6
min

Le loup et les agneaux

Image de Hervé Mazoyer

Hervé Mazoyer

815 lectures

388

Qualifié

Le canot à moteur toussota une dernière fois. Francis et Lucien, dit « Lulu », en descendirent prestement. Un coup d’œil autour d’eux leur confirma que l’endroit était des plus accueillant.
Ils déplièrent la lettre qu’ils avaient reçue.

« Pour fêter les 10 ans du casse du siècle je nous ai préparé un séjour aux petits oignons sur une petite île que j’ai louée pour l’occasion. Thème choisi pour la fête "Le loup et les agneaux". Histoire de se souvenir des bons moments lors d’un anniversaire mémorable.
Billets d’avion et renseignements ci-joints. Je compte sur votre présence. Bruno. »

Le prospectus qui accompagnait la lettre détaillait les prestations offertes dans ce petit îlot grec réservable pour de courts séjours.
Et de toute évidence, ils allaient passer du bon temps. Sacré Bruno, il avait fait les choses en grand. Mais il faut dire qu’avec le magot gagné il y a 10 ans, il pouvait largement se le permettre.
Retour en arrière.

Novembre 2008.
Tous les journaux télévisés faisaient leurs choux gras avec ce casse qui défrayait la chronique.
Une des plus grandes bijouteries de Paris était mise à sac pour un butin de plusieurs millions d’euros.

Le gang des six avait frappé un énorme coup. Francis et Lucien en étaient les bras armés. Les rois du flingue avec la gâchette facile. Les deux seuls du gang à ne pas être parisiens, mais lyonnais.
Ils avaient hérité du surnom affectueux de « quenelles ».
Marie, quant à elle, avait d’autres armes : une poitrine opulente, des mensurations de rêve, un sourire ravageur, bref, tout pour faire durer la pause déjeuner du responsable sécurité en place ce jour-là et la terminer à l’hôtel du coin. Avec champagne pour arroser le tout. Un champagne au goût amer de somnifères pour le pauvre bougre.
Bruno, c’était le cerveau, le chef du gang. Il avait imaginé toute la stratégie, étudié tous les détails et fait tous les repérages nécessaires. Il s’était débrouillé pour réunir les fonds nécessaires pour l’opération.
Etienne, c’était le roi de la logistique. Avec l’argent disponible, il dégota des armes de premier choix, une camionnette flambant neuve et tout le matériel annexe.

Il restait un problème de taille. Avec les flics situés tout près de la bijouterie, la difficulté de stationnement et l’étroitesse de la rue, il fallait dégoter un conducteur hors pair, un as du volant.
C’était le point clef de la réussite de l’opération. Alors Bruno fit marcher ses relations et un nom émergea tout de suite, celui de Steve.
Un pilote émérite, prêt à prendre tous les risques, pourvu que ça paie à la fin.
Ainsi constitué, les choses sérieuses pouvaient commencer. Et de fait, tout se déroula parfaitement. Sans même la moindre effusion de sang. Personne pour prévenir les autorités ni déclencher les alarmes. Le personnel fut contraint d’ouvrir les vitrines sous peine d’indigestion de pruneaux.
En quelques minutes les sacs étaient remplis et la camionnette démarrait en trombe dans une conduite impeccable.
Le temps que les choses se tassent un peu et les bijoux furent échangés contre une énorme valise de billets.
Le partage fut alors effectué entre les membres du gang.

