Les pêcheuses

il y a
10 min
1440
lectures
691
Finaliste
Public

Ancien paysan-paludier sur l’Ile de Noirmoutier en Vendée d’où je suis originaire, rédacteur freelance et auteur, je suis aussi accompagnateur des balades découvertes que je propose dans la  [+]

Image de Été 2018
Comme toujours au matin lorsqu’elle se levait, avant même son sommaire brin de toilette qui consistait à quelques bonnes giclées d’eau froide sur le visage, Ernestine se rendait à la fenêtre de sa cuisine. De là, à la lueur de la lune, elle contrôlait d’où venait le vent à la girouette accrochée en haut du mat à faire sécher les poissons.
— Plein ouest, à peine un souffle, se réjouit-elle en admirant les étoiles qui brillaient encore dans le ciel.
Constatant que son homme dormait encore, il avait le temps le pauvre ; lui il s’occupait du potager, et il y avait de l’ouvrage, la pêche aux palourdes, la pêche tout court d’ailleurs, ce n’était pas son truc ; elle se fit réchauffer un café dans une petite casserole qu’elle posa sur la gazinière.
Il était tôt, même pas quatre heures, mais voilà, il fallait qu’elle soit avec ses copines sur le lieu de pêche au petit jour. Le ciel était clair comme en témoignaient les nombreuses étoiles et le premier quartier de lune produirait assez de lumière pour les guider. De toute façon, depuis le temps qu’elles allaient aux palourdes sur le Passage, il n’y avait pas à se tromper.
Les palourdes, c’était une passion autant qu’un substantiel gagne pain. La pêche en général, mais elle avait pour les palourdes une attirance toute particulière. Elle et ses deux copines de pêche, Suzette et Albertine, les pêchaient au kiote ou à la lute comme on disait en patois. Au kiote, ça voulait dire que les coquillages laissaient trace de leur remontée sur le sable à marée haute par deux trous dont la grosseur était rarement supérieure à une tête d’allumette.
À la lute : c’était juste deux minuscule empreintes qu’il fallait détecter sur le sable ou sur des graviers fins ou bien entre des cailloux, parfois, quand il y avait du soleil dans des marzelles d’eau laissées par la marée.
Et la direction des vents... Il est bien connu que les vents d’ouest et de sud-ouest sont les meilleurs, particulièrement les marées du matin, tôt, et de fin d’après-midi. Quant aux vents du continent venant de l’est et du nord, ils ne valent rien. Mais comme c’est avec les petites rivières que se font les cours d’eau, Ernestine et ses copines y allaient quand même, pour voir, au cas où des fois, à la marée montante...

Elle eut à peine le temps de finir son café noir et sa tartine qu’elle entendit le solex de Suzette s’arrêter devant le portail. Suzette et Albertine l’attendaient dehors en papotant le nez au vent du moins si l’on pouvait parler de vent. Elles se pronostiquaient déjà une bonne pêche. Bonnes copines de pêche depuis longtemps, elles étaient toutes trois totalement différentes les unes des autres.
Suzette et Albertine étaient veuves. Suzette, toujours maquillée et habillée de blanc qu’elle ne salissait jamais, même quand elle pêchait dans les vasières durant une marée de cinq heures, d’ailleurs les deux autres se demandaient toujours comment elle s’y prenait, l’était d’un capitaine au long cours. D’où le temps libre et le maquillage disaient certaines mauvaise langues. C’était une bonne vivante qui aimait guincher et taper la belote au café du bourg les après-midis où elle n’allait pas à la pêche.
Albertine était totalement à l’opposée, douce et effacée ; toujours vêtue de couleurs sombres, elle se remarquait pas ses joues rougies par les vents marins. Quand elle n’était pas à la pêche, elle jardinait, quand elle ne jardinait pas, elle priait. Elle habitait une ancienne petite maison de pêcheur, basse, les murs blanchis à la chaux un petit peu plus haut que chez Ernestine, en bordure des dunes et des pinèdes qui dominaient l’océan. De sa maison sur les flancs de la haute dune, elle apercevait le Passage, les polders, les digues et la baie.
Quant à Ernestine, c’était la gauchiste du trio. Faut dire qu’elle n’était pas d’ici, vous savez. Avec son mari, ils étaient du continent, pas de loin certes, mais quand même... En plus, c’étaient des laïcards, dans ce petit patelin vendéen, calotin comme pas deux, avec des calvaires partout pour se protéger dont ne sait quoi, de l’inconnu certainement...
Tellement mordue qu’elle était tout le temps prête à partir Ernestine. Son homme en avait marre parfois, il fallait qu’il pêche des vers dans les vases, qu’il l’accompagne poser des filets ou des hameçons sur les bancs de sable de la baie ou dans les bouchots à moules côté océan. Il préférait rester dans son jardin, ils avaient grands. Il buvait ses petits verres de grolleau gris avec ses clients et ses amis de passage. Tout comme la grand-mère, comme il l’appelait, qui vendait ses palourdes, lui vendait les légumes du jardin dans son cabanon-cave. Un sou est un sou, la grand-mère était économe comme pas deux, pas radine non, elle était même plutôt généreuse, mais il fallait économiser, toujours, ne pas gaspiller.

