Les enfants de la lune

il y a
7 min
21
lectures
1
Le gout du sang dans la bouche



Peter avait eu plusieurs perforations par la lame de son ennemi durant le combat acharner qui avait eu lieu.




La douleur des os brisés




Heureusement que les pouvoirs de la bête lui fournissaient un facteur d'autogérison, sinon il ne s'en serait pas remis de ce combat.




La peur de perdre et de mourir



Il faut dire que l'entitée que Peter avait affronté était relativement puissante, si celle-ci n'avait pas relachée son attention quelques secondes, elle aurait certeinement pus le tuer.




Peter était allongé sur le sol, épuiser de son combat, et profitait des quelques instants fatidique ou il sentait une joie inébranlable. Celle d'afronter la mort et de vaincre.





-Quelques jours plus tôt, sur une scène de crimes londonienne-











ceux qui avaient fait le rituel n'étaient pas fait par des amateurs, la chaire encore présente sur les crânes disposés en pentacles témoignait de leurs rites avancés, l'entitée qu'ils avaient invoquée pour prendre possession de leurs corps devaient être très puissante. Un légionnaire peut être ou un berserker.Peter redoutait ce genre d'esprits car à cause de leurs intelligence malsaines ceux avaient le temps de faire un vrais massacre lors de leurs passage dans le monde des vivants, les loups ayant préters allégeance avant la seconde guerre mondiale en avait fait les frais. Rien qu'a cette pensée la bête intérieur de peter fremit de peur et d'exitation à la fois.

"Peter, tu m'a l'air perdus dans tes pensés mais tu devrait regarder, ça devrait t'intéresser"

Le petit détail que kurt avait trouver était très intéressant. Le morceau de parchemin brulé sur lequel était écrit un petit symbole ( une croix entourée d'un cercle ) était clair, s'était quasiment une signature qui lui était déstinés... Le rois des ombres !

Peter ne pus s'empêcher de contenir son exitation à la vue de ce petit morceau de parchemins intacte même malgrès les flammes. Toutes les parties de son être tremblait de rage, d'ailleur la bête qui sommeillait en lui avait du mal à ce contenir. Au fur et à mesure qu'il restait fixer sur ce symbole ce muscles se transormaient, la peau d'humain s'effilochait pour laisser place à une épaisse fourrure , sa colonne vértébralle ainsi que la taille de l'homme présent devant Erwan s'était transformer en une bête immonde ,,, Un long museau et des crocs acérés avaient laissés place au nez et à la bouche, une fourrure épaisse et d'un noir profond avait remplacer la peau.

Ce n'était plus des bras, mais une épaisse masse de muscles et ces mains étaient devenues des griffes ascérées.

Peter voullait crier le nom de sa nouvelle proie mais ce fut un hurlement de rage intense qui sortit de sa geulle à l'allure terrifiante. Erwan qui était juste à côter ne pus s'empecher de penser à quel point le spectale d'une transformation était aussi terrifiant qu'intéressant.,,

"Tu vas faire quoi maintenant ?"

Le loup qui venait de hurler devant lui tourna la tête, son envie de meurtre ce lisait dans ces yeux.


,,,,, Quelque part dans Londre. Durant la matinée ,,,,


Les petits bistrots Londoniens n'avaient pas perdus de leurs charmes ,,, Peter n'y avait pas mis les pieds depuis la mort de sa femme. Il y trouvait un certain réconfort, leurs tranquillités y était pour beaucoup. D'ailleur il attendait un homme dont le calme légendaire était très approprié à ce genre d'endroit.

"Salut Peter, j'imagine que quitter tes terres de russie n'a pas été simple, ta proie doit en valoir la peine"

"C'est un vieille ami, mais tu as dus t'en douter, au vus de ma demande"

L'agent Angel fesait partit des agents infiltrer pour le clan de Peter. Avoir une aide exterieur pouvait avoir son utilitée, comme traquer le rois des ombres, son ennemis de toujours ,,,,

"J'ai procédé comme tu me l'a demandé, voici une liste des crimes les plus horribles concernant la région, peut être que ton vieil ami se terre dans le coin ,,,"
"Possible, tu as pus t'apercevoir d'une augmentation de meurtre dans le coin ? Si on ne l'arrête tout de suite. il commetra le prochain crime contre l'humanitée"

Gladstone regarda Peter avec insistance ,,,

"Heureusement que ttu es la pour nous protéger de lui"

Ensuite fit un geste de la main et partit. Le dossier laisser sur la table.