Mais quelque temps plus tard lors d’une réunion, Steve n’était plus d’accord. Il estimait que sans lui, l’opération aurait capoté car, privés de son don hors du commun de la conduite et de sa connaissance parfaite du secteur, ils auraient fini par se faire cueillir.
D’autre part, ayant reçu d’autres propositions pour de nouveaux casses, il exigeait une rallonge pour ne pas changer de crèmerie.
Ce fut un refus catégorique de la part des autres membres qui considéraient ce comportement comme une trahison et un danger potentiel. Le ton monta rapidement et Steve finit par sortir l’artillerie.
Mais il n’eut pas le temps d’en faire usage, arrosé qu’il fut par le flingue de Lulu.
Un gros sac de jute, des blocs de béton et le plan d’eau voisin firent le reste.
Mais, malgré leurs recherches, ils ne purent jamais mettre la main sur la part de Steve. Elle avait disparu.
Puis les membres décidèrent de se séparer pour ne pas faire de vague et ils promirent de se retrouver dans quelques années.

Retour sur l’île.
Francis et Lucien aperçurent une demeure à environ un kilomètre.
En s’y rendant, ils tombèrent sur un stand de tir aux pigeons d’argile.

— Il a même pensé à l’entraînement, dit Lulu en ricanant.
— Ça te dit d’essayer ?
— Et comment !

N’y résistant pas, Lulu se saisit d’une carabine à plombs et Francis activa le lanceur dans un grand « POOL ».
Aussitôt, une déflagration se fit entendre et Lucien s’effondra sur le sable, un pruneau entre les deux yeux.

— Putain de bordel de merde, s’écria Francis en se mettant à couvert derrière un gros rocher.

Complètement paniqué, le cœur battant la chamade, il jeta un œil aux alentours sans rien remarquer de suspect.
Il essaya d’avancer en restant à couvert le plus possible, et aperçut une petite forêt devant lui.
Il parvint à rejoindre les arbres et, courant le plus vite possible, il prit la direction de la maison.
De l’autre côté de la petite île, Bruno, Marie et Etienne venaient tout juste d’accoster à leur tour.

— Mazette il a assuré le Francis, s’écria Bruno en contemplant la beauté de l’endroit et la grandeur de la demeure qu’il apercevait au loin.
— Le voyage m’a tué, s’exclama Marie. Rejoignons vite la maison.

Vu de près, le bâtiment en imposait encore plus. À l’intérieur, il était luxueusement décoré.

— Y a même un sauna, s’exclama Etienne. Vraiment, c’est le pied ici.

Marie, elle, s’intéressa plus au seau à champagne dans lequel un Dom Pérignon attendait sagement.

— Ma marque préférée, il s’en est rappelé.

Deux minutes plus tard, un « Plop » se fit entendre au moment où le bouchon sautait, et Marie ne se fit pas prier pour se remplir une coupe.

— Venez admirer un peu la vue, dit Bruno.
— Incroyable, fit Etienne en contemplant la mer d’huile bleu turquoise.
— Hey Marie, ramène tes miches par ici.

N’obtenant pas de réponse, Bruno se retourna pour voir Marie écumer blanc mousseux, se mettre à vaciller avant de s’effondrer.
Bruno se précipita vers la jeune fille, mais il eut beau la secouer rien à faire. L’absence de pouls confirma l’inéluctable. Dom Pérignon rimait avec poison.
Les deux hommes étaient incrédules. Ils sortirent de leur torpeur lorsque la porte d’entrée s’ouvrit à la volée.

— Lulu est mort, cria Francis essoufflé et paniqué.

Lorsqu’il vit le corps de Marie gisant à terre et la mine effarée de ses deux compères, il perdit complètement pied.

— Putain, c’est quoi cette merde. On est arrivés y a une heure à peine et on a déjà deux macchabées sur les bras. Sympa ton séjour Bruno. C’est quoi ce coup fourré ?
— De quoi tu parles, s’écria Bruno.

Francis tendit la lettre et le prospectus à Bruno. Celui-ci tomba des nues.

— Mais j’ai jamais rien organisé de tel ! C’est toi Francis qui nous a invités ici.
— Moi ? Mais c’est quoi ce merdier ?
— Laissez tomber... On s’est fait avoir comme des bleus, s’exclama Etienne
— Faut se barrer d’ici fissa. Tous aux canots ! dit Bruno.

