LE RETOUR DE JOHNNY ET DE SES CASSEROLES...

il y a
1 min
6
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

Il est impossible de rester insensible à la détresse de l'ancienne cuisinière de feu Johnny que nous nommerons #Boubouffe pour préserver son anonymat. Nous avions décidé en Assemblée plénière de ne plus alimenter la chronique autour de cette disparition mais trop c'est trop! Nous sortons de notre silence pour soutenir Boubouffe. Celle qui fut dévouée corps et plats à son Johnny se retrouve aujourd'hui sur le carreau. Avec ses seuls torchons pour pleurer. Elle en a si gros sur la patate qu'elle décide aujourd'hui de vider son sac, trop plein pour elle.
Oui Laeticia a fait le vide sidéral autour de son Johnny pour mieux le manipuler. Entre un coulis de tomates et deux sanglots étouffés, elle révèle que tout son staff d'alors a été mis à l'index. Elle lève alors son pouce pour indiquer la sortie. "Ah chapeau la Laeticia, elle a réussit son coup cette...!"
On sent toute la détresse de cette femme qui préparait les pieds paquets aux petits oignons pour celui qu'elle considérait comme son dieu vivant. Boubouffe replonge ses yeux embués dans son torchon. Elle n'hésitera pas non plus à témoigner contre la harpie qui aujourd'hui, cherche à spolier les grands enfants du rockeur à l'oeil tendre▪. Elle ne souhaite pas en faire des tartines mais se dit quand même écoeuré de la tournure que prennent les évènements. Elle rajoute non sans une certaine gêne -celle des petites gens qui s'excusent même de s'exposer, qu'elle n'a pas les moyens d'aller se recueillir à Saint-Barth, l'île aux riches. Mais que si l'on lui donnait un peu quelque chose de sonnant et trébuchant, ce ne serait pas de refus, qu'elle monterait dans le premier charter venu pour s'agenouiller devant les restes de la dépouille de son chanteur yéyé adoré. L'ancienne cuisinière se rembrunit aussitôt, confuse d'avoir osé faire une telle demande. "Vous savez, préparez la soupe à l'oseille de Johnny fut un tel privilège pour moi..."

▪Le second était de marbre.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !