Ma bonne étoile filante

il y a
1 min
146
lectures
0
Finaliste
Jury
Voler ? C’est facile. Il suffit d’un brin d’impertinence.

C’est toi qui me l’as appris. Tu es allé rendre une petite visite à la dure loi de la pesanteur : cette vieille harpie tyrannique dont la main de fer cloue tout le monde au sol. Tu as soutenu son regard noir et tu l’as défiée : « Vas-y !, as-tu lancé dans un sourire espiègle, essaie seulement de me retenir sur Terre !
Ça pour essayer, elle a essayé ! Elle t’a épuisé. Elle a brisé tes os. Elle a malmené tes certitudes. Elle a craché ses incontestables vérités, encore et encore, comme un serpent paralysant ses proies : « Tu ne fais pas le poids face à la sss...science ! » sifflait-elle, « Tu n’y arriveras jamais. », « Les humains sont sss...si limités ! »
Mais toi, tu as brandi le rebelle étendard de la jeunesse, et tu as pris le plus grand des plaisirs à nous prouver l’impossible. Newton est peut-être calé en matière de chute, mais sa stupide pomme n’a aucune volonté propre. Et rien n’arrête celle d’un acrobate de l’absolu.
Ces longues années de travail acharné et de sueur ont développé ta fine musculature autant que ton assurance. Et un jour, tu as accompli ton miracle : tu t’es élancé dans les airs. Libre et heureux. Majestueux et fier. Tu nous as transportés dans une réalité où tout devient possible et où les espoirs sont rois.
Ton numéro a fait le tour du monde. Plusieurs fois même ! Les compagnies de cirque se sont arraché celui que l’on surnommait désormais « Flying Django ». De Toronto à New-Dehli, de Berlin au Cap, on acclamait le Danseur Volant, l’Acrobate-Oiseau ! L’artiste derrière l’athlète n’a cessé de nous émerveiller, année après année, spectacle après spectacle. Enfin... il aurait dû.
C’était écrit, mais tu as pris un autre chemin. Un chemin sur lequel je n’ai pas pu te suivre. Un chemin sur lequel voler est la norme. Dernier pied-de-nez à l’intraitable force de la gravité : tu t’es élevé si haut que tu as rejoint les étoiles. Tu as filé.

Mais après tout, le plus grand des chapiteaux de cirque se trouve peut-être au paradis ?

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,