4
min
Image de Suzanne Buck

Suzanne Buck

2556 lectures

910

Lauréat
Sélection Jury

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Cette nouvelle évoque avec délicatesse le déchirement silencieux d'un couple marqué par la perte d'un enfant. Introversion ou regard porté vers ...

Lire la suite
Disponible en :

J’étais en train de peindre une nervure lorsque mon mari entra dans mon atelier et m’annonça qu’il en aimait une autre et me quittait. Quiconque a déjà peint des fleurs et des feuilles sait à quel point peindre une nervure est une opération délicate qui ne peut pas être interrompue. On utilise un pinceau extrêmement fin, à peine imbibé d’un blanc crémeux, on prend sa respiration pour éviter tout tremblement et on trace la nervure en un seul trait léger qu’on espère réussi. Je terminai donc ma nervure, rinçai mon pinceau, l’essuyai soigneusement en lui imprimant une légère rotation pour que la pointe garde son acuité, le posai dans son support et levai les yeux. Mon mari bien sûr ne m’avait pas attendue. Il était parti sans bruit, refermant la porte avec douceur, comme on fait avec les grands malades. Je me laissai aller sur le dossier du fauteuil et me mis à réfléchir.

J’avais connu mon mari au cours du bal de la Saint-Patrick. Nous nous agitions l’un en face de l’autre comme on fait maintenant quand on prétend danser.
Il m’avait plu tout de suite, avec ses yeux d’un bleu sine qua non ; je n’aurais jamais pu vivre avec un regard noir. Je dus lui plaire aussi, nous avions décidé de nous revoir et, très vite, nous nous étions mariés dans un joyeux chaos. Nous étions très différents mais d’accord sur l’essentiel : les corridas, les baleines, les bébés phoques, tout ça... Et cette mystérieuse et inexplicable alchimie qui se passe entre deux êtres qu’on appelle l’amour avait fonctionné. Nos disputes étaient aussi fréquentes que nos fous rires, nos réconciliations nous laissaient étourdis de plaisir. Nous étions très heureux.
C’est sûrement au cours d’une de ces réconciliations que nous avons conçu notre fils. Nous avons connu ce miracle, ce bonheur fou d’avoir un enfant. Notre amour pour lui dépassa tous les autres, même celui que nous avions l’un pour l’autre. Et puis un jour, ce merveilleux bébé, si rieur et si tendre, glissa subitement hors de sa vie, glissa de nos mains si aimantes, nous laissant broyés par la douleur. Qu’avions-nous fait ou qu’avions-nous oublié de faire ? Rien, nous dit le médecin, ce n’était pas rare qu’un bébé cesse tout simplement de vivre.
Le bonheur se partage, pas les chagrins. Les nôtres s’ajoutaient, chacun voyait dans les yeux de l’autre son effroyable souffrance, et nous n’osions plus nous regarder. Nous avons d’ailleurs cessé de le faire, chacun cherchant comme il le pouvait son chemin hors du malheur. Mon mari n’avait pas, comme moi, connu pendant neuf mois ce sentiment unique d’être deux et pourtant de ne faire qu’un avec son bébé ; en le perdant, je m’étais perdue aussi. Lui a continué à voir ses amis, de plus en plus fréquemment, il avait besoin de compagnie constante. Moi, j’ai fui le monde et préféré la solitude.
C’est à peu près à cette époque que je me suis mise à peindre des capucines.
J’ai aménagé un atelier dans la lingerie de notre maison. Parfois mon mari entrait pour donner ou demander quelque chose, il jetait un bref regard sur mon travail et ses sourcils relevés disaient clairement : « Encore des capucines ? » Oui, encore et toujours des capucines. Rien d’autre. Peu à peu, au cours des petits trajets de mes pinceaux, l’apaisement venait.

Les capucines sont des plantes étonnantes. Leurs feuilles arrondies ont une pâle étoile un peu excentrée vers le bas d’où partent avec grâce neuf nervures très fines encore plus pâles, presque droites, formant un délicat rayonnement. Les tiges sont souples, mais les fleurs se dressent au-dessus des feuilles en une profusion de couleurs. Comment décrire les couleurs des capucines sans sombrer dans les clichés... Jaune pâle, vifs, safranés, orangés, rouges, grenat, cela ne veut rien dire si l’on ne parle pas des capucines perlées le matin, flamboyant au soleil, éclairant l’ombre, et de leur doux chatoiement à la lumière du jour finissant. Aucune autre fleur ne peut rivaliser avec une telle palette. Et quand vient l’heure de mourir, elles referment hermétiquement leurs cinq pétales fripés, en gardant la tête droite, braves petites ! Bref, j’admire les capucines.

Alors, mon mari en aimait une autre, il savait encore aimer et, je suppose, il était aimé en retour... Ça ne m’étonnait pas. Il avait toujours ses beaux yeux à l’eau limpide dans lesquels je plongeais les miens avec délices autrefois, et son sourire chaleureux qui me faisait chavirer, avant, dans une autre vie. Ses cheveux couleur de châtaigne ne s’étaient pas clairsemés. Il était intelligent, à l’écoute des autres, il n’était pas très grand – mais c’est bien connu que les hommes petits sont de meilleurs amants –, il avait suffisamment d’atouts pour séduire. Il ne m’avait pas dit qui était « l’autre ». Ce n’était pas important, il l’avait sûrement bien choisie. Peut-être la jolie rousse aux yeux verts, qui avait un petit nez impertinent et des taches de rousseur, irlandaise comme lui et qui travaillait dans le même bureau ? Elle était gaie et charmante, elle pouvait remettre de la joie dans sa vie. Ou bien la belle brune qui s’occupait des relations avec la clientèle ? Ou peut-être... Mais non, je n’allais pas chercher qui, ça n’avait pas d’intérêt, il méritait de commencer un nouveau parcours et de le réussir avec la partenaire de son choix.
Moi aussi j’aurais pu recommencer, j’étais encore possible sur le marché, mais « aimer », si je connaissais le mot, je n’en comprenais plus le sens, plus l’ivresse, le mot s’était vidé, j’étais infirme du cœur. Alors, quelle alternative ? Lui souhaiter bonne chance ou essayer de le reconquérir ? Ne plus être le spectre qu’il croisait quelquefois dans la maison ? Réapprendre à le regarder comme l’homme que j’avais tant aimé, qui avait enchanté ma vie, lui donner à nouveau la magie de l’amour ? En serai-je seulement capable ? Ça méritait réflexion. Je fermai les yeux un long moment puis me levai : ma décision était prise.

Le lendemain matin, il n’était pas revenu. Je suis allée chez le coiffeur, ai bravé l’air surpris de la manucure – oui mademoiselle, quand on peint on se fait des taches indélébiles et je n’aime pas la pierre ponce, mais je n’en ferai plus –, puis je suis montée dans mon atelier pour ranger tout mon matériel de peinture. J’ai commencé à mettre pots et pinceaux dans un carton et, en roulant la toile sur laquelle je peignais la veille, j’ai vu qu’il ne manquait qu’une feuille au bouquet presque achevé. C’était dommage de ne pas le terminer, ce serait l’affaire de quelques minutes ; j’ai donc enfilé ma blouse et repris mes pinceaux. J’ai entendu en bas la porte s’ouvrir, mon mari entrer dans la chambre, ouvrir les placards. Il était probablement en train de faire sa valise. Puis je l’ai entendu s’approcher de la porte, cette fois il allait partir pour de bon. Qu’est-ce que j’attendais pour dévaler l’escalier, me jeter contre lui, le serrer dans mes bras, et enfin, enfin, sentir les sanglots monter dans ma gorge et trouver des larmes pour mes yeux secs... mais j’étais en train de peindre une nervure, et quiconque a déjà peint des fleurs et des feuilles...

PRIX

Image de Hiver 2018
910

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de marina paul
marina paul · il y a
Que ca fait du bien de vous lire!
Image de Agathe A
Agathe A · il y a
Magnifique ❤❤❤
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Je suis tombée par hasard sur ce texte magnifique. Pas de larmes, pas de récriminations, mais une blessure insondable...
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Bonsoir Suzanne, vos capucines m’avaient déjà plu à l’époque où j’ai soutenu ce récit.
La suite de Frénésie est en finale merci pour votre soutien :)

Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Très belle recommandation.
Récit construit avec un mélange subtil de tristesse, de douleur, de la délicatesse et un peu d'humour.
J'ai beaucoup apprécié très sincèrement.
Une petite invitation à soutenir mon oeuvre en compétition : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Mes félicitations venues en retard. Mais je serai au parfum dorénavant parce que je viens de m'abonner à votre page. . Je vous invite à lire et à soutenir si cela vous plaît, mes deux oeuvres " Sous le regard du diable ". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
J'aime bien votre écriture narrative faite de détachement mais qui dit, malgré tout, l'essentiel ...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci Charles, je suis heureuse que mes capucines vous aient touché.
Image de Amelia Kaye
Amelia Kaye · il y a
Superbement bien écrit ! Mes félicitations !
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Outre une première lecture enthousiaste , une seconde en y ajoutant, outre mes remerciements, mes tardives et sincères félicitations.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Un amalgame de sentiments, très prenant....
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Mes félicitations tardives mais sincères et merci encore pour vos mots.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Je découvre un peu tard cet intense moment de LITTERATURE
Image de Pinky
Pinky · il y a
Une histoire qui mêle douleur, douceur et délicatesse!!!! merci pour ce moment de pure émotion!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci à vous de l'avoir apprécié
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Subtil et fin. J'aime beaucoup.
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Ce texte, que je découvre grâce au palmarès, est un petit bijou... D'abord drôle, puis émouvant... Tristesse et délicatesse se mêlent... Mais aussi légèreté, intelligence, beauté, souffrance, douceur, profonde douleur... Bref, à l'image d'une capucine, cette histoire, écrite avec tant de finesse, est étonnante... Inoubliable.
Bravo, Sarah, pour ce Prix d'Hiver amplement mérité.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Que de gentillesse dans ce commentaire, je ne savais pas que j'avais mis tant de belles choses dans mes capucines, ma "plume" courait toute seule, parfois elle m'échappait... et elle a trouvé le chemin de votre coeur. Vous devez être quelqu'un de très généreux. Merci !
Image de Siskatdeu
Siskatdeu · il y a
Fouyaya c'est trop beau
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci! Fouyaya me plait beaucoup, ça signifiie quelque chose ? En quelle langue ?
Image de Manita
Manita · il y a
Félicitations !
Image de Suzanne Buck
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Toutes mes félicitations, Sarah !
Image de Suzanne Buck
Image de Steph
Steph · il y a
Très heureuse que votre nouvelle soit lauréate.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Contente qu'elle vous ait plu !
Image de Noël Sem
Noël Sem · il y a
Court. Sobre. Efficace.
Bravo

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour ce commentaire si sobre, court, efficace, lol, ce sont trois mots que j'aime bien.
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Très heureuse que ce joli texte soit lauréat, sincères félicitations Sarah !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
En panne de connexion, n'ai pas pu vous remercier plus tôt, Cela me fait plaisir que mon texte vous ait plu .
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Félicitations, Sarah, pour cette finale !
Au plaisir de vous lire...

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Jean-Luc, ça ne va pas tarder !
Image de Chantal Sourire
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci pour le sourire et le commentaire.
Image de Angel
Angel · il y a
Félicitations.
Image de Suzanne Buck
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Toutes mes félicitations chère Sarah!
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Félicitations Sarah pour votre nouvelle récompensée !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Y
Un grand merci Bernard.