Il était temps de s'y mettre, Peter commençer à feuilleter le paquet de feuilles que lui avait laii=sser son ami. Un meurtre à l'arme à feu ,,, Non. Un viol suivi d'homicide, pas encore. Puis après vint une tête trancher, point positif : les entailles étaientpresque parfaite et aucune trace de sang n'a été trouvée sur le sol. Peter mis cette enquête de côté pour y revenir plus tard s'il ne trouvait rien de plus intéréssant.

C'est en feuilletant le document qu'il trouva un dossier intéréssant ,,, Un homme relativement jeune retrouver nus, les pieds et les mains embrochés au mur par des clous. Le pauvre avait le visage tellement lascérer à l'arme blanche qu'on ne voyait plus que la forme du nez, même les oreilles manquaient. C'est vers cet endrois que le vieux loup se tournait, son éxpérience lui permettait de cerner les bon endrois ou enquêter.

Heureusement que les smartphones existaient

"Salut Angel c'est moi, tu pourras me laisser enquêter sur le meurtre du jeune Billy ?"

"Bien sur tu n'as qu'a demander ! Pour ton information on soupçonne un groupe de fannatique religieux ,,, Pauvre gosse"

"Effectivement ,,, Je serais sur les lieux demain mais ça ne durera pas longtemps"

"Très biens, et si à l'occasion tu veux boire une bière n'hésite pas à me joindre, si tu as comprit comment marches les smartphones"

"Très bien merci"

C'est vrais que depuis la seconde guerre mondial les technologies avait bien changées, depuis la simple radio.

Peter avait besoin de repos, le changement de pays l'avait fatigué. Bien plus que les combats, mais une folie meurtrière l'attendait et rien qu'a la penser du sang qui coulait, de la rage et l'éxitation à achever l'adversaire il en frissonnait d'un plaisir presque malsain.

Peter termina sa bière puis rentra à l'hôtel pour se reposer puisqu'il n'arrivait plus à dormir. D'ailleur les nuits étaient longues ,,, Entre les souvenirs des horreurs de la guerre et la vision du cadavre de sa femme encore à l'agonie. L'alcool l'aidait beaucoup à oublier toutes ces visions qui auraient rendus fous la plupars des mortels, ainsi que beaucoup de jeunes loups n'ayant pas subit leurs transformation.Tant qu'ils n'avaient pas perdus leurs humanité les jeunes loup gardaient leurs sensibillité d'êtres humains.

Pour se détendre au maximum Peter passait en boucle les vieilles chansons d'antan, tout en fumant clopes sur clopes. Qu'il détestait la nuit ,,,


Le lendemain matin, sur la scène de crime, dans une banlieu de Londres ,,,

Le vieux russe entra calmement dans l'appartement. Le première chose qui le choqua était l'odeur, pas l'odeur d'excréments mélangées au sang sécher du cadavre ,,, Même si elle étaient fortes à en faire vomir un simple être humain, non, c'est une effluve de chaire en décomposition plus une aura puissante de meurtre ainsi que la grande noirceur de ce lieux. Avec toutes ces horreurs présente en cet appartement n'importe quel prêtres, même les plus purs et droits, auraient dit que même dieux aurait abandonner le lieux. Et pour chasser les ténébres, rien ne vaut les lycans

Cette piste rendait l'enquête beaucoup plus simple, grâce son flair surdévelopper et entrainner par des années de traques en tout genre Peter arriverait sans encombres à détecter cette emprunte malsaine à plusieurs dizaine, voir centaines de kilomètres.

Peter était rester dans la pièce quelques minutes afin d'humecter l'odeur et s'en imprégner, il était tellement doué qu'il arrivait à faire cet exercice une clope à la bouche. Perfectionner l'odorat était l'une des première choses que l'on apprenait lorsque l'on devenait un lycan car en dehors de leurs griffes et de leurs crocs d'acier c'était leurs meilleurs armes.

Une fois que le vieux loup s'était suffisament approprier l'odeur il ne lui restait qu'a la retrouver, la pister et tuer le porteur ,,, C'était en quelque sorte le quotidien de ceux ayant reçus le cadeau de la morsure.

