6
min

Magie et Technologie

123 lectures

16

Molly Weasley s'affairait encore à la cuisine lorsque son fils aîné et sa famille entrèrent dans le Terrier. L'habitation familiale portait la douce odeur de la quiche qui finissait de dorer au four mélangée au succulent gâteau au chocolat trônant sur le plan de travail pour refroidir. Bill offrit un magnifique bouquet à sa mère qui l'embrassa bruyamment. Elle fit la même bise à sa belle-fille, Fleur, qui arborait un sourire crispé à cause de la résonance du bisou de grand-mère dans ses oreilles. Victoire rangea son téléphone portable dans une poche avant de saluer sa mamie, suit par Dominique et Louis qui n'échappèrent pas non plus à l'embrassade et se séparèrent rapidement du groupe pour rejoindre Arthur Weasley, cloîtré dans son atelier.

— Tu veux de l'aide, maman ? demanda poliment Bill, voyant sa génitrice chercher quelque chose avec vivacité.
— Je ne retrouve pas ma baguette, dit-elle en fronçant les sourcils.

D'un coup de poignet, l'aîné des enfants Weasley fit voler sept assiettes, sept lots de couverts, sept verres à vin, sept à eau puis, les serviettes en papier qui se déposèrent tranquillement. Molly offrit un grand sourire à son fils avant de retourner devant son four pour vérifier la cuisson de sa quiche. Au même moment, Victoire retira sa veste et s'installa confortablement dans le sofa au milieu de séjour. Lorsqu'elle fut cachée par ses parents, elle sortit de sa poche son téléphone portable sur lequel elle pianota un instant, répondant au dernier message de son petit-ami. Teddy voulait l'avis expert de la jeune blonde afin de changer de couleur de cheveux et avait opté pour un rouge bordeaux sombre que Victoire décréta trop exubérant.

— Toujours sur ton téléphone ?

Surprise par cette intervention dans son dos, Victoire se retourna et aperçut son grand-père accompagné de sa petite sœur et de son petit frère. Elle se leva et embrassa Arthur qui, aussitôt l'avait-elle lâché, demanda à voir la petite « brique lumineuse », comme il aimait l'appeler.

— C'est incroyable, dit-il avec émerveillement en tenant le petit objet dans sa main.

Au moment où le téléphone de Victoire vibra, il sursauta et se mit à rire en affirmant que l'objet l'avait chatouillé.

— Est-ce que ça veut dire qu'il m'aime bien ? s'interrogea Arthur.
— Je ne crois pas, répondit Victoire pour ne pas le vexer. Je viens de recevoir un message.
— Un message ? Une lettre ? Je n'ai pas vu de hibou.

Victoire soupira tandis que ses cadets riaient dans son dos.

— Et si on se mettait à table ? intervint Molly en plaçant quelques gâteaux apéritifs devants les couverts.

La jeune fille rangea son mobile et s'installa avec ses frères et sœurs, espérant qu'elle n'aurait pas à expliquer l'utilisation de son appareil à son grand-père. Sauf qu'elle n'était pas prête d'être oubliée et aussitôt la première partie du repas terminée, en attendant le plat principal, Arthur se pencha sur sa petite-fille pour qu'elle lui explique comment fonctionnait ce « transmetteur de message ».

— C'est un téléphone portable, papy, commença Victoire. Cela sert à téléphoner, comme celui que tu as dans ton atelier.
— Il est plus petit que le mien.
— Il est portable, c'est normal. Il me sert à appeler et à envoyer des messages plus rapidement qu'avec des hiboux.
— Mais tu reçois des messages de qui ?
— De mes amis. Là, j'ai reçu une photo de Teddy.

Arthur réajusta ses lunettes sur son nez avant d'observer la photo du jeune Lupin sur l'écran. Il tapota plusieurs fois dessus en fronçant les sourcils avant que Victoire ne lui demande ce qu'il faisait.