Toujours est-il que ce matin là, les trois copines se mirent en route. Albertine et Ernestine à vélo et fermant le convoi, Suzette sur son solex vieillissant, comme elle, comme toutes les trois. Faut dire qu’à elles trois, elles dépassaient bien les deux siècles de vie. Et de vie bien remplie faut dire.
Les deux kilomètres les séparant du Passage furent vite avalés. Sitôt passé les dernières prairies, apparurent les digues qui protégeaient cette partie de l’île. Elles avaient cédées une fois, un jour de tempête, laissant pénétrer l’eau de mer dans les prairies et les champs de blé, gâchant des récoltes pour plusieurs années. Déjà, elles pouvaient sentir l’odeur des vasières et du goémon, du tout se dégageait un air iodé vivifiant.
Aucun vent ne secouait les branches des sapins qui pointaient leurs hautes ramures sur la digue séparant la route de l’immense polder qui s’étendait derrière. Elles devinaient dans le jour naissant les balises refuges qui ponctuaient la chaussée submersible menant au continent durant les heures de basse mer. Toutes les trois se réjouissaient intimement de ce spectacle dont elles ne se lassaient pas. Mais pour sûr, pudiques comme elles l’étaient, elles n’en faisaient pas étalage entre elles. Et puis, on n’était pas là pour s’émerveiller.
Albertine remerciait Dieu, bien entendu, les deux autres, plus pragmatiques, préféraient remercier la Nature de leur avoir accordé ce privilège, d’être là, tout simplement à un endroit unique et bien particulier.
De belles couleurs rougeâtres inondaient le ciel, enveloppaient les rochers et les marzelles, dessinaient les contours des hauts-fonds bordés de bancs de moules qui étaient découverts. Quelques parcs à huîtres étaient visibles à la limite du retrait de la mer qui, le coefficient de marée étant peu élevé, c’était les mortes-eaux, était proche de la route à certains endroits.
Elles étaient en train d’accrocher solex et vélos au panneau de stationnement interdit qu’un ricanement sinistre retentit.
— Elles pêcheront rien les vieilles ! Y a rien à pêcher, juste de la brume ! Elles pêcheront rien les vieilles, j’le dis, elles s’perdront dans la brume !
— Encore ce sacré tabaillot, s’exclama Suzette, il nous laissera donc jamais tranquille !
— Jurez point, répliqua la pieuse Albertine en se signant, c’est juste un pôv bougre qui vit avec sa mère malade.
— Un pôv bougre ? Tu parles, un zirou, oui, il est enjominé, pour sûr ! Sa mère ? Une sorcière malfaisante à ce qu’on dit, renchérit Ernestine.
Dissimulé dans derrière les roches de la digue, Léon comme s’appelait l’enjominé, ricanait de contentement, tout heureux de leur faire peur.
— Vous perdrez dans la brume, oui ça, vous vous perdrez !
— La brume, quelle brume ? Il est plus fou que je le croyais, essaya de se rassurer Suzette, le ciel est clair ! Allons-y si on veut être sur les Bosses avant la basse mer !
Si le ricanement du Léon se perdit derrière les digues, elles ne purent s’empêcher de penser à ces propos, loufoques, certes, mais certains disaient que lui et sa mère avaient des pouvoirs.
Ils vivaient tous deux dans une masure à moitié en ruine nichée à l’intérieur du grand polder. Sur un îlot minuscule au milieu de ce marais saumâtre, la maison, si tant est que l’on puisse parler de maison, était entourée d’une espèce d’ajoncs qui ne semblait vouloir pousser qu’ici. L’hiver, la brume enfermait souvent les lieux, rendait l’atmosphère épaisse, mystérieuse ; de la fumée sortait du toit, indiquant la présence d’un âtre qui n’arrivait pas à briser une sensation angoissante.
Sur une bande de terre à moitié inculte serrée entre deux plans d’eau, le drôle déposait des algues en début d’hiver, des coquillages qu’il concassait, des restes de végétaux qu’il coupait. Mêlé à la terre, tout cela produisait un engrais qui leur autorisait de cultiver quelques légumes et surtout des plantes médicinales pour la vieille.
Quelles sortes de plantes et pour quoi faire ? Nul ne le savait, même s’il se racontait à voix basse à la sortie de la messe ou au marché hebdomadaire que plus d’une jeune fille et encore plus de femmes de marins dont les hommes partaient longtemps, s'étaient faufilées discrètement sur les sentiers malodorants qui conduisaient à leur torchis pour se procurer des lotions qui empêchaient les ventres de s’arrondir de façon malvenue.
Ils étaient arrivés un jour, il y a très longtemps, d’on ne sait où et s’étaient installés. La vieille avait été voir le Maire avec un document, et voilà. Depuis ils restaient dans leur coin et ne semblaient pas vieillir. Le Léon posait des pièges à lapins, des nasses à anguilles dans les étiers du polder. C’était grand, il avait le choix. On le voyait aussi mettre des lignes d’hameçons sur des bancs de sable au printemps. Allez savoir pourquoi, mais même les gamins du village, pourtant jamais à l’abri de faire un mauvais coup, ne se seraient pas risqués à aller visiter nasses, hameçons ou lignes de fond. Quelques légumes et plantes dans le lopin de terre que picoraient quelques volailles... Quant aux habits, de mystérieuses donations à leur encontre étaient parfois déposées sur le chemin qui menait à la masure. De fait, ils n’avaient pas besoin de grand-chose.