Les trois hommes se précipitèrent dehors et se dirigèrent vers la plage.
À leur grand soulagement, ils y arrivèrent sans encombre.

— Je largue les amarres et je démarre, déclama Etienne, arrivé le premier aux canots.

Promptement, il libéra la corde, sauta dans l’embarcation et tourna la clé de contact.
Aussitôt, une formidable explosion réduisit le canot à néant, projetant Bruno et Francis à terre.
Il fallait se rendre à l’évidence dans l’intervalle, les canots avaient été piégés.
Péniblement, Bruno et Francis se relevèrent.
La série macabre continuait avec la perte d’Etienne.

— Qui est là ? Montre toi enfoiré... J’ai pas peur de toi sac à merde... s’écria Bruno.

Aucune réponse ne se fit entendre.

— Bruno, on peut pas rester comme ça à découvert, on est des cibles trop faciles, faut retourner à la baraque.

Bruno opina du chef et se mit à courir comme un dératé.
En chemin, il repensa à la lettre reçue. Le loup et les agneaux. Ils avaient toujours été les chasseurs, semant la peur et ignorant la pitié. Aujourd’hui, c’étaient eux les proies devenues agneaux apeurés face à un loup invisible mais féroce.

Ils étaient à mi-chemin de retour vers le stand de tir lorsqu’un pointeur laser fit son apparition sur la tête de Francis.

— Attention, fit Bruno en donnant un grand coup d’épaule à Francis.

La balle loupa sa cible de peu. Mais le pointeur fit de nouveau son apparition suivant les mouvements de Francis à la trace.

— Va te mettre à l’abri sous les arbres, hurla Bruno qui courut dans la direction de la maison.

Pendant une minute qui lui parut une éternité, Francis se rua près de l’amas d’arbres mitoyens.
Ce n’est que parvenu à l’abri du pointeur, sous les chênes, qu’il put reprendre son souffle.
Les sens aux aguets, il essaya de sortir de sa cachette à reculons.
Mais tout alla très vite. Il sentit qu’on lui tapait sur l’épaule. Il se retourna prestement.

— Merde, mais c’est pas possible !!!!

Ce furent les derniers mots qu’il prononça avant que la lame d’un couteau ne vienne lui trancher la gorge...

Bruno parvint à la porte d’entrée qu’il referma avec un fracas d’enfer. Avec l’énergie du désespoir, il poussa un meuble contre la porte afin de la condamner. Pendant quelques minutes, au milieu d’un silence de mort, il se sentit un peu rassuré. Mais un frisson glacé lui parcourut l’échine.
Le bruit tout simple d’une porte qui s’ouvre et se ferme... Il resta là, figé pendant cinq bonnes minutes, avant de se rendre au bout d’un couloir qui lui faisait face. Et là, à l’autre extrémité de la maison, il dut se rendre à l’évidence : il y avait une autre entrée et quelqu’un venait de s’y introduire.
Mais qui était-ce, et surtout où était-il ?
Il ouvrit doucement la porte de la cuisine, ayant pris soin de saisir un tabouret comme arme.
Puis il scruta à l’intérieur de la pièce : elle était vide.
Soudain, il entendit un bruit... comme de la vapeur sous pression.
Il retourna dans la pièce centrale et le bruit se fit plus audible. De toute évidence, il venait du sauna.
En arrivant près de cette pièce, il sentit les vapeurs chaudes et humides : quelqu’un l’avait mis en marche.
Le cœur battant comme un tambour, il ouvrit la porte à la volée, espérant surprendre ce mystérieux assaillant qui avait décimé tout le gang avant de lui lancer son tabouret de fortune à la figure.
Rien... La pièce était déserte. Interrogatif, il se retourna pour sortir du sauna mais une silhouette massive barrait le passage de la sortie.
Avant qu’il n’ait le temps de réagir, Bruno reçut un formidable coup de poing et fut violemment précipité contre le mur du fond du sauna.
Avec horreur, encore groggy, il entendit le cliquetis d’une serrure qui se fermait.
Il se précipita sur la porte mais trop tard... elle était fermée.
La pression augmenta dans les tuyaux et la température grimpa en flèche.
De toute évidence, on avait monté le thermostat au maximum.
Bruno regarda par la vitre du sauna et crut défaillir.