Image de Alice Merveille
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour ce ouiii qui ne manque ni d'énergie ni d'indulgence !
Image de Patricia Burny-Deleau
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Pardon d'avoir tant tardé ) dire merci.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
et d'avoir fait une faute de frappe !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Vous pouvez corriger en cliquant sur la petite flèche tout à droite. Bonne soirée.
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Félicitations !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
pardon d'avoir tant tardé à dire merci, j'aime beaucoup ce pseudo, il me parle et je l'écoute !
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Félicitations Sarah pour ce prix mérité. Bonne journée !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Ratiba, un petit problème de vue m'a empêchée de répondre plus tôt.
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Pas grave ! A bientôt sur nos pages :-)
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Trop contente pour vous! C'est bien mérité. Bravo Sarah
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Abi, vous êtes quelqu'un de généreux.
Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Félicitations !!! Champagne ❤
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Il est au frais dans le frigo, on le boit ce soir ! Merci nièce chérie !
Image de Steph
Steph · il y a
Quelle tristesse, quelle prise de conscience, quel courage... Quel dommage...
La métaphore des cinq pétales qui de referment au moment de mourir est poignante.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
je croyais vous avoir répondu, mais mes remerciements ont disparu ! J'ai beaucoup aimé votre commentaire, il est un poème à lui tout seul. n grand merci.
Image de Bernard Bobin
Bernard Bobin · il y a
Très bien écrit mais on s'enlise un peu.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Il ne faut pas vous laisser faire ! J'essaye seulement de raconter une histoire presque simple, Merci pour cette critique, c'est toujours utile.
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
L'impossible deuil et l'enfermement dans une solitude liée au chagrin. Cette impossibilité de reconstruire avec l'autre parent est à son apogée dans la chute du récit. Une nouvelle au ton très juste. Bravo Sarah !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour vos encouragements.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
On divorce pour des broutilles qui masquent la raison profonde ! Bravo, Sarah pour cette nouvelle agréable à lire et qui fend le cœur ! Vous avez les cinq votes.
Je vous invite à lire un sonnet qui devrait ne pas vous déplaire : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Un grand merci pour ce commentaire. Un petit problème de vue m'a empêchée de répondre plus tôt mais je vais essayer de trouver votre sonnet qui m'intrigue d'avance !
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Pour le trouver, il suffit de pointer la souris sur le lien http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba et de cliquer gauche.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
J'ai beaucoup aimé votre poème, me suis balancée au rythme des vagues comme je le faisais dans mon enfance au bord de l'océan, je savais que ça finirait mal mais c'est si bien écrit, bravo Jean, mes votes.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Suzanne ! Vous avez soutenu mon sonnet Mumba et je vous en remercie. Il est désormais en finale. Le soutiendrez-vous de nouveau ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Bien sûr, j'ai dû m'éloigner de l'ordinateur pour de graves raisons personnelles mais j'y reviens tout doucement et vais relire votre sonnet dès demain matin. Le sonnet est une forme poétique que j'apprécie particulièrement.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Ravi que vous ayez aimé mon sonnet et voté pour lui, Suzanne. Belle journée à vous.
Image de Arlette Hélène Godefroy
Arlette Hélène Godefroy · il y a
Magnifiquement écrit. Comment peut-on se remettre de la perte d'un enfant ?! Jamais je suppose. Il est vrai que les hommes ont la faculté (la chance ?) D'oublier plus vite, de revivre...
Image de Diane Delo
Image de Emmanuelle Solac
Emmanuelle Solac · il y a
Bravo pour ce texte très profond qui vise, et atteint, directement le cœur du lecteur. Le sujet est traité avec une grande pudeur et une grande finesse psychologique. Je vous soutiens de mes voix. Peut-être aimerez-vous mon texte, La force du lien ?
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Le texte défile entre délicatesse et justesse, bien que les thèmes abordés soient nombreux, très beau travail, félicitations
Image de Camille Bellerive
Camille Bellerive · il y a
Magnifique.
En particulier quand elle passe d’un drame aux capucines, hypnotisée par un réconfort apaisant et hostile.

Image de Klelia
Klelia · il y a
Texte touchant d'un amour disparu remplacé par un loisir devenu une passion
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
agréable moment de lecture
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Une belle histoire, mélancolie et capucines, un bon cocktail.
Si le cœur vous en dit, j'ai un poème en finale, 'Dès les premières lueurs du jour'.

Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
tous mes votes pour Les capucines qui l'ont bien mérité
Image de Manita
Manita · il y a
Aérien .Pudeur et délicatesse. Pour ce plaisir à vous lire je vous donne toutes mes voix et...je m 'abonne
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
La peinture; une si belle aventure :) et si le coeur vous en dit je vous invite à découvrir mon univers http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-plumes-du-plaisir?all-comments=true&update_notif=1512411494#fos_comment_2269162, belle journée.
Image de Iztougoud
Iztougoud · il y a
La vie quoi... mais avec la poésie en plus...
Image de Slavia
Slavia · il y a
Très beau : sensible et pudique en même temps.
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Mes pinceaux ne connaissent pas encore les capucines !... cela semble fascinant... peut être un peu trop prenant... J'aime bien votre texte Sarah :-)
Image de Marthe Lebert
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
C'est pourtant vrai que les capucines sont des plantes étonnantes, votre texte l'est également, dans le bon sens du terme... Il m'a surpris et touché. Bonne route à lui !
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
J'avais adoré et c'est toujours le cas.
Image de Angel
Angel · il y a
Mon soutien, pour ce très bon récit.
Image de Alice
Alice · il y a
Oh la la je l'avais adorée celle-la
Image de Marie Claire Suarez
Marie Claire Suarez · il y a
j aime la délicatesse de votre récit que je découvre. L'amour la vie la mort. les subterfuges des 2 protagonistes pour combler leur malheur infini les humanisent au plus haut point. mes votes
Image de Emsie
Emsie · il y a
Tout mon soutien à ce texte infiniment triste, mais vraiment magnifique. Un grand bravo, Sarah !
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Mes voix trempées dans l'eau claire du vase, plein de capucines.
Je vous soutiens.

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Une souffrance qui éclot sous forme de capucines grâce à la magie de l'écriture. Quelle belle transmutation! Vous avez mon soutien. Je vous invite aussi à explorer "la cage dorée", ma dernière nouvelle. Bonne chance pour cette finale, Sarah.
Image de Briges
Briges · il y a
Je revote avec grand plaisir !
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Je vote de nouveau avec grand plaisir Sarah :)
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon vote maxi pour ce petit bijou !
J'ai en lice une nouvelle, le refuge, nous nous talonnons mais si le coeur vous en dit...Et moi aussi, j'aime les capucines !

Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Bravo pour cette finale Sarah !
Image de Arlo
Arlo · il y a
Mes votes confirmés avec un grand plaisir. Mon poème "Sur un air de guitare" est en finale du prix hiver catégorie poésie. Je vous invite à venir le visiter si vous le souhaitez .http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/sur-un-air-de-guitare-1
Image de Alice Merveille
Image de Jipe GIRAULT
Jipe GIRAULT · il y a
Triste mais belle écriture. Je vote et si vous avez du temps passez par "Sauvagement Ordinaire" en finale lui aussi
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Je confirme! Bravo.
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
C'est bien triste mais très réussi ... Bravo ... mes voix pour une belle finale
Image de Lilibellule38
Lilibellule38 · il y a
Je suis consternée, elle n'a toujours pas pris la bonne décision. Mais j'en suis sûr, un jour peut-être, qui sait... :)
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Finale, Sarah ! Je vote et je vous invite à voter ou à confirmer vos votes pour “Gros père Noël” et “ De l’autre côté de notre Monde” si vous les aimez toujours. Merci d’avance !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gros-pere-noel
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/de-l-autre-cote-de-notre-monde

Image de Zouzou
Zouzou · il y a
re- +5 ! Moi , j'ai mes ' vendanges tardives ' si vous aimez !
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Mon soutien en finale, je vous découvre. Aimerez-vous Tropique en finale lui aussi ? Merci par avance
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Mon vote renouvelé - bonne soirée
Image de Marie
Marie · il y a
Ah, ce texte est toujours superbe !
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Sarah, voici à nouveau mon soutien pour ce très beau texte.
Je suis également en finale avec "L'étrange boutique des métamorphoses" alors, si cela vous tente, votre soutien sera le bienvenu !

Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Bonne chance en finale! Je revote.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Toutes mes voix pour ce très beau texte. Bonne finale.
Image de Sandra Dulier
Sandra Dulier · il y a
Par touches intimes et précises, un portrait de couple qui décline et se brise. Quelle vie après la perte d'un enfant ? Maman, je n'ose imaginer ce contre-nature. Et pourtant, il faut vivre. Le choix de peindre est peut-être une façon de se reconnecter à l'instant, solitude nécessaire pour vivre encore. J'ai apprécié. Je vous invite à découvrir quatre lignes, un voyage au cœur de neige, Boréale. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/boreale
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
Vos mots vont droit au coeur, comme des uppercut. Ils touchent, font mouche et broient ce qu'il reste à broyer, du moins ce que vous en avez laissé. Tout y est, du deuil de l'enfant perdu, de ce qui ne se répare jamais et de ce qui éloigne la mère du père dans ce cas précis. J'ai espéré tout du long qu'elle rangerait ses pinceaux et retournerait auprès de lui mais vous en aviez décidé autrement... D'ailleurs pouvait-il y en être autrement ? mes votes pour ce texte douloureux.
Image de Isabelle Is'Angel
Isabelle Is'Angel · il y a
Touchée, émue ... mes votes avec plaisir !
Image de Cookie
Cookie · il y a
De l'émotion à la lecture de cette histoire. En espérant qu'elle a pu reconquérir son mari. J'aime
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Je regarderai mieux les capucines.....
Celle qui dit Je... enfin a fini son deuil
et va conquérir un monde aux yeux d'azur

Image de Krystof
Krystof · il y a
Magnifique texte, d'une douceur qui m'a touchée malgré le drame. Une bien belle rencontre que je suivrais avec plaisir
J'ai pour ma part une nouvelle d'un tout autre style aussi, que je vous invite à lire!
Félicitations
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/premonition-personnalisee

Image de Papaya
Papaya · il y a
Votre récit m'a complètement bouleversé. Je n'écrit pas, je suis plus lectrice. J'ai quand-même voulue écrire un très très court pour les 40 ans du RER en souvenir d'un amis . Voudriez vous bien lire mon texte et me donner votre avis ? Je vous fais un clein d'oeil dessus..
Image de Steph Sagne
Steph Sagne · il y a
Jolie récit très émouvant. Mon vote d'encouragement
Image de Paulette
Paulette · il y a
Et oui ! Il y a l’amour, la vie et ...
la passion pour l’oublier

Image de Arnaud Desanglades
Arnaud Desanglades · il y a
Merde, rapidement j'ai pensé : "purée encore une histoire d'enfant mort, ça devient un sport national", sauf que... sauf que c'est bien écrit, avec pudeur, que le drame n'est pas le prétexte mais un élément de l'histoire. Chapeau
Image de Incorigibile
Incorigibile · il y a
j'ai vu... J'attends.
Image de Incorigibile
Incorigibile · il y a
Un régal. L’alliance de 2 mondes, connu et inconnu (la peinture)
Tout est dit et bien dit.
Je vous quitte pour aller rechercher d’autres textes que vous avez pu écrire
MERCI

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci d'avoir donné votre avis, je suis heureuse de savoir que vous avez apprécié ma nouvelle, mais ne cherchez pas, je n'ai rien envoyé d'autre, ça viendra...
Image de Bruno Perera
Bruno Perera · il y a
Normal, avec les capucines, faut pas rigoler.
J'ai aimé.
Merci...
même si j'apprends que "c’est bien connu que les hommes petits sont de meilleurs amants" et c'est trop dur quand on mesure 1,90 m... -;)

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Pas de souci Bruno, c'était juste pour consoler les hommes petits, lol !
Image de Zérial
Zérial · il y a
mon vote à nouveau, j'adore ce texte
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Voilà une réponse qui me fait grand plaisir, merci Zérial !
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
je sais de quoi vous parlez concernant la peinture d'une nervure... Pour la peindre, il faut garder son sang froid et ne pas être distraite. Une belle histoire écrite au pinceau fin. Bravo !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
votre commentaire aussi est écrit au pinceau fin, un grand merci !.
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Un très très beau texte qui parle de l’impossibilité de vivre et d'aimer à nouveau avec une élégance et une délicatesse remarquables!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
moi j'y crois pourtant, mais pas mon héroïne, elle a eu peur au dernier moment ! merci beaucoup de vous être penchée sur mon récit avec autant de bienveillance.
"Doum" dans le pays où j'ai passé une grande partie de ma vie est le nom d'un tout petit palmier nain avec lequel les paysans et artisans tressent de ravissantes corbeilles, votre pseudo a réveillé bien des souvenirs...

Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
ça me va tout à fait un petit palmier nain! Je ne suis pas bien grande et j'aime beaucoup les palmiers. De quel pays parlez-vous?
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Du Maroc où j'ai passé mes premiers 30 ans. Je n'y suis pas née mais j'étais un bébé quand mes parents s'y sont installés. J'ai été catastrophée quand il a fallu quitter ce magnifique pays.
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
Un très beau texte à l'écriture maîtrisée et à l'intigue efficace. Mes voix! Peut-être prendrez-vous le temps de lire " Ma muse" publiée parmi les nouvelles en compétition? Merci
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour ce sympathique commentaire et vos voix.Je vais essayer de trouver votre muse !
Image de IsaB
Image de Suzanne Buck
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une écriture tout en retenue, en finesse et suggestion. L' émotion s'exprime par touches successives, qui enchaînent et retiennent le lecteur dans ces tiges de capucines à la fois si fragiles et si solides. La description de la fleur et de ses couleurs m'a également beaucoup impressionnée, bravo Sarah !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci d'avoir pris le temps de m'écrire cette fine analyse... et d'avoir aimé mes fleurs.
Image de Nicky
Nicky · il y a
Une fois l'histoire commencée, impossible d'arrêter de la lire ! Je regrette que c'est une histoire courte!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Un grand merci Nicky pour cette gentille appréciation
Image de CdF
CdF · il y a
Magnifique. La chute est parfaite...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
seriez vous par bonheur Christophe ?
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour cette réponse de pro!
Image de Mamol
Mamol · il y a
Très très beau. Votre texte dégage beaucoup d'émotions.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
.. et votre analyse aussi ! je suis heureuse de savoir que mon récit a pu vous émouvoir.
Image de Shagaly
Shagaly · il y a
Très jolie nouvelle. Il y a la vérité de ce refuge que l'on peut trouver, suite à un chagrin, dans une occupation répétitive et absorbante qui nous déconnecte d'avec la douleur. Il y a cette lassitude de l'émotion et de l'affect qui nous fait renoncer au possible. Il y a surtout l'implacable et futile appel de l’addiction où l'on s'enlise d'un coup, oubliant tout.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour votre avis très pertinent , il y a bien un renoncement plus ou moins déguisé.
Image de Jeanne Mazabraud
Jeanne Mazabraud · il y a
Après cette lecture on regarde les capucines autrement
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour elles, elles méritent votre attention !
Image de Annie Mathieu
Annie Mathieu · il y a
Respect des personnes, de la nature et des objets, tels que les livres, nos parents nous ont transmis c'est valeurs, perpétuées par mes filles et petites, que du bonheur !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Si ma petite nouvelle vous a donné du bonheur, j'en suis ravie ! Merci.
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...une addiction à laquelle le cœur ne semble pas répondre ? mes voix !
si vous avez 2 mn venez goûter à mes ' vendanges tardives' et vous plonger dans mes ' de ses eaux profondes '!

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
j'ai bien lu , et aimé, vos vendanges tardives, répondu au-dessous.
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
merci , Sarah !
Image de Gerard Hicés
Gerard Hicés · il y a
Trés beau Sarah !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci de l'avoir trouvée belle.
Image de Marie
Marie · il y a
J'ai mis du temps à retrouver votre texte que j'avais vu passer. Sur un sujet somme toute classique, vous faites passer une grande émotion. Votre écriture a la finesse d'un pinceau pour fleurs et feuilles. Bravo !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Marie, j'ai beaucoup peint de fleurs et de feuilles dans ma vie mais je revenais toujours aux capucines, ces fleurs touchent en moi un point sensible !
Image de Marinocar
Marinocar · il y a
Beaucoup de pudeur, de générosité, d'amour, de délicatesse et d'abnégation !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
un grand merci pour cette avalanche de compliments et mes gros bisous.
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci pour cette lecture toute en finesse et pleine d'émotion ! Belle nouvelle qui nous amène à réfléchir sur le deuil, l'amour et sa fragilité.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
L'amour peut aussi donner de la force, mais pas dans cette petite histoire.Merci d'avoir ressenti de l'émotion en la lisant.
Image de Colette Seigue
Colette Seigue · il y a
Belle écriture et pleine d'émotion. +5 mérités
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Un grand merci pour ce commentaire et pour vos votes
Image de Nais
Nais · il y a
Vous m'avez eue "en plein dans le mille" :Récit pudique, émouvant et efficace. Toutes mes voix.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci pour ces trois adjectifs qui me touchent ...et pour vos voix !
Image de Marie France Murat
Marie France Murat · il y a
Beaucoup d'émotion à la lecture de cette histoire, aussi délicate que la nervure d'une feuille!...J'ai vote 4♡
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Votre avis me touche , merci pour vos votes
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Quel ressenti au travers des mots et….du pinceau! Merci
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est à vous que je dois dire merci, contente de vous avoir touché
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Félicitations pour votre succès,si vous souhaitez feuilleter le livre d'une enfance heureuse ,RDV au http://textup.fr/220395Jn
Votre point de vue (franc) me ravirait.Bon dimanche.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
c e sera fait dès demain, et je vous écrirai ce que j'en pense.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Trés sympa à vous,bonne soirée.
Image de Elvis Vincent
Elvis Vincent · il y a
Sincèrement bouleversant
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Elvis, je suis contente de vous avoir touché
Image de Lola Mb
Lola Mb · il y a
Joli texte plein d'émotion et de délicatesse comme les capucines
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est un beau compliment, merci.
Image de Paps
Paps · il y a
Sobre, élégant, de la délicatesse et de l'humour, " possible sur le marché " par ex. Bravo !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Paps, il y a du Manou là dessous !
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Un récit tout en finesse et en sensibilité.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Valérie, cet avis me fait un grand plaisir
Image de Annie Mathieu
Annie Mathieu · il y a
Tout en délicatesse !!!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
La brutalité m'est étrangère, merci beaucoup pour votre commentaire
Image de Guy Lombardo
Guy Lombardo · il y a
Beau style très fluide. Récit émouvant.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Guy d'y avoir été sensible.
Image de Amélie Rassat Carpano
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Mais chère Amélie, comment l'as-tu su ? Je n'en ai pas parlé à la famille sauf Manou. Merci en tout cas.
Image de Anne-Marie Mpeye
Anne-Marie Mpeye · il y a
J'aime beaucoup cette sobriété intelligente. Bravo ...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci pour ce beau compliment
Image de Punkylou
Punkylou · il y a
Plein de tendresse et de générosité même dans la douleur
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
deux qualités que j'aime, merci Punkylou de les attribuer à ma nouvelle
Image de Plumebernache
Plumebernache · il y a
Une merveille de délicatesse. Comme la peinture d'une nervure de capucine.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
ça ne peut pas me faire davantage de plaisir. Merci.
Image de Jacques
Jacques · il y a
De la douleur lorsque les autres tournent la page pour vous
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Votre avis est un peu énigmatique, vous me faites beaucoup réfléchir !
Image de Jacques
Jacques · il y a
on n'est pas toujours maître de son destin
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
On l'est même rarement, tant d'impondérables entrent en jeu dans nos décisions que nous croyons maitrisées ! mais qui tourne les pages à votre place ? Question toute métaphysique à laquelle je ne demande pas de réponse.
Image de Jacques
Jacques · il y a
Il vaut mieux ne pas savoir, juste pour garder l'espoir.
Image de Lilibellule38
Lilibellule38 · il y a
Ce texte est très touchant... Cette maman qui n'arrive pas à se remettre du décès de son fils ... m'a fait naître une larme d'émotions. Pourquoi elle ne bouge pas? Ah, c'est vrai je suis dans la fiction! J'étais emportée par votre récit. Merci
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci à vous Lilibellule, et quel joli pseudo, si léger ! Ah oui, pourquoi elle ne descend pas ? Je ne sais pas, le texte m'a échappé, ça m'arrive souvent, mais vous l'auriez peut-être moins aimé si je l'avais poussée!
Image de Solera
Solera · il y a
Bonsoir, j'ai bien aimé cette douce décente d'une fin d'un amour et le début d'un autre amour.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
le début d'un autre amour est hors jeu, qui sait s'il tiendra? Merci Solera d'avoir donné votre avis.
Image de Marianne
Marianne · il y a
j'aime bien la fin en boucle.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
J'en suis ravie, moi aussi j'aime les fins en boucle, tourne manège, c'est la vie !
Image de Caco
Caco · il y a
Super bien ecrit
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C"est un beau compliment, merci Caco.
Image de Coucou!
Coucou! · il y a
Le tout raconté presque sans émotion et pourtant si vivant.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
L'émotion s'est cachée, elle attend le bon moment mais il ne vient pas !
Image de Lllia
Lllia · il y a
Vraiment très beau et touchant. Les émotions se dégagent avec une facilité déconcertante. J’aime beaucoup les thèmes abordés et cette courte histoire a réussi à me faire imaginer avec précision la scène, les personnages, et surtout, l’énorme sentiment de vide, de manque. C’est à la fois triste et magnifique.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est votre commentaire qui est magnifique, j'en suis toute remuée !
Image de Don Quichotte
Don Quichotte · il y a
Beau et triste à la fois. Bien écrit. J'ai aimé cette escapade dans votre univers.
Quelle chance aussi: Je ne suis pas très grand et j'ai les yeux bleus...
Et il y a exactement la photo de mon chat sur votre profil. Décidément !

