4
min

Mr Butt a disparu

Image de Caroline Rota

Caroline Rota

1418 lectures

964

FINALISTE
Sélection Public

— Mrs Butt, je pense que vous devriez vous asseoir...
Mrs Butt s’assoit.
Le Dr Green ouvre la bouche, puis la referme. S’éclaircit la gorge, mais se tait. Le problème, voyez-vous, c’est que personne ne sait exactement si Mr Butt est mort ou pas. À l’exception de Mr Butt lui-même (s’il est vivant...). Mais il n’y a aucun moyen d’en être sûr, parce qu’en réalité, Mr Butt est tout à fait perdu. Donc on peut comprendre le Dr Green. Il n’est pas sûr de savoir comment expliquer à la femme, tirée à quatre épingles, assise à son bureau, levant vers lui de grands yeux humides, que l’hôpital a perdu son mari.
Et même s’il pouvait lui expliquer ce qui s’est passé, il est peu probable que la bonne Mrs Butt le croirait.

Parce que Mr Butt a eu ce qu’il faut bien appeler une « journée extraordinaire ». Ça a commencé ainsi.

À 7:30, Mr et Mrs Butt s’étaient levés. C’était samedi, et le matin, comme tous les samedi matins, devait être consacré au jardinage. Armés de pelles et de râteaux, gantés jusqu’aux coudes et coiffés de chapeaux à large bord, ils s’étaient concentrés sur leurs tâches, Mrs Butt plantant les roses trémières et Mr Butt musardant de-ci de-là en se dirigeant vers l’abri de jardin où l’attendait la tondeuse à gazon.
Soyons clairs : l’abri de jardin est la honte du jardin. En été, il se fait oublier, car le bel amandier cache à la vue de tous cette vieille ossature de bois moussu, mollement affalée contre la barrière au fond du jardin. De l’extérieur, ça semble juste vieux. À l’intérieur, c’est littéralement répugnant. Un air rempli d’une odeur de moisi et de pourriture, des piles de pots de fleurs effondrées, des étagères garnies de pots sales. Un festival de pots, donc, et un sol jonché de sacs renversés de terreau et d’engrais, le tout recouvert de toiles d’araignées bien épaisses. Butt secoua la tête, dépité, alors qu’il extirpait d’un coin obscur la tondeuse à gazon. Ce qui le laissa recouvert d’une épaisse couche de poussière et fort mécontent car sa femme venait de lui vriller les tympans. Se retournant, il découvrit sa femme, le doigt pointé vers le sol, les yeux exorbités.
— Il y avait une araignée, murmura-t-elle avec ferveur, comme si l’araignée pouvait l’entendre.
Mr Butt soupira.
— Il faut vraiment nettoyer cet endroit, il vire au cauchemar. 
Et ainsi fit Mr Butt.

C’est là que les choses étranges ont commencé. Alors qu’il sortait de son abri de jardin propre et pimpant, sans aucune raison, Mr Butt trébucha et se cassa la jambe.

Ce samedi soir, alors que Mr Butt était couché dans son lit d’hôpital, fraîchement opéré et la jambe plâtrée, sur le point de s’endormir, il entendit un petit éternuement. Ouvrant les paupières avec lassitude, il pensa tout d’abord que le visage penché sur lui était celui d’un médecin. Mais comme sa vision s’éclaircissait, il réalisa que ce visage là n’était pas humain du tout et referma les yeux aussi sec. Compta jusqu’à dix et rouvrit les yeux.
Il était toujours là. Une créature ressemblant à un elfe, vêtue de blanc, son capuchon tiré vers l’arrière pour révéler un museau osseux et anguleux. Il s’approcha jusqu’à ce que son long nez touche presque celui de Mr Butt.

