Les Mille Façons de Mourir

il y a
3 min
50
lectures
1
C’est l’histoire d’une jeune fille âgée de 16 ans, nommée Noro.
Noro, habitait avec sa tante Hisan, tout se passait bien.
Ce matin là, c’était l’anniversaire de Noro, elle se réveilla, elle s’habilla, et alla dans le salon, où se trouvait tante Hisan.

< Bonjour, tante Hisan ! >

< Bonjour Noro, as-tu bien dormi ? >

< Oui, répondit Noro.

< Bon anniversaire ! Ton cadeau est dans la cuisine, ma chérie. >

< D’accord ! >

Noro partit très vite en direction de la cuisine, lorsque tante Hisan chuchota:

< Bonne chance, Noro... >

Noro aperçut quelque chose enroulé d’un papier cadeau, posé contre le lave vaisselle.
Elle arriva dans sa chambre, avec son paquet emballé. Elle s’allongea sur son lit, et l’ouvrit.
En retirant le papier autour du cadeau, elle  découvrit que c’était un livre. Elle l’ouvrit, et lut l’inscription sur la première page :

< Bonjour, nouveau joueur, vous devez à présent faire ce que je vous ordonne de faire.
Vous allez devoir mourir de toutes les façons demandées. Ne vous inquiétez pas, vous vous réveillerez dans votre lit, comme si rien ne s’était passé. Attention, si vous ne le faites pas à l’heure indiquée ou que vous ne le faites pas du tout, vous mourrez réellement.

- Mourir écrasée par une voiture.

Bonne chance. >

Noro fut choquée par ce qu’elle venait de lire mais elle n’y croyait absolument pas.
Donc elle partit faire un petit tour dehors.
Arrivée dehors, elle traversa un passage piéton et se fit percuter par une voiture. Elle se réveilla dans son lit.
Elle se dit :

< J’ai fait un terrible cauchemar...mais ça paraissait tellement réel... Il n’y a qu’une façon de le savoir. >

Elle sortit de son lit, elle se dirigea vers la cuisine, où sa tante Hisan essuyait des assiettes.

< Tante Hisan ? >

< Oui Noro ? >

< Où est le livre que tu m’as acheté ?>

< Euh dans le salon, je crois. >

< Merci ! >

Noro repartit mais fit demi tour en pensant à quelque chose.

< Euh au fait, tante Hisan, peux tu me dire ce que j’ai fait hier ? >
< Alors, je crois que tu es allée te promener, après avoir ouvert ton livre, dit Hisan, mais je ne m’en souviens plus très bien. >

< D’accord, merci quand même ! >

Noro, partit cette fois en direction du salon sans se retourner.
Elle prit son livre et l’ouvrit:

- Mourir écrasée par une voiture : réussi

Noro fut choquée, elle marcha à reculons et finit par tomber, lâchant le livre.

< C’était donc vrai, je dois réaliser toutes les morts demandées, je n’ai pas le choix, mais quelle sera la prochaine ? >

Noro regarda alors dans son livre.

< Mourir en sautant d’un bâtiment >.

< Il y a pire, dit-elle, je m’y mets tout de suite. >

Noro se changea rapidement et sortit de la maison.

< Je devrais peut-être aller au lycée, ce sera plus pratique. >

Elle courut en direction du lycée.

< L’entrée est fermée, mince, dit la jeune fille. >

Elle prit une lourde pierre et brisa la porte d’entrée du lycée sans se poser de question.
Elle monta tous les étages jusqu’au dernier. Elle se dirigea vers une fenêtre devant laquelle se trouvait un banc.
Elle grimpa dessus, avec la peur au ventre, mais elle ne réfléchit pas et sauta.

Et se réveilla dans son lit.

Les jours suivants, les morts s'enchaînèrent :

-Mourir dans l’eau glacée

-Mourir dans le feu

-Mourir étouffée

-Mourir dévorée par un lion, tigre ou serpent

-Mourir empoisonnée 



Pour réaliser ces morts elle dû redoubler d’efforts mais elle n’avait pas le choix : c’était ça ou perdre réellement la vie.

Enfin, le livre annonça la dernière mort :

-Mourir dans un bain d’acide.

Noro avait peur et souhaitait plus que tout que ce cauchemar s’arrête. Elle rassembla tout le courage qui lui restait, se procura les produits chimiques nécessaires et se dirigea vers son bain d’acide.
Au moment où elle s’apprêtait à sauter, une policière l’attrapa. Elle avait été informée par des voisins inquiets ayant vu Noro transporter tous ces produits dangereux. Elle l’attrapa, l’entraîna dans sa voiture et appela sa tante.

Trente minutes plus tard, tante Hisan arriva.

< Tante Hisan ! dit Noro, Tu vas me sortir de là, pas vrai ? >

< Je regrette ma chérie mais je ne peux pas. Tu risques d’aller en prison jusqu’à ce que je trouve une solution >

< Comment ça ? Je vais me sortir de là seule ! dit-elle en pleurant. >

Elle n’avait plus que quelques minutes pour mourir de la façon ordonnée par le livre.

Pendant que sa tante et la policière discutait, Noro sécha ses larmes et s’échappa du véhicule. Elle courut le plus vite possible, et sauta dans le bain.
Elle se réveilla dans son lit.

< Tante Hisan ! J’ai réussi ! Adieu les mille morts différentes ! >

< Ma chérie je dois t’avouer quelque chose... >

< Oui ? >

< Cette malédiction recommence tous les seize ans... >

< Pardon ? cria Noro, Je détruirai ce fichu livre seule ! >

< Tu ne peux pas, lui dit Hisan. >

Noro jeta le livre dans le four, il brula mais réapparut comme neuf entre ses mains quelques minutes plus tard. Elle le jeta dans une bouche d’égout, mais en rentrant elle le retrouva sur sa table de nuit. Elle arracha les pages, mais quelques heures plus tard les pages manquantes étaient à nouveau dans l’ouvrage.

Noro était désespérée et ne sortait plus de sa chambre pendant des jours, même pas pour manger avec sa tante.

< Noro, te voir comme ça me fait mal comme une brulure d’acide...> lui dit un jour tante Hisan

< Une brûlure d’acide ? dit Noro avec une idée en tête. >

Elle courut vers le bain d’acide avec le livre à la main, et le jeta à l’intérieur.


FIN
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lia Gyselinck
Lia Gyselinck · il y a
merci a tous d'avoir lu mon histoire, je suis très contente et je réalise que j'ai bien fait de me faire un compte sur cette application. merci a tous! et désolée mais je n'arrive pas pour l'instant à mettre l'illustration de cette histoire, normalement elle est dans ma photo de profil ! Lia
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un livre sulfureux... j'espère qu'il a été détruit !

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Sakura

Odile Nedjaaï

Après plusieurs mois de chaleur oppressante, le métro n’en finissait pas de souffler son haleine de dragon à l’arrivée de chaque rame. Ma robe légère adhérait à ma peau moite et je... [+]


Nouvelles

L'épave

Francois Henault

Tout est prêt, vérifié deux fois plutôt qu’une. Il a contrôlé les détendeurs principaux, le détendeur de secours, le serrage des palmes, le paramétrage de sa montre-ordinateur. Puis il a... [+]