— Il ne bouge pas. Pourquoi il ne bouge pas ?
— Les photos ne bougent que lorsqu'elles sont impri... développées, se rattrapa-t-elle pour ne pas avoir à expliquer le mot « impression ».
— Et donc, tu reçois ce message comment ? s'enquit Arthur sous les regards moqueurs de Louis et Dominique.
— C'est grâce aux ondes. On clique sur ce bouton et ça s'envoie grâce aux ondes qui circulent autour de nous. Tu vois ces petites barres en haut de l'écran ? (Elle posa son doigt pour que son grand-père regarde au bon endroit.) C'est ce qui indique le niveau du réseau. Ici, il est faible car vous n'avez pas d'ondes ni Internet.
— Internet ?

Victoire chercha de l'aide dans les regards de ses parents, mais son père se contenta de sourire et sa mère aidait Molly à découper la quiche.

— Tu as entendu parler de l'Internet, à la télévision ou dans la Gazette. Ils parlaient de l'installer au Ministère et ça faisait polémique il y a un mois.
— Ah oui, le truc avec un clavier et des télés et la grosse boîte noire !
— Non, ça ce sont des ordinateurs, papy.

Victoire se demandait pourquoi Molly et Fleur mettaient autant de temps à amener cette fichue quiche, mais resta calme pour expliquer du mieux qu'elle le pouvait ces nouveaux outils technologiques.

— Imagine qu'Internet est un grand arbre, expliqua la jeune fille, placé au milieu du monde. Tu visualises ? Il a des racines immenses qui vont dans toutes les directions et dans chaque pays, sur chaque île, chaque continent ; partout ! Tu vois ?

Lorsque son grand-père eut acquiescé, elle continua.

— Chaque racine est ce qu'on appelle un réseau. Chaque réseau est relié au grand arbre et va chez tout le monde dans le monde entier. Chaque maison qui a accès à ce réseau peut aller sur Internet.
— Internet est le nom d'un nouvel arbre ?

Dominique explosa de rire et Victoire lui lança un regard noir.

— Non, c'est une image, papy. C'est pour t'expliquer le principe.
— Oh, d'accord ! Donc, Internet est un grand arbre dont les racines vont chez tout le monde.
— C'est ça ! s'exclama l'étudiante, heureuse. L'arbre ne va pas jusqu'ici, vous ne pouvez pas encore avoir Internet. Mais il va à la maison. (Elle jeta un coup d’œil à son père qui hocha la tête.) Donc, à la maison, nous pouvons aller sur Internet.
— On peut y faire quoi ?
— On y accède depuis un ordinateur – les grosses boîtes noires, tu sais ? - et on peut faire des recherches sur tout ce qu'on veut.

En voyant son grand-père réfléchir, elle interrompit ses pensées en lui soumettant une requête à soumettre à Internet.

— L'utilisation d'un canard en plastique, si tu veux.

Arthur sourit et au même moment, Molly apporta le plat et une salade et, enfin, Victoire put souffler. Mais elle savait que cette conversation n'était pas encore terminée.

Et elle avait raison. A peine le gâteau au chocolat englouti, Arthur se rapprocha de sa petite fille pour qu'elle continue de lui expliquer ce qu'il pouvait faire avec Internet.

— Tu peux discuter avec tes amis grâce à des mails. C'est comme quand tu reçois du courrier, mais tu les reçois sur ton ordinateur. Ça limite donc les vols de courrier et les déchets des hiboux.
— Ça, c'est une bonne initiative ! intervint Molly qui se plaignit ensuite à Fleur et à Bill de toujours nettoyer les chiures des oiseaux et que ça ne s'enlevait pas si facilement que cela. Bill haussa les sourcils et lui dit simplement qu'avec un sortilège, faire le ménage était un jeu d'enfant, mais elle ne voulut rien entendre et continua de déblatérer sur les tâches ménagères.

Victoire, elle, essayait tant bien que mal d'expliquer à son grand-père comment fonctionnaient les mails, mais il semblait perdu.

