Le Léviathan aux Yeux d'Enfant

il y a
5 min
20
lectures
0

Conteur d'histoires du monde fantastique d'Alphasia www.lacrimatica.eklablog.com  [+]

Le temps que le Roi Arthor prépare ses navires et ses hommes pour l'Alliance Drack, ces derniers se rendirent à l'école de Deïnor dans laquelle le Haut-Mage Merolas faisait actuellement cours aux plus jeunes enfants. Aeldan et son chien, Atiss et Zyria s'arrêtèrent à l'entrée de la salle de cours où enseignait Merolas, ils n'osaient bien sûr point déranger la leçon, préférant attendre que le mage finisse son cours, mais celui-ci, reconnaissant certains de ses anciens élèves (notamment Zyria qui lui avait bien donné du fil à retordre) les invita à participer à la leçon :

"-Merolas : En voilà une bonne curiosité ! Quel heureux vent vous amène à mon cours, chers anciens élèves ? Vos aventures seraient trop ennuyeuses et vous souhaiterez ainsi retrouver le dynamisme de l'école ?
-Zyria : Bien le bonjour, professeur ! A vrai dire, nous venons à vous suite aux conseils de notre Bon Roi Arthor.
-Merolas : Et bien, que désirez-vous savoir, mes amis ?
-Zyria : Nous avons appris qu'un membre du légendaire Clan des X était lié au port de Sy'Maloth, sur le continent d'Iméras, pouvez-vous nous raconter cette histoire ?
-Atiss : Depuis toujours, nous entendons beaucoup de rumeurs, souvent farfelues, évoquant un grand secret que garderait Sy'Maloth sous son port. D'aucuns disent qu'il s'agisse en réalité d'une arme secrète que pourrait utiliser la Marine en cas d'attaque massive de pirates, d'autres disent que tout une ville se trouverait sous le port avec les livres de l'Histoire Oubliée d'Alphasia, et que leur découverte mènera le monde dans le chaos le plus total."

Merolas laissa paraître un grand sourire en écoutant Atiss et voyant les regards bien ronds des enfants laissant, par leur expression, dessiner les traits d'une forte curiosité vis-à-vis de l'histoire tournant autour de ce fameux secret de Sy'Maloth.

