« Crachez, crachez, mon cher. Un vrai amateur n’avale pas lorsqu’il déguste. On hume d’abord. Profondément, à pleines narines. Le bouquet doit pénétrer la moindre circonvolution de... [+]