Afin de pouvoir pister rapidement l'odeur, Peter décidait de se mettre sur letoit de l'immeuble. Et effectivement dès qu'il dès qu'il était sortit les odeurs de pratiquement toute la ville lui apparaissaient, aussi bien les passant prenant le bus que ceux roulant en voiture que les bières servies dans les pub ou les morceaux de viandes servis chez le boucher.

"Allez ,,, Dit moi ou tu te cache, chère ami "

Il avait du mal à le trouver quand tout à coup une brise de vent lui fillait un coup de main, Peter avait pus renifler une petite odeur ressemblant à celle d'asmodial et au fure et à mesure qu'il avançait dans cette direction. Le lycan était de plus en plus sur, c'était lui. Maintenant qu'il avait son odeur le démon qu'il avait affronter des années auparavant ne pouvait plus lui échapper.

"Me revoila chère amis !"

Peter poussa un nouveau hurlement, celui-ci était différent de l'autre, il était destiné aux autres lycan pour leurs indiqués qu'il avait une cible et que lui seul avait le droit de la chasser, puis se retransforma en humain pour rester discret.

Afin de rester discret Le lycan ne courrait pas dans la rue bien que son exitation était grande, mais quiquonque s'approchait de lui ne pouvait s'empêcher de s'écarter. Sans savoir pourquoi, Même le groupe de jeune surrexités s'était tus lors de son passage.

Après plus de trois quart d'heure de marche éloigné de la ville, Peter était arriver d'un entrepôt délabré. En entrant il s'aperçut que l'entrepôt n'était pas si vide que ça, la forte odeur de métal et de poudre qui émannait du hangar dus l'en avertir. En se faufillant entre les caisses d'armes à feu il savait qu'asmodial était présent en ces lieux mais que celui ci savait cacher sa présence malgrès l'odeur.

"Que cherche tu à faire avec toute ces machines de mort, roi des ombre ?"
Une voix rauque et caverneuse sortie du noir, celle-ci était d'une platitude effrayante

"Chère amis lycan, tu n'as pas perdus de temps pour me retrouver ,,, et bien la réponse se trouve dans la question..."

"Ah quoi bon répandre la misère et la mort ? Nous vivons des temps stable depuis suffisament longtemps !"

Une ombre difforme sortie de l'ombre, Peter fut surpris de l'odeur qu'elle dégageait, beaucoup moins forte que la fois précédente

"Tu sais très bien que c'est la raison de ma venue dans ce monde ,,, Je suis né pour répandre le chaos"

Peter eu juste le temps de se transformer avant d'éviter une fulgurante attaque de l'immonde démon. Il faut dire que celui ci avait une grande lame à la place du bras droit et flottait dans les aires, pour acquérir plus de vitesse.

Dans la seconde de la première attaque un combat d'une fureur extrème éclatait. Des coups partaient dans tout les sens, les adversaires se projetaient dans les airs avec pour seul but de tuer l'autre et les projections étaient faites avec une force phénoménalle ,,,, Il faut dire qu'ils étaient de forces quasiment équivallentes, quoi que Peter était un peux plus puissant puisqu'Asmodial n'était pas rester sur terre suffisament longtemps pour acquérir toute sa force.
La joute durait depuis plus de 3 heures déjà et les deux combattants étaient encore prêts pour le combat quoiqu'ils commençaient à s'essoufler ,,,

"Tu n'as pas perdus de ta forme ,,, vieux loup que tu es ,,,"

Peter ne pris même pas le temps de répondre, c'était l'ouverture qu'il attendait car il savait qu'asmodial relachait toujours son attention pour mieux se donner en spectacle... Par orgueil. Et se jeta en un éclair sur la créature, l'attrapa par le coup et mis toute la pression présente dans les muscles de sa main, Asmodial se debattit autant qu'il le pus mais le loup resta ferme, esquiva tous les coups porter par le démon.

Jusqu'au moment fatidique ou la tête d'Asmodial éclatait... Le corp de l'ennemis juré relachait toute sa pression, ces membres tombaient comme des sacs de farines que quelqu'un aurait jeter, Puis le corps était devenus inerte sous la main du loup,

C'était enfin fini, Asmodial ne représentait plus aucunes mennaces pour l'humannitée... Peter était soullagé, ah un point qu'il se laissait tomber sur le sol sans prendre la peine de se retransformer en humain...

...

...

La joie d'un combat gagner

...

...
Fin
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,