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est drôle, qui sait, nous étions peut-être faits pour nous comprendre, lol ! petite erreur du hasard, des lieux et surtout de la chronologie, je suis une vieille dame, grande admiratrice de la grâce, de la douceur et de l'indépendance des chats. Chaque chat est une énigme.
Beaudelaire écrivait "viens mon beau chat sur mon coeur amoureux" ... C'est une musique à trois temps, une valse ! Je vous souhaite une belle vie pleine d'amour et de chats, n'essayez pas de les comprendre, il suffit de les aimer.

Image de Don Quichotte
Don Quichotte · il y a
A propos de chronologie il ne faut jamais parier de rien. Car je ne suis pas né, non plus, de la dernière pluie...lol
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est amusant mais on ne va pas faire un concours , je vous battrais !
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Votre texte touchant aborde avec délicatesse cette souffrance de l'enfant perdu qui chez la femme, plus encore que chez l'homme est dévastateur. Ne cherchez pas mon vote, je ne vote, ni ne concoure. mais je sais aimer
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Alors vous savez l'essentiel, merci de me l'a voir dit.
Image de Briges
Briges · il y a
Tellement touchant, limpide, ciselé, si bien décrit que je me suis trouvée dans la lingerie en train de regarder votre main sûre terminer sa nervure ... merci
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est si joliment dit que j'aimerais lire une de vos oeuvres, si vous voulez bien me dire laquelle.
Un grand merci pour cet avis qui me touche particulièrement.

Image de Nicole Goffaux
Nicole Goffaux · il y a
Belle histoire mais sujet triste mais qui peut arriver à n'importe qui dans la vie...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Bien sûr, et je ne le souhaite à personne. Cette femme est morte moralement
Image de Poissonchat
Poissonchat · il y a
Je ne sais pas pourquoi (ou plutôt je le sais très bien) votre texte m'a tout de suite plu.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Tant mieux, j'ai donc réussi à vous toucher, que souhaiter de mieux ?
Image de Patrick Ferrazini
Patrick Ferrazini · il y a
On sait difficilement pourquoi et comment un texte vous accroche... Ici vous nous emmenez, touche par touche vers une fin, à la fois pleine de douceur et d'amertume, comme la vie sait parfois se montrer...
Bravo pour votre magnifique texte !!!

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Patrick, je suis très sensible à votre commentaire.
Image de Christine Hardy
Christine Hardy · il y a
Je vous prends dans mes bras, vous fait un calin et vous envoie des bouffées d'amour.
Image de Christine Hardy
Christine Hardy · il y a
Pardon pour l'orthographe du "fais".
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Comme c'est gentil ! Vous êtes sûrement une personne de grand coeur. et l'orthographe du fait n'est qu'une faute de frappe !
Image de Christian Acuti
Christian Acuti · il y a
Présentées ainsi, que les capucines sont belles et apaisantes.
Jolie fleur : bravo pour ton talent.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Elles sont magiques, merci Christian d'y avoir été sensible.
Image de Anne Vacquant
Anne Vacquant · il y a
mes 4 voix ne vous consoleront pas mais je vous les donne
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Mais si, elles peuvent me consoler, mais d'autres choses, ce n'est pas du tout autobiographique, mon seul point commun avec le personnage est que j'ai un mari aux yeux bleus et que je raffole des capucines! Un grand merci pour vos voix.
Image de Anne Vacquant
Anne Vacquant · il y a
ok, tant mieux pour vous !
dans ce cas, c'est réussi en tant qu'écriture-fiction,
encore tant mieux !

Image de Skimo
Skimo · il y a
Bernard Palissy a brûlé ses meubles pour finir une de ses pièces, votre personnage brûle son amour.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
mon commentaire semble avoir disparu. La comparaison avec ce célèbre céramiste est très flatteuse, je me contente de vous avoir touché !
Image de Raca Glosal
Raca Glosal · il y a
doux et fort à la fois
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
m
Merci Raca, je suis heureuse de t'avoir touché(e).

Image de Pascale Perrin
Pascale Perrin · il y a
Un joli texte réalisé à la manière d'un tableau. Bravo !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Effectivement j'ai beaucoup peint dans ma vie, cela m'a peut-être influencée !merci pour ce commentaire..
Image de Yves Brard
Yves Brard · il y a
Texte touchant pour une douleur inconsolable...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Comment se consoler de la mort d'un enfant... impossible. Je suis contente que cette histoire, qui n'est pas la mienne, ait réussi à te toucher.
Image de Françoise Fraces Delmas
Françoise Fraces Delmas · il y a
Très touchant On ne peu que ressentir l amour puissant d une mère magnifique
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Alors j'ai réussi ma nouvelle ! Merci d'y avoir été sensible.
Image de Scribouille
Scribouille · il y a
Très puissant, la concentration sur le geste de peindre pour mettre à distance une douleur insupportable, l'impossibilité de poursuivre un amour après la disparition de l'enfant même si on s'aime encore. Terriblement bien écrit.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
oui, c'est bien vu et ça me fait plaisir.
Image de Micheline Traccoen
Micheline Traccoen · il y a
J'ai aimé les autres écris aussi, mais celui là est mon préféré.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Contente qu'il vous ait plu !
Image de Guy Azam
Guy Azam · il y a
Très boen écrit. Je me suis laissé transporter par ce texte sans chercher à savoir où il menait et la fin m'a agréablement surpris. On sent l'amour, on sent le bonheur, le drame, le malheur pesant et toujours l'amour... même s'il a changé de forme et on sent l'acceptation de ça.
Grâce à vos mots on se met dans la peau des personnages avec une grande facilité. Merci Sarah