"-Merolas : Ah, chers amis ! N'oubliez pas qu'il y a autant de faux que de vrai dans les rumeurs, et chose curieuse, plus elles sont farfelues, plus elles se rapprochent de la réalité. Et c'est souvent notre peur de la réalité et notre désir de fantaisie qui nous pousse à romancer toujours autant ces histoires en oubliant généralement leurs fondements qui sont des traces de vies passées. Le secret de Sy'Maloth existe bel et bien pour bon nombre d'entre nous. Mais ce secret, selon les personnes, tient une nature différente. Il y a du vrai dans ces rumeurs, chère demoiselle, mais sachez que toutes les vérités ne sont pas systématiquement liées. Ainsi, il est véridique qu'en Sy'Maloth se trouve, non pas une arme, mais un plan de défense spécifique et redoutable en cas d'invasion de pirates. Les détails de ce plan de défense ne sont qu'un secret militaire, mais en rien un grand secret caché quelque part en Sy'Maloth. De plus, il est possible que ce plan soit oublié à présent, en effet, les pirates ont tous mystérieusement disparus depuis la Septième Grande Apocalypse, il y a 500 ans. Et oui, il n'existe plus de Roi des Océans depuis des siècles, tout ceci, ces légendes et sagas de pirates, sont sur le point de disparaître pour ne laisser place qu'à un nouveau mythe. Pour ce qui est de la ville sous le port, là aussi, c'est une autre réalité. A vrai dire, il existe là aussi bien un cité légendaire disparue depuis des millénaire dans laquelle étaient renfermées tous les secrets de l'Histoire Oubliée d'Alphasia. Cette cité mythique porte le nom de Mondias et serait, selon la légende, la première cité du monde où vivaient tous les êtres vivants avec les dieux eux-mêmes. Mais suite à un cataclysme, la cité a été brisée en plusieurs fragments dont certains vestiges seraient encore présent en Alphasia. Mais tout ceci est une autre histoire qui n'a absolument aucun lien avec le Secret de Sy'Maloth.
Voici à présent ce qui concerne le port de Sy'Maloth. Il y a fort longtemps, la Marine et les pirates étaient en guerre sur la péninsule de Sy'Maloth. Les pirates prétendaient être les seuls à régner sur la péninsule sur laquelle ils avaient fondé le port de Sy'Maloth afin de réparer leurs navires grâce à de grands chantiers navales. Mais le royaume d'Iméras n'acceptait guère que les chevaliers des mers et océans se procurent un morceau de terre du continent indépendant sur système commercial et économique d'Iméras. Au début, le Royaume accepta que le Roi des Océans (et donc, des pirates) règne en Sy'Maloth mais à la seule et unique condition qu'ils payèrent les impôts dont des lourdes taxes sur le bois. Sachant en effet que les pirates avaient cruellement besoin de bois pour leurs chantiers navals, le Royaume d'Iméras vit, avec ces lourdes taxes, l'occasion rêvée de s'enrichir énormément. Mais les pirates n'étaient pas dupes et Iméras s'en rendit compte tardivement à ses dépends... Les taxes sur le bois étaient si élevées que les pirates ne pouvaient pas acheter de bois pour construire de nouveaux navires, ils ne pouvaient que les réparer. Le Roi des Océans ordonna alors au Royaume de supprimer les impôts sur Sy'Maloth, mais Iméras refusa. Ce refus fut la goûte d'eau qui fit déborder le vase... La guerre éclata ainsi ! Suite à plusieurs batailles navales sanglantes, les pirates furent trahis et rejetés de Sy'Maloth. Le grand port laissa ainsi son trône vide, et une grande forteresse et institution militaire furent fondées en Sy'Maloth afin de démontrer la puissance d'Iméras, se prétendant alors étant le Royaume qui avait Incendié les Océans. Mais au moment de s'exiler, le Roi des Océans lança une malédiction sur Sy'Maloth en échange d'une errance éternelle à travers les mers et océans des mondes. Au moment où l'armada de pirates s'éclipsa vers l'horizon infini, un titanesque raz-de-marée fondit droit sur Sy'Maloth. Le port fut submergé par la mer. Mais là n'était pas le problème, car les vagues venaient d'apporter un grand mal sur Sy'Maloth : Milo, l'Héritage du Roi des Océans ! Il s'agissait d'un grand Léviathan Primitif des temps oubliés. En effet, ce Léviathan était encore doté de jambes et de bras et pouvait sans problème se rendre sur terre pour semer le chaos. Le port entra à nouveau en guerre, mais cette fois-ci, Milo était inarrêtable en sombra Sy'Maloth sous les flammes et la ruine. Tout espoir pour sauver le port était perdu, jusqu'à ce qu'un chant résonna à travers le chaos de la guerre contre le Léviathan. Entre les flammes et la poussière de guerre, les cadavres des soldats d'Iméras et les ruines d'une grand fierté, un enfant se tenait là, chantant un poème qu'il avait écrit dans lequel il demandait simplement "Pourquoi ?". Ce fut le Mot qui Arrêta la Guerre et Milo retourna dans la mer. Mais le Léviathan creusa un profond puit abyssal sous le phare de Sy'Maloth promettant d'en ressortir lorsqu'un nouveau Roi des Océans s'assoira sur le trône de Sy'Maloth. Mais quelques années plus tard, ce n'était pas le Roi des Océans qui fit sortir Milo de son puit, mais un mystérieux Cheval Noir qui vous connaissez tous tristement... Aujourd'hui, cette histoire de Sy'Maloth commence à se perdre, tout comme les sagas de pirates, tellement ces histoires sont vieilles. Mais grâce à certains livres, elles persistent malgré les lois du temps.
Voilà pour cette histoire, mes amis. Avez-vous trouvé là les réponses à vos questions ?"

Les aventuriers de l'Alliance Drack, installés auprès des jeunes enfants, restèrent, tout comme eux, fascinés par les récits du vieil homme (Sauf Zyria qui s'était endormie, elle n'avait manifestement pas perdue ses mauvaises habitudes d'écolière). Une petite fille du nom de Tyna leva la main et demanda :

"-Professeur ? Pourquoi le monstre est parti quand l'enfant a chanté au milieu de la guerre ?
-Merolas : Voilà une excellente question ! A vrai dire, personne ne sait exactement pour Milo, le Léviathan, cesser les ravages sur le port lorsque cet enfant a chanté son poème. Mais je pense que nous pouvons ici tirer une certaine leçon, comme quoi, la violence et le chaos ne sont pas toujours les solutions qui résolvent des différents entre les adultes, et que parfois, il ne suffit que d'une simple voix d'enfant pour que la tempête s'apaise... »

C'est sur ces derniers mots que les aventuriers de l'Alliance Drack remercièrent le professeur avant de le quitter, car il était à présent temps pour eux de se parer à traverser la mer et les océans, car une grande traversée les attendait.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,