Même pas en rave

il y a
1 min
751
lectures
84
Finaliste
Jury
Les roues de la Mini Cooper limaient nerveusement l’asphalte pourri des campagnes, pourléchant les ornières, chatouillant les nids de poules. En proie à une pluie de spasmes, la voiture pilait à chaque intersection bredouillante, chaque sortie de champ de maïs, chaque sentier de randonnée. Derrière le rutilant jouet d’enfant, une caravane de gros engins aux faisceaux altiers évoluaient tant bien que mal en écho au hoquet de la petite tête chercheuse, craignant plus de lui taper le cul que de s’enfiler les uns les autres. Une fois à l’arrêt, la vitre de la Mini s’abaissait pour faire jaillir une oreille crispée, remontait au bout d’à peine une minute, et le manège se remettait en marche.

Selon l’infoline, la free commençait à minuit, et pourrait s’étaler bien après le petit matin. La localisation exacte volontairement restée floue, la meilleure façon pour les teufeurs d’arriver à bon port était de suivre la longue procession de camions, ou bien de capter les premiers sons hachurant le silence si dense qui cernait les hameaux alentours. Selon le cadran digital de la Mini Cooper, il était 1 h 58 quand l’oreille alerte sentit enfin les lourdes basses pourfendre l’espace. Une interminable silhouette se déplia hors de l’habitacle alluma une cigarette éprouva le vent dans sa tignasse cendrée laça ses rangers ourla son tailleur. La préfète était prête.

A deux heures et dix-sept minutes, la horde de flics entassés dans les fourgons chargeait dans le tas, après avoir essuyé la nuée des trouillards fuyants, pupilles encore intactes et treillis à peine salis. En une demi-heure le matos était scellé, les organisateurs défigurés, la fête démembrée et les lieux désertés.

Les ténèbres n’offrant plus qu’un calme platonique, la cheftaine renvoya les forces de l’ordre, aux anges. Une fois seule, elle s’enferma dans sa voiture retroussa plus encore son tailleur entrouvrit son chemisier descendit son Sloggi mis en marche le lecteur MP3. Une techno hardcore avoisinant les 220 battements par minute gicla des enceintes en aspergeant l’intérieur cuir, souillant le silence de messe, malaxant, secouant, retournant le corps enclos. La préfète était en pleurs.

84
84

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eva Scardapelle
Eva Scardapelle · il y a
z'êtes sûr que c'est pas plutôt pour le thème "Athlettres" ce texte ? parce que c'est plus proche du rallye automobile que de l'érotisme, non ?
Image de Pascale Pujol
Pascale Pujol · il y a
Sonore, on voit bien, mais Gomorrhe, c'est plus flou, non? En tout cas, ça n'empêche pas vos fans anonymes de voter comme un seul homme...
Image de Qalai Malik
Qalai Malik · il y a
Bravo Antonin, ça m'a bien plu ! Môman

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Terrasse

Hermann Sboniek

C’est une terrasse en bois au-dessus de la jungle Birmane. Elle ceinture une maison construite à flanc de colline. Sa partie la plus large semble posée sur des frangipaniers en fleurs. Puis le... [+]


Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]