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Guy d'avoir pris la peine de donner si longuement votre avis, c'est bien vu, l'amour est toujours sous-jacent même dans la douleur et le renoncement, jamais de rancune.
Image de Philippe Crespeau
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Ca veut tout dire ! Un grand merci pour ce vote généreux.
Image de Philippe Crespeau
Philippe Crespeau · il y a
Très beau, très bien écrit, on est littéralement embarqué dans le flots des émotions!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Encore merci Philippe d'avoir ajouté ces quelques lignes, elles me font un grand plaisir.
Image de Chrys Demange
Chrys Demange · il y a
Super bien ecrit... Un panel d emotions partiellement contenues.. Je vote 4 sans hesitation
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Une réponse spontanée qui prouve que j'ai réussi à vous émouvoir, merci Chrys !
Image de Caroli
Caroli · il y a
Tous mes votes ! Magnifique de subtilité, on dirait une peinture, de petites touches de couleurs pour nous en dire tant sans en avoir l'air...
un grand bravo !

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Caroli pour ce commentaire si sensible... et pour vos votes.
Image de MarieP
MarieP · il y a
Finalement elle n'avait pas envie de le reconquérir ou pas assez.
Un joli texte, mon vote.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Marie, envie ou pas envie, qui sait ? peut-être a-t- elle compris qu'elle ne devait pas l'empêcher de revivre.
Image de Papypik
Papypik · il y a
Je vote que très rarement car je visite très peu le site alors allez savoir pourquoi en tombant par hasard sur votre écrit celui ci m'a touché sans doute parce que j'aime les capucines alors 5 points c'est peu de chose après tout ....
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
ma réponse n'a pas été enregistrée, j'ai dû oublié de cliquer sur OK. Merci Papypik, pour votre commentaire et vos points, j'ai bien apprécié les deux !
Image de Rounique
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Rounique, c'est gentil à vous d'avoir lu et commenté
Image de Danielle
Danielle · il y a
quand c'est fini, c'est fini... et les capucines sont plus douces qu'un mari volage...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
il n'est pas volage, il veut vivre à nouveau, merci Danielle d'avoir donné votre avis.
Image de Eric David
Eric David · il y a
Merci pour cette jolie capucine qu'on a envie d'offrir à quelqu'un qu'on aime, mais attention, les pucerons en raffolent aussi ...
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci pour votre commentaire. Un petit tuyau de jardinière: les pucerons détestent le persil, plantez en un pied tout près de vos capucines !
Image de Loute
Loute · il y a
Un texte nostalgique merveilleusement bien écrit bravo !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Cette réponse sur ma façon d'écrire me touche particulièrement, merci Loute
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
"Ne me quitte pas" disait Brel. Vous avez l'air de dire :"Quitte-moi!"
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Moi je crois qu'elle a compris qu'elle n'y arriverait pas, mais je n'en suis pas sûre, quand j'écris le texte m'échappe ! Pourquoi ce prénom qui signifie vieux à un i près ?
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
C'est mon nom. Il a une signification qui se perd dans lhistoire. Mon prenom est zaki. Je peux vous donner son sens si vous voulez. A moins que vous que vous ne connaissiez déjà.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Non, je ne connais pas et ça m'intéresse.
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Ça peut vouloir dire "qui sent bon".
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Une femme aussi peut s'appeler Zaki ?
Image de Chbani Zaki
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est joli. Merci pour toutes ces réponses Je ne vous ennuie plus avec mes questions
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Ce fut un plaisir.
Image de Mirela Petcu
Mirela Petcu · il y a
Le texte coule doucement et calmement, amenant le lecteur vers la fin, sans qu'il se rend compte; bravo!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Mirela, mais qui peut savoir quels cyclones font leurs dégâts sous ce calme !
Image de Frédéric Barrault
Frédéric Barrault · il y a
Lumineux et limpide. Félicitations.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Deux adjectifs que j'aime beaucoup, merci Frédéric de les avoir attribués à ma nouvelle.
Image de Cendrine
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
C'est à vous qu'il faut dire merci !
Image de Siskatdeu
Siskatdeu · il y a
Ben ça c'est pas dla tarte un texte comme ça, ça remue les tripes et en même temps ça coule tellement bien dans un français délicieux, bravo, vous êtes autrement, vous êtes Else
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci 6 4 2, j'aime les mots, je les savoure comme une friandise, et j'aime aussi mon frère qui me taquine si gentiment.
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Ce genre de sujet (la rupture, pas les fleurs :) ) me laisse généralement plutôt indifférent, mais c'est délicieusement écrit, et je me suis laissé porter jusqu'au final très maîtrisé. Un texte très réussi!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Je suis particulièrement sensible à ce joli commentaire. Un grand merci.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Jolie composition, délicate et qui fait sens.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Décar d'avoir apprécié mon récit.
Image de Lydie Jaillon
Lydie Jaillon · il y a
J'ai adoré, ce texte est d'une douceur et d'une sensibilité qui m'ont énormément touchée. Un grand bravo et mes votes sans la moindre hésitation
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Je suis heureuse de vous avoir émue, un grand merci Lydie pour votre analyse et vos votes.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une belle et triste histoire. J'ose imaginer une fin heureuse pour cette femme qui semble vouloir se reprendre en main. Elle ne reconquerra certainement pas son mari, mais elle peut faire certainement de belles rencontres, lors d'expositions par exemple... Un texte empli de sensibilité et de délicatesse. J'aime !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Vous êtes sûrement, Geny, quelqu'un d'optimiste et de généreux, merci de m'avoir suggéré une autre fin, et si vous l'écriviez ? Moi je ne pourrais pas !
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Comme c'est gentil Sarah ! Ah oui ! Pourquoi pas écrire la suite... Belle soirée !
Image de JO Buckwell
JO Buckwell · il y a
super agréable à lire, très beau texte- merci de nous le faire partager-bravo
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Jo, j'espère t'en faire partager d'autres.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Subtil et débordant de féminité.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Ah je n'avais pas pensé à ça, voilà un avis qui m''intéresse, je vois mes capucines d'un autre oeil ! Merci.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Beau portrait de ce femme que l'on découvre dés la première phrase de votre texte, phrase que j'aime beaucoup : "J'étais en train de peindre une nervure lorsque mon mari...". Tout est là !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
j'étais pressée de commencer, et j'ai peint beaucoup de capucines, ça faisait rire mon professeur. Eh oui, il y a une part de moi dans ce texte, l'émotion, mais en fait nous sommes très heureux mon mari et moi.
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
La nièce avait raison ;-)
Texte émouvant et plein de sensibilité.

