Lettre ouverte à votre attention et intention...

il y a
7 min
561
lectures
65

Page en pause, rien ne s’y oppose. ★•.•´¯`•.•★..♩.♬´¯`♬.* ‘ •♫♫*♥*♫♫ • ‘ * Au bonheur des mots S'il ne devait rester qu'un seul mot, ce serait…  [+]

... à vous tous mes ami(e)s ainsi que toutes celles et ceux qui d’aventure viendraient lire.

Ainsi soit-il, ainsi soit-elle, ainsi soit Je !

Décor : Short éditions, dialogues : Jeanne. Dans le rôle principal : Jeanne. Doublure : Jeanne. Scénariste, productrice, réalisatrice, attachée de presse, accessoiriste : Jeanne. :-)

Avant que la séance ne commence, prenez une boisson, une chaise... longue de préférence, long pavé en vue déambulant en roue libre, nombre de caractères illimité. :-)

***
Il était une fois...
Jeanne est née... il y a des lunes, il y a des lustres, il y a un certain temps si ce n’est certain, dieu sait quand, le jour précis de sa naissance se perd dans la nuit des temps. Elle a soufflé récemment sa première bougie sur sa page S.E, sa deuxième sur la page de ses amis, pour autant n’est pas née de la dernière pluie. Selon certains indices précurseurs, signes avant et après-coureurs, Jeanne en est à sa troisième vie sur la planète bleue, ronde orange, Océane qui décline ses camaïeux de bleus, Terre de sienne et quand bien même ce ne serait pas l’entière vérité, il lui plaît de le penser, en vertu des grands principes et de sa liberté d’expression. Ce point ne nuit à personne, ne mange pas de pain, laissé à la libre appréciation de chacun, chacune, en considérant qu’il y a toujours dans les contes, les légendes un fond de vérité, en vertu de quoi sur l’échelle des valeurs, les repères qui jalonnent la Route du Temps, convenons d’une marge d’erreur à quelques ères près. :-)

Jeanne comme tout un chacun(e) est multiple et plurielle, tout à la fois unique et singulière. Jeanne est intègre, n’apprécie pas les noises, les conflits, les coups bas, les petits bras, les sournois(e)s, les mesquin(e)s, les poignées de main molles, mollassonnes qui en disent long sur l’état d'esprit, de vivacité et de réactivité de la personne.
Jeanne connaît la nature humaine, les travers d’Homo Sapiens, ses défauts, ses qualités et le défaut des qualités, Jeanne aime les gens, les gentils... hommes et gentes dames mais pas les rustres, les indélicat(e)s, les mots et les images cru(e)s, les fautes de goût quand les erreurs d’orthographie sont à ses yeux de moindre importance, qui en apprennent sur leur auteur(e) et c’est touchant. A un sonnet parfait mais sans âme, elle préfère une composition de texte imparfaite mais joliment animée.

Jeanne aime les mots doux, les petites et grandes attentions, tous ces petits riens qui font beaucoup. Jeanne est fleur bleue, sensible, à fleur de peau, à fleur de mots, Jeanne qui rit, Jeanne qui pleure, Jeanne aime rire jusqu’aux larmes, le sourire est la politesse du cœur... son petit cœur grand comme un aéroport international, interplanétaire, n’ayons pas peur des grands mots et Aux grands mots, les grands moyens.
Jeanne sait l'impermanence des choses et des gens, la fragilité de la vie qui ne tient qu'à un fil et à laquelle on tient tant. Jeanne sait que rien n’est jamais acquis, que tout est inédit, que l’on fait du neuf avec du vieux, que rien ne se perd, tout se transforme dans l’univers. 
Jeanne ne lit pas ou peu, la vie n’est pas dans les livres, Jeanne lit entre les lignes, à cœur ouvert, se lie d’amitié, tisse des liens, Jeanne sait que l’on n’est riche que de ses amis, c’est dit ! Tout le reste n’est que littérature.

De l’emploi des temps, temps passé, présent et en devenir... elle préfère le passé antérieur, le passé simple et composé, le temps des accords majeurs.
Des tables d’opérations, tables de conjugaison, tables d’orientation... Jeanne n’aime pas les calculateurs, les calculatrices au sens propre et figuré, elle pose toutes ses opérations à main levée, si elle n’a pas de papier, de crayon sous la main, elle compte dans sa tête, sur ses doigts. A la division et la soustraction, elle préfère l’addition et la multiplication. Elle aime les chiffres impairs, les unités avec tout plein de petits zéros derrière, tant qu’à faire :-), pour autant n’est pas vénale pour un sou, également les lettres capitales et le pluriel du singulier. ;-) Elle sait les alliances, les formules, les combinaisons, les correspondances entre les lettres et les chiffres.

Jeanne est rêveuse, idéaliste, rebelle et révolutionnaire qui défend les grandes causes, " Elle est une femme universelle qui déploie ses ailes, telle une improbable étoile tombée du ciel, en attendant de remonter là-haut, elle écrit des mots. " C’est écrit sur la quatrième de couverture de son recueil. Sa bannière, son flambeau, son oriflamme : " Je ne suis qu’une femme et seule la plume est mon arme. " Sa plume le plus souvent douce, veloutée peut être acérée, tranchante si besoin est, dernièrement encore elle a mouché en beauté, botté en touche une mouche du coche venue lui chercher des poux, tombée sur sa page comme un cheveu sur la soupe, fondu sur elle comme des morpions, la petite vérole sur le bas clergé, selon l’expression très imagée d’une certaine Joëlle Brethes non dénuée d’humour. :-) Cela est du passé, n’en parlons plus, pavés croustillants à votre disposition qui valent le détour, le coup d’œil, histoire de jouer les prolongations.

Vous l’aurez compris, Jeanne aime écrire, écrire pour dire, pour conter, écrire pour offrir, écrire pour le plaisir... écrire pour ne jamais mourir. Jeanne ne sait pas faire court... bouillon, de culture, Jeanne a un ego certes mais pas la grosse tête pour autant. Jeanne aime jouer avec les mots mais pas avec les sentiments. Jeanne est attachée à la défense de la langue française qui porte haut les couleurs de la France, toutes nos valeurs, nos particularités, unique, vivante et précieuse, on en a qu’une, tout comme l'on a qu’un cœur, une âme. En plus de sa langue maternelle et celle de Shakespeare, elle sait la langue des oiseaux, qui s’écrit à demi-mots, infuse et diffuse à mots couverts, aussi le langage des signes, elle parle avec les yeux, les mains et le cœur.

Ni dieu ni maître, ni guide spirituel, Jeanne ne se fie qu’à un seul chef étoilé, un malin génie, le plus bel ordinateur, ordonnateur qui nous ait été donné au berceau, le bien nommé cerveau, son maître à penser, à vivre et à rêver, lequel cerveau féminin bien que plus léger est mieux formé que son homologue masculin, dixit les spécialistes du ciboulot. :-) Chacun son domaine de prédilection : l’espace pour Lui, le temps pour Elle, données pratiques et complémentaires pour les instants du quotidien et créer du lien comme :
«  Quelle heure est-il ? Quand passe la prochaine navette spatiale ? Ma montre digitale s’est arrêtée et la batterie de mon portable à écran plasma s’est déchargée,
- Où suis-je ? Dans quel état j’erre ? Où est la prochaine sortie, la plus proche porte des étoiles, je cherche le Nord, le ciel est voilé et l’aiguille de ma boussole à cristaux liquides est déréglée. » Dialogues improbables, le temps n’existe pas ou si peu dans l’espace... temps, pure vue de l’esprit, invention humaine, interprétation terrienne et vice versa.

Mais revenons à notre boîte noire, siège des rêves et des pensées, matière grise bourrée de neurones, parcourue de connections, bombardée d’informations. Un outil machine d’environ 1, 500 kg de matière grise, le poids de trois " livres ", silencieux, économique, ergonomique, fonctionnant non stop 24 H/24 H, jamais en panne en général ni de réparations, d’interventions en particulier, pas de Service de pièces détachées, pas de Service après-vente, pas de circuits grillés, pas de carte mère à changer, pas de matériel obsolète, démodé. Base de données et mémoire illimitées, enrichissement continu de la base des innés, des acquis, source d’énergie inépuisable alimentée par un peu de sucre non raffiné, pas d’électro-encéphalogramme plat sauf en cas de passage dans l’au-delà, en un mot l’outil idéal, le seul organe qui s’use quand on ne s’en sert pas.

Jeanne sait la force de la pensée qui revient comme un boomerang dans une heure, dans un jour, dans un mois ou un an. Jeanne émet et reçoit des informations autrement que sur papier, l’écran d’un clavier, les cueille, les renvoie dans l’air du temps, à travers les champs du, des possibles, l’attraction des champs magnétiques, les ondes électro-magnétiques, au fil du continuum de pensée, pour autant Jeanne n’entend pas des voix mais attend l’écho de vos voix. :-)

Jeanne est lasse des impasses, des voies sans issue, des dysfonctionnements et anomalies du système SE, du remue-ménage, remue-méninges des petits chevaux de bois, à l’inverse peut monter sur ses grands chevaux quand il le faut. Pour exemple elle admet par défaut et en vertu du fait accompli, la remise de lauriers à ce TTC concourant au GP de printemps mais ne comprend pas la recommandation injustement décernée, composition de texte, « œuvre » au contenu discutable, au succès indiscutable d’un jeune blanc bec, déboulant comme un jeune chiot dans un jeu de quilles, jeune coq venu semer la zizanie dans le poulailler accompagné de ses courtisan(e)s, toute sa cour, sa suite FB et qui après le coup de grâce, a présenté ses excuses devant l’assemblée réunie au grand complet. Jeanne vous fait grâce de son avis sur les mini-compositions, prétendantes au podium du GP dont le montant de grains de voix qu'elle attribue est réduit d’autant et inversement proportionnel à la longueur de leurs pieds. Ainsi soit-il !

En vertu de quoi et de ce qui précède et forte du dicton, Fontaine je ne boirai plus de ton eau, Jeanne ne viendra plus courir, animer le manège (dés)enchanté, se mirer dans le miroir aux alouettes mais reviendra à ses premières amoures, soutenir, commenter ses ami(e)s, ravi(e)s de longs pavés à venir :-) et pourquoi pas à réactiver ses Téléthon Cœur de poète et autres Croque Monsieur, Madame. Ceci dit et cependant SE reste néanmoins un site convivial avec la possibilité de rouler en roue libre, avantage que SE avance à grand renfort de tambours et trompettes.
Pour information : si l’une (ou deux au diable l’avarice !) de ses compositions de printemps avait été lauréate, c’eut été gaz, champagne à tous les étages et bulles à volonté à tous les paliers, mais cela n’étant pas, on va faire comme si, c’est sans souci, c’est Wall-E qui régale et je souris et même plus s’il lit. :-)

Jeanne remercie une auteure qu'elle apprécie tout particulièrement et ce depuis le début pour sa bienveillance, son éthique, sa droiture, pour ses précieuses précisions sur le conditionnel et le futur, Jeanne dans la lune conjugue le temps à sa façon, dans ses versifications, Jeanne autodidacte n’en fait qu’à sa tête selon sa licence poétique, les instructions de son pilote de bord automatique. Jeanne aime bien prendre des chemins de traverse, faire l’école buissonnière, muser loin du prêt à penser, de la pensée unique et aux esprits fermés, obtus, chagrins, septiques, préfère les esprits ouverts, vifs et joyeux. Élue meilleure commentatrice de SE mais aussi meilleur soporifique, anti-insomnie :-), quoi qu’il en soit, ses ailes elle ne les a pas volées. Ainsi soit-elle !

Pourquoi je vous écris tout ceci, cela... pourquoi pas, pour le plaisir de dire, de faire, rien que pour le mot et pour le geste, histoire de passer le temps en bonne compagnie, de fêter un an de l’Isère gaiement qui à l’évidence délie les langues, les pleins et les déliés aussi, ainsi que fêter Le printemps des poètes, son Empreinte de nuit gratifiée d’une recommandation estampillée Short Éditions.
Parce qu’il n’y a pas de concours de circonstances, il n’y a que des évidences, " Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous disait Eluard "... manqués ou réussis comme je dis, je sais aussi que lors d’un vol long courrier, en lignes régulières, on sait quand on part, on ne sait pas si et quand on revient. Pour information, je m'envole vers les pays chauds après que les cloches... :-) de Pâques soient passées avec leur lot de friandises chocolatées et de fait ma page sera en pause pour une durée indéterminée. 

Je vous remercie de m’avoir lue jusqu’au bout... 11000 caractères et des poussières, je ne poursuis pas avant mon propos, sauf à ce que vous ne frôliez l’overdose, tourniez de la tête ou les talons, et puis en garder un peu pour les temps de disette.
Belle chance à tous les concourant(e)s du prix éphémère Paysages de l'Isère, de mon côté éprouve quelques regrets envers Mandrin mais n’ai pas fait campagne, ne pouvant être au tour et au moulin. Ainsi soit-je !
Je vous dis belle soirée et à tantôt. 

