2
min

Le voyeur

Image de Léa Green

Léa Green

39 lectures

1

Aujourd’hui il fait tellement beau et chaud que j’ai décidé d’aller me faire bronzer. Je connais l’endroit parfait. Un vaste lac, une pelouse confortable et des arbres autour qui me cachent... Cela tombe bien parce que ce que j’aime moi, c’est bronzer nue. Je garde seulement un petit string ficelle. J’aime avoir la marque de mon string dessiné sur ma peau halé.
J’aime sentir les rayons du soleil lécher mon corps nu, sentir une légère brise qui effleure mes seins rendant mes tétons tout durs. Avec cette chaleur, mon corps luit au soleil. J’aime sentir un léger filet de transpiration le long de ma colonne vertébrale qui descend sur mes fesses bombées.
Je profite de la détente, de ce moment privilégié.
Lorsque je sens un regard posé sur moi. Sur le coup, je suis mal à l’aise, nue allongée dans l’herbe, je me sens vulnérable. Je cherche des yeux ce regard qui me transperce, qui viole mon intimité. Quand j’aperçois une ombre à peine dissimuler derrière un arbre.
Je distingue la carrure d’un homme avec les épaules larges et un regard sombre, rempli de désir. Ses yeux foncés détaillent mon corps. Il commence par mes pieds nus remonte sur mes chevilles. Il doit apercevoir mon tatouage dessiné sur mon pied gauche. Son regard continue son ascension vers mes mollets, mes cuisses bronzées. Mes jambes se tendent, la pointe de mes pieds s’étire vers le ciel. Il observe la petite ficelle entre mes fesses qui ne me cache pas du tout ! Je me mets sur le dos sans vraiment y réfléchir. Maintenant ses yeux se focalisent sur mon ventre plat mes petits seins dont les tétons se durcissent sous son regard perçant. Je ne sais pas quelle attitude adopter.
Je m’interroge, qu’est-ce qu’il attend de moi ?

Il continue de me scruter en silence, mais je peux sentir d’ici son excitation palpable. S'il veut un spectacle, je vais lui en donner un ! Je ne suis pas vierge effarouché. Je me cambre, je veux qu’il puisse voir mes tétons durs dans le relief. Je passe le bout de mes doigts dessus, de façon négligée comme si mon geste était innocent. Je veux voir sa réaction qui ne se fait pas attendre. Je le vois bouger et je comprends qu’il se libère de son pantalon. Mais il ne bouge pas, il reste tapis derrière l’arbre. Je dois avouer que cette situation est vraiment excitante. Je suis émoustillée, j’ai chaud, mais rien à voir avec le soleil. Je suis émoustillée j’ai chaud, mais rien à voir avec le soleil. Je me sens toute mouillée, j’ai besoin de me délivrer de cette pression. Ma main moite se balade sur ma lingerie fine. Je sens mon clitoris gonflé sous mes doigts. J’écarte les jambes de sorte qu’il puisse voir tout ce qu’il se passe en moi, je glisse un doigt en moi en prenant soin de regarder vers lui.
Je veux qu’il se sente chanceux d’avoir un show privé. J’arrive à discerner ses gestes, il se branle lui aussi. J’imagine déjà sa grosse bite dans ma bouche. À 4 pattes devant lui. La main dans mes cheveux pour mieux accompagner mes mouvements. J’imagine mon regard se perdre dans le sien plein d’admiration pour moi quand je rentre entièrement toute sa verge dans ma bouche. Avec le bout de ma langue sur son gland, je ferais le tour 1 fois, 2 fois, je descendrais jusqu’à la basse de sa verge, prendre en bouche ses testicules, tirer dessus, doucement, jusqu’à l’entendre grogner. Je sentirais le salé de son désir pour moi. Il enfoncerait sa bite au fond de ma gorge. Il jouirait dans ma bouche dans un râle brutal. Il se sentirait vide, déçu que ce soit déjà fini, mais en même temps comblé par l’orgasme qu’il a eu. Je l’imagine plein de reconnaissance, appuyé contre son arbre le pantalon sur les chevilles.

Je me lèverais, lui ferais un clin d’œil avant de retourner à ma bronzette me donner un plaisir solitaire... Je garderais les yeux fermé un instant jusqu’à les tourner vers lui le regard groggy perdu par toute cette excitation.
Mais je ne le vois pas, je me redresse encore fébrile, mais aucun signe de lui. Je suis déstabilisée, je sens encore toute cette essence jaillir de moi. Cette sensation était bien réelle, cet orgasme aussi.
Mais lui est-il vraiment là ?

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chat&souris31
Chat&souris31 · il y a
Triple mmmh , d'honneur...!
·