— Putain Steve, c’est toi ? On t’a buté... c’est moi qui t’ai balancé à la flotte, lesté de béton. Tu es mort bordel....

Vaincu par la chaleur, Bruno s’effondra sur le sol du sauna.
L’individu sembla prendre plaisir à contempler l’agonie de Bruno. Puis il sortit une feuille de papier de son sac à dos et la laissa en évidence sur la table.

On pouvait y lire : « Le loup et l’agneau » de Jean de La Fontaine. Et stabyloté en jaune : « Si ce n’est toi c’est donc ton frère... »
Puis, se dirigeant vers la porte d’entrée, il prit le temps d’admirer la vue par la fenêtre.

— Magnifique, cet endroit est magnifique. Cher mais magnifique. Mais bon quand on a les moyens....

PRIX

Image de Printemps 2019
388

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Orphée
Orphée · il y a
Très beau j aime beaucoup !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre fascinante qui nous tient par le suspense ! Mes voix !
·
Image de domi
domi · il y a
Eh bien, eh bien... Quel récit haletant ! Je vote...
·
Image de Camouche
Camouche · il y a
Récit très bien mené !
Mes voix pour vous :)

·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Je vote
Je vous invite à découvrir douce hirondelle

·
Image de RAC
RAC · il y a
Un récit hâletant vaec un soupçon d'Agatha Christie et de Simenon... à faire en film !
·
Image de Lyonyx
Lyonyx · il y a
Super : mieux qu'Agatha !!! On aurait aimé que ce soit une "long story" !!
·
Image de Mercy Pauper
Image de Gabriel Epixem
Gabriel Epixem · il y a
Agréable à lire, un enchainement de conséquences... Bien écrit. Bravo.
Je vous propose de lire mon dernier texte court:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-mesange-a-la-fenetre-1

·
Image de Silvie
Silvie · il y a
Efficace. Un sacré suspense!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci encore
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Cette histoire m'a tenue en haleine jusqu'au bout! Un grand bravo Hervé, pour votre talent!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Je ne suis rien sans des lecteurs....
·
Image de Lyonyx
Lyonyx · il y a
Jolie et humble réponse, compliments !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
On ne lâche pas le texte un instant tant le suspense est d'enfer ! Bravo, Hervé, pour cette rédaction hors pair ! +5
Je vous invite à un spectacle nocturne si le cœur vous en dit https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
J irai avec joie
·
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
Encore un bien bon thriller, bravo! Toutes mes voix évidemment! :)
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Pour changer merci beaucoup
·
Image de Patrick Lanoix
Patrick Lanoix · il y a
Une histoire menée de main de maître! + mon vote
·
Image de Hervé Mazoyer
Image de Robert Grinadeck
Robert Grinadeck · il y a
La vengeance du frère : bien vu !
·
Image de Hervé Mazoyer
Image de Vivipioupiou77
Vivipioupiou77 · il y a
une histoire digne d'Agatha Christie bravo
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
J en m en suis inspiré je lui laisse le talent...
·
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Une déclinaison style "tontons flingueurs" des "dix petits nègres". Percutant !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Exactement ce que je voulais
·
Image de Fred Deuhm
Fred Deuhm · il y a
Quelle maîtrise du récit Hervé, bravo!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci beaucoup !!
·
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
du rythme, du suspens. Bravo
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Encore merci !
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très bien mené encore une fois bravo Hervé, heureuse de vous découvrir !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Et moi de vous savoir lectrice...
·
Image de Léonard Cajac
Léonard Cajac · il y a
Et Esope, qu’en aurait-il pensé ???
J’aime+5