— La poussière ! s’écria tout d’un coup l’hallucination d’une voix aigüe. La poussière ! Je ne l’aime pas non plus. Nous sommes semblables sur ce point, Mr Butt. Mais attendez, je vais un peu vite. Je suis Erein, Elfe Gardien. Et eux, l’elfe fit un pas sur le côté pour révéler une douzaine de petites créatures suspendues autour de la salle, ce sont les lutins de la poussière.
Mr Butt se demanda ce qui, exactement, composait les cachets pour dormir qu’on lui avait administré.
L’elfe s’était tu, attendant que Mr Butt réponde, tandis que les lutins ponctuaient le silence de leurs éternuements. Mais le malheureux Mr Butt était fichtrement incapable de répondre quoi que ce soit et restait bouche bée, muet comme une carpe. Déçu, l’elfe continua.
— Très bien, alors ! Voici la situation. Ces lutins de la poussière, dont j’ai le malheur d’avoir la tutelle, sont les fiers habitants de votre abri de jardin.
— Je vous demande pardon ! s’étrangla enfin Mr Butt. Je n’ai pas de lutin dans mon abri de jardin !
— Je crains, Mr Butt, que vous ne fassiez erreur...
Un des lutins se percha sur le ventre de Mr Butt.
— Désolé, nous vous avons blessé ce matin, dit-il d’un ton meurtri. Nous ne faisions que défendre notre habitat. Nous autres, Dusties, sommes une espèce en voie de disparition !
— Mais c’est mon jardin ! protesta Mr Butt.
— Eh bien, c’est NOTRE abri de jardin, reprit le lutin avec un froncement de sourcil. Ça l'a toujours été. Et ce sera toujours ainsi.
Derrière lui, les autres lutins l’acclamèrent.
— Et si vous n’êtes pas d’accord pour nous laisser en paix, Erein va vous transformer en une grosse araignée et ... Atchaa !!!
Un énorme éternuement venait de propulser le lutin sur les chevilles de Mr Butt.
— À vos souhaits, murmura Mr Butt.
— Merci, répondit le lutin.
— Ce que nous essayons donc de vous dire, reprit l’elfe, c’est que vous devez accepter trois conditions. Un, ne jamais nettoyer votre remise. Deux, vous assurer que personne d’autre ne le fasse. Trois, ne dire à personne ce qui vient de se passer. Si vous refusez, je vais devoir prendre... – l’elfe fit une pause et leva les sourcils, pour assurer l’effet dramatique – des mesures draconiennes.
— Vous êtes une hallucination. Et une hallucination ne peut pas prendre de mesures drastiques ! beugla Mr Butt.
— Faux ! J’ai le pouvoir de métamorphoser les choses. Et vous n’aimeriez pas être une araignée. Et oui, désolé, ce sont mes pupilles qui décident du sort des contrevenants... Maintenant, acceptez-vous leurs conditions ?
Mr Butt n’avait pas une grande expérience de la vie. Mais s’il avait bien un principe qui lui tenait à cœur dans ce monde de fous, c’était l’importance de la propreté.
Mr Butt regarda Erein droit dans ses yeux verts.
— NON.


Mrs Butt quitte l’hôpital en ravalant ses larmes. Perdu ! Son mari, perdu ! Klaxonnant à tout va, elle harangue le chauffeur qui la précède et se fait finalement arrêter pour excès de vitesse. En arrivant à la maison, elle est tellement secouée que ses cheveux, d’habitude impeccables, frisottent par empathie.
Ce que vous devez aussi savoir, c’est que Mrs Butt n’est pas sujette aux pleurnicheries et à l’abattement. Alors, elle réagit à cette nouvelle situation de la seule façon qu’elle connaisse. Elle nettoie.
Elle commence par la cuisine, continue son œuvre dans le salon, la chambre à coucher, la salle de bain, le bureau, la buanderie. Le jour se couche quand elle finit et elle est épuisée. Alors, elle remarque l’abri de jardin. Oh, ce cabanon ! Sa lèvre se retrousse sur ses canines dans un grognement, et elle court vers l’abri de jardin, son balai sous le bras.
À l’intérieur, comme son œil scrute l’obscurité à la recherche du meilleur endroit pour commencer, elle remarque du coin de l’œil un léger mouvement. Un mouvement furtif. Le mouvement d’une araignée surgissant de l’ombre pour remplir en entier son champ de vision.
Mrs Butt crie. Et d’un réflexe rapide, net, précis, elle écrase l’insecte dégoûtant.

On n’a jamais revu le malheureux Mr Butt.

PRIX

Image de Hiver 2019
964

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Moralité : ne jamais contredire un elfe gardien et des lutins d'abri de jardin sous peine de représailles ! J'aime beaucoup ce conte mi réel mi fantastique Caroline.
·
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Excellent, je découvre et je vote.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Mes voix amusées !
·
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Mon vote renouvelé pour la finale !!! La fin me fait toujours sursauter.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tout aussi diabolique que la première fois ! Mes voix renouvelées !
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Bonne finale Caroline !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Revenu ... pour le retrouver ☺☺☺
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Bonne chance Caroline !
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
il y a beaucoup de textes des fois on zappe le 2 ieme vote mais là Mr Butt dans la liste, il m'a sauté aux yeux VOTE 5. Envoyé un petit message pour le 2 ieme vote la prochaine fois
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Je crois que j'aurais fait pareil , sans chercher à comprendre !
Je vous souhaite bonne chance et une bonne finale .

·