— La prochaine fois que vous viendrez à la maison, je te montrerai comment ça fonctionne.
— Oui, je veux bien, accepta Arthur avec un grand sourire. Ce sera plus clair parce que pour le moment, je ne visualise pas trop.

Victoire sourit à son tour et sortit son téléphone qui venait de recevoir un nouveau message de Teddy.

— Mais, demanda Arthur, curieux, du coup, si tout le monde à Internet, les hiboux ne vont plus servir à rien ?
— Si, dit Victoire tout en écrivant son message. On ne s'enverra peut-être plus de lettres, mais il y a des choses qui ne peuvent s'envoyer que par courrier. La Gazette ne se mettra pas à Internet de sitôt, à cause des appareils qui ne sont pas encore adaptés pour le monde magique. Mais j'ai entendu qu'un inventeur était en train de mettre au point un système pour que les sorciers puissent exporter leurs photos sur un ordinateur.
— Comment ça ? s'enquit Arthur, surprit.
— Nous n'avons pas des appareils photos aussi performant que ceux des Moldus. J'en ai vu un en cours d’Étude des Moldus. C'était un petit appareil et il y avait une sorte de carte dedans où se trouvaient toutes les photos prises. Cette carte, on la branche à l'ordinateur et on peut visualiser les photos sur l'écran. Nous, on a pas encore cette technologie, nos appareils photos marchent encore avec des pellicules et grâce à la magie, nous arrivons à les développer et faire en sorte qu'elle bouge comme dans la réalité. Donc, on ne peut pas mettre nos photos sur ordinateur encore.
— C'est dingue toutes ces choses qui arrivent, admit Arthur, complètement dépassé. Cette technologie. Ils sont sacrément futés ces Moldus.
— Tu as été voir ton Facebook, Victoire ?

Victoire lança de nouveau un regard noir à sa sœur et à son frère pour qui les larmes de rire lui couvraient les joues.

— Facebook ? s'interrogea le grand-père Weasley.
— C'est un peu plus compliqué de t'expliquer ce que c'est, mais ce sont les Moldus aussi qui ont inventé ça. On peut discuter avec des amis en instantané même s'ils sont à l'autre bout du monde.
— C'est comme Internet ?
— Pas tout à fait, mais c'est lié. On ne peut aller sur Facebook que si on a Internet ou un réseau. Je vais essayer de te montrer.

Victoire alluma sur téléphone et appuya sur un bouton qui l'emmena sur l'application du réseau social Moldu. Aussitôt, elle tomba sur une publication d'une page qu'elle avait aimée et Arthur lu.

— « Si toi aussi tu ne comprends pas pourquoi tes chaussettes deviennent célibataires. » C'est pourtant simple, expliqua Arthur. Il y a certaines machines à laver qui mangent les chaussettes. Elles sont sous un sortilège, c'est pas difficile à comprendre ! Je me suis déjà retrouvé à désensorceler une machine avaleuse que m'avait confié une collègue et ce n'était pas facile de la réparer, mais j'ai finit par y arriver !
— Ce sont des Moldus, papy, c'est normal qu'ils ne comprennent pas.
— Mais c'est James ! s'exclama soudain l'homme à lunettes. Coucou, James !
— Il ne t'entend pas, dit Victoire en fusillant du regard son petit frère qui se moquait encore. C'est une photo de lui qu'il a posté sur Facebook.
— C'est vraiment bizarre, murmura Arthur, perdu dans ses pensées.
— Un jour, tu comprendras, papy. Je t'apprendrais à utiliser Internet.

Arthur Weasley sourit et laissa enfin sa petite-fille continuer ses occupations sur sa « brique lumineuse ». Lors du retour chez eux, Fleur prit sa fille à part et la félicita pour les explications qu'elle avait donné à son grand-père.

— Cela ne fait aucun doute qu'il est très content que tu lui apprennes des choses, ma chérie.

