Le mélange des pinceaux

il y a
1 min
39
lectures
2
Le mélange des pinceaux

Ce soir la pizza fume sur la table et le débat à la télé va alimenter ma réflexion. Plein de courage, je vais tenter de suivre, avec un maximum de compréhension, l’histoire intemporelle interprétée par de savants penseurs occasionnels qui s’appuient sur la critique de la raison pure. Tout est possible et le discours creuse le langage dans ses moindres aspérités. Les concepts s’opposent en de longues références. Kant affirme que l'espace et le temps sont des formes a priori qui tiennent à la constitution subjective de notre esprit et non pas à des êtres réels autonomes et hétérogènes. Quelques feuilles de salades sauront accompagner cette quatre-saisons aux olives vertes, rondes de gourmandise. Je pense au coup de boule du footballeur Zinédine Zidane lors de la coupe du monde de 2006 à Berlin, lors du match France-Italie. Le pardon, au ras du short, lui fut accordé. Son geste, le geste de penser, tenait à la constitution subjective du moment. Un coup de plafond, arrondi au fil blanc et points de suture pour récompense, allait assurer à ce pousseur de ballon grande carrière et tirelire grotesque. Une vie de carton, jaune, rouge, bleu ? Une vie de règles et de punitions. Les crampons s’emmêlent et m’éloignent de l’inconscient considéré comme un langage. Lacan se fraie un chemin sur le terrain. Le banc de touche me touche et ce soir la star dormira à l’hôtel Molitor, couché sur le toit après des dizaines d’interviews sur la marque de ses chaussettes. L’essentiel, aux cieux clairs, m’entraîne en des débats sans queue ni tête avec Closerie des lilas en option et Panthéon à l’arrivée. Je vais m’offrir le concert des Pixies sur Must TV en attendant la météo et réfléchir à la construction d’une soumission numérique de l’inconscient. La pizza va refroidir.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !