Le monstre du Lac Inle

il y a
1 min
128
lectures
83
Qualifié

"On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour." Saint-Exupéry J'aime jouer avec les mots, rire ... [+]

Image de Imaginarius - 2017
C'est un drôle de dragon qui veut la mort du lac Inlé.
Ici la faim commence à sévir, les touristes ont fui les balades, l'argent ne rentre plus, les villageois ne peuvent plus offrir au Bouddha leur petit papier d'or, il coûte maintenant 6 mois de salaire.
Le monde, on le sait, a été créé et détruit 3 fois : par le feu, par le vent et par l'eau.
Aujourd'hui les esprits Nats se réveillent pour de bon. Pourtant, à l'entrée de chaque village, on a fabriqué un autel pour les amadouer. Les Nats ont tous connu "la mort verte". Personne ne se rappelle ce que cela veut dire, même les anciens, mais c'est sûr, ce sont des fantômes à qui il faut offrir pour qu'ils nous protègent, noix de coco, résine parfumée, morceau de bois de santal ; mais voilà, même le bois de santal vient à manquer.
Pourquoi cette nouvelle malédiction ?
Pourtant tous les ans sur le lac, on promène dans une barque royale, les statues de Bouddha, couvertes de feuilles d'or au point qu'elles sont difformes. Tout le peuple Sham chante et danse jusqu'à la transe et la communion avec l'Univers.
Alors que se passe -t-il ?
Ce n'est pas la brume qui flotte sur le lac Inlé au petit matin. Ce n'est pas le brouillard bleu mauve qui entoure les fantômes des maisons sur pilotis. On y dort, on y mange, on y fait l'amour, on y fait l'école.
Ce ne sont pas non plus les franges de nuages qui enveloppent ces grands échassiers de pêcheurs, debout dès l'aube sur leurs frêles esquifs. Ils pagaient avec une jambe et lancent leur filet avec une main : danse séculaire qui n'existe nulle part ailleurs, geste pour nourrir la famille, miraculeux d'équilibre mais épuisant.
Ces chemins blancs flottant sur le lac Inlé, ce sont des centaines de plastiques qui se marient aux jacinthes d'eau, tous les 2 poisons mortels pour le lac....
La "mort verte".
83

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,