·
Image de Ardillon
Ardillon · il y a
ça me rappelle un certain Jésus après qa résurrection certains disent que c’était son jumeau
·
Image de Hervé Mazoyer
Image de JiJinou
JiJinou · il y a
Une nouvelle rythmée, suspens qui me fait penser aux dix petits nègres d'Agatha savamment mixé avec l'histoire revisitée du gang des potiches. Une bon moment de lecture. Toutes mes voix Hervé.
·
Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Un beau récit mouvementé dans une ambiance bien rendue, Hervé ! Bonne soirée ! Daniel.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Du lapin aux pruneaux au menu de ce festival du macchabée ! Une affaire prestement enlevée, à l’ancienne, aux petits oignons !
·
Image de Camille Côte
Camille Côte · il y a
Bravo, je me suis amusée, l'écriture est fluide; vousa avez mes voix!
·
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un scénario classique mais intéressant, servi par une écriture nerveuse et prenante. Bravo. Je m'essaie aussi au polar court. N'hésitez pas à lire mon dernier texte http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/message-post-mortem, dans une veine un peu différente.
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un langage franc et direct pour un récit immersif et fascinant ! Mes 4 voix pour vous Hervé !
·
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
C'est mené tambour battant et bien qu'on ait un air de "déjà lu" on a envie de lire jusqu'au bout , ce qui est le principal.
·
Image de Ardillon
Ardillon · il y a
bien vu dans le mille mais pourquoi Bordel ! depuis 1948 c'est fini maintenant on dit ... ce que vous dites maintenant ! ! !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Votre histoire est bien écrite, je me suis crue dans un film d'Audiard. Bravo et mes voix
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+5 pour cette fable bien moderne et bien morale!!
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Belle histoire bien menée, bien écrite, mais qui me rappelle bigrement les "Dix petits nègres" d' Agatha Christie! Bravo tout de même! G.A.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Oui j ai voulu en effet reprendre la trame de ce roman.
·
Image de Chris
Chris · il y a
Mes voix avec plaisir
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Je vous remercie...
·
Image de coline
coline · il y a
Très très bien j aime beaucoup
Invitation à lire mon poème en lice pour la finale matinale des lycéens https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/sos-dune-terre-en-detresse

·
Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
Quelle bonne idée !! Je vous offre mes voix avec grand plaisir.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Et je vous remercie grandement...
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un bon récit où l'on ne s'ennuie pas. De l'action et du suspense.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Oui c etait ca l idee...
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Il vous arrive d'aller lire les autres auteurs ?
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Oh que oui...ce qui ne veux pas dire que je puisse lire tout le monde. Si c est une invitation a venir vous lire j irai ce soir. Une invitation plus aimable serait juste appreciable. Bonne journee
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je suis d'accord, mais à force de vous lire je me demande ce que "échanger" (cf. votre présentation) veut dire pour vous... et je vous posais juste la question.... Vous y avez répondu, c'est que vous êtes conscient que vous ne savez pas ce que j'écris. Je suis allée vous lire sept fois mais je suis à jeun de vous avoir vu une fois sur ma page. Mais ce n'est pas grave, je ne cherche pas des voix puisque je ne participe qu'à certains prix éphémères. J'écris surtout en libre...
·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
J'ai préféré celui-là. Il rappelle les bons vieux polars.

J'ai remarqué quelques phrases un peu lourdes, ici et là, comme :
Pendant une minute qui lui parut une éternité, Francis se rua près de l’amas d’arbres mitoyens. Ce "près de l’amas d’arbres mitoyens" n'a pas une jolie sonorité.

