6
min

Le réveil

Image de Roza Demir

Roza Demir

37 lectures

11

Jabez
Toute histoire commence un jour, quelque part. C’était ce jour la. Le vent salé venant de la mer frappe son nez.
Il a respiré jusqu'à ce qu'il ait été satisfait.C’était une des meilleures sensations pour lui. La mélodie sucrée de la mer combinée avec l'acuité du vent. C'était une des rares choses qui l'ont fait se sentir vivants.
Quand il regardait au ciel, il a vu des nuages sombres venir. Ce n'était pas un bon signe. Il savait qu'aux environs de cette période de l'année, quand il commence à pleuvoir dès le début. Cela ne s'arrête pas jusqu'au jour suivant. Il a maudi dans son souffle. « Cela signifie la tempête », a-t-il murmuré dans le vide. Ce n'était pas bizarre pour lui, de parler dans le vide. Parce que, en fait, il était tout seul. Son bateau était la seule chose importante dans sa vie. C'était cela. Aucune famille ni aucun ami.
Mais peut-être... S'il pouvait la voir de nouveau... Il pourrait avoir une occasion de la rencontrer... Il a fermé les yeux et a pensé à son beau visage et à ses cheveux brillants. Si seulement il la connaissait... Tous les jours, elle longeait le bord de la mer, pourrait nourrir les mouettes et retourné chez elle. Et selon ses calculs, elle allait être là n'importe quand. Cette fois tout allait être différent.

Timon
« ... je promets que, avec Votre aide, Je ne vous offenserai jamais de nouveau. Mon Dieu, ayez pitié de moi. »
Comme il a fini sa prière du matin, qui était un peu morne aujourd'hui, il s'est levé et a mis son livre saint sur l'étagère la plus haute. Il a marché vers la cuisine et s'est fait un petit-déjeuner simple. Il a méprisé les gens qui ils mangeaient des repas luxueux. L'avidité. L'avidité est un des sept péchés mortels. Comme il pensait aux péchés, il a commencé à se sentir sale. « L'avidité » il a dit fort, comme il coupait le pain, « Tous les gens avides seront punis en enfer! » Il a continué, il a laissé tomber le couteau et a commencé à renverser son coeur avec sa main droite, « Vous serez bouillis vivants dans l'huile ! Tenez compte que c'est la meilleure huile à boullir, la plus luxueuse que argent peut acheter, mais elle bout toujours! »
Comme il mangeait son pain et il buvait son lait, il a pensé au prêche il allait faire ce jour-là. İl allait parler de la colère. Un des plus grands péchés. Le favori péché du diable. Le sentiment d'un serpent vous mangeant à l'intérieur. « Oh vous lâche diable, je ne ferez pas de vous un croyant! » Il a crié. : “Je suis à l’image de Dieu!”

