3
min

Le petit bonhomme,

Image de Alain Derenne

Alain Derenne

18 lectures

3

Le petit bonhomme était insignifiant, falot et ne payait pas de mine,
les gens qui le croisaient ne le voyaient même pas, jusqu'à le bousculer
sans s'excuser, il était là sans l'être, tant il passait inaperçu, et celà
depuis toujours...
Alors un beau jour une idée lui vint, celle de créer des histoires
extraordinaires dont il serait le héros et d'aller les raconter, il y réfléchit
pendant des
jours, écrivit des textes qu'il apprit pour certains par cœur et pour les
autres, il inventerait au fur et à mesure de l'intêrét suscité auprès de son
auditoire...
Un matin enfin, il se fit beau, comme le temps, prit une caisse en bois qui
lui servirait d'estrade ainsi que son courage, puis trottinant, il se dirigea
vers la place du village, choisit un endroit bien lumineux et grimpa sur sa
caisse, comme un camelot , les gens passaient près de lui, sans lui prêter
attention...
Il toussota un peu, puis se lança...
Des paroles accompagnées de mimiques, gesticulant haussant la voix,
prenant les gens présents à témoin, il conta une histoire en incluant la
population du village, il était le maître d'oeuvre, celui autour de qui toute
l'histoire tournait, il était l'électron libre et libre du choix de qui ferait
quoi dans son récit...
Et les histoires devinrent des sagas, des légendes,
et lui toujours présent, plus le temps passait, plus les gens se prirent aux
jeux, le bouche-à-oreille fit son chemin même au delà des murs du village
et le peu de gens devint une foule grouillante avide d'écoute, ils étaient
souvent présents avant l'arrivée du petit bonhomme, impatients d'avoir
leur compte de récit, soif de paroles et de gestes...
Un jour, une personne dans la foule dit ceci à son voisin :
_Mais je te reconnais, tu étais dans une de ces histoires il y a plusieurs
jours...
_Et toi tu venais de...
_Pardon, nous étions dans le même avion non? dit une troisième personne.
Et ce fut comme ça tous les jours , les gens se retrouvaient les uns ou les
autres dans une histoire ou une autre, le petit bonhomme leur faisait
vivre des situations dont ils n'auraient même jamais rêvé.
Et ses histoires prenaient de plus en plus de corps, de matières, chacun y
trouvait sa place et l'assistance enfla, enfla...
Plus le temps passait, plus la petite place devint trop petite pour toute cette
foule, un monde disparate, des personnes de toutes conditions, de tout âges,
ce qui donnait au petit bonhomme de la matière pour ses histoires, il y avait
ainsi de la place pour chaque personne présente...
_Je viens avec lui de... dit l'un d'eux
_Et nous avons même été jusqu'à... dit un autre.
Le temps passa et de plus en plus il était reconnu, salué, les gens voulaient
tous le voir pour le remercier du bien qu'il leur faisait, tls se bousculaient
pour l'approcher, le toucher, lui donnant même des claques dans le dos,
comme à un vieux camarade...
Un beau matin, à son levé, après avoir pris son petit encas, il se regarda
dans le miroir de l'entrée, mais ne reconnut pas la personne qu'il y vit, il
se fit peur, mais qui était-il devenu ?
Le miroir lui renvoya l'image d'une personne imbu de lui, plein
d'arrogance, une personne qui jouait avec la vie des gens, comme un
marionnettiste...
Alors, il repensa à sa vie d'avant, celle ou il était ignoré, voir bousculé
par ses semblables et ceci lui manqua, il hésita puis prit la décision de
laisser sa caisse chez lui, ferma sa porte à double tour, cloitré il se
ratatina dans un coin de la pièce et se mit à vivre pendant quelques
jours comme un ermite et disparut de la place...
Les gens habitués par sa présence eurent beaucoup de mal à l'oublier,
il avait fait partie pour un temps de leor vie.
_Tu te souviens toi, de ce petit bonhomme qui nous faisait vivre des
histoires hors du temps et pleines de merveilles ?
_Oui, il a disparu du jour au lendemain...sans raison et je ressens un
vide sur cette place, là, où il posait sa caisse...
_Ces histoires vont nous manquer...
_Je crois, dit l'un d'eux, l'avoir vu courir l'autre jour mais pour aller
où?
_Moi, de le croiser au coin d'une rue avec des hommes gigantesques
l'accompagnant...
_Vous êtes sûr que c'était lui ?
Puis un beau jour, plus de commentaires, moins de monde sur la place,
qui devint vide de sens, de mots.
Plus d'histoires, plus de discussions sans lui, le petit bonhomme était
redevenu insignifiant et falot aux yeux de ceux qu'il avait pourtant
emmenés vers des mondes irréels, il passait de nouveau dans les rues,
mais personne ne prêtait attention à lui...

Thèmes

Image de Nouvelles
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Retour a l'anonymat. Jolie histoire.
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Finalement le petit bonhomme préfère rester lui-même.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Oui Gouélan, merci de ton passage.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Le petit bonhomme invisible tellement il est insignifiant et la foule qui joue et l'absence qui secoue et le miroir qui est cruel. Bravo pour ce récit qui un morceau de vie.

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci à toi pour le ressenti de ce texte que tu as et que tu partages, si gentiment fé
·