L’idiot parti, nos trois pêcheuses se mirent en route vers un banc de sable appelé les Bosses, ce haut-fond bordé d’un gisement de moules qu’elles apercevaient dans le jour naissant depuis les digues.
Elles parlaient peu, néanmoins troublées par les propos du bougre, ne sachant trop s’il avait raison contre toutes leurs expériences et les habitudes qu’elles avaient de la météo et des marées. Grandes connaisseuses des lieux, elles passaient pour être les meilleures pêcheuses, quoique l’Grand Louis... Et dans cette atmosphère matinale et printanière, elles ne détectaient rien qui puisse confirmer cette funeste prédiction.
— Y se moquait de nous, lança la pragmatique Ernestine autant pour se convaincre elle que ses deux collègues.
— Pour sûr, mais c’t idiot connait aussi bien la météo et les vents que nous, rétorqua Suzette, alors ?
— L’a juste voulu se moquer. Olé pas cheu qui va nous faire rentrer chez nous, affirma Albertine.
Un petit quart d’heure de marche, d’abord avec de la vase jusqu’aux chevilles plus sableux ensuite les séparait de leur lieu de pêche. Le haut-fond lui-même était plutôt sablonneux, il s’étalait parallèlement à la digue sur deux bons kilomètres. Entre lui et la digue, un courtciau au fond vaseux empêchait toute traversée directe vers elle, pourtant la digue n’était qu’à une cinquantaine de mètres. De l’autre côté, un autre de ces cours d’eau éphémères séparait les Bosses des parcs à huîtres. Une fois arrivées, ce serait tout juste la basse mer et il leur resterait une grosse heure de pêche.
Le jour était maintenant levé depuis un moment, absorbées à leur pêche, courbées en deux, le nez à ras de terre pour mieux détecter les trous de palourdes, une main appuyée sur l’anse du profond panier en osier qui accompagnait tout pêcheur à pied, elles ne prirent pas garde à la brume qui doucement commençait à monter avec la marée.
Ayant chacune leurs petits coins de prédilection, elles s’étaient quelque peu éloignées les unes des autres. Les paniers se garnissaient, la marée s’annonçait pourtant bonne.
La première, Suzette, sentit tout à coup l’air s’humidifier et dut constater le cœur battant à tout rompre qu’un épais brouillard s’installait ; déjà, elle ne distinguait presque plus la route et un lourd silence épaississait encore plus cette grisaille.
— Ernestine ! Albertine ! Le brouillard ! Vite, vite, faut qu’on s’en aille !
— Nom de Dieu d’bon Dieu, jura Ernestine. On va s’faire avoir j’vous dis.
— Jurez pas comme cheu ! Déjà que l’bon Dieu l’est point avec nous, s’insurgea Albertine en se signant une fois de plus.
— Mais vous voyez donc point qu’on est fichues. La mer monte de trois côtés à la fois, not’ chemin, à c’theur, on est pu capab’ de l’voir.
Paniquées, courant en tous sens, essayant de se repérer, de trouver une direction, la bonne, elles ne savaient plus à quel saint se vouer, surtout l’Albertine. Les autres aussi quoi qu’elles en disent !
Puis, fatiguée et apeurée, à moitié en larmes, Albertine s’agenouilla dans la vase et entama un fervent Notre Père devant une Ernestine qui n’arrivait pas à se convaincre de l’inéluctable.
Elle pensait à son homme, à cette heure là, il devait être en train de boire un verre de grolleau avec l’estivant qui devait passer prendre la commande de patates nouvelles qu’ils avaient préparée la veille dans l’après-midi.
Suzette elle, tremblait en pensant à son mari noyé loin de chez lui lors d’une tempête, tout capitaine qui l’avait été.
— L’Grand Louis ! Y va ben venir faire son tour au Passage, s’exclama tout à coup Ernestine ! Il y vient tous les jours même quand y pêche pas ! Il va ben voir nos bicyclettes et appeler les s’cours ou venir nous chercher !
— Le temps qui z’arrivent, y s’ra trop tard.
— Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit...
— Albertine ! Arrêtez, c’est pas ça qui va nous aider ! Il fallait qu’Ernestine explose, elle était en colère, se faire piéger d’même, comme de faillis touristes qui connaissent rien au Passage.
Sur leur banc de pêche, elles n’avaient plus conscience du temps qui s’écoulait, toutes trois revirent leurs vies, faites de bonnes et de mauvaises actions. Elles s’en voulaient de s’être trop souvent moquées du Léon.
Puis, tout à coup :
— Écoutez, écoutez donc, dit Albertine, une corne de brume y m’semble ! Dieu a entendu mes prières.
— L’bon Dieu, tu parles, l’Grand Louis qu’est venu faire sont tour, oui, s’esclaffa nerveusement Ernestine !
— Mais, ça nous fait une belle jambe la corne, vers où y vont aller pour nous trouver ?
— Peut-être y a moins de brouillard de leur bord.
La corne semblait se rapprocher, cela les décida d’essayer d’avancer un peu malgré la lassitude et la peur ressenties, lorsque tout à coup dans l’épaisseur de la brume, résonna devant elles comme une lamentation désolée.
— J’les avais prévenues les trois folles, j’les avais prévenues. Bé vrai que j’leur avais dit de pas y aller !
— Ta goule ! Souffle donc dans ta faillie corne, oiseau de mauvais augure !
L’Grand Louis ! Le Léon ! Ils étaient venus les chercher !
À la fois épuisées et presque soulagées, elles se mirent à crier et appeler : Grand Louis !!! Grand Louis !!!
Tout à coup, ils apparurent, le Léon avec sa corne de brume et l’Grand Louis tout souriant et heureux, faut dire qu’il en pinçait un peu pour la Suzette.
— C’est grâce au Léon qu’on vous a sauvé, commença doucement l’Grand Louis. Vous avez été imprudentes, pour sûr. Il est venu jusqu’à chez moi quand il vu le brouillard tomber et que vous ne reveniez pas. Heureusement, car j’avais rendez-vous au bourg et ne serais point venu à la côte à c’heur. C’est lui qu’y faut remercier, pas moi.
Léon se tortillait les mains du bonheur d’être enfin considéré. Un peu honteuses d’elles-mêmes, elles ne surent trop comment le remercier, regrettant amèrement leurs sentences hâtives à son sujet.
Le retour se fit prestement, la mer montait, il n’y avait pas trop de temps à perdre. Lorsqu’ils arrivèrent à proximité de la route, les Bosses étaient entourées par la marée montante, l’eau commençait déjà à franchir les parties les plus basses du vieux passage pavé, le soleil s’était remis à briller dans la matinée printanière.

Tout le village fut vite au courant de la mésaventure des trois intrépides pêcheuses et de leur sauvetage grâce à la célérité du Léon.
Le lendemain matin, remises de leurs frayeurs, de plus l’Ernestine s’était fait vertement tancé par son homme pour son imprudence, les trois amies ne retournèrent pas aux palourdes. Non, toutes trois avaient trié des affaires et s’empressèrent d’aller les déposer sur le chemin de la masure.
Au bourg, hypocrites, tous vantaient l’exploit du Léon (sous entendu pour un demeuré comme lui) qui pour la première fois de sa vie mit les pieds au café du Centre. On en avait des questions à lui poser, surtout sur ses lieux de pêche aux anguilles en fait. On lui paya tant de verres que pas habitué à boire, il partit bientôt en titubant. Il était aux anges.
On parlait tellement de lui que le Maire, on ne sut jamais pourquoi, peut-être les municipales de l’an prochain, décida d’organiser une cérémonie et de faire du Léon, un citoyen d’honneur de la commune.
— Bah, tout compte fait, c’est pas un mauvais bougre ce Léon !