Jabez
Il s'est précipité sur le pont et il a rempli le seau d’eau. Il a dû se débarrasser du sang de ses mains. Il s'est lavé à plusieurs reprises mais le sang il n’est pas sorti de ses ongles. Il les a grattés jusqu'à ce que ses mains aient commencé à saigner. Comme il a continué à se laver les mains, il a essayé de faire un plan. Qu'allait-il faire?
« Je n'ai pas voulu que ceci arrive. Il a crié à l'horizon. « Je n'ai pas voulu que ceci arrive! » Mais il sait qu’il mentait. Il n’a même pas hésité une minute. Il l'a aimé. Il a aimé la soif, l'interdiction... Il savait cette fois que cela allait être différent. Il le savait quand il l'a vue marcher au bord de la mer. Il s’arrêter de penser à ce qui ce qui était arrivé quand une goutte de pluie est tombée sur sa tête. Il allait commencer à pleuvoir n’importe n’importe quand. Il a aspiré l'air salé et est retourné à la cabine pour prendre le cadavre. Quand il l'a pris, il savait exactement ce qu'il allait faire. Il savait que personne ne pourrait trouver son corps à cet endroit-là. Il savait que son corps ne frapperait pas la plage. Il savait qu'il coulerait en bas. Et comme il avait pensé, quand il l'a laissé aller, il a coulé comme une ancre. « Au revoir, mon amour! » Il l’a dit Ironiquement.. Peu il sait qu'il allait regretter tout .
Timon
« Le cours le plus sûr est premier à imiter la pitié de Dieu, la compassion, l'humilité, la douceur et par-dessus tout, l'amour. Quand ceux-ci sont dans nos coeurs, peut-être que nous pouvons aussi avoir une certaine colère juste. »
Des applaudissements forts ont été entendrues par la communauté qui l'écoutait quand il a fini son prêche. Il incline doucement la têtepour remercier. Comme la communauté a commencé à partir, il a marché dans l’église. C'était une tradition de lui, après tous les prêches, il entend les confessions. Il aimait faire des confessions, il aimait quand les gens prenaient le sanctuaire dans la pitié de Dieu.
Un homme est entré et il s’est assis dans le confessionnal.
« Père? »Il a dit.
« Oui, mon enfant? »
« Pardonnez-moi, mon Père, car j'ai péché. Il y a 3 ans la dernière fois que je ne suis confessé» il a dit, tendu.
« Je vous écoute, mon fils. »
« J'ai manqué la Messe 7 fois, j'ai menti 20 fois et... »
« Et ? »
Jabez

Il, pour court une minute,  allait presque partir. Mais sa culpabilité a dépassé sa fierté et il a continué à parler.
« Père... je ne sais pas si Dieu peut m'aider avec quelque chose. »
Le père a rapidement dit « Vous ne pouvez pas comprendre de quoi Dieu est capable. Il pardonne. »
« Bien. J'ai torturé et ai violé une femme. » il a dit calmement. Il pouvait sentir l'air  ???plus épais. Il pourrait sentir le bois sur lequel il était assis et l’air est devenu plus chaud. Il s'est raclé la gorge.
« Je l'ai observée pendant deux semaines. Et ce matin je l'ai traînée de force sur mon bateau. Elle était délicate et spéciale. Mais... mais elle a fait tant de bruit, mon Père. Elle a crié et a pleuré et ne s'est jamais tue. Mais j'ai voulu l'aimer, la caresser. Elle ne me laisserait pas. Je me suis mis en colère mon Père! J’étais tellement fâché! Je n'ai pas voulu la blesser, mon Père, je vousjure! Mais elle m'a fait faire des choses! »
Le prêtre restait calme et Jabez continuait à parler.
« Je n'ai pas voulu la poignarder, mon Père! Mais je l’ai fait. Je l’ai égorgée Oh, il y avait du sang partout! Et vous savez quoi, mon Père ? Je viens de nettoyer mon bateau! Ce n'est pas ce n’est pas le pire, mon Père! Le pire est que je ne le regrette même pas.»
Timon
Il n'allait pas faire ce qu'il pensait faire jusqu'à la dernière phrase que l'homme a dit. «Le pire est X que je ne regrette même pas. » Il ne pouvait pas le croire. Il ne pouvait pas croire combien il était insensible. Mais la chose qu'il sentait était plus que cela. C'était quelque chose de différent, quelque chose qu'il n'a jamais éprouvé auparavant. Il a remarqué qu’il voyait mal. Sa main a involontairement saisi les chandeliers. Il n'y avait pas de bougies. Il ne savait pas ce qu’il allait fairemais il allait faire quelque chose.
« Êtes vous la?» 
« Oui, mon enfant. » Il a dit comme il ouvrait le rideau et laissait la cabine.  « La chose importante est que vous ne devriez pas laisser votre colère vous abattre. »
Comme il s'est approché à côté de l’homme de la cabine il a continué à parler "parfois il est bon de dire nos péchés à quelqu'un defiable...