Victoire s'était sentie agacée à certains moments par les questions intempestives de son grand-père, mais au fond, elle était heureuse si elle pouvait lui apprendre de nouvelles choses sur les technologies Moldues. Après tout, qu'est-ce qu'Arthur Weasley ne voulait-il pas connaître d'eux ?

PRIX

Image de Harry Potter 2016

Thèmes

Image de Fanfiction Harry Potter
16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Juliette Marjani
Juliette Marjani · il y a
Je vote sans hésiter pour votre oeuvre, riche en détails qui m'ont fait rire ! Les "différences intergénérationnelles" sont transposées au monde des sorciers avec une écriture légère et agréable. J'aime votre description de l'agacement de Victoire ("cette fichue quiche") et de sa fratrie amusée ("Tu as été voir ton Facebook, Victoire ?"). J'ai ri aux éclats pour le laïus simili-écolo sur "les chiures des oiseaux" et encore plus à l'explication des chaussettes célibataires ! Merci pour ce moment de pur plaisir.

Je vous invite également à commenter mon texte: http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-potter-qui-en-cachait-un-autre

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire, ça fait plaisir ! :D Je vais lire ça, merci :)
·
Image de Manon
Manon · il y a
Bien mené, agréable à lire +1 !
Je participe aussi si ça te dis http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/de-l-autre-cote-du-voile
bonne chance pour la suite :)

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci :) !
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
La technologie dans l'univers de Harry, passionnant! +1 Je vous invite à lire et soutenir mon poème en finale été http://short-edition.com/oeuvre/poetik/voyage-24 et merci!
·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau texte bien écrit et agréable à lire! Bravo! Mon vote!
Mon haïku, BAL POPULAIRE, est
en FINALE pour le Grand Prix Été 2016. Comme
il ne nous reste que 8 jours pour voter, je vous
invite à venir le lire et le soutenir si le cœur vous
en dit! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup, ravie que mon texte vous ai plus !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est un très bon texte rendu vivant grâce aux dialogues. j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire ! Je vote et vous souhaite Bonne chance !.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-coq-et-l-oie Merci de Votre soutien en finale avant le 20 comme d'autres fans de H.P. l'ont fait. Merci !

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup, j'ai voté pour vous également ! Bonne chance :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Merci !
·
Image de Artémis4
Artémis4 · il y a
Tout comme Camille, j'ai bien rigolé en lisant le passage avec Arthur, bien que, tout comme Elouan, (vous m'arrachez les mots de la bouche !) je n'étais pas très chaude en lisant le titre, mais j'ai bien aimé, c'est bien écrit et je vote ! ;-)

J'ai un texte postée aussi pour le concours, si ça te dit de passer le voir : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/maman-je-voulais-que-tu-voles
Bonne continuation ;-)

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Je suis vraiment contente si, malgré le titre, tu as été (comme les autres), intrigué par l'histoire et qu'elle vous a finalement plu :) Je l'ai lu ton texte, j'avais beaucoup aimé et j'ai commenté d'ailleurs ;)
·
Image de Camille Dubois
Camille Dubois · il y a
J'ai bien rigolé devant cet Arthur qui ne comprend pas grand chose à "la boite lumineuse" et internet, personnellement ça ne m'a pas dérangé que ce soit Victoire qui explique à Arthur car je la vois très "tendance" dans tout les sens, que ce soit du coté sorcier ou moldu, car elle s’intéresserait aussi aux nouvelles tendances, technologies moldues. Après c'est donc personnel. Je vois très bien Arthur vouloir tout savoir comme ça, donc bravo :)
Tu as mon vote!

Si tu as envie, j'ai une hsitoire aussi postée pour le concours, je te laisse le lien si ça te dit de venir voir : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/j-espere-qu-il-ressemblera-a-son-papa
Bonne soirée :)

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup, je suis contente que la nouvelle t'ai plu :D
Je vais aller lire ça ;) Merci !