691
691

Un petit mot pour l'auteur ? 254 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mona OA
Mona OA · il y a
Bon courage Robert.
Image de Haïtam Péaud
Image de Noël Sem
Noël Sem · il y a
Mes voix pour cette ambiance et ces prénoms désuets...
Je profite de mon passage pour vous inviter à visiter mon "Papy Rolling Stones", aussi dans la dernière ligne droite du Prix d'été : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/papy-rolling-stones

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ce sera avec plaisir, merci!
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Beau panier de crabes (et de palourdes !) ces villages de pe^cheurs. C'est bien écrit, on s'y croirait. Mes voix dans le brume Haitam !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Thierry!
Image de Ernestinemontblanc
Ernestinemontblanc · il y a
Une sacrée partie de pêche !
Image de Haïtam Péaud
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Une mésaventure qui se termine bien, aux senteurs océaniques et au goût de sel. On s'y croirait !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci pour ce sympathique commentaire.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Mon soutien pour ce très beau texte, +5*****.
Jusyfa

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Jusyfa!
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
avec plaisir, si votre temps vous le permet, je vous propose un poème en compétition. Merci.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ce sera avec plaisir.
Image de Jennyfer Miara
Jennyfer Miara · il y a
Comme quoi, il ne faut jamais juger trop vite :-) Je vote!
Peut-être aimerez-vous découvrir en quoi consiste "Le crime parfait", en lice pour le prix Court et Noir?

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
C.e sera avec plaisir.
Merci beaucoup!

Image de Omar Aakri
Image de Haïtam Péaud
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je re, bonne chance.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Virgo!
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Un très beau texte Haitam. Et j'adore les palourdes ;-) Bonne chance !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ha les palourdes!!! Cela fait vraiment longtemps que je n'en ai ni pêchées ni mangées!
Merci Serge!

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
" Je veux plus y'aller maman ! ♫♫♪♫ ♪", qu'il chantait le pêcheur. Et pourtant, me voilà !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Mirage!
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
beau texte! bonne chance Haïtam
Image de Haïtam Péaud
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
je vous propose pour ma part, dans le cadre du prix faites sourire
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/pirate-2

Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Belle finale Haïtam !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Dolotarasse!
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
A nouveau +5 voix. Bonne chance Haïtam pour la finale !
Image de Haïtam Péaud
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
Bis! Toujours aussi agréable.
Image de Haïtam Péaud
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Les Pêcheuses de l'île de Noirmoutier méritent amplement cinq voix supplémentaires... C'est avec plaisir que je les réitère... Les voilà...
Bonne chance, Haïtam, pour la suite de l'aventure estivale.

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Automnale.
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Haïtam, je vous renouvelle mon soutien !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup de ce soutien renouvelé Yasmina!
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Toutes mes voix, pour ce beau texte. Bonne chance à vous.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un chaleureux remerciement.
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Je confirme volontiers mon vote et bravo pour cette place en finale !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Doria, passez une bonne journée.
Image de Marco
Marco · il y a
Je confirme mes précédents votes.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Marco!
Image de Taykit Izzi
Taykit Izzi · il y a
Excellent bonne continuation.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup cher ami!
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Une jolie relecture .. + 5 .....
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci de votre fidélité Florence!
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Bonne finale Haïtam, mon soutien.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Daniel!
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Les pêcheuses m'ont entraînée à leur suite dans leur pêche aux palourdes. J'apprécie particulièrement ces rencontres surprenantes que l'on peut faire au détour d'une plume alerte. Des personnages hauts en couleur dont je peux imaginer les traits, les vêtements, la façon de se mouvoir. Et un scénario extrêmement bien ourdi et documenté. Bravo ! J'apprends énormément en vous lisant. + 5 pour cette nouvelle.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un chaleureux remerciement, plus pour ce chaleureux commentaire qui va droit au coeur que le reste. Vraiment ravi que cela vous ait plu, car avant tout c'est le principal!
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Confirmé également !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Christian! Bonne soirée!
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonne Finale, Haïtam ! Je confirme mon soutien !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Keith!
Image de Michel Bibard
Michel Bibard · il y a
Super cousin magnifique j'adore
Image de Haïtam Péaud
Image de Amina Harakat
Amina Harakat · il y a
Bonne continuation
Image de Haïtam Péaud
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Un très beau texte plein de couleurs, mes votes :-)
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup!!! Bon dimanche!
Image de Ouafae El Jai
Ouafae El Jai · il y a
Toujours ravie de te lire, très beau texte, merci Robert tu me fais personnellement découvrir des endroits et des choses que j ignorais sur mon pays
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Ouafae, bon dimanche!
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Mon soutien à 5 points, Haïtam !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Zouzou! Bonne continuation à vous !
Image de Omar Chakri
Omar Chakri · il y a
Belle oeuvre avec tous les ingrédients qui en feront un vrai succès.
Image de Haïtam Péaud
Image de Nadia Jdidi
Nadia Jdidi · il y a
Bonne augure Robert
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Nadia!
Image de Adèle Matagne
Adèle Matagne · il y a
Bien sûr je suis. Bonne chance !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Adèle!
Image de Clo Delile
Image de Haïtam Péaud
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Au plaisir de vous lire s'ajoute mon vote.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un merci sincère Jarrié!
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Joli texte agréable à lire :)
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Sakima! Bon weekend!
Image de Corinne Franco
Corinne Franco · il y a
J'ai passé un agréable moment de lecture, les paysages me sont apparus comme dans mes souvenirs.... La pêche à la palourde.... Tu sais de quoi tu parles si joliment ! Je t'ai donné mes 4 voies
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Tu m'en vois ravi Corinne. Hé oui, je connais un peu les palourdes, et ils remontent à loin les souvenirs!
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Bravo et bonne chance Haïtam !
Image de Haïtam Péaud
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
La brume se lève : bientôt la notoriété ?
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci infiniment. La brume s'est levée! Une nouvelle en finale, c'est une première pour moi, alors la notoriété...Tant que le panier se remplit de palourdes...
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Bonne chance pour la finale .
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un sincère remerciement!
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Félicitations et bravo !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Diamantina, bon weekend!
Image de Patricia Burny-Deleau
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Patricia!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo et mon soutien max en finale !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Fred, je vais aller voir votre page!
Image de Sylvie Beaussant
Sylvie Beaussant · il y a
J'en ai beaucoup aimé la lecture .. quelle magnifique description des îles de notre beau rivage Vendéen .. bravo
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
C'est très joli . Un dépaysement complet vers ces îles de l'Atlantique . Trois portraits de femme, et une morale finale qui me plaît beaucoup . Ne pas se fier aux apparences et accepter les différences pour trouver de l'humanité .
Ce Passage ? Est-ce le passage du Gois ? Pour aller à l'île de Noirmoutier !
Toutes mes voix .