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Alain, je suis contente d'avoir réussi à vous émouvoir.
Image de Caruso
Caruso · il y a
Votre texte laisse transparaître des émotions palpables.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
c'est vrai que je l'ai écrit en état d'émotion, sans une rature, les mots venaient tout seuls.
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Elles sont belles vos capucines entêtantes et entêtées - bon dimanche
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci, j'aime tellement les capucines que j'en ai resemé le mois dernier, pour le cas où l'hiver tarderait à venir, mais le reste est pure fiction. Un brin de soleil ce dimanche à Ecully où je vis avec mon mari aux yeux bleus !
Image de Camille G
Camille G · il y a
parfaite narration, silencieuse et précise pour exprimer un état d'âme oscillant, difficile à capturer - mon soutien
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Camille, pour votre commentaire, le mot "silencieuse" est parfaitement collé à cette histoire.
Image de Zagba
Zagba · il y a
Un beau moment de lecture, merci. Beaucoup de douceur pour décrire une vie écrasante. Mes voix
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
merci Zagba, quel joli nom énigmatique . Je suis une vieille dame qui aime la douceur, je suis contente que vous l'ayez décelée
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
Un récit excellent. Mes votes
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Vous êtes quelqu'un d'indulgent, ça me touche, merci pour vos voix.
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
C'est joliment raconté, j'aime cette femme dont le cœur s'est asséché qui ne parvient à se libérer et courir vers son mari, mais qui froidement continue à peindre sa nervure dans une souffrance silencieuse.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
asséché par protection, je n'ai jamais vécu une si cruelle situation mais perdre un enfant est le pire qui puisse arriver à une femme, un célèbre médecin a dit :"il faut que le coeur se brise ou se bronze"; j'avais cette phrase en tête quand j'ai écrit ce récit.
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Très peu de couple peuvent survivre après un malheur comme celui là. Un très beau récit. Mes voix!
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Oui, Abi, c 'est un tel malheur qu'il est destructeur, il m'a heureusement été épargné !
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Ce texte est très beau. Il peut faire concurrence aux capucines ! Je vous offre mes voix.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Ratiba d'avoir aimé mon récit.
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Vote renouvelé pour cette magnifique nouvelle. +4 voix. Bonne chance pour la finale !
Une invitation à soutenir ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1 Merci d'avance.

Image de Alice
Alice · il y a
Très joli texte sensible et triste.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Oui Alice, il n'y avait pas de happy end, elle était trop détruite, et votre avis m'a touchée.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo, Sarah, pour ce récit bien écrit et profond ! Mes votes !
Une invitation à venir lire et soutenir mon “Gros père Noël” si
le cœur vous en dit. Merci d’avance et bon week-end !

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Un grand merci pour votre avis, et bien sûr j'irai lire votre "Gros père Noël' dès que j'aurai terminé mes réponses, je suis si surprise d'avoir reçu autant d'avis...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci d'avance, Sarah ! A bientôt !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Je suis allée lire vos poèmes, j'ai bien aimé le père Noël mais mon préféré reste celui de la grand-mère. Sympa comme tout,ils sont tous pleins de fraîcheur.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, Sarah, mais vos votes n’ont pas été pris en compte. Il faudra peut-être essayer de nouveau, Merci d’avance !
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
je suis nouvelle et je ne sais pas encore comment on fait, mais j'apprends vite.A bientôt
Image de Iméar
Iméar · il y a
Joliment écrit ! Mes voix. Si vous avez du temps passez lire ma nouvelle http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-derniers-instants-d-arizona-kidd-1
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
je viens de lire votre nouvelle qui m'a fait frissonner ! Vous avez eu les voix dont je disposais.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Iméar pour votre avis et vos voix.
Le titre de votre nouvelle est prometteur et je ne manquerai pas de la lire.

Image de Djenna Louise Buckwell
Djenna Louise Buckwell · il y a
Le contraste entre le calme de cette femme qui peint et la tornade qui traverse sa vie est saisissant.
Bravo Tata ! J'adore ta nouvelle ! ❤

Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Adorable TropYk, merci à toi.
Image de Fantec
Fantec · il y a
Un texte fin et élégant comme les capucines. L'écueil du pathos est évité du bout du pinceau. C'est suffisamment rare pour être souligné. Bravo.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Je découvre mes capucines sous un autre jour grâce à vos commentaires. Un grand merci !
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'est tout l'intérêt de présenter ce qu'on écrit ;)
Image de Arlo
Arlo · il y a
Excellente nouvelle où les éléments d'une vie sont forts bien décrits. Peindre des capucines comme thérapie, très original. J'aime beaucoup. Vous avez les cinq points d'Arlo qui vous invite à découvrir son poème *sur un air de guitare* retenu pour le prix hiver catégorie poésie. Bonne journée à vous.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Bien vu, c'était vraiment une thérapie dans cette fiction. Je cours lire "sur un air de guitare" dès que j'ai fini mes réponses.
Image de Arlo
Arlo · il y a
Merci à vous.
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
récit très bien construit, dans un rythme régulier qui prend le temps d'installer deux personnages denses, dans cette courte histoire d'amour qui s'achève. Pour ce beau moment de lecture, voici mes voix.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci Doria pour vos commentaires et vos voix.
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Sarah. Merci pour cette tranche de vie.
Image de Suzanne Buck
Suzanne Buck · il y a
Merci à vous pour l'avoir appréciée.

Vous aimerez aussi !

Du même thème

NOUVELLES

Vivre dans une cabine de contrôle d’une grue n’était pas de tout repos. Ma compagne, gibbeuse, se déversait sur la ville électrique. Les complaintes d’esprits bons et droits, comme tous ...

Du même thème

NOUVELLES

Dans la cour désertée par la volaille – déjà blanchie, comme un visage de vieillard mal rasé, par quelques touffes d’herbe gelée poussant éparses entre les sillons creusés jadis par le ...