Il a ouvert le rideau et a frappé sa tête avec les chandeliers . « ... et parfois ce n'est pas bon. » Il l'a frappé à plusieurs reprises. Jusqu'à ce que son crâne est craqué. Après qu'il a expiré pour la dernière fois, Timon, toujours en état de choc, a traîné son corps au cimetière à côté de l'église. Il ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu’il était arrivé jusqu'à ce qu'il l'ait enterré au cimetière. Alors il est retourné à l'église et nettoyé la cabine.
Il a compris ce qu'il a fait quand il a effacé le sang de la chaise. Il a juste tué un homme. Un homme vivant. Une créature unique de Dieu. Il a tué un morceau de Dieu! Il ne savait pas que faire. Ceci était un énorme péché. Ceci n'était pas comme manger le gâteau au petit-déjeuner ou se mettant en colère contre votre voisin. Il a juste pris la vie de quelqu'un.
Comment avait-il pu faire ça? Qu'a-t-il pensé à ce moment exact? Il savait, il s'est senti... fâché. Il s'est senti fâché, parce que cet homme a tué et a torturé une femme innocente. Il était un pécheur. Mais comme lui, Timon était un pécheur et pas comme des voleurs ou des fraudeurs. Il était un tueur. Un meurtrier. Qui n'a aucune foi en lui.
Sa foi. Où sa foi était-elle au moment du guider au moment du suicide????
Où était Dieu, quand il a eu besoin de lui ?
Où était Dieu, quand la femme qui a été tuée quand elle a eu besoin de lui?
Où était Dieu, quand l'homme qui Timon a tué quand il a eu besoin de lui?
Comme il a dit dans son discours plus tôt, nous pouvons toujours prendre l'abri dans la pitié de Dieu ? Mais pourquoi ne pouvait-il pas? A-t-il fait quelque chose de mal auparavant ? Non. Il était un prêtre, qu’il vivait dans un quartier à Marseille. Qui n’a pas cru pas cru en Dieu? En continuant à penser, il n’a pas pu s'empêcher de se demander, est-ce qu’il y avait un Dieu vraiment ?Non? , Qu'a-t-il fait de sa vie entière ? La seule chose il en a cru, la seule chose qu’il obeiait ??? Était-ce un mensonge ?
Il était assis sur l'escalier de l'église et a regardé autour de lui. Si ceci était la maison de Dieu, pourquoi il y aurait un tueur dans ici ? « J'e suis mon libre arbitre et je l'ai tué, c'est vrai! » il a crié. « Quel était la faute de la femme ? Qu'a-t-elle fait ? Est-ce que vous vous êtes vengé? Que vous a-t-elle fait ? » Il se fâchait contre maintenant crier sur Dieu.
Il n'y avait pas d’explication à ceci. En fait il y avait en une, mais il avait peur de l'accepter. ???
Dieu n'était pas réel.
Cette phrase a brisé sa vieSes accomplissements, ses buts, sa foi... Sa vie entière a été basée sur un mensonge. Il a été écrasé. Il pensé qu'il avait besoin d'une pause. Il est allé à la cuisine. Il a coupé un morceau de son fromage favori- qu'il a seulement mangé une fois par mois - et a bu un verre de vin rouge. Il a mangé comme il n'a jamais mangé auparavant. Il a mangé comme ci cela était la dernière fois. Alors il est allé à la cave et a obtenu l'arme à feu de son père. Son père gardait toujours une balle dans l'arme à feu. Il a compris pourquoi. S'échapper.
Il est allé à l’église. Au milieu de l'église. Il a regardé les yeux de Jésus. Il a mis l'arme à feu contre sa tête. Il a souri et a dit : "J'ai gagné."
C'était sa dernière phrase . Après cela, même je ne sais même pas ce qui est arrivé. S'il a trouvé Dieu lui-même ou s’il ne'l’a pas trouvé. Je sais seulement une chose, Timon s'est réveillé quand il s'était endormi.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Nouvelles
11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Le libre arbitre est traité dans ce texte d'une belle manière par une talentueuse écrivaine ! Je vote mes 3 voix et je m'abonne à votre page !
Merci de voter pour mes deux textes !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-braquage-poetique

·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un texte à l'intrigue prenante :)
·