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à vous, un grand merci, 'Les pêcheuses' se trouve en finale, la soutiendrez-vous à nouveau? Bon weekend
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Bravo à vous ,Haitam. Je suis heureuse pour "Les Pêcheuses". Mes 5 voix renouvelées avec plaisir . Belle fin de journée .
Image de Haïtam Péaud
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
De rien Haitam . Vraiment bonne chance .
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
C'est bien du passage du Gois dont il s'agit. J'en connaissais tous les recoins à une époque!
Merci beaucoup Nadine.

Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Je suis du Berry ! Une belle nature mais pas l'ocean! J'aime les îles de l'Atlantiqueet j'ai utilisé ce Passage une fois .
Merci Haitam .

Image de Gonzague Did
Gonzague Did · il y a
Je confirme ma remarque sur votre TTC, un touche-à-tout! J'aime les anecdotes sur la pêche aux palourdes et le patois local utilisé! Une chute qui fait sourire quand on se met dans la peau du "bon bougre"!!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à votre soutien Les pêcheuses est en finale, peut-être renouvellerez-vous votre soutien?
Bon weekend.

Image de Gonzague Did
Gonzague Did · il y a
Avec plaisir, comptez sur mon vote Haïtam!
Image de Haïtam Péaud
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Gonzague. Heureusement qu'il était là le bon bougre!
Image de Adèle Matagne
Adèle Matagne · il y a
On se rend vite compte que vous êtes un connaisseur. Texte sympathique.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Adèle, grâce à votre soutien, 'Les pêcheuses' se trouve en finale, renouvellerez-vous votre soutien?
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Oui, absolument! Merci Adèle.
Image de Palim
Palim · il y a
Une subite envie d'aller à crevettes...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, Pêcheuses et envie de crevettes sont en finale. peut-être les soutiendrez-vous de nouveau!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
C'est la saison!
Merci de votre visite Palim!

Image de Marie
Marie · il y a
J'ai bien aimé votre texte qui incite au voyage. Je vous donne mes voix.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Marie, votre soutien a porté Les pêcheuses le finale. Lui accorderez-vous encore votre soutien?
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Marie, bon fin de week-end!
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un texte hyper iodé, qui a fait du bien au lecteur du Nord-Est que je suis. La couleur locale est là (même si un temps ce satané brouillard l'a un peu ternie) et le récit, plein de vie, est accrocheur.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour! Vos voix ont propulsé ma nouvelle en finale, la soutiendrez-vous à nouveau?
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Sur les îles atlantiques la brume est de souvent de rigueur et on fait avec an sachant l'apprécier et la craindre aussi.
Un grand merci!

Image de Christian Guillerme
Christian Guillerme · il y a
Superbe voyage ! Bravo Haitam !!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Christian. Vos voix ont contribué à cette finale, soutiendrez-vous à nouveau 'les pêcheuses'?
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Christian, ravi que cette nouvelle vous plaise!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo et merci Haitam pour ce morceau de côte vendéenne avec son parler local, ses personnages truculents et touchants, ses coutumes pittoresques et ses coquillages savoureux. J’ai beaucoup apprécié, je me suis crue en vacances et mes suis souvenue de pêches de coquillages dans le sable, que l’on appelait des tellines, autrefois (c’est oblong, en forme d’aile, plus petit que les palourdes, et délicieux).
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Fred. Grâce à vous ma nouvelle Les pêcheuses se trouve en finale, la soutiendrez-vous à nouveau?
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonjour Haïtam
Comme je suis très sereine par rapport à cette finale que je partage avec vous, je vous soutiens avec 5 voix car j’ai vraiment aimé votre texte ! Je veux bien une lecture de mon Court et noir pour lequel je suis fière de me battre en qualifications, sans là non plus briguer une quelconque victoire :-) Que c’est bon de voir ses textes appréciés !

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Fred. Un hommage à la fois à ma grand-mère, pêcheuse devant l'éternel et à cette île sur laquelle j'ai passé la majeure partie de ma vie.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est émouvant d’apprendre que cette nouvelle plonge ses racines dans votre histoire familiale.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Hormis le Léon, le reste est véridique, trois femmes prises dans le brouillard et secourues par des gens qui les avaient vues partir. Et l'un d'elles était effectivement ma grand-mère.
Image de Loan Diaz
Loan Diaz · il y a
Un beau voyage au cœur du monde des travailleurs de la mer et de leur vie d’une beauté simple
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Loan. Ma nouvelle se trouve propulsé en finale. Peut-être la soutiendrez-vous à nouveau. Bon weekend.
Merci!

Image de Loan Diaz
Loan Diaz · il y a
C’est fait, bonne chance pour la finale. Je suis de tout cœur avec vous !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Une vie simple aussi et un endroit merveilleux que ce petit bout de terre vendéenne.
Merci de votre visite!