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Je prends bonne note. C est pour avoir aussi ce genre de remarques que j ecris ici. Merci
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Mes voix aussi, pour cette oeuvre:
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Grand merci...
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
règlement de compte à la Audiard ...oups !mes voix
en lice poésie avec ' Cataclysmal ' si vous aimez

·
Image de Patmarch
Patmarch · il y a
quel scénar!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Oui pour parodier les stones c est paint in red
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Récit haletant s'il en fut !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
C est tres gentil
·
Image de Jean Weber
Jean Weber · il y a
Quel réjouissant carnage ! Cela mérite une adaptation
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Joli compliment merci
·
Image de Francine
Francine · il y a
Un remake des 10 petits nègres. Bien vu le coup du frère, j'aime bien ce récit.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci je m en suis inspire
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Tous mes votes pour cette excellente nouvelle... des dialogues à la Michel Audiard... le suspense ... je me suis régalée. C’est pas pour rien que je suis abonnée 😜
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Ravi de votre abonnement en esperant ne pas vous decevoir.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Heureux de vous voir à nouveau en lice. Bonne chance.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Comment vous portez vous ? Je vais aller faire un tour sur votre page. Mon amitie sincere.
·
Image de Michel
Michel · il y a
La vengeance est un plat qui se mange...chaud. Bien menée cette cuisine de truands aux pruneaux...
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Un peu indigeste toutefois
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Un remake très réussi. Mes voix
·
Image de Hervé Mazoyer
Image de RAC
RAC · il y a
Whaou, ça glace le sang ! Un côté "10 petits nègres" très agréable. Bravo !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Ravi de vous avoir diverti
·
Image de Jonathan Itier
Image de Hervé Mazoyer
Image de Jak Baron
Jak Baron · il y a
Bravo ! Bon récit mené tambour battant. Toutes mes voix.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
C est tres gentil....
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un polar super ! Une histoire de vengeance lestement tournée !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci beaucoup...
·
Image de Philou
Philou · il y a
Excellent. Je n'avais pas imaginé une fin comme celle-ci. Mes votes
·
Image de chris76
chris76 · il y a
Mais bon sang mais bien sûr ! évidemment ! je n'avais pas bien lu ! merci
·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
La vengeance est un plat qui ... Bref, dès le début : ça sent le souffre ! Curieusement on se doute qu'aucun n'en réchappera ... et tout est si bien amené que ça nous semble hyper normal, pourtant c'est d'une violence punitive définitive ! J'ai vibré : super bien construit ! J'ai 5 voix que je t'offre enfin à ton texte ! lol ! Mes récits sauf celui "où est maman" te paraitront bien fades en comparaison du tien mais merci de passer me lire, me commenter un tipeu ! @+ !
·
Image de Lilytop
Lilytop · il y a
Toutes mes voix pour ce super polar et dont la chute n'était pas tout à fait prévisible !
·
Image de Jigé
Jigé · il y a
Un polar classique bien ficelé....
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Du bon polar...de spécialiste Hervé ?
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Non je ne suis specialise dans rien...heureux que ce texte vous ait plu. Merci.
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
Steve avait donc un frère qui s'est fait prédateur de ceux qui, tels innocents agneaux, n'ont pas vu venir le loup vengeur ; suspens, la mort est partout et le tueur invisible, impossible ; il n'y aura pas d'enquête, simple règlement de comptes ; mes voix
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Vous avez tout compris et votre lecture m honore....merci beaucoup....
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
La mafia à l'italienne, quoi ! Personnellement, j'aime mieux mes vrais agneaux, au printemps, dans le pré d'à côté ! Mais, pour l'imagination documentée, je vote !
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un bon polar classique, n'oublions jamais la familia, leçon de choses!
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Un petit +5 pour ton texte Hervé
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Ils ont tous été réduits au silence, les agneaux ! mes voix pour un texte bien ficelé et mon invitation à lire dans un autre registre" Le dernier voyage" en lice pour le GP d'hiver :https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-dernier-voyage-4
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Très bon polar !...
·
Image de Alunissage
Alunissage · il y a
génial ! un bon moment de lecture
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Un séjour haletant et macabre chez les tontons flingueurs!
·
Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
Cela m'a fait penser aux aux "Dix petits nègres" d'Agatha Christy mais en bien plus drôle! Belle réussite, Bruno! J'ai bien ri au surnom des deux lyonnais : les Quenelles! Toutes mes voix bien sûr!
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Bruno c est mon personnage...moi j ai herite d Herve...heureux que cela vous ait plu...merci encore
·
Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
Désolée Hervé, j'ai encore écrit trop vite!
·
Image de Mod
Mod · il y a
Un bon thriller ! Merci pour cette lecture haletante.
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Même si ce genre d'histoire ne fait pas partie de ma panoplie romantique, je dois reconnaître que j'ai lu jusqu'au bout, sans respirer, en attendant la fin !
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci beaucoup..
·
Image de JACB
JACB · il y a
Voilà un scénario digne des tontons flingueurs ! Et La Fontaine ira se rhabiller pour la morale !!!! Bonne chance Hervé
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Oui ca disperse facon puzzle...
·
Image de AQéda
AQéda · il y a
Ahh si seulement Steve était pass si gourmand . Ceci étant sa figure aurait été une belle cible pour le tabouret de fortune de Bruno hhh . Je rigole car bien servi par vos lignes . Merci . Je vous invites à lire mes poèmes également. L’histoire arrive
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
J irai vous lire...et encore merci....
·
Image de AQéda
AQéda · il y a
De rien . Merci à vous . Hésitez pas à vous abonner ça promet

https://short-edition.com/fr/auteur/aqeda

·
Image de Edmond Dantes
Edmond Dantes · il y a
C'est vraiment réussi : j'ai adoré. Pauvres agneaux ...Vous avez mes voix. Je me permets de vous inviter dans une histoire moins ... dangereuse : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-militant-1
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Monsieur le comte je vais aller vous lire promis
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Un bon thriller! On ne s'ennuie pas une seconde.
Si vous avez un instant pour découvrir mon poème Au fil de l'eau pour le prix printemps, bienvenue!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/au-fil-de-leau-2

·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Holala!!! le frère de Steve, après, il a embauché pour un braquage de fourgon; vous nous raconterez la suite ??
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Peut etre .... merci pour votre lecture en tout cas...vraiment
·
Image de Florence
Florence · il y a
Très bien menée, cette histoire ....de famille. Je vote
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Merci ....la famille c est sacre...
·
Image de coquelicot
coquelicot · il y a
pas très moral, tout ça ! La fin non plus ! Mais la vengeance, ça fait parfois un vieux bien. Se lit d'un trait, méchamment bien écrit. Mes voix. Passerez-vous par chez moi ?
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Mechamment merci... oui je viendrai vous lire merci....
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Superbe, et vous avez les moyens Hervé. Bravo
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Cela m'a rappelé "les dix petits nègres " d’Agatha Christie
Votre histoire est haletante et fait froid dans le dos ......... c'est le cas de le dire . .

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Vous avez droit a un bonus...allez voir le forum vous comprendrez..mille mercis..
·
Image de chris76
chris76 · il y a
Histoire bien ficelée , concise et précise . On se demande comment Steve a réussi à réapparaître alors qu'il devait être mort , ce sera peut être l'objet d'une autre histoire ? Vote maxi
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Relisez bien la fin vous comprendrez...
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Un compte à rebours macabre pas déplaisant à lire, et bien maîtrisé :)
·
Image de thierry
thierry · il y a
texte bien écrit et prenant. Dommage du titre qui laisse trop facilement deviner la chute. Mais cela ne m'empèche pas de voter.
·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Tous ne l ont peut etre pas devine...mais merci...
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Grinçant, ce règlement de compte, je vote !
Un petit tour sur ma page ? Merci

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Avec plaisir et
Avec le sourire.. merci

·