Jeanne.
Présidente (autoproclamée) Téléthon Cœur de poète, Tel est ton cœur de poète
Présidente de la Nouvelle et Cordiale Alliance Intergalactique (ancienne CIA cosmique)
Présidente d’honneur de la ligue des Droits des Êtres et du Citoyen de l’Univers (tous les DÉÇUS, les reclus, les mis au rebut). Clin d’œil, boutade, plaisanterie envers mes amis les Mousquetaires qui sévissent sur SE . :-)
Membre cette année du Jury Azuréen en liaison avec le Jury Officiel, en vue de décerner le prix Baie des Anges dans le cadre du Festival du Livre juin 2018 et là c’est du sérieux, on ne muse pas, ne badine pas avec l'écriture, les lignes de mots et d'horizon, les images projetées sur le rivage, tout ce qui compose les Belles Lettres, de belles pages ou quand la Littérature retrouve son éclat, de sa superbe, ses lettres de noblesse.



65
65

Un petit mot pour l'auteur ? 134 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne  Commentaire de l'auteur · il y a
Bonsoir à toutes et à tous, ravie de vous retrouver, belle soirée et à tantôt sur vos pages.
Image de Gisny
Gisny · il y a
Coucou Jeanne ! Bonne rentrée parmi nous !
Image de Gisny
Gisny · il y a
Et sur vos pages, Jeanne !
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Moins présente sur mes pages que sur celles des autres, qu'ils soient auteur(e)s concourants ou non. Ceci dit et cependant ma chère Gisny, il me faut jongler avec le temps, noircir les pages, réanimer les personnages de mon futur roman, resté au point mort depuis trop longtemps. Belle fin de semaine et à tantôt mon amie.
Image de Gisny
Gisny · il y a
A bientôt chère Jeanne !
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
je confirme bien volontiers : le site reste convivial. Et ce serait une grand perte s'il disparaissait un jour, sauf à se retrouver tous ailleurs !
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Je lis tard... mais mieux vaut tard que jamais ☺ tout lu en entier et avec "toi ou vous ?" (Je sais plus ce qu'on se dit) le temps passe vite à vous, te, lire ☺ et ça fait du bien... et même quelques petits points communs trouvés dans ce portrait ☺ envie de te, vous, faire une bise 💗
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Merci Maud pour cette visite surprise, cette jolie appréciation, cette charmante attention, cette bise légère portée par le vent d'hiver, que je vous te souffle en retour. Belle chance pour la Cavale et la cavalerie, la suite des événements et tous mes meilleurs vœux en ce dernier jour de janvier, janvier blanc comme neige. A tantôt ou à tantard pour plus de mots.
Image de MCV
MCV · il y a
On en apprend au moins autant sur Jeanne que sur ShE (et des épisodes que, relativement nouvelle, je ne connais pas). C'était fait pour et c'est réussi. Merci!
Image de Musica ROUX
Musica ROUX · il y a
Jeanne, qui avez le même prénom que ma maman... Comment faites cous pour être tout cela ! J'en suis baba ! Moi qui ait tant de mal a être ce que je suis... Un ce que je suis tout petit... Je suis ébahie, étonnée, incrédule, admirative, émerveillée, stupéfaite, sen un mot comme en cent, je suis véritablement surprise... Et ne le dites a personne, mais c'est bien agréable.
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une ode à la vie, au soit-disant "désordre", à l'encontre de cet ordre mortifère qui contamine notre air ambiant, une déclaration de guerre l'arc bandé, l'épée acérée, bref une déclaration an art schiste géologique en tremblement de terre fracturant la dérive des cons incontinents, ... je souscris totalement à ce manifeste qui n'est pas que celui de Jeanne mais de beaucoup, désormais!
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un joli portrait de Jeanne en tant que symbole de la recherche de l'absolu !
Un grand bravo ! Une invitation à lire mon œuvre qui est également en lice !
Merci d’avance !

Image de Maryse
Maryse · il y a
Jeanne ... Jeanne .... Jeanne ... "Tout un poème" ... A bientôt de se lire avec grand plaisir !
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Critique un temps sur les choix de SE, j'ai compris depuis que chaque éditeur fait des choix commerciaux et non pas toujours de qualité. Bien des auteurs ont vu leurs créations refusées par nombre d'éditeur pour parvenir malgré tout à faire des succès. Quant aux concours ils restent des instruments à mesurer l'infini. Bref la reconnaissance n'est qu'une question de rencontre et de chance. Chez SE on a cette chance. La preuve!
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
OH MERCI Jeanne pour ce portrait de Jeanne oh en couleurs
au plaisir de vous lire encore ...

Image de Jeanne
Jeanne · il y a
… ll y avait longtemps que nous ne nous étions croisées. J’ai encore en mémoire votre mini-composition Klimt qui m’avait tant ravie. Les belles choses sont intemporelles qui traversent le temps et les modes sans prendre une ride. Merci Laurette pour cette jolie visite surprise.

Vous aimerez aussi !