Image de Euriel
Euriel · il y a
J'ai beaucoup aimé, +5 !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Euriel, renouvellerez -vous votre soutien à cette nouvelle qui a accédé en finale grâce à votre soutien?
Bon weekend.

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Euriel!
Image de Mona OA
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Mona!
Image de Driss Mallouk
Driss Mallouk · il y a
J'aime beaucoup ,bonne chance.....
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Driss!
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
Juste magnifique, merci de m'avoir invitée, mes 5 voix.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à vous et je vous en remercie, nous voici en finale, renouvellerez-vous votre soutien?
Bon weekend!

Image de Fabienne Maillebuau
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ravi que vous ayez apprécié, merci de votre soutien!
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Un texte passionnant que j'ai failli louper, je n'avais pas vu que vous aviez aussi une jolie nouvelle en concours. + 5 avec grand plaisir et bonne chance aussi !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Diamantina, se trouve en grâce à votre soutien, mon texte se trouve en finale. Les pêcheuses vous attendent pour une deuxième lecture si vous le désirez.
Bon weekend!

Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Avec grand plaisir, je renouvelle toujours mon soutien surtout aux gens sympas ! Bon weekend également. !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Diamantina, passez un bon weekend!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Si, une première pour d'avoir trois textes sélectionnés, merci.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime beaucoup bien construit
sacres Léon va
bonne chance

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à vous et je vous en remercie, ma nouvelle se trouve en finale, peut-être renouvellerez-vous votre soutien.
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup, bon weekend!
Image de Marie
Marie · il y a
Intéressante évocation de la Vendée !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Marie, votre soutien, et je vous en remercie, a porté Les pêcheuses en finale, peut-être lui renouvellerez-vous votre soutien. Bon weekend!
Image de Marie
Marie · il y a
C’est certain ! Double plaisir : je suis aussi en finale...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Marie, je vais aller vers vous!
Image de Haïtam Péaud
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Sympa les trois vieilles Bigouden !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Christian, vos voix ont propulsé Les pêcheuses en finale. Viendrez-vous les soutenir à nouveau?
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Image de Ginette Flora Amouma
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à vous les pêcheuses se trouvent en finale, les soutiendrez-vous à nouveau?
Bon weekend!

Image de Haïtam Péaud
Image de Ciruja
Ciruja · il y a
Très belle évocation du pays vendéen
À croire que vous y vivez
Bonne chance pour le concours

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Ciruja, votre soutien a propulsé Les pêcheuses en finale, un grand merci. Le soutiendrez-vous à nouveau?
Image de Ciruja
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Je suis effectivement vendéen et j'ai vécu la plus grande partie de ma vie à Noirmoutier, d'où cette histoire...en partie réelle, bon pas le Léon.
Un grand merci.

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un trio bien pittoresque qui a failli payer son préjugé envers l'idiot du village ! Bravo, Haïtam, pour ce texte que l'on ne lâche pas d'une semelle ! Vous avez mes cinq votes !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Jean, grâce à votre soutien, c'est parti pour une finale, tout comme pour mon pantoum Lointaine Ithaque par ailleurs.
Bon weekend et une éventuelle bonne relecture!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Jean, bon week-end.
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Un mal pour un bien.... merci Haïtam
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Les pêcheuses en finale, et c'est grâce à votre soutien! Peut-être le soutiendrez-vous à nouveau!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Merlin☺
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Un récit où le verbe est gouteux!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Daniel, grâce à vous Les pêcheuses est en finale, peut-être lui renouvellerez-vous votre soutien.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ça fait du bien le parler local parfois!
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Comme Sourire, je vote pour Léon :)
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Alors un grand merci à Léon !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon vote pour le Léon !
Image de Haïtam Péaud
Image de Thara
Thara · il y a
Une nouvelle un peu longue, mais il fallait bien cela pour apprécier les détails qui entouraient ce trio féminin.
Une sacrée histoire que celle de ces pêcheuses de palourdes. Comme quoi, l'idiot du village n'était pas si idiot que cela.
Heureusement pour elles...
+ 5 voix pour avoir aimé cette ballade à marée haute !

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Thara, Lointaine Ithaque est en finale grâce à votre soutien, peut-être aimerez-vous le renouveler à nouveau.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Ces lieux ont constitué mon environnement pendant longtemps, difficile de pas s'y attarder.
Merci de votre passage Thara.

Image de Martine Bossoutrot
Martine Bossoutrot · il y a
j'aime toujours autant te lire
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Martine!
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Noirmoutier non ???? Si c'est le cas, impossible de ne pas voter..
Une histoire réaliste et très plaisante à lire.

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Mamounette, peut-être soutiendrez-vous à nouveau Les pêcheuses qui se trouve en finale.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Tout à fait Mamounette, le passage du Gois plus précisément.
Merci de votre passage !

Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Toute môn enfance Vendéenne avec mes parents. Je prépare d'ailleurs un texte racontant une histoire de ma jeunesse à Noirmoutier...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Je le lirai avec grand plaisir !
Image de Thierry De Boysère
Thierry De Boysère · il y a
suis pas resté dans l'brouillard. Mes points pour vous.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Thierry, grâce à vous Lointaine Ithaque est en finale, peut-aimerez-vous renouveler votre soutien.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un chaleureux merci!
Image de Maryse
Maryse · il y a
Mes cinq voix pour ces magnifiques images ! ... Merci de m'avoir fait voyager...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Maryse, grâce à vous Les pêcheuses est en finale, peut-être aimerez-vous la soutenir à nouveau.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Tout le plaisir est pour moi, merci.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire bien menée, Haïtam ! Mes votes !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Keith.
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Vous avez réussi à créer une atmosphère d'abord légère qui s'alourdit petit à petit.
Heureusement la chute est libératrice.
Si "Autour du brasier" peut vous séduire ...

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Le brouillard alourdit l'atmosphère. J'irai lire votre texte avec plaisir, merci Yasmina.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une plongée en terre inconnue qui donne la sensation d'être un enfant du pays.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
C'est vrai que j'étais loin d'être en terre inconnue pour raconter cette histoire, merci de votre passage Miraje.
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
Excellent mais avec une toute petite réserve, dommage l'utilisation des parenthèses pour apporter un complément d'information. Je pense que tout texte doit se suffire à lui-même et ne qu'il vaut mieux ne pas les utiliser. Mes votes :4.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Isdanitov pour ce judicieux conseil!
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
Juste une opinion mais je n'ai pas nécessairement raison. Très bon texte en tous les cas !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Isdanitov, Les pêcheuses est en finale grâce à un soutien que vous aurez-peut-être envie de renouveler!.
Bon dimanche

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Je crois que cela peut dépendre du rythme de l'histoire. En tout cas un grand merci.
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Magnifique !! je ferme les yeux , j'y suis .... +5 .. Amicalement ...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Florence, grâce à votre soutien Les pêcheuses est en finale, peut-être aimerez-vous renouveler votre soutien.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci de votre fidélité Florence, je vous souhaite un agréable dimanche!
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Une belle histoire très détaillée, très documentée, contre l'exclusion et notre bêtise ordinaire à tous.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Jose, Les pêcheuses se retrouvent en finale grâce à un soutien que vous aurez peut-être envie de renouveler.
Bon dimanche!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Jose!
Image de James Osmont
James Osmont · il y a
couleurs locales et enjeux universels, bien joué, mes "cœurs" balancent ! bonne chance à vous !
ma participation : "Les filles de Recouvrance", si cela vous tente...
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-filles-de-recouvrance

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour James, Les pêcheuses se retrouvent en finale grâce à un soutien que vous avez peut-être envie de renouveler!
Passez un bon dimanche!

Image de James Osmont
James Osmont · il y a
Ha mais absolument ! Bonne chance à nous deux alors !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci James, je vais aller voir vos filles de Recouvrance!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Cela me tente, bien sûr! Avec un grand merci!
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Beau récit, plein de réalisme. Mes votes pour ce reflet couleur nature d'un agréable moment de la vie.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Didier, grâce à votre sympathique soutien Lointaine Ithaque est en finale, peut-être aimeriez-vous lui renouveler votre amical soutien. Bon dimanche!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup pour ce chaleureux commentaire, je vous souhaite un bon dimanche!!!
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Le passage du Gois est un de mes lieux de pêche préféré et votre récit, très couleur locale, me parle donc beaucoup . . . j'attends avec impatience les prochaines palourdes ! Au plaisir Haïtam !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Vous en avez de la chance, moi elle me manque. Je vous souhaite les meilleures pêches possibles! Merci beaucoup!
Image de Clo Delile
Clo Delile · il y a
Bonjour Robert!
Je viens d'être transportée par ton écrit qui pour moi est le meilleur que tu ais fait jusque là. Tout y est: les odeurs, les couleurs, les personnages, le patois vendéen...
Il faut dire que la pêche au Passage du Gois, c'est toute une période de ta vie et il n'y a rien de tel que le vécu pour faire ressentir les choses avec autant de réalisme. Tu nous as même emmené nous y perdre une fois et c'est sans doute ces souvenirs de l'île que l'on partagé qui rend ton texte si riche. La nouvelle est bien construire et mérite un prix!
Parole d'auteur en éveil ...
Belle journée à toi Haitman -Robert Le Palm'outrin
Clooodie

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Claudie, oui, je crois que Palm'outrin me sied bien!!! Ça fait un petit moment que j'avais envie de ''mettre en scène'' ce fait divers familial. Il me manquait la petite intrigue...D'où le Léon! C'est le printemps qu me rend nostalgique du Gois et des marais salants!!!! Bonne journée Claudie!
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
J'ai aimé cette histoire fleurant si bon l'iode et la fleur de sel... Bien sûr, j'ai reconnu l'île de Noirmoutier... Tout y est, ou presque... Les pêcheurs à pied - ici, les pêcheuses -, le passage du Gois, les pommes de terre, la marée revenant si vite, les étiers...
Oh oui, quand même, se faire piéger comme des touristes, ce n'est pas sérieux !
Merci, Haîtam, pour ce grand bol d'air vivifiant venant du large... Votre récit, très agréable à lire, m'a rappelé de merveilleux souvenirs dans cette île aux mimosas... Barbâtre, vous devez connaître n'est-ce pas ? Et le petit port de l'Herbaudière ? Et les cabines de la plage des Dames ? Les salicornes, le paludier, le moulin de l'Epine... Et j'en passe !
Tout ceci mérite amplement cinq voix supplémentaires... Que je dépose à la porte de votre bourrine...

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Automnale, grâce à vous et encore merci, une finale pour Les pêcheuses, peut-être aimerez-vous la soutenir à nouveau. Passez un bon dimanche!
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un chaleureux merci Automnale. Si je connais Barbâtre? Oui j'y ai passé toutes mes vacances scolaires. Quant à Noirmoutier j'y ai habité presque toute ma vie... Et j'étais saunier, paludier en français, producteur de légumes, pêcheur à pied... Peut-être un jour m'avez-vous acheté de le fleur de sel sur le marché de Noirmoutier que j'ai fait durant une quinzaine d'années? J'y ai par ailleurs encore un fils qui y vit, un frère, ma soeur. Quelques nostalgies remontent parfois☺
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Quel chance est la vôtre, Haïtam, d'avoir passé toutes vos vacances scolaires à Barbâtre ! En plus, vous avez été saunier, producteur de légumes, pêcheur à pied... Tout ce que j'aime...
L'île de mes premières amours fut Noirmoutier... Nous louions alors une petite maison blanche à Barbâtre, sans grand confort... Mais il y avait le jardin sablonneux bordé de tamaris, le puits... Je me souviens de "La Glacerie" où il était d'usage - voici bien longtemps - de s'approvisionner en pains de glace... Je me souviens de l'infirmière libérale non loin du moulin de l'Epine... Mais je me souviens surtout des étiers... Ah j'adorais les étiers, le paludier y récoltant la fleur de sel, le goût des salicornes, l'odeur du foin coupé...
Ensuite, j'ai abandonné l'île au profit du fief vendéen et des dunes de Brem-sur-mer...
Bref, vous l'avez compris, Haïtam, un morceau de mon cœur est resté dans ce beau pays de Vendée...
P.S. - Si j'avais été propriétaire d'une maison en Vendée - ce dont je rêvais -, je l'aurais baptisée "La Paludière" ! C'est dire si votre vie m'enthousiasme...