·
Image de T. Brekké
T. Brekké · il y a
J'ai eu très peur en lisant le titre. J'ai beaucoup de mal avec le mélange magie/technologie. Tu arrives malgré tout à intégrer cette technologie au monde de Harry Potter, à travers des explications sur internet, les téléphones, etc. Pour ma part, je trouve dommage que tu te sois servie de Victoire pour amener cette conversation. Etant fille de sorciers, eux-mêmes enfants de sorciers et je ne vais pas remonter leur généalogie plus loin, je pense qu'il aurait été plus logique que tu te serve d'un né-moldu, d'un sang-mêlé ou d'un enfant de né-moldu, qui pourrait expliquer ce lien au monde moldu. Je pense notamment aux enfants de Hermione et Ron, ce qui t'aurais permis d'impliquer de la même façon papy Arthur (choix très logique).
Mis à part ça, au niveau de l'écriture je suis assez mitigée. Il y a de bonnes choses et des éléments un peu moins bien (je te renvoie à ce que t'as dit Elouan à ce sujet). Je pense que ce texte mériterait d'être retravaillé car il est intéressant malgré tout.
Bonne chance pour la suite.

Elouan ayant déjà fait de la pub pour mon texte, je te propose aussi d'aller voir mon fanart, si le coeur t'en dit : http://short-edition.com/oeuvre/strips/fondation

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire, je prend tout ça en note.
Si j'ai choisi Victoire, c'est simplement parce que c'est la plus grande des petites-filles Weasley et que je la voyais plus facilement essayer d'expliquer à son grand-père comment marche la technologie. J'imagine très bien Victoire étudier les moldus également, je sais pas pourquoi, mais je l'associe régulièrement à une passion pour les non magiciens.
Je le retravaillerais peut-être dans ce cas, merci pour tes remarques :)

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Moi, je vais faire court. Je suis une grand mère et parfois, ce sont mes enfants qui m'expliquent donc j'ai beaucoup aimé ce texte où je me suis reconnue.
·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci, je suis contente de savoir que vous vous êtes reconnus dans mon texte :)
·
Image de Kara Lee-Corn Smith
Kara Lee-Corn Smith · il y a
Bah voilà, Elou passe premier et il ne me reste pas grand chose à dire. Sauf que moi, j'adore voir le monde des moldus se mélanger à celui des sorciers :) Du coup j'ai lu ta nouvelle sans appréhension.
Il est vrai que ton texte aurait nécessité un peu plus de profondeur, dans le sens où, parfois les explications sont un peu simples. En fait, ton texte mériterait d'être continué. Il nous faudrait la suite, Arthur qui découvre Internet un peu mieux, et la mise à internet du ministère qui pourrait occasionner de beaux quiproquo et des scènes assez hilarantes.
Tu m'as fait rire et sourire, et j'ai bien visualiser Maman Weasley qui marmonne et qui ronchonne après les saloperies que les hiboux peuvent faire :D J'ai même senti l'odeur de la quiche... Ah non pardon, ça c'est la mienne qui cuit :D (jolie coincidence je trouve, ça m'a, du coup, un peu plus plongée dans l'histoire).
Parfois quelques maladresses dans la tournure des phrases, mais qui n'entachent en rien la compréhension du récit.
Bref. J'aime beaucoup aimé ta nouvelle!!

·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Merci beaucoup, je suis très contente si ça t'a fait rire et si ça t'a plu. Jolie coïncidence, j'espère que ta quiche sera bonne ;)
Je prend en compte également tes remarques, peut-être qu'il mériterait en effet d'être retravaillé au niveau des tournures de phrases. Je verrais ça ! En tout cas, ton commentaire me fait très plaisir, merci beaucoup :)

·
Image de Kara Lee-Corn Smith
Kara Lee-Corn Smith · il y a
Oh et oui la quiche était bonne :D
·
Image de Elodye H. Fredwell
Elodye H. Fredwell · il y a
Haha :D
·