LE RÊVE TORONTOIS

il y a
1 min
12
lectures
1

Jeune congolais , juriste en formation, amoureux de la lecture et de la littérature! Vaillant combattant contre l'injustice , passioné par la culture, polyglotte, activiste social  [+]

LE RÊVE TORONTO
L’amour c’est de la physique, le mariage c’est de la chimie. Un de ces soirs en confinement noir, il lui disait : «jusqu’à cinquante ans je t’aimerai». La belle aux yeux luisant, lui rétorquait en souriant : «Merci de m’avoir honorée». Ceci est un souvenir doré. L’amour est infini quand il se sait que de vie, si on pense à sa mort, pour ce cas on a tort. Kinshasa ville de joie, de naissance et de mariage, adulée dans cet alliage. La plus grande joie ne peut expliquer ce miracle, comme un oracle jaspinait qu’un homme et une femme s’unissent pour la vie et rien que pour cela. Il t’appellera mon père, cher Madjer, époux de Monica maintenant et en tout cas. Qu’est-ce que la vie? L’amour n’a pas d’alibi, même pour cette fois et pour chaque fois, qu’il tienne de loi en toi, bien que toujours tout n’est pas rose, chaque jour arrose d'humilité ton champ d’amour. Nos profondes racines ancrées dans le Katanga, te soutiendront en fort et vigoureux. Heureux tu veux l’être, heureux il va naitre. Ce fut un jour d'André criait quand Anastasie s’extasiait sous anesthésie de joie, de te voir venir jusqu’à grandir. On ne donne que ce que l’on a, la vie se fait pas à pas. De la réalité au rêve, certains sont si beau que depuis Toronto capital d’Ontario nos pensées se mènent vers le haut...
A Madjer Kyungu Munga mon oncle bien aimé.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,