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Effectivement nous avons beaucoup de souvenirs en commun. J'ai quitté mon île pour une magnifique palmeraie de l'Atlas, cela fait dix ans maintenant. J'y retourne de temps en temps et j'avoue que la pêche aux palourdes et les tempêtes me manquent souvent!
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...j'ai aimé me perdre dans votre aventure océane , Haitam , avec ce mélange de vocabulaire marin et de patois !
Avez vous lu mon ' Dans la Grèce antique ' en lice Été ?

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Zouzou! Je ne pense pas avoir lu votre texte, mais je vais y remédier avec plaisir!
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Dans cette rubrique océane, je perçoit comme un parfum de Noirmoutier. Est-ce que je me trompe ? Tes trois vedettes se font piéger comme de vulgaires touristes, mais les gens de mer connaissent bien ces brumes qui se lèvent d'un coup sans prévenir et qui désorientent les marins. ♥♥♥
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Tout à fait! Sans en être tout à fait originaire, mais de pas loin, j'y ai passé la plus grande partie de ma vie et toutes mes vacances scolaires. Hormis le Léon qui est fictif, l'histoire du brouillard est vraie, une de ces s trois intrépides pêcheuses était ma grand-mère!
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Le secteur est coutumier de ce genre de phénomène et je me souvient d'une traversée St-Gilles-Yeu avec cette brume qui ne nous permettait pas de voir les bateaux arrivant en sens inverse à plus de 5 m.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Loodmer,ma rubrique océane est en finale grâce à vous, peut-être renouvellerez-vous ce soutien! En tout cas, une bonne fin de weekend à vous!
Image de Long John Loodmer
Image de Haïtam Péaud
Image de Thomas Besch
Thomas Besch · il y a
J'aime bien Albertine qui me rappelle mon Education Catholique et l'Albertine de Marcel Proust: je vous envie d'avoir de beaux souvenirs et de belles références à la mer, aux marins, aux marinettes, aux paysages iliens et ...
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Thomas. Les pêcheuses en finale grâce à un soutien que vous renouvellerez peut-être!
Bonne fin de weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
L'île de mes vacances scolaires et d'une grande partie de ma vie! Effectivement cela laisse des souvenirs. Merci de votre amical passage!
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Une vraie bonne nouvelle, des personnages forts, des images magnifiques. Je vote.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Pascal, grâce à votre soutien, Les pêcheuses sont en finale, peut-être aimerez-vous la soutenir à nouveau.
Bonne fin de wwekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci Pascal, bonne fin de week-end!
Image de Lubric Dario
Lubric Dario · il y a
une réflexion sur les préjugés qui détruisent un monde superficiel qui se précipite dans les jugements hâtifs ,un récit qui donne l impression au début que ce fameux Léon faisant objet de brimades serait le cauchemar des pêcheuses ,j apprécie le retournement de situation , le rythme , la chut est gratifiante pour Léo e la suite promet d être intéressante pour notre héros ....je vote
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour, grâce à vous Les pêcheuses sont en finale, peut-être aimerez-vous soutenir à nouveau cette nouvelle !
Bonne fin de weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup de ce sympathique commentaire!
Image de Omar Chakri
Omar Chakri · il y a
Très belle nouvelle réaliste avec tous les ingrédients pour nous tenir en grande tension .Des personnages sympathiques évoluant dans un décor évocateur. Merci pour ce moment de qualité !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Merci beaucoup Omar pour votre fidèle attention!
Image de Duje
Duje · il y a
Ouf! Elles s'en sont sorties les bougresses. On a souvent besoin de plus .....
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Duje, peut-être aimerais-tu renouveler un soutien qui a contribué à envoyer les Pêcheuses en finale!
En core merci et bonne fin de weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Hé oui, rien que du respect qui manque trop souvent.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Une erreur s'est glissée, du moins un omission de ma part, J'ai demandé une correction pour une meilleure compréhension. Le prénom Émilienne utilisé dans le 1er paragraphe est ensuite devenu Ernestine. Mes excuses.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Une ben belle nouvelle couleur locale, sacre diou ! Rien n'y manque. Heureux d'avoir coupé le ruban ! Entrez, entrez ,venez honorer le Léon.
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un grand merci Jarrié! Oui, c'est le terroir de mes vacances scolaires et de la majeure partie de ma vie d'adulte. Si le Léon est un personnage fictif, cette histoire de trois pêcheuses piégées par le brouillard est réelle. Une de ces trois femmes état ma grand-mère!!!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Heureusement qu'elle s'en est sortie pour que vous puissiez nous faire ce récit ! ;-)
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonjour Joëlle, Les pêcheuses en finale grâce à votre soutien. Peut-être aimeriez-la soutenir à nouveau!
Passez une bonne fin de weekend!

Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Elle s'en est sortie. J'avais une vingtaine d'années je crois.
Un grand merci!

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Les vieux noctambules

Agnès Froment

Élise regardait droit devant elle, s'efforçant de maîtriser les traits de son visage et de donner à sa physionomie une apparente tranquillité. Sa fille qui conduisait... [+]


Nouvelles

Carton

Francis Boquel

On l’appelait Carton. Par métonymie, si on veut. Il n’y avait pas le moindre mépris dans ce surnom : ça lui allait bien et ça rendait bien compte de la réalité de sa vie, c’est tout... [+]