Les araignées,

il y a
1 min
1
lecture
0

Peintre du dimanche, scribouillard de petits textes 1,2 maxi 4 pages, drôle en société, ai beaucoup aimé R.Lamoureux puis le grand Coluche, aime la lecture SF, Thriller ainsi que des plus anciens  [+]

Les araignées, elles qui avaient attrapé dans leurs toiles tissées dans ma tête des tas de souvenirs, de mots dit, bons ou mauvais, installées là comme dans le grenier d'une vieille maison, où dans les coins, de vieilles boîtes en carton, de vieilles valises sans poignées, de vieux coffres de marine, tout ce tas de contenants que je ne voulais ouvrir que pour y jeter leurs contenus, et ainsi entamer mon ménage de printemps...
J'ai senti en ouvrant la porte comme une fuite effrénée d'un millier de petites pattes griffant le sol, apeurés elles se sont sauvées, loin du bruit de mes pas et de la clarté de l'extérieur, une intrusion dans un monde qu'elles s'étaient construit, prenant pour elles ce que je ne pouvais garder pour moi...
_ Vous allez me rendre ce qui m'appartenait et que j'avais oublié, leur criais-je.
L'une d'elles vint me voir et me dit :
_ Ce que tu avais oublié, nous l'avons pris pour nous, nous avons avec, fait nôtres tes souvenirs, tes mots, tes images, et avons ainsi crée un monde ou nous vivons, nous allons pour toi garder tout ça, tu n'en entendras plus jamais parler, nous serons tes gardiennes, celles qui feront que ce que tu ne veux plus, tu ne t'en souviendras plus, et si jamais un jour, tu as besoin de nous pour retrouver quelque chose perdu dans ton bric-à-brac, demande et nous t'aiderons...
Alors j'ai laissé mes araignées régner dans leur monde et ne suis jamais revenu les voir...
Car depuis, je prends régulièrement mes médicaments.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Télécommande

SEF Myé

Je suis à la fenêtre, le nez contre la vitre, et je regarde mon jardin immobile. Rien ne bouge en effet. L’herbe haute, que j’ai négligé de tondre, est pourtant tout ébouriffée. On dirait... [+]