Les quatre saisons

il y a
6 min
30
lectures
1

Instants de vie d'une trentenaire! Impression de déjà vu, vécu, mes observations se transforment en émotions. Ça vous dit de passer un moment en ma compagnie? Ouvrez la porte(sans toquer)  [+]

Automne
Grrrrr! Si seulement mes poils pouvaient tomber comme les feuilles mortes des arbres le font en cette saison, ça me ferait de sacrées vacances!

Y'en a marre de ces poils. Alors oui j'entre dans le débat de garder ses poils ou non et je sais que si on nous à créés avec ce n'est pas pour rien. C'est sûr, ils jouent le rôle de filtre ou de protection, mais parfois j'aimerai être recouverte de moins de petits soldats qui me défendent vous voyez ce que je veux dire, n'est-ce pas? Je suis brune, attention pas de stéréotypes mais il faut avouer quand même que chez nous c'est plus voyants! Des poils j'en ai partout, plus je les enlèvent et plus vite ils repoussent, aaaah! J'ai tout essayé pour m'en débarrasser sauf le laser et l'épilation en salon, ne me demandez pas pourquoi... allez si demandez moi pourquoi! Les épilations en salon ça me gonfle, je les connais via les journées "dépilation" entre copines où quand pendant l'une se fait "dépoiler "la moumoute, l'autre attend et écoute les conversations pilositesques des clientes: "Vous avez le poil qui a tendance à être fourni ou non?", "Oh faites quelque chose, j'ai l'impression d'être dans la forêt amazonienne", "Vous pourriez me vérifier la raie Manta au passage", et tant d'autres à la pelle... Je suis peut être trop pudique mais ça me déstabilise de me dire que pendant que l'on me débroussaille à poil, on me parlera de la pluie et du beau temps! Pour le laser, c'est violent quand même, on nous brûle pour être totalement douce comme un bébé. De plus redevenir un nourrisson coûte la peau des fesses!

Vive l'automne! Paysages clairsemés se parant d'une multitude de couleurs comme nos chevelures. En cette saison dans la rue je vois un panel de têtes feuillues ornées de couleurs plus ou moins chatoyantes. En automne, on voit du brun, de l'acajou, du cuivré ou du cendré mais aussi d'autres tentatives peroxydées comme la version "Camouflage" type mission commando c'est à dire un méli-mélo de tons sur tons. Dans le tram, j'ai eu la chance de tomber nez à nez avec une "Camouflée", j'étais assise plus haut qu'elle, c'était bien...J'attendais plus qu'un champignon lui pousse sur la caboche!

Ah! l'Automne, état d'esprit monotone et humeur plus que bougonne! Tout devient gris, s'assombrit, mêmes nos petites mines deviennent rabougries. Prémices de l'hiver qui grouille sous nos petites papattes!

Hiver

Brrr, plus de verdures à l'horizon, pas un pelé ni un tondu qui pointe son nez dehors. A 17h, il fait nuit, vite...rentrons! Bientôt le stress de Noël. Je dis stress pour cette cohue qui règne juste avant les fêtes, n'importe laquelle de l'année d'ailleurs. J'aime Noël, l'odeur des oranges, cette chaleur qui grimpe dans nos tripes quand il fait un froid de canard dehors. Et ces millions de pères Noël que l'on croise à tout bout de champ, une réelle invasion!

Cette saison n'est pas ma préférée mais je l'aime car c'est elle qui nous donne envie de se cocooner. On devrait faire comme certains animaux, se préparer un coin chaud et moelleux, se faire des petites provisions et dormir à souhaits dans notre taverne jusqu'à l'arrivée des beaux jours, bonne idée non? C'est aussi la période où mon côté glamour laisse à désirer sérieusement ! Tenue de combat exige :grosses chaussettes poilues (comme moi au passage), vieux bas de pyjama avec des petits renards dessinés dessus plus pull méga "doudouné". Je peux vous dire que ça envoi du lourd, mon conjoint doit m'aimer sacrément pour subir tout ça! Mon petit doigt me dis que de loin je ne suis pas la seule!

Mais qu'est-ce que cette saison peut me donner le bourdon! Alors qu'est -ce que je fais, je bouffe! Allez le gras, les chocolats! Le blues hivernal s'installe en moi, procrastination et manque de motivation font place! Heureusement que ces millions de lampions qui ornent maisons ou villes nous illuminent les yeux et le cœur de par leur magnifiques couleurs. L'odeur des sapins, huuuum... j'aime ce suave parfum. Tout n'est pas morose non, l'hiver laisse le temps à la réflexion et aux nouvelles résolutions. Oui on l'avoue la plupart du temps celles ci ne sont pas tenues mais c'est pas grave, la promesse d'un renouveau fait du bien au moral et au cerveau.

Ah! l'hiver, comme une fleur endormie, je grouille d'impatience d'éclore dés les premières lueurs. On s'étire, se délasse pour appréhender au mieux le printemps qui va faire surface.

Printemps

Saison digne de mon admiration! Après le silence, la renaissance. Les jours rallongent et le soleil sort timidement le bout de ses rayons. Le paysage est en mutation passant d'un dégradé orangé au vert pétant, mère nature endormie sort de son lit. Les premières odeurs enivrantes arrivent jusqu'à mes narines . J'ai souvent cette impression de respirer des toiles vivantes quand les arbres sont en fleurs. Pissenlits, violettes et marguerites entrent en scène telles de grandes vedettes de cinéma tandis que pointes de leur museaux font apparaître les animaux. Au printemps les gens sont tout émoustillés d'entrer vers les beaux jours ou peu à peu les peaux vont se dénuder pour envoyer des signaux plus que ravageurs à de futurs amoureux. Il me tarde de découvrir mes gambettes car je suis terne et fade ou plus communément "Blanche comme un cul"! En parlant de ça, je me rappelle de mes premières expositions au soleil avec les copines. Préparer sa peau avant l'été, véritable secret de beauté: Tu parles ouaih,mon teint était plus que préparé puisqu'il virait au rouge orangé tel un flamant rose ayant mangé trop de crevettes.

Au printemps, à ce qu'il paraît, on doit tout astiquer de fonds en comble chez soi. Mais qu'est ce que c'est encore ces idées d'hurluberlu! On ne peut pas le faire les autres saisons? L'autre jour, en attendant mon passage en caisse, mes oreilles étaient encore plus que tendues vers la conversation de deux femmes avec leur maris devant moi. Les deux maris étaient à l'écart comme pour s'éloigner d'une discussion plus qu'ennuyeuse. Elles disaient: "Pascale, il va falloir s'y mettre c'est bientôt le printemps!". Curieuse comme pas deux je me demandais bien à quoi il fallait qu'elles se mettent: sport, cuisine ou sexe ,sacrées coquines!. Ma déception fut bien plus grande quand j'ai su qu'il ne s'agissait pas de Crac Boum Huu! Non, elles parlaient tout simplement de ménage, oh putain qu'elle éclate! L'une disait: "Je vais prendre mon courage à deux mains, je vais tout astiquer(sauf son mari bien sûr pas le temps il faut nettoyer!), vider les armoires pour mettre mon linge d'hiver sous pression. Alors là c'est encore mieux, pauvre linge d'hiver qui est sous pression, même pour lui la dépression hivernale ne l'a pas épargné. Ah, elle recommence: "Tu sais Pascale, pschiiiit, le tube de l'aspi dans le trou du sac (et beh!) et zouuuup le linge est tout aplati! ". L'autre en admiration totale et buvant les pschiiit de sa copine lui a répondu: "Pschiiit mais ça a l'air super simple ton Bazard".Et là, moi derrière, stoïque. Purée mais qu'est ce que je m'en fou de savoir si mon pull d'hiver côtoie mon slip d'été!

La Pascale d'en face conclu son récapitulatif ménager par: "J'adore le Printemps, c'est une saison qui permet de faire le ménage dans sa maison, tu crois pas Michelle?". Sa confidente ébahie ne su pas quoi répondre, son hochement de tête voulait en dire beaucoup, peut-être un "je m'en fou tant que ça te soulage toi!".

Derrière elles j'attendais et me suis dis: "Pour certains, le printemps est l'occasion de faire du vide dans sa maison, pour d'autres c'est une saison qui offre l'opportunité de faire du ménage dans sa vie..."

Eté

Par ces chaudes journées d'été, rien de mieux que de faire bronzette sur la plage! Ce que j'adore par dessus tout c'est observer les gens vous le savez déjà. Premier objectif quand on arrive sur le sable, c'est se trouver une place quand c'est noir de monde. Pieds brûlants, parasol et glacière à la main allons affronter cette masse prête à nous gober tout crouu! Et là, le drame, tu perds une tongue! aaaah! Revers de doigts de pieds et renfilage du string d'orteil en vitesse. Ca y est, j'aperçois au loin un petit coin de néant, je m'y installe, que le spectacle commence!

A gauche de ma serviette il y a un couple de personnes âgées. Mémé "seins nus tétons plongeant" fait ses mots croisés sur sa mini chaise prête d'un moment à l'autre à être happée par le sable. Pépé "je mets des lunettes de soleil pour reluquer sans me faire gauler" a sorti le parasol tricolore et le slip ultra version moule cacahuètes.

A ma droite, il y a un couple. Un homme "putain mais qu'est- ce que je fou là j'aime pas le sable" flique le moindre grain qui pourrait bien atterrir sur sa serviette en soufflant toutes les 30 secondes. C'est pas mal en cette chaleur, il est toujours agréable d'avoir l'air conditionné! Sa femme " il me saoule, mais après tout c'est mes vacances donc rien ne m'atteindra" le provoque encore plus et secoue sa serviette dès que l'occasion se présente pour bien que tout se colle sur lui.

Devant moi, il a y les "beaux gosses" accompagnés de leur "bogossettes". Pas un poil de minou qui dépasse ou de coucougnettes si vous préférez! Bronzage impeccable, on ne sait jamais pour "Pécho" ça peut servir. Et vas-y que je t'asperge de monoï et de gras en tout genre, que je te sors le miroir: "t'es beau! Non c'est toi la plus belle!". Pour aller dans l'eau c'est tout un rituel à la "Alerte à Malibu": petit déhanché qui va bien, balloches qui rebondissent et jeté de sirène.

Derrière moi, le groupe des complexés. Tout est bon pour se camoufler avec 40 degrés. Ils transpirent, suent mais rien n'y fais tee-shirt, serviette non! Drap de plage enveloppe tout le corps jusqu'aux pieds terrés dans le sable! Merci foutus médias et magazines de nous rendre comme cela, de nous faire croire qu'il faut être parfait voire des copiés-collés pour pouvoir aller se baigner!

Et au milieu, il y a moi. Je sais tout ça fait cliché mais avouez ,c'est bien ce que l'on voit sur la plage! Allez, je vais me baigner! Il y a beaucoup de monde dans l'eau aussi. Beh! Mais qu'est-ce qu'il fait celui là, il s'éloigne, prends le large et se retrouve tout seul comme un con?

Vous le savez déjà...Il fait caca...aaaah, Vive l'été!!!!!!!
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Conclusion : vous avez oublié quelle est la belle saison. C'est l'hiver à tous les étages. Vous commencez par Grrr ! et finissez par aaaah. Bon alors c'est qu'écrire vous soulage.
Image de Robert Shennon
Robert Shennon · il y a
Marrant ce texte, et même poilant. Vivaldi dans la musique... et Mamadine aux paroles... ouais, ouais, ça l'fait.
Image de Mamadine
Mamadine · il y a
Merci infiniment!!!!!