter de se faire rabaisser, mépriser, critiquer par un homme.
Apprenez - les que leurs avis, opinions comptent dans une conversation.
Apprenez - les à définir la notion de "limites" personnelles, à ne pas dépasser.
Quand j'avais 20 ans, il n'y avait pas le #metoo.
Les femmes ne parlaient pas aussi facilement des violences sexuelles qu'elles avaient subies.
Quelques soient les relations humaines, le respect de l'autre est important.
Nous avons le droit de dire "NON" quand notre ressenti nous envoie des messages contradictoires, ou que l'on ressent des réactions de fuite. Notre corps fonctionne comme chez les animaux.
Lorsque l'on parle avec quelqu'un, qui est a priori sympathiques, que ses gestes sont bien attentionnés mais que notre ressenti nous envoie des signaux de réaction de fuite.
La bonne attitude est de partir et de mettre fin aux échanges avec cette personne. Une personne mal intentionnée peut adopter des comportements normaux et communs mais dégager des émotions en désaccord avec ce qu'elle montre.
Notre corps est apte à percevoir cela.
Et là, en tant qu´aspies, nous avons cette "chance" de pouvoir lire l'autre et nous protéger."
Si j'avais su tout ça lorsque j´étais plus jeune, cela m'aurait appris à me respecter, à m'accepter telle que je suis, à m'aimer inconditionnellement avec mes bizarreries, avec mes maladresses.
Merci.
Angela Godoy
Dimanche 17 / 05 / 2020
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Quai des Indes

F. Chironimo

Bonjour.
Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, je m’appelle Jean.
Comme vous le savez, nous devrions profiter de cette petite soirée entre amis pour nous lire